FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La gauche accuse Sarkozy après les heurts en Seine-St-Denis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: La gauche accuse Sarkozy après les heurts en Seine-St-Denis   Jeu 01 Juin 2006, 6:34 am

Source : http://fr.news.yahoo.com/31052006/290/la-gauche-accuse-sarkozy-apres-les-heurts-en-seine-saint.html

mercredi 31 mai 2006, 17h23

La gauche accuse Sarkozy après les heurts en Seine-Saint-Denis

Citation :
PARIS (Reuters) - La gauche accuse Nicolas Sarkozy de "provocation" à des fins électoralistes à la suite des affrontements du début de semaine entre jeunes et policiers en Seine-Saint-Denis, sept mois après l'explosion des banlieues françaises.

Treize personnes ont été interpellées dans la nuit de mardi à mercredi à Montfermeil et Clichy-sous-Bois, dont trois placées en garde à vue, après de nouvelles violences dans ce département au nord de Paris. Six policiers ont été légèrement blessés.

Parmi les personnes placées en garde à vue figure Muhittin Altun, 18 ans, grièvement blessé l'automne dernier en se réfugiant dans un transformateur électrique de Clichy-sous-Bois. Deux de ses camarades avaient trouvé la mort et ce drame avait déclenché des semaines de violences dans les banlieues.

"Le ministre de l'Intérieur porte la responsabilité des actes de violence qui sont aujourd'hui commis", a estimé mercredi le premier secrétaire du PS, François Hollande, sur France 2.

"Quelques mois après la crise des banlieues, on a le sentiment pénible que rien n'est réglé et on a toujours la même gesticulation de la part du ministre de l'Intérieur. Il vient sur les lieux et annonce des engagements de l'Etat qui ne viennent jamais", a-t-il déploré.

Nicolas Sarkozy s'est rendu mardi soir au commissariat de Gagny, en Seine-Saint-Denis. Il a de nouveau plaidé pour la révision de l'ordonnance de 1945 sur la délinquance des mineurs et estimé qu'il y avait eu "préméditation" de la part des jeunes émeutiers de Montfermeil lundi soir.

Pour le porte-parole du PS, Julien Dray, le ministre, également président de l'UMP, se sert des banlieues dans l'optique de la présidentielle de 2007.

"STRATEGIE DE TENSION"

"Nicolas Sarkozy a délibérément pris le parti d'une stratégie de tension et d'affrontement au service de l'image de fermeté qu'il entend incarner à l'horizon 2007", estime-t-il dans un communiqué.

Le secrétaire national du PS chargé de la Solidarité urbaine, Vincent Léna, a dénoncé la "véritable provocation organisée" par le ministre de l'Intérieur - "mobiliser devant les caméras et en sa présence six compagnies de CRS et une compagnie de gardes mobiles, sur les lieux mêmes de l'explosion de violence de l'automne dernier".

Le PS "dénonce le cynisme du ministre de l'Intérieur, qui veut faire croire que l'ordre public peut répondre au désordre social".

Le Parti communiste, dans un communiqué, estime que "depuis novembre rien n'a été fait pour tenter d'apporter un minimum de réponses" à la crise des banlieues et il dénonce "le populisme habituel et insupportable" de Nicolas Sarkozy.

"Le candidat Sarkozy sacrifie la prévention de la délinquance et la justice sur l'autel de ses ambitions", ajoute le PCF.

Marie-George Buffet, secrétaire nationale du Parti, a demandé la mobilisation de tous pour forcer le gouvernement à tenir ses promesses sur le dossier des banlieues.

Lors des incidents de la nuit de mardi à mercredi, une douzaine de véhicules ont été incendiés, dont une voiture de police à Montfermeil, où un poste de police a été lapidé par une trentaine d'assaillants.

Le député-maire UMP du Raincy, Eric Raoult, dont la circonscription englobe Montfermeil, n'a pas exclu une nouvelle crise des banlieues "si on ne fait rien".

Les violences urbaines ont été évoquées mercredi matin en conseil des ministres à la demande de Jacques Chirac, qui a demandé à Nicolas Sarkozy un point de la situation.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Serge
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 528
Age : 56
Localisation : Bruxelles
Langue : français
Emploi/loisirs : avocat
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Re: La gauche accuse Sarkozy après les heurts en Seine-St-Denis   Lun 05 Juin 2006, 6:41 pm

La gauche, la gauche ...

"La critique est aisée, mais l'art est difficile"...

Quand on ne fait rien, quand on laisse se développer des trafics en tous genres, on achète la "paix sociale" d'une manière inacceptable.

Sarko, lui, a fourré son nez dans ce petit monde pour (tenter) de faire revenir l'ordre. Et l'on voit combien la tache est difficile après une politique de "gauche" pendant plus de vingt ans ...

_________________
"On me demande une épitaphe
"Pour la Belgique morte, en vain
"Je creuse et je rue et je piaffe,
"Je ne trouve qu'un mot : Enfin !" (Charles Baudelaire)
Revenir en haut Aller en bas
 
La gauche accuse Sarkozy après les heurts en Seine-St-Denis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Amiens - Enquête ouverte après des heurts entre habitants et policiers !
» Polémique au Québec après la visite de Nicolas Sarkozy
» sarkozy en campagne : jeudi à Vesoul
» Sarkozy, premier bilan
» Contraception pendant l'allaitement... et après

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: