FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Mustafa Kemal dit "ATATÜRK"

Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Mustafa Kemal dit "ATATÜRK" Empty
MessageSujet: Mustafa Kemal dit "ATATÜRK"   Mustafa Kemal dit "ATATÜRK" EmptyVen 09 Juin 2006, 4:13 pm

Source : http://membres.multimania.fr/turkiye/yazilar/ataturk.htm

Citation :
Mustafa Kemal ATATÜRK le fondateur de la République Turque et de la Turquie moderne

Mustafa Kemal dit "ATATÜRK" Ataturk


(Salonique 1881- Istanbul, 1938).


Mustafa Kemal entra à l'école militaire de Salonique puis continua ses études à Monastir (1895), puis à l'école de guerre d'lstanbul (1899) et enfin à l'académie de Guerre, d'où il sortit avec le grade de capitaine (1905). S'intéressant tôt à la politique, il prit parti pour les opposants au régime rétrograde du sultan Abdulhamit Il. Il fut nommé à l'état-major de Salonique.

Pendant la Première Guerre mondiale, la Turquie se rallia à l'Allemagne. Mustafa Kemal est très connu pour sa victoire face aux flottes franco-anglaises lors de la bataille du Détroit de Dardanelles (février 1915). Il commanda ensuite un corps d'armée sur le front du Caucase, enleva aux Russes les villes de Bittis et de Moush (1916). Nommé commandant de la VIIè armée de Palestine, il fut mis en congé en raison de son désaccord avec le général allemand Falkenhayn.

Quand Mehmet VI accéda au trône, il fut rappelé au même poste. Apprenant la signature de l'armistice (1918), il exprima son opposition. Il décida d'agir en Anatolie. Il arriva à Samsun (mai 1919) accompagné de quelques amis et de quelques officiers et commença la lutte d'indépendance de la Turquie. Puis il réunit le congrès de Sivas (sept. 1919) qui élit un comité représentatif dont il s'assura la direction. En avril 1920, il réunit à Ankara la première Grande Assemblée Nationale qui décida de s'approprier la représentativité de la nation ainsi que les pouvoirs législatif et exécutif. L'Assemblée délégua ses pouvoirs à un conseil de ministres dirigé par Mustafa Kemal et la première convention internationale qu'elle conclut fut l'armistice signé avec la France (mai 1920) qui mit fin aux combats.

En juin 1920, les Grecs attaquèrent le plateau anatolien avec le soutien des puissances alliées. L'offensive grecque fut brisée par Ismet (janv. 1921). Une seconde défaite des Grecs n'arrêta pas leur action. Cependant l'armée grecque dut battre un retraite et la Grande Assemblée donna à Mustafa Kemal le titre de maréchal. Des négociations avec les Alliés (mars-avr. 1922) n'aboutirent pas et Mustafa Kemal prépara l'offensive finale (août 1922) qui fut un succès définitif et l'armistice fut signé à Mudanya (oct. 1922). Mustafa Kemal abolit le sultanat (nov. 1922) et le gouvernement nationaliste put seul discuter avec les Alliés et signer la paix (juil. 1923).

La deuxième Grande Assemblée nationale fut élue en août 1923 et Mustafa Kemal fonda le Parti républicain du peuple, parti unique, et fut élu président de la République (oct. 1923). Il fixa sa capitale à Ankara et abolit le califat (1924). Dès ce moment, Mustafa Kemal commença à appliquer sa politique de réformes : il supprima les tribunaux religieux (1924) et laïcisa l'état malgré la résistance des milieux conservateurs (1928). Il abolit la polygamie, suspendit les ordres religieux, adopta les caractères latins à la place des caractères arabes (1928), imposa le port du costume occidental, donna le droit de vote aux femmes en 1934-35 (environ 10 ans avant la France et la plupart des pays).

Mustafa Kemal s'appliqua à redresser la situation économique de la Turquie en nationalisant les sociétés étrangères et en fondant une banque d'Etat, la Merkez Bankasi, qui se substitua à la Banque ottomane, devenue le symbole de l'emprise européenne sur l'économie turque. L'infrastructure minière et le réseau de communications furent modernisés. En politique étrangère, il établit du bons rapports avec les pays voisins il régla les questions en suspens avec la Grèce (traité d'Ankara, oct. 1930), l'U.R.S.S. (1928 et 1932), la Bulgarie (1929). En 1932, la Turquie fut admise à la S. D. N. et la convention de Montreux lui restitua le contrôle intégral des Détroits (1938).

Son caractère intransigeant, rigoureux et autoritaire ainsi que son amour de son peuple permirent à Mustafa Kemal ATATÜRK (le père des Turcs) de relever la Turquie en Etat Indépendant. A sa mort, Ismet Inönü lui succéda.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Mustafa Kemal dit "ATATÜRK" Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
Mustafa Kemal dit "ATATÜRK"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Culture :: Histoire : de la préhistoire à nos jours :: Les 20e et 21e siècles-
Sauter vers: