FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa)

Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 67
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) Empty
MessageSujet: Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa)   Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) EmptyVen 09 Juin 2006, 11:56 am

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Sept_merveilles_du_monde_moderne

Citation :
Les sept merveilles du monde moderne est une liste établie par l'American Society of Civil Engineers et consacrant les - monuments du XXe siècle. La liste fait directement référence aux sept merveilles du monde antique.

- Le Barrage d'Itaipu (Brésil et Paraguay)
- Le Canal de Panama (Panama)
- La Tour du CN (Toronto, Canada)
- L'Empire State Building (New York, États-Unis d'Amérique)
- Le Golden Gate Bridge (San Francisco, États-Unis d'Amérique)
- Le Plan Delta ou Programme de protection de la Mer du Nord, (Pays-Bas)
- Le Tunnel sous la Manche (France et Angleterre)


Polémique

Il convient de relever que cette liste souffre d'une importante focalisation sur des ouvrages réalisés sur le continent américain, ce qui relativise l'objectivité recherchée par l'association américaine des ingénieurs en génie civil dans l'établissement d'une telle liste.

Par ailleurs, la notion de sept merveilles du monde moderne fait référence aux sept merveilles du monde antique, mais elle pose la question du sens du terme « merveille » employé dans le cas présent.

Les critères de sélection avancés ont été les suivants : avant-gardisme du design et de la construction, prouesse d'ingénierie et contribution à l'humanité.
Or l'esthétique, qui avait présidé au choix d'Antipater de Sidon en -140, semble en réalité être un critère absent pour ce collectif, au demeurant composé d'ingénieurs.

Ces derniers semblent en effet, de par leur formation, plus aptes à juger les exploits techniques de tel ou tel ouvrage. La qualité esthétique d'un tunnel ou d'un ensemble de digues est difficile à démontrer.

De plus, il peut paraître discutable d'attribuer le statut de merveille à des ouvrages, dont certains affirment qu'ils ont profondément bouleversé les écosystèmes, à l'image du barrage d'Itaipu ou du Plan Delta.

C'est pourquoi la portée réelle d'une telle liste doit être relativisée.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 67
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) Empty
MessageSujet: Re: Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa)   Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) EmptyVen 09 Juin 2006, 11:58 am

LE BARRAGE D'ITAIPU (Brésil / Paraguay)

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Barrage_d%27Itaipu

Citation :
Pays : Brésil et Paraguay
Rivière : Paraná
Vocation : Énergie
Année de mise en service : 1984
Capacité énergétique : 12.600 MW

Le barrage d'Itaipu est la plus grande centrale hydroélectrique du monde et le restera jusqu'à ce que la construction du barrage des Trois Gorges en Chine soit achevée.

Il ne fait néanmoins pas partie des plus grands barrages du monde.

Il est situé sur la rivière Paraná et produit 25 % de l'énergie électrique consommée par le Brésil et 90 % de celle qui est consommée par le Paraguay.

La capacité de production de la centrale est de 12600 mégawatts (18 unités de 700 mégawatts chacune).

Son premier générateur est entré en service en mai 1984; le dernier le 9 avril 1991. Deux nouveaux générateurs sont en cours de construction.

Le barrage d'Itaipu est selon l'American Society of Civil Engineers (l'association américaine des ingénieurs en génie civil) l'une des sept merveilles du monde moderne.

Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) Itaipu



_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 67
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) Empty
MessageSujet: Re: Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa)   Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) EmptyVen 09 Juin 2006, 12:05 pm

LE CANAL DE PANAMA

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Canal_de_Panama

Citation :
Le canal de Panamá est un canal long de 79,6 km, coupé par six énormes écluses, traversant l'isthme de Panamá et reliant les océans Atlantique et Pacifique.
Il posséde une particularité géographique :
l'entrée atlantique est plus à l'ouest que la sortie pacifique(longitude : 79° 55' ouest pour l'Atlantique et 79° 35' ouest pour le Pacifique).

Les dimensions maximales des bateaux transitant par le canal sont de 34,5 m de large et 305 m de long.
Ces navires sont appelés panamax.

Le niveau de l'eau aux deux extrémités (Miraflores, côté Pacifique, et Gatún, côté Atlantique) est différent d'environ 25 centimètres. Le niveau culminant est le lac Gatún à une altitude de 26 mètres.

La construction entreprise par les Français avec Ferdinand de Lesseps à la fin du XIXe siècle dépassa les moyens employés et donna lieu à une grave crise financière et politique dit le scandale de Panamá.

La construction d'un canal traversant Panamá été pour la première fois envisagé aux débuts des années 1500, mais n'a été achevé qu'un peu plus de 400 ans plus tard, en 1914.

Ce canal fut l'un des plus importants et plus complexes projet d'ingénierie jamais entrepris;
il a souffert de nombreux problèmes pendant et après sa construction, frappé par des maladies (particulièrement la malaria et la fièvre jaune), des glissements de terrain et des pénuries d'eau.

Cependant, le canal a été une grande réussite, permettant la traversée d'environ 12 000 embarcations par an. Près de 800 000 navires ont traversé le canal de Panamá depuis la fin de sa construction.

Le canal de Panamá relie le Golfe de Panamá, dans l'océan Pacifique, à la mer des Caraïbes et à l'Atlantique.
La forme de l'isthme de Panamá, qui serpente, fait que le canal s'écoule en fait du sud-est (depuis le Pacifique ) vers le nord-ouest (en direction de l'Atlantique).

Pour éviter toute confusion, les autorités du canal classent les transits en deux catégories: direction nord (du Pacifique vers l'Atlantique) et direction sud (de l'Atlantique vers le Pacifique). Une traversée du canal en bâteau prend environ neuf heures.

En 2004, le trafic maritime était de 14 035 navires transportant 203 millions de tonnes de chargement, soit une moyenne d'à peu près 40 navires par jour.


Statut du canal

Le canal fut inauguré le 15 août 1914, au moment où la Première Guerre mondiale éclatait en Europe.
Durant le XXe siècle, le territoire contigu fut placé sous le contrôle des États-Unis ; ceux-ci y entretenaient plusieurs bases militaires.

Bien que rétrocédé au Panamá, le canal est toujours considéré comme une voie d'eau intérieure par les États-Unis :
il est ainsi prévu dans le traité de rétrocession que les navires battant pavillon américain ont une priorité de passage sur les autres.

Timbre panaméen surchargé pour le service postal américain dans la zone du CanalLe canal de Panamá est, selon l'American Society of Civil Engineers (l'association américaine des ingénieurs en génie civil), l'une des sept merveilles du monde moderne.

En 2003, le chiffre d'affaires annuel du canal a dépassé le montant d'un milliard de dollars pour un bénéfice du tiers.
Le projet d'élargissement, d'un coût total de huit milliards de dollars, permettrait d'accueillir des bâtiments deux fois plus grands que ceux qui transitent aujourd'hui, va être soumis à un référendum des citoyens.

Actuellement 5 % du commerce maritime mondial passe par le canal de Panamá.

Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) 800pxpanamacanalgatunlocks4zg

Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) 622px-Panama_Canal_Rough_Diagram

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 67
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) Empty
MessageSujet: Re: Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa)   Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) EmptyVen 09 Juin 2006, 12:08 pm

LA TOUR DU CN (Toronto / Canada)

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tour_du_CN

Citation :
La Tour CN est une tour de 553,33 mètres située à Toronto, au Canada, qui est devenue l'emblème de la ville.

La tour est parfois appelée la Tour du Canadien National car la compagnie ferroviaire du Canadien National (CN) était le propriétaire de la grande tour.

Les touristes peuvent accéder seulement à mi-hauteur à une plate-forme comportant plusieurs niveaux entre 342 et 351 m d'altitude :
un restaurant tournant (qui accomplit un tour complet en 72 minutes), une plate-forme d'observation, ainsi qu'un plancher transparent.

Elle a été construite en 1976 par le Canadien National (CN) qui désirait montrer la force de l'industrie canadienne en construisant le plus haut édifice du monde.

Originellement prévue comme une antenne pour la radio et la télévision, elle est aujourd'hui une des principales attractions touristiques de Toronto.

En 1995, la société immobilière du Canada a acheté la tour.
Cette société de la couronne l'a depuis renommée Tour nationale du Canada, une appellation moins courante que tour CN.

Le Sky Pod (une petite plate-forme qui se trouve bien au-dessus de l'étage principal d'observation) est situé à 447 m, et est le plus haut poste d'observation ouvert au public au monde. Accéder au Sky Pod se fait en payant un supplément.

D'après le livre Guiness des records, la Tour CN est à ce jour 'la plus haute structure autoportante du monde'.
Elle n'est dépassée que par quelques mats haubannés de transmission radios.

La Tour CN fait partie des sept merveilles du monde moderne, selon l'American Society of Civil Engineers.
Elle appartient aussi à la Fédération des grandes tours du monde.

Elle est le thème central du roman Ainsi parle la Tour CN du poète et romancier francophone torontois Hédi Bouraoui.

Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) Cn_tower

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 67
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) Empty
MessageSujet: Re: Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa)   Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) EmptyVen 09 Juin 2006, 12:12 pm

L'EMPIRE STATE BUILDING (New-York)

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Empire_State_Building

Citation :
L’Empire State Building est un gratte-ciel Art Déco de New York qui a été conçu par le cabinet Shreve, Lamb & Harmon Associates et dont la construction a été terminée en 1930.

L’Empire State Building mesure 381 mètres (449 avec l'antenne) et compte 102 étages.

Le pylône-antenne a été ajouté pour servir de point d’amarrage aux Zeppelins, moyen de transport transatlantique alors en vogue.

C’était le plus grand building de la ville jusqu’à la construction des tours jumelles du World Trade Center (titre qu’il a repris depuis la destruction de ces dernières) et a été pendant des décennies le plus haut immeuble du monde.

L’Empire State Building a été inauguré le 1er mai 1931 mais il a fallu attendre les années 1940 pour que tous ses bureaux soient loués.

Suite à la crise financiére de 1929, l'immeuble éprouva des difficultés pour louer ses bureaux, les New-yorkais lui donnérent le nom d’Empty State Building".

Il est situé à Manhattan au 350 de la 5e avenue, entre les 33e et 34e rues.
Au 102e étage, un observatoire ouvert au public offre une vue panoramique impressionnante sur New York.

Le sommet de l’édifice est éclairé en fonction des fêtes et de l'actualité :
il a été illuminé en bleu, blanc et rouge pendant plusieurs mois après les attentats de septembre 2001. Tous les 14 juillet (Bastille Day), ces couleurs sont reprises pour honorer la Révolution française.

La mise en scène la plus célèbre de l’immeuble est certainement le film de 1933 King Kong dans lequel le gorille géant l’escalade pour échapper à ses poursuivants (des avions).

Le 28 juillet 1945, un bombardier B-25 Mitchell s'écrasa dans la face nord de l'immeuble au niveau du 79e étage.
L'incendie fut éteint en 40 minutes mais 13 personnes périrent dans l’accident.

L’Empire State Building est selon l’American Society of Civil Engineers (l’association américaine des ingénieurs en génie civil) l’une des sept merveilles du monde moderne.

La plate-forme d’observation, tout en haut du gratte-ciel (86e étage) est visitée chaque année par plus de 3,5 millions de personnes.


Le nom

L’Empire State Building a été baptisé ainsi en référence à The Empire State (l’État empire), le surnom de l'État de New York.
Peu après son inauguration, en pleine grande dépression, il fut surnommé par les new-yorkais Empty State Building.


L'Empire State Building dans la culture populaire

Le gratte-ciel apparaît tout d'abord dans le film King Kong en 1933.
En 1983, pour le 50e anniversaire du film, un King Kong gonflable fut placé sur l'immeuble.
Peter Jackson a tourné une nouvelle version de King Kong.

La plate-forme qui se trouve au sommet de l'édifice a servi de cadre aux rendez-vous romantiques du film Love Affair et Nuits blanches à Seattle.

Dans le film Independence Day, le building est détruit par un gigantesque vaisseau extraterrestre qui stationne au-dessus.

Godzilla: Final Wars.


Les lumières de l'Empire State Building

Bleu : Memorial Day de la Police.

Bleu et blanc : Jour de l’indépendance de la Grèce et Jour des Nations Unies

Bleu, blanc et bleu : Jour de l’indépendance d'Israël

Bleu, blanc et rouge : Bastille day, en mémoire de la prise de la Bastille

Jaune et blanc : Printemps et semaine de Pâques

Lavande et blanc : Gaypride

Noir, jaune et rouge : Jour de la réunification allemande

Pas de lumières : "Jour sans art, Nuit sans lumières" et Lutte contre le Sida

Pourpre et blanc : Cause contre la maladie d'Alzheimer

Rose et blanc : Lutte contre le cancer du sein.

Rouge : Saint-Valentin et Semaine de prévention contre les incendies

Rouge et blanc : Croix rouge

Rouge, blanc et vert : Columbus Day

Rouge et bleu : Journée des parents et du Droits des enfants

Rouge, blanc et bleu :
Jour du Président, Memorial Day, Jour de l'Indépendance et Jour des Anciens combattants

Rouge et jaune : L'automne

Rouge, jaune et vert : Jour du Portugal

Rouge, noir et vert : Jour du Dr. Martin Luther King Jr.

Rouge et vert : Fêtes de fin d'année

Vert : Jour de la Saint Patrick, Journée de la Terre et Ramadan

Vert et blanc : Jour de l’indépendance du Pakistan

Vert, blanc et orange : Jour de l[i]ndépendance de l'Inde

Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) 140px-Empirestatebldg

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 67
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) Empty
MessageSujet: Re: Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa)   Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) EmptyVen 09 Juin 2006, 12:16 pm

THE GOLDEN GATE QUARTET (baie de San Francisco)

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Golden_Gate_Bridge

Citation :
Pays : États-Unis
Ville : San Francisco
Coordonnées : 37°49'8" N - 122°28'43" O
Longueur : 1.970 m
Largeur : 27 m
Hauteur : 230 m
Architectes & Ingénieurs : J.B. Strauss, I.F. Morrow,O.H. Ammann, C. Derleth Jr., L.S. Moisseiff, R.G. Cone
Type : Pont suspendu
Matériau : Acier
Construction : 1933 - 1937

Histoire

La construction du pont a commencé le 5 janvier 1933 sous les auspices du Works Projects Administration (WPA), un programme lancé à l'instigation du président Franklin D. Roosevelt pour créer des emplois par les travaux publics payés par les fonds fédéraux et pour réduire les effets de la Grande Dépression.

L'ingénieur en chef était Joseph Strauss. Il a été achevé en avril 1937 et ouvert aux piétons le 27 mai de cette année.
Le lendemain, le président Roosevelt l'a ouvert au trafic automobile en appuyant un bouton à Washington, DC.
Il a coûté 35 millions de dollars.


Caractéristiques

Il fait 1970 m (1.22 miles) de long, la distance entre les deux tours principales étant de 1280 m (4200 pieds) et leur hauteur étant de 230 m (750 pieds) au-dessus du niveau de l'eau.

Le pont a été déclaré l'une des sept merveilles du monde moderne par l'American Society of Civil Engineers.

Il est longtemps resté le pont suspendu le plus long du monde avant d'être supplanté par les 1298 m du Verrazano Narrows Bridge, à New York en 1964, et quelques autres ponts depuis.
Il avait aussi les plus hautes tours de suspension du monde au moment de sa construction.

Le pont offre six voies de circulation ouvertes au trafic automobile (et deux allées reservées aux piétons de chaque côté).

La barrière centrale entre les voies de circulation peut être déplacée en fonction des besoins du trafic.
Les matins de semaine, le trafic est vers la ville et le Sud, de manière prépondérante ;
quatre des six voies sont affectées à ce sens de circulation.

De manière usuelle, l'allée est est réservée aux piétons, et l'allée ouest aux cyclistes (sauf périodes de travaux). Ces deux allées sont fermées le soir et la nuit.


Anecdotes

Le 1er septembre 2002, le péage (vers le sud) est passé de 3 à 5 dollars.
Il n'y a pas de péage vers le nord.


Suicides

Sauter du haut du pont est une méthode de suicide relativement courante ;
il y a à peu près une tentative toutes les deux semaines, pour un total de plus de 1200 suicides.

Le premier à se suicider fut Harold Wobber, retraité de 47 ans, trois mois après l'inauguration du pont.
L'architecte Joseph Strauss avait alors déclaré « Qui pourrait vouloir sauter de là-haut ? ».
Le décompte a officiellement cessé entre 1995 et 1997 pour éviter que la médiatisation du 1000e suicidé augmente le nombre de tentatives.

La majorité des candidats au suicide saute en regardant du côté Est, sans doute parce que l'allée ouverte aux piétons est de ce côté-là.
La chute prend quatre secondes et la personne heurte l'eau à la vitesse approximative de 120 km/h.

Jusqu'à présent (2005), seulement 26 ont survécu à un tel saut. Les survivants, qui ont souvent indiqué avoir renoncé à leur projet en plein vol, ont tous heurté l'eau les pieds en avant sous un angle faible et ont souffert de nombreuses fractures et blessures internes.

Jusqu'ici, le conseil du pont (bridge board) s'est toujours opposé à la pose d'une barrière de prévention des suicides au-dessus de la rembarde de 4 pieds, et se contente d'une surveillance vidéo couplée à des rondes aléatoires.

Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) Golden5gf

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 67
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) Empty
MessageSujet: Re: Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa)   Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) EmptyVen 09 Juin 2006, 12:19 pm

LE PLAN DELTA (Pays-Bas)

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Plan_Delta

Citation :
Au cours de l'inondation de la Mer du Nord de 1953, une brèche dans les digues aux Pays-Bas tua 1.835 personnes et força l'évacuation de 70.000 autres.
Dix mille têtes de bétail se noyèrent, et 4.500 bâtiments furent détruits.
Pour éviter que pareille catastrophe se reproduise, un ambitieux projet fut imaginé et mis en œuvre : le Plan Delta (Néerlandais : Deltawerken).

Ce projet avait l'ambition d'améliorer la sécurité des zones de plus faible altitude des Pays-Bas contre les tempètes les plus violentes et les inondations.
Étant donné que plus d'un tiers du pays se trouve sous le niveau de la mer, la tâche s'annonçait difficile.

Les dunes le long de la côte furent relevées de plus de 5 mètres, et les îles de la Zélande furent reliées par des digues et divers ouvrages d'art.

Le plus sophistiqué d'entre eux est l'Oosterscheldekering (à gauche du « i » situé à proximité de la mer), qui peut être ouvert ou fermé pour protéger la baie formée tout en gardant sa salinité, pour la pérennité de la faune sauvage et de l'industrie de la pêche.

Les ouvrages d'art, d'une longueur totale de 25 kilomètres, ont réduit en revanche la côte maritime des Pays-Bas d'environ 700 kilomètres.

L'Oosterscheldekering est considéré par certains comme la huitième merveille du monde, et fut d'ailleurs nommé l'une des sept merveilles du monde moderne par l'association American Society of Civil Engineers.

Cependant, il y a un débat fondamental à propos des fondements du Plan Delta :
le niveau de la terre baisse et celle-ci est soumise au réchauffement global et au changement de climat.
Le niveau des océans monte.

Les digues vont sans doute devoir être renforcées et rehaussées, créant davantage d'enfoncement du terrain.
Certains avancent que le déplacement des villes et l'abandon de terres à la mer seraient une solution plus viable à long terme qu'une bataille contre les eaux.

Constructions

Les travaux liés au Plan Delta se sont déroulés sur une période d'environ 30 ans.
Ils sont désormais achevés depuis l'achèvement du Maeslantkering en 1997.
Les travaux du Plan Delta comprennent les constructions suivantes :

Stormvloedkering Hollandse IJssel (1958)
Zandkreekdam (1960)
Veerse Gatdam (1961)
Grevelingendam (1965)
Volkerakdam (1969)
Haringvlietdam (1971)
Brouwersdam (1971)
Markiezaatskade (1983)
Oosterscheldekering (1986)
Oesterdam (1987)
Philipsdam (1987)
Bathse spuisluis (1987)
Maeslantkering (1997)

La mise en œuvre du Plan a vu l'introduction de techniques nouvelles d'ingénieurie, principalement pour l'Oosterscheldekering et le Maeslantkering.

Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) Delta_satellite


Légende :

1. : l'ancienne île de Walcheren
2. : l'ancienne île du Sud-Beveland
3. : l'ancienne île du Nord-Beveland
4. : l'île de Tholen
5. : l'ancienne île de Sint-Philipsland
6. : l'ancienne île du Schouwen-Duiveland
7. : l'ancienne île de Goeree-Overflakkee (province de Hollande méridionale)
8. : le Nord-Brabant
9. : les Flandres néerlandaises
a. : l'Escaut (en Belgique, près d'Anvers)
b. : l'estuaire de l'Escaut occidental
c. : la baie Braakman (dorénavant fermée)
d. : le canal Gand-Terneuzen
e. : la passe de Sloe, qui séparait Walcheren du Sud-Beveland (maintenant le port de Flushing)
f. : le lac Veerse (Veerse Meer)
g. : la passe du Zandkreek
h. : le canal Rhin-Escaut
i. : l'Oosterschelde, estuaire de l'Escaut oriental
j. : l'Eendracht, ancienne branche de l'Escaut, maintenant section du canal Rhin-Escaut
k. : la passe du Keeten-Mastgatt
l. : la passe du Krabbenkreek
m. : la passe du Krammer
n. : le lac du Grevelingen
o. : la Mer du Nord

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 67
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) Empty
MessageSujet: Re: Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa)   Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) EmptyVen 09 Juin 2006, 12:22 pm

LE TUNNEL SOUS LA MANCHE (France / Angleterre)

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tunnel_sous_la_Manche

Citation :
Le tunnel sous la Manche est un tunnel ferroviaire reliant la Grande-Bretagne et la France.
Il est long de 50 km, dont 39 km sous la Manche entre Calais et Folkestone.
Il fut inauguré le 6 mai 1994.

On l'appelle aussi Eurotunnel (du nom de la société franco-britannique qui l'exploite), et les Anglais, parfois, Chunnel (par contraction de Channel Tunnel).

La traversée (voitures, autocars, motos, camions) assurée par des navettes ferroviaires dure environ 35 minutes de quai à quai.
Les navettes s'appellent officiellement « Le Shuttle ».

Le transport ferroviaire des voyageurs sans véhicule est assuré par la ligne Eurostar qui utilise des rames de type TGV modifiées pour s'adapter aux contraintes du tunnel (rames sécables) et du réseau britannique (gabarit, captage du courant par troisième rail).


Caractéristiques techniques

Tracé dans la couche dite de la craie bleue, à une profondeur de 50 m sous le lit de la mer (profondeur maximale de 107,3 m sous le niveau moyen de la mer), le tunnel sous la Manche comprend en fait trois galeries :

- deux tunnels ferroviaires, un pour chaque sens de circulation, de 7,6 m de diamètre ;
- une galerie de service située entre les deux galeries ferroviaires, de 4,8 m de diamètre, dans laquelle circulent des véhicules spéciaux électriques.

Ces trois galeries, revêtues de voussoirs en béton armé, sont reliées entre elles tous les 375 m par des rameaux de communication qui permettent de relier les tunnels ferroviaires au tunnel destiné à l'entretien et aux secours (cela a servi notamment lors de l'incendie d'une navette pour poids lourds le 18 novembre 1996).

Ces rameaux permettent aussi à l'air de circuler et de diminuer ainsi la pression et la résistance aérodynamique, au passage de trains circulant à 140 km/h (maximum de 160 km/h).

Deux communications (traversées-jonctions), situées aux tiers du parcours, permettent de faire passer les trains d'une galerie à l'autre et d'isoler ainsi des tronçons de galeries en cas de nécessité (entretien, incident).
En ces points, la galerie de service passe sous l'un des tunnels ferroviaires et se retrouve à côté et non plus entre les deux.

Pour des raisons de sécurité, les galeries ferroviaires sont éclairées par 20 000 luminaires et bordées par un trottoir continu, du côté de la galerie de service, pour assurer l'évacuation éventuelle des voyageurs en tout point.
Des antennes assurent la continuité des communications radio sol-trains.

La construction du tunnel sous la Manche a coûté environ 105 milliards de francs, soit 16 milliards d'euros qui ont été financés en majorité par des actionnaires privés, qui ont perdu 90 % de leur mise au cours actuel de l'action.

Le terminal français du tunnel sous la Manche a été conçu par l'architecte Paul Andreu.


Lutte contre l'incendie

Le Tunnel sous la Manche est défendu par des sapeurs-pompiers français et britanniques, équipés de véhicules spéciaux circulant dans la galerie technique.

L'alimentation en eau (hydrant) se fait par un tuyau qui parcourt la galerie, et est muni de raccords aux normes françaises et de raccords aux normes britanniques.

La galerie technique est en surpression par rapport aux galeries ferroviaires, pour éviter d'être envahie par la fumée.

Lors du signalement d'un sinistre, un plan binational, appelé binat, est déclenché par l'officier de surveillance avec l'ordre « Binat go ! ».


Histoire

Après plusieurs tentatives avortées (voir Histoire du tunnel sous la Manche), dont la dernière en 1972-1975, l'idée de creuser un tunnel sous la Manche fut relancée en 1984 avec une demande conjointe des gouvernement français et anglais pour des propositions de tunnels financés par le secteur privé.

Des quatre propositions, la plus proche du projet de 1973 fut retenue, ce qui fut annoncé le 20 janvier 1986.
Les deux gouvernements signèrent le 12 février 1986 et ratifièrent en 1987 un traité consacrant cette solution.


Les quatre projets concurrents

Quatre projets étaient en lice pour la réalisation du lien fixe entre la France et la Grande-Bretagne :

- Europont :
il s'agissait d'un pont de 37 km soutenu par 8 pylônes, faisant appel à des techniques nouvelles, avec des travées longues de 5000 mètres suspendues à des câbles en kevlar, dont le coût était évalué à 60 milliards de francs).

- Euroroute :
c'était un ensemble routier pont-tunnel-pont, les ponts reliant des îles artificielles à la côte, et un tunnel ferroviaire de 38 km sous le fond de la mer.

- Channel Expressway :
ce projet présenté à la dernière minute comprenait un ensemble de tunnels routiers et ferroviaires.

- Eurotunnel :
dans ses grandes lignes, ce projet reprenait celui de 1972-1975, d'un double tunnel ferroviaire avec un troisième tunnel de service.


Immigration vers la Grande Bretagne

Beaucoup de personnes immigrantes, majoritairement des turcs, qui étaient entrées illégalements en France, prises en charge par la Croix-Rouge a Sangatte, tentent leur chance pour passer clandestinement vers l'Angleterre.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Contenu sponsorisé




Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) Empty
MessageSujet: Re: Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa)   Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Sept Merveilles du monde moderne (Elsa)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Culture :: Théâtres, spectacles, littérature, poésie, beaux-arts, photographie, architecture, BD, mangas, tourisme, sport, divers :: Tourisme, expositions-
Sauter vers: