FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Louis-Philippe 1er, roi des Français (Elsa)

Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Louis-Philippe 1er, roi des Français (Elsa)   Jeu 08 Juin 2006, 6:51 am

Louis-Philippe 1er, roi des Français

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Philippe

Citation :
Louis-Philippe (6 octobre 1773 - 26 août 1850), roi des Français de 1830 à 1848.

Né à Paris, Louis-Philippe, fils de Louis Philippe Joseph, duc d'Orléans (connu sous le nom de « Philippe-Égalité »), était un descendant direct de Louis XIII.

Sous la Révolution française et le régime de Napoléon Bonaparte, Louis-Philippe resta la plupart du temps hors de France, voyageant beaucoup, y compris aux États-Unis où il resta quatre années à Philadelphie.

Sa seule sœur, Louise Marie Adélaïde Eugénie d'Orléans, se maria avec un négociant germano-américain de New York.

En 1809 Louis-Philippe épousa la princesse Marie Amélie de Bourbon-Siciles (1782-1866), fille du roi Ferdinand Ier des Deux-Siciles.

Ils eurent dix enfants :

Prince Ferdinand-Philippe duc d'Orléans (né le 3 septembre1810)
Princesse Louise d'Orléans (née le 3 avril 1812)
Princesse Marie d'Orléans (née le 12 avril 1813)
Prince Louis duc de Nemours (né le 25 octobre 1814)
Princesse Francisca d'Orléans (née le 28 mars 1816)
Princesse Clémentine d'Orléans (née le 3 juin 1817)
Prince François duc de Joinville (né le 14 août 1818)
Prince Charles duc de Penthièvre (né le 1er janvier 1820)
Prince Henri duc d'Aumale (né le 16 juin 1822)
Prince Antoine duc de Montpensier (né le 31 juillet 1824)

Après l'abdication de Napoléon, Louis-Philippe rentra vivre en France, exprimant sa sympathie pour les citoyens libérés.
Avec la Restauration de la monarchie par Louis XVIII puis sous le règne du frère de celui-ci, Charles X, la popularité de Louis-Philippe grandit.

Roi des Français

En 1830, la révolution des Trois Glorieuses renversa Charles X, qui abdiqua (avec l'accord de son fils le dauphin) en faveur de son petit-fils Henri d'Artois, qu'une partie des royalistes considéra dès lors comme le roi légitime, devenant le jeune "Henri V".

En raison des opinions républicaines et de la popularité du duc d'Orléans parmi le peuple, la Chambre des Députés ignora les voeux de Charles X, et proclama à la place Louis-Philippe comme nouveau Roi des Français (et non "de France").

Ce nouveaux titre de « roi des Français », est une innovation constitutionelle, liant la monarchie populaire nouvelle au peuple, non à l'État, contrairement au précédent titre de roi de France.

Les partisans de Henri V, réfutant la prise du trône par Louis-Philippe, étaient appelés les légitimistes, et plus précisément les henriquinquistes (une autre partie des légitimistes considérant cependant comme nulle l'abdication de Charles X).

En 1832, leur fille Louise-Marie Thérèse Charlotte Isabelle (1812-1850), devint la première reine de Belgique en épousant Léopold Ier.

En 1838 il envoya une expédition au Mexique pour ce qui fut appelé la Guerre de la pâtisserie.

Pendant quelques années, Louis-Philippe régna plutôt modestement, évitant l'arrogance, la pompe et les dépenses excessives de ses prédécesseurs.
En dépit de cette apparence de simplicité, les soutiens du roi venaient de la moyenne bourgeoisie.

Au début, il était aimé et appelé le Roi Citoyen, mais sa popularité souffrit quand son gouvernement fut perçu comme de plus en plus conservateur et monarchique.

Sous sa conduite, les conditions de vie des classes populaires se détériorèrent, les écarts de revenus augmentant considérablement.
Une crise économique en 1846-1848 amena le peuple à une nouvelle révolution contre le roi.

Abdication

Le 24 février 1848, à la surprise générale, Louis-Philippe abdiqua en faveur de son jeune petit-fils (son fils et héritier, le Prince Ferdinand, étant mort dans un accident quelques années auparavant).

Craignant de subir le même sort que Louis XVI et Marie-Antoinette, il se déguisa et quitta Paris.
Voyageant dans une voiture banale sous le nom de Mr Smith, il s'enfuit en Angleterre.

Cependant l'Assemblée nationale, quoique prête de prime abord à accepter son petit-fils comme roi, changea d'avis et suivit l'opinion publique, décidant de proclamer la Deuxième République dans des circonstances controversées à l'Hôtel de Ville de Paris.

Lors de l'élection du Président de la République au suffrage universel, le prince Louis-Napoléon Bonaparte fut élu avec une large majorité.

En 1851 il se proclama président à vie.

L'année d'après, il se désignait lui-même empereur Napoléon III et fit revivre le concept d'« Empire napoléonien ».

Louis-Philippe et sa famille vécurent en Angleterre jusqu'à sa mort (le 26 août 1850) à Claremont (Surrey).
Il est enterré avec sa femme la reine Amélie (26 avril 1782–24 mars 1866) à la Chapelle royale, la nécropole familiale qu'il avait fait construire en 1816 à Dreux.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
Louis-Philippe 1er, roi des Français (Elsa)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1848 - Fuite Louis-Philippe
» Combat de l’Ambuscade & la Bayonnaise – 21 frimaire An 7
» LOUIS ARAGON
» meuble relooké!
» Le Havre. La Maison des arts du récit.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Culture :: Histoire : de la préhistoire à nos jours :: L'époque contemporaine-
Sauter vers: