FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Walt Disney (Elsa)

Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 67
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Walt Disney (Elsa) Empty
MessageSujet: Walt Disney (Elsa)   Walt Disney (Elsa) EmptyLun 19 Juin 2006, 4:34 pm

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Walt_Disney


Citation :
Walt Disney (Elsa) Sanstitre7sg


BIOGRAPHIES

http://fr.wikipedia.org/wiki/Walt_Disney

http://magic-disney.ifrance.com/magic-disney/biographie/biographie.htm

SITES SUR WALT DISNEY

http://cours.cegep-st-jerome.qc.ca/530-gjb-p.l/walt.htm

Walt Disney (Elsa) Disney.03


FILMOGRAPHIE

Blanche Neige
Pinocchio
Fantasia
Le dragon recalcitrant
Dumbo
Bambi
Saludos Amigos
Les 3 caballeros
La Boîte à musique
Mélodie du Sud
Melodie Cocktail
Danny le petit mouton noir
Les aventures de Ichabod
Cendrillon
Alice au Pays des merveilles
Peter pan
La belle et le clochard
La belle au bois dormant
les 101 Dalmatiens
Merlin l'enchanteur
Mary Poppins
Les Arisotchats
L'apprentie sorciere
Robin des bois
Les aventures de Winnie l'ourson
Les aventures de bernard et Bianca
Peter et Elliot le dragon
Rox et Rouky
Tron
Taram et le chaudron magique
Bazil detective privé
Qui veut la peau de Roger Rabbit ?
Oliver et Compagnie
La petite sirene
La bande a Picsou - le film Le trésor de la lampe perdue
Bernard et Bianca au pays des kangourous
La Belle et la bête
Aladdin
L'etrange noel de monsieur Jack
Le retour de Jafar
Le roi lion
Dingo et max
Pocahontas
Toy story
James et la peche geante
Le bossu de Notre Dame
Aladdin et le roi des voleurs
Hercule
Winnie l'ourson 2 le grand voyage
La belle et la bete 2 le noël enchanté
Mulan
Pocahontas 2 Un monde nouveau
Le roi lion 2 l'honneur de la tribu
1001 Pattes
Tarzan
Le noêl de Mickey
Toy story 2
Fantasia 2000
Les aventures de Tigrou
Dingo et Max 2 les sportifs de l'extrême
Dinosaure
Buzz l'Eclair, le film le début des aventures
La petite sirène 2 retour vers l'océan
Monster et cie
Kuzco l'empereur megalo
La cour de récré vive les vacances
La Belle et le clochard 2 : l'appel de la rue
Atlantide : l'empire perdu
Peter pan 2 retour au pays imaginaire
Lilo et Stitch
Tarzan et Jane


FILMOGRAPHIES DETAILLEES

http://www.disneyparoles.com/films_disney.html

http://cours.cegep-st-jerome.qc.ca/530-gjb-p.l/walt.htm

http://www.nintendo.com.au/gamecube/images/mickey.gif

MICKEY MOUSE

http://web.info-galaxy.com/MickeyMouse/Biographie/biographie.html

FANTASIA, UN CHEF D'OEUVRE DES STUDIOS DISNEY

http://www.disney.fr/DisneyOnline/archives/movies/fantasia/fantasia.html

FONDS D'ECRAN DISNEY

http://www.annuaire-du.net/fond-ecran/thumbnails.php?album=23


DISNEY EN BELGIQUE

http://www.disney.be/

SITE OFFICIEL FRANCOPHONE WALT DISNEY

http://www.disney.fr/

DISNEYLAND PARIS A MARNE-LA-VALLEE

http://www.parisparis.com/fr/disney/body.html

http://www.disneylandparis.com/index2.htm

http://forum-francophone.aceboard.fr/12811-2876-24093-0-Disney-Disneyland-Paris.htm

Walt Disney était aussi un Rose-Croix de l'Ordre De Molay - Kansas City - Missouri (USA) (Frank S. Land / Louis Lower / Frank A. Marshall)

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Walt Disney (Elsa) Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 67
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Walt Disney (Elsa) Empty
MessageSujet: Re: Walt Disney (Elsa)   Walt Disney (Elsa) EmptyLun 19 Juin 2006, 4:40 pm

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Disney

"L'empire" Disney

Citation :
Le nom Disney fait aussi référence à différents aspects des média et loisirs de l'empire Disney :

* La Walt Disney Company
* Walt Disney Pictures, le fleuron cinématographique de la société
* Walt Disney Studios de Burbank en Californie aussi le siège social
* La Disney Channel

* Les parcs à thèmes et lieux de séjours de la société :
- Disneyland Resort
- Walt Disney World
- Disneyland Resort Paris (détenu par Euro Disney SCA)
- Tokyo Disney Resort (détenu par Oriental Land Company)
- Hong Kong Disneyland Resort

De nombreux personnages, de films ou séries télévisées sont associés au nom Disney.

Membres de la famille Disney reliés à l'empire Disney

* Walter Elias "Walt" Disney, co-fondateur de la Walt Disney Company
* Roy Oliver Disney, frère de Walt et co-fondateur de la Walt Disney Company
* Roy Edward Disney, fils de Roy Oliver
* Lillian Disney, épouse de Walt
* Elias Disney, père de Walt et Roy Oliver
* Kepple Disney, père de Elias et grand-père de Walt
* Diane Marie Disney, fille de Walt et Lillian
* Sharon Mae Disney, fille adoptive de Walt et Lillian

Autres personnalités

* l'astronome Mike Disney
* le député américain Wesley E. Disney

Lieux

ce nom fait aussi référence à :
* La ville de Disney_Oklahoma dans l'Oklahoma
* Il y a aussi une Disney Street à Londres

Historique

D'après des archives encore exploitables, le nom Disney est apparu en Angleterre durant la seconde moitié du Moyen Âge.

En 1066, deux soldats normands Hughes d'Isigny et son fils Robert participent à la conquête d'Angleterre par Guillaume le Conquérant.
La Tapisserie de Bayeux en est une représentation magnifique.

Ils sont natifs d'Isigny-sur-Mer un petit village situé près de l'embouchure de la Vire, à 10 kilomètres de Carentan (vers l'est) ou 30 kilomètres de Bayeux (vers l'ouest).

Après la conquête Hughes d'Isigny et son fils décidèrent de rester sur le sol anglais.
Au fil des ans leur nom s'anglicanise et se transforme progessivement en "Disney".

Au XVIIe siècle, une branche de la famille Disney émigre en Irlande.

En 1801 Arundel Elias Disney voit le jour dans le comté de Kikenny en Irlande.

En 1832 Arundel et sa femme Maria donnent naissance à Kepple Disney, le grand-père de Walt Disney. 15 autres enfants verront le jour.

En 1834, Arundel Elias Disney et son frère Robert s'embarquèrent avec leurs familles à destination de l'Amérique du Nord.
Ils partent de Liverpool et parviennent à New York le 3 octobre, ils auront mis environ un mois à traverser l'Atlantique.

Une fois sur le sol américain, les deux frères se séparent, Robert s'installe dans une ferme du Midwest tandis qu'Arundel décide de s'établir à Goderich Township dans l'Ontario à quelques pas du Canada.

LA WALT DISNEY COMPANY

Walt Disney (Elsa) De8ao


http://fr.wikipedia.org/wiki/Walt_Disney_Company

DISNEY CHANNEL

Walt Disney (Elsa) 200px-Logo_DisneyChannel2002


http://fr.wikipedia.org/wiki/Disney_Channel

WALT DISNEY WORLD RESORT

http://fr.wikipedia.org/wiki/Walt_Disney_World

DISNEYLAND RESORT PARIS

http://fr.wikipedia.org/wiki/Disneyland_Resort_Paris

TOKYO DISNEY RESORT

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tokyo_Disney_Resort

HONG KONG DISNEYLAND RESORT

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hong_Kong_Disneyland_Resort

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Walt Disney (Elsa) Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 67
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Walt Disney (Elsa) Empty
MessageSujet: Re: Walt Disney (Elsa)   Walt Disney (Elsa) EmptyLun 19 Juin 2006, 4:46 pm

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Disneyland_Resort_Paris

[center]Walt Disney (Elsa) Logo_disney-DLRP

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Walt Disney (Elsa) Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 67
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Walt Disney (Elsa) Empty
MessageSujet: Re: Walt Disney (Elsa)   Walt Disney (Elsa) EmptyLun 19 Juin 2006, 4:47 pm

Citation :
Disneyland Resort Paris (DRP) est un complexe de loisirs de la Walt Disney Company développé par l'intérmédiaire d'une société européenne nommée Euro Disney SCA (dont elle détient plus du tiers du capital), puis au travers de Euro Disney Associés (une SNC)1.

Disneyland Resort Paris est le nom donné au complexe suite aux problèmes financiers d'Euro Disney Resort entre l'ouverture le 12 avril 1992 et 1995.
Ce nom fut choisi afin de revitaliser le parc et l'actionnariat.

Le domaine s'étend sur 1943 ha, à l'est de Paris, dans la ville nouvelle de Marne-la-Vallée. Une gare TGV a été financée par l'État français, la ligne RER A fut prolongé aux frais de la région ainsi que la bretelle autoroutière menant de l'A4 au parc.

Euro Disney SCA développa à l'image du complexe de Walt Disney World Resort, de nombreuses activités autour de parcs à thèmes.
En 2004, le chiffre d'affaire s'établissait à 1,048 milliard d'euros, avec une hausse de 5%.
Le parc est la première destination touristique en France avec 12,4 millions de visiteurs par an.


L'ORIGINE DU PROJET

Grâce au succès du parc américain Disneyland de Californie, ouvert en 1955 (malgré des premières années difficiles), la Walt Disney Company a commencé à rechercher de nouveaux sites pour établir d'autres « royaumes enchantés ».
Cela a conduit à l'ouverture du Walt Disney World Resort en Floride en 1971, puis à celle du Tokyo Disney Resort au Japon en 1983.

À la suite de ça, Michael Eisner et Frank Wells fraîchement nommés à la direction de Disney se sont tournés vers le vieux continent et ont commencé à discuter de l'idée d'un « Euro Disneyland » fin 1984.
Les chefs de la division de parc à thème de Disney, Dick Nunis et Jim Cora, leur ont alors présenté une liste de presque 1200 endroits possibles en Europe.
Après une première présélection, seule l'Espagne et la France ont été conservées comme des candidats viables.

En mars 1985, la sélection avait été réduite à 2 sites espagnols et 2 sites français.
Les sites en Espagne avaient pour eux l'avantage du climat et de la proximité de la Méditerranée.
Mais l'emplacement proche d'Alicante fut abandonné lorsqu'on constata qu'il y soufflait de forts vents tous les ans pendant plusieurs semaines.
De même, le site français proche de Toulon fut rejeté à cause de la géologie de son sous-sol trop dur.

Enfin, Barcelone ne fut pas retenue à cause de sa situation européenne trop excentrée, attirante l'été pour les vacances mais trop peu l'hiver (les menaces terroristes de l'ETA contribuèrent aussi à l'écarter de la liste).
Ce site est toutefois en partie viable, le parc Port Aventura l'utilise.
Universal acheta ce parc pour le nommer Universal Meditterrannea puis le revendit.

En 1987, l'état français signe un contrat de 33 ans pour le développement du complexe d'Euro Disney Resort, les travaux peuvent débuter.
La société américaine a su habilement faire jouer la concurrence entre les sites afin d'obtenir des pouvoirs public des concessions que d'aucuns jugèrent exorbitantes.

C'est ainsi que le nouveau parc Disney vit le jour à Marne-la-Vallée, à moins de 40 minutes de Paris en RER, sur les communes de Magny-le-Hongre, Serris et Chessy.
Le complexe est grand et comprend en plus des hôtels et un centre de divertissements, Disney Village, et depuis le 16 mars 2002, le resort est complété par un deuxième parc à thèmes, the Walt Disney Studios, le resort à du coup encore changé de nom et est baptisé depuis Disneyland Resort Paris.

Situé à droite du premier parc , le long de la ligne de RER, ce parc comporte seulement 10 attractions et est basé sur la visite et la découverte des coulisses du cinéma, des dessins-animés et de la télévision.
Il est appelé à s'agrandir en 2007.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Walt Disney (Elsa) Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 67
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Walt Disney (Elsa) Empty
MessageSujet: Re: Walt Disney (Elsa)   Walt Disney (Elsa) EmptyLun 19 Juin 2006, 4:49 pm

ANALYSE ECONOMIQUE ET TOURISTIQUE

Citation :
Une aventure difficile

Le parc, ouvert sous le nom d'Eurodisney avant d'être rebaptisé d'un nom jugé plus "prestigieux", a connu des débuts difficiles, avec une fréquentation qui n'était pas à la hauteur des espérances.
Au fil des années, malgré un lent redressement de l'affluence, les dettes importantes accumulées par le groupe font même craindre pour la pérennité du parc ;
cependant, la solidité financière de la maison mère parvient à convaincre les banques de donner leur appui en 2004.

Ces dernières années (dans un contexte économique difficile il est vrai), le nombre de visiteurs est resté en-deça des attentes de ses promoteurs – notamment pour ce qui concerne les denières ouvertures qui peinent à trouver un public.

Un symbole ambigu

La création du parc en 1992 – et son annonce quelques années plus tôt – avait suscité beaucoup d'espérances dans une France touchée par le chômage. Mais peu à peu, il est devenu le symbole, pour l'opinion publique, du management à l'américaine, étant souvent assimilé aux conditions de travail difficiles, à la précarité, aux faibles salaires et à un dialogue social qui laisserait à désirer. En 1998, le parc a d'ailleurs connu une de ses premières grèves d'importance.

LE COMPLEXE

Walt Disney (Elsa) 594px-DLRP_schema


Plan schématique du complexe de Disneyland Resort Paris

LE COMPLEXE COMPREND ACTUELLEMENT

* Parc Disneyland Paris (DLP )

* Parc Walt Disney Studios

* Disney Village (anciennement Festival Disney)

* 6 hôtels Disney
- Disneyland Hotel
- Disney's Hôtel New York
- Disney's Sequoia Lodge
- Disney's Newport Bay Club
- Disney's Hôtel Cheyenne
- Disney's Hôtel Santa Fe

* Disney's Ranch Davy Crockett, ranch équipé de bugalows de trappeur dans une forêt et d'emplacements pour camping-cars

* 1 golf de 27 trous, le Golf Disneyland

* Le Centre Commercial Val d'Europe

* 2 gares RER et 1 gare TGV

* 1 zone de bureaux Arlington Business Square

* 4 hôtels "conseillés DRP" :
- MövenPick Dream Castle Hotel Paris sur le thème du Château.
- Holiday Inn sur le thème du cirque.
- Explorers MyTravel Hotel sur le thème des Explorateurs.
- Kyriad Hotel sur le thème de la Campagne Française.

* 2 hôtels "associés DRP" :
- Hôtel Elysées Val d'Europe sur le thème de l'hôtel parisien.
- Hôtel Radisson SAS sur le thème du golf.

* 1 résidence "associée DRP" :
Pierre & Vacances propose des appartements pour la nuit ou plus.

* Et plusieurs zones résidentielles, agrandissant les communes limitrophes du domaine.


Organisation du complexe

Le complexe s'organise en grande partie dans un cercle routier baptisé Boulevard Circulaire, situé au nord du domaine de 1943 ha.
C'est dans ce cercle que se trouve la plupart des éléments constituant le complexe.

Le centre de "gravité" du complexe n'est pas celui du cercle mais se trouve à 500 m au nord-ouest sur l'axe autoroutier provenant de l'A4 et appelé Avenue Paul Séramy.
Cette longue avenue en ligne droite permet comme à Walt Disney World de voir au loin de château du royaume enchanté, seul le Disneyland Hotel masque le bâteau de l'édifice.

Autour de ce centre de gravité se trouvent :

- au nord-ouest les Fantasia Gardens au pied du Disneyland Hotel marquant l'entrée du parc Disneyland Paris
a l'ouest la Place de frères Disney, marquant l'entrée du parc Walt Disney Studios

- au nord,
la gare de RER (une verrière permet de surplmber les voies) et la gare de TGV. Juste devant un bâtiment pour l'office de tourisme a été construit en 2001.

- au nord-est,
le long de la gare TGV se trouve la gare de taxi et de bus (interne, aéroport et banlieue) ainsi qu'un passage piétion menant au parking de 11 200 places. C'est juste au début de ce chemin que se trouve l'aire de pique-nique.

-à l'est
c'est l'entrée du Disney Village puis de l'autre coté, le lac Disney encadré par plusieurs hôtels.
au sud-est se trouve le cinéma Gaumont du Disney Village, avec sa salle IMAX. C'est cette zone qui servira à agrandir le Disney Village.

- au sud
un parking concédé à Vinci Park marque la première étape de l'extension du Disney Village.
Entre ce parking et le cinéma, une esplanade permet de prolonger l'avenue Paul Séramy.
Les parcs à thèmes se situent sur la gauche de l'avenue tandis que les hôtels sont sur la droite.

Mais les marques des problèmes financiers de Disney sont profondément visible sur l'organisation actuelle du complexe.
Aisni le centre commercial Val d'Europe, qui a du être construit pour apporter de l'argent et une source de revenus à Euro Disney SCA, est construit dans le périmètre du boulevard circulaire, à l'origine prévu pour ne contenir que des éléments de ""magie Disney".
Plus au sud l'Arlington Business Square est un zone à vocation de bureaux.

Dans les débuts du projet d'Euro Disney resort, un troisième parc à thème avait été évoqué, du type EPCOT/WestCOT ou autre, mais la disposition actuelle des éléments ne semblent pas en faveur de ce projet sauf en construisant un système de transport.

Seul deux zones sont disponibles : le quadran sud-est du boulevard circulaire ou l'extrème nord-est du complexe près des hôtels partenaires.
D'après les "habitudes" des parcs Disney, le moyen de transports utilisable est le monorail mais ce dernier devra desservir le "centre de gravité" du complexe où l'espace manque pour une telle infrastructure.

Le bail entre Euro Disney SCA et l'état français prendra fin en 2017 d'ici là les imagineeers de Disney auront le loisir de trouver des idées et des solutions.
N'oublions pas une chose en 2005 la direction de la Walt Disney Company envisage un parc à Shangaï pour 2012, la décision de construire un troisième parc en France devra se faire avant 2010 afin de laisser le délai de 7 ans nécessaira à la conception et à la construction d'un parc.

EN SAVOIR PLUS

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cons%C3%A9quences_de_l%27implantation_de_Disneyland_Paris_sur_Marne-la-Vall%C3%A9e

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Cons%C3%A9quences_de_l%27implantation_de_Disneyland_Paris_sur_Marne-la-Vall%C3%A9e

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Walt Disney (Elsa) Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 67
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Walt Disney (Elsa) Empty
MessageSujet: Re: Walt Disney (Elsa)   Walt Disney (Elsa) EmptyLun 19 Juin 2006, 4:51 pm

CONSEQUENCES DE L'IMPLANTATION DE DISNEYLAND PARIS SUR MARNE-LA-VALLEE

Citation :
La puissance américaine s’exprime par les services à vocation culturelle soutenus par des firmes multinationales, telle la Walt Disney Company (WDC), qui se servent de la demande du marché intérieur pour s’adapter à la demande internationale.

Au milieu des années 80, l’entreprise Walt Disney Company cherche à développer ses activités dans le monde, et particulièrement en Europe, en mettant en pratique un nouveau concept de développement immobilier lié aux parcs d'attractions.

Au-delà d’une stratégie d’image, il s’agit de bénéficier des plus values foncières générées par la présence du parc et du cadre de vie associé.
Dans cette perspective, le site de Marne-la-Vallée, divisé en quatre secteurs, présentait les atouts de la proximité du pôle de marché parisien et des disponibilités foncières.

L’implantation de la multinationale « Walt Disney Company » fut un projet ambitieux car elle constituait l’élément essentiel de l’aménagement de l’Est parisien et particulièrement de la région de Marne-la-Vallée.
Cependant, les conséquences espérées, de la part de l’État mais aussi de la multinationale de cette implantation ne furent pas toutes réalisées ou seulement partiellement.

LES CONSEQUENCES ATTENDUES

Dès 1965, l’État français prévoit, pour gérer la croissance démographique et l’accélération de l’urbanisation de l’agglomération parisienne, la création de villes nouvelles.

C’est alors qu’avec la région Ile de France et le département de Seine-et-Marne, en signant la convention de mars 1987, pour la création et l’exploitation d’Eurodisney en France, avec la société « The WDC » l’État a vu l’opportunité de lancer plus rapidement le développement du secteur IV de Marne-la-Vallée (MLV) et ainsi atteindre l’objectif ambitieux qu’il s’était fixé pour ce territoire c’est-à-dire de l’aménager afin qu’il serve de contrepoids à l’attraction pour rééquilibrer l’Est parisien.

Les conséquences matérielles espérées

Par Disney.

Le partage des risques confère à la puissance publique la responsabilité des opérations sur les infrastructures et sur les aménagements périphériques, et au secteur privé, les responsabilités de financement, de commercialisation et de fréquentation.

La convention de 1987, qui permettrait de renforcer et de valoriser l’Est parisien, prévoit à l’époque outre la réalisation de deux parcs d’attractions à thème, la construction de 18 000 chambres d’hôtel, 60 000 m² de commerces liés à la clientèle Disney dans le cadre d’un projet de ville idéal dont elle retirerait des profits fonciers, de programmes de logements (15 000 logements prévus dans le secteur IV), de bureaux et de zones d’activités pour relancer l’urbanisation de la ville nouvelle.

En effet, une organisation urbaine polycentrique permet à la fois de lutter contre les grands ensembles et de favoriser la mixité sociale.
Ce plan d’aménagement, négocié à l’occasion du projet Eurodisney, présente effectivement beaucoup d’attraits en terme environnemental et de facilité de déplacement.
Il assure des conditions stables d’un cadre de vie recherché par une partie de la population francilienne.

Par l’État.

Parallèlement l’État, la Région Île de France et le Département de Seine et Marne s’engagent dans la Convention de 1987, à mettre en place les procédures publiques d’aménagement (création d’une agglomération nouvelle) et à réaliser des équipements d’infrastructure tels que deux gares RER, l’interconnexion des TGV, deux échangeurs autoroutiers, deux voiries pénétrantes depuis l’autoroute A4, l’une desservant le parking visiteurs du parc de loisirs, l’autre devant desservir le centre commercial régional et plus largement le centre ville, conférant au futur Centre Urbain du Val d’Europe et au secteur IV dans son ensemble, une situation tout à fait exceptionnelle en terme de desserte locale, régionale, voire nationale et européenne.

Les conséquences immatérielles espérées

La création d’un pôle touristique au sein d’une ville nouvelle…

Pour assurer, dans le cadre des lois de décentralisation de 1983, la bonne fin d'un programme et d'un projet d’aménagement complexes portant sur 1 943 hectares et sur sa périphérie, l’Etat signait le 24 mars 1987 un décret portant approbation d’un Projet d’Intérêt Général (PIG) relatif au secteur IV de Marne-la-Vallée et à EuroDisney, l’objectif du PIG était d’intégrer le projet de premier complexe touristique européen organisé autour de deux parcs à thèmes réalisés par Disney dans une unité urbaine de Ville Nouvelle destinée à accueillir 60 000 visiteurs par jour et un centre urbain d’envergure régional (dont un centre commercial régional de 90 000m², nommé Val d'Europe).

Ainsi cette zone d’aménagement concertée (ZAC) c’est-à-dire un territoire dans lequel une collectivité publique, en l’occurrence l’Etat, décide d’intervenir pour réaliser ou faire réaliser l’aménagement et l’équipement de terrains en vue de les construire, amorce la réalisation du centre d’affaires du Val d’Europe et apporte une contribution à la diversification des activités économiques du secteur IV de MLV. On prévoit ainsi, à l’époque, la création de 30 000 emplois directs et indirects.

…permettant un rééquilibrage de l’Est parisien.

Finalement, cette agglomération nouvelle devait contribuer à un meilleur équilibre social, économique (on prévoyait notamment des recettes de la TVA ainsi que des recettes des collectivités territoriales et généreraient une augmentation du PNB de 0,28% et pour finir un solde positif de la balance des paiements de 4 milliards de francs soit 609 millions d’euros) et humain des régions à forte concentration de population grâce aux possibilités d’emploi et de logement, ainsi qu’aux équipements publics et privés qui y sont offerts ;

elles constituent des opérations d’intérêt national et régional dont la réalisation est poursuivie dans le cadre du Plan ;
elles bénéficient de l’aide de l’État ; les régions et départements concernés y apportent leur concours, notamment par convention.

L’implantation de Disneyland Paris a suscité de nombreuses attentes sur la ville de MLV depuis 1975.
Cependant celles-ci sont à nuancer face à la réalité.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Walt Disney (Elsa) Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 67
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Walt Disney (Elsa) Empty
MessageSujet: Re: Walt Disney (Elsa)   Walt Disney (Elsa) EmptyLun 19 Juin 2006, 4:52 pm

Citation :
LES CONSEQUENCES REELLES DE L'IMPLANTATION

L’objet du partenariat entre l’entreprise privée et le secteur public est de partager les risques sur le projet tout en réalisant plusieurs objectifs de plus values financières, de développement de la ville nouvelle de Marne la vallée et de l’image touristique de l’Ile de France.
Près de 15 ans après la signature de la convention de partenariat, il est possible de souligner la réalisation de ces objectifs.

Les conséquences entièrement réalisées

Sur le plan quantitatif

Pendant ces dix premières années d'existances, environ 12 000 personnes étaient directement employées par Euro Disney SCA.
On estimait alors à 11 000 le nombre d’emplois indirects générés par l’achat de fournitures nécessaires au développement du parc et par les dépenses du personnel.
Enfin les dépenses en dehors du parc des 12 millions des visiteurs annuels génèrent 18 000 emplois à Paris et en Ile de France.

Concrètement, on sait qu’en 1996 le parc fut l’entreprise française la plus créatrice d’emplois sur les 20 dernières années. Ainsi Disneyland Resort Paris est devenu le premier employeur en Ile de France avec un nombre d’emplois à Marne la Vallée qui a augmenté de 11,6 %.

Au recensement de 1999, la Ville nouvelle de Marne la Vallée comptait 246 466 habitants (dont 11 886 dans le secteur IV) soit une hausse de 55 % en 12 ans et 87 255 logements (dont 4 225 dans le secteur IV) soit une augmentation de 4 700 logements neufs.

En pleine réussite en 2002, le gouvernement, a donné son accord pour la construction de 2 000 chambres d’hôtels supplémentaires, de 100 000 m² de nouveaux bureaux, de 2 840 nouveaux logements ainsi qu’une extension de 10 000 m² du centre commercial du Val d'Europe, dont les 90 000 m² ne désemplissent pas depuis son ouverture, en 2000.

Sur le plan qualitatif

On a pu constaté une amélioration des infrastructures suite au succès du projet Eurodisney prises en charge par l’Etat.
En effet, on a assisté à un prolongement de la ligne RER A avec deux nouvelles gares, à une extension du centre urbain sur la commune de Chessy, à la construction d’une gare TGV, d’un échangeur autoroutier sur l'A4, de collecteurs d’eau et station d’épuration et à la réalisation de la ligne d’interconnexion des TGV et à la création de nombreux équipements publics sociaux (salle de sport, écoles, commissariats…).

Eurodisney est devenu un pôle touristique avec notamment la superficie des commerces et services liés à la clientèle touristique qui est passée de 60 000 m² à 70 000 m².
Il apparaît qu’en matière de renommée touristique, l’enjeu a été relevé et la place de Paris renforcée. Eurodisney attire de nouveaux séjours touristiques, pour 60% de la part d’étranger.

Les visiteurs combinent le séjour à Disneyland avec une visite de Paris dans 20% des cas, et 30% s’il s’agit d’étrangers.
Le tourisme en Ile de France bénéficie donc de l’implantation d’Eurodisney.

Parallèlement, le secteur IV a pris le relais, dans le cadre de la convention de mars 1987, à partir de la fin des années 80, du phénomène d’urbanisation commencé dans les secteurs I et II et qui connaît aujourd’hui une forte croissance.

Les limites de cette implantation

Les limites économiques

La question de la durabilité du développement économique se pose.
Effectivement, le parc ne fut pas entièrement une réussite commerciale :
le nombre de visiteurs fut inférieur aux prévisions (35 000 par jour au lieu des 60 000 attendus) mais surtout les visiteurs dépensaient beaucoup moins au sein du parc que les consommateurs américains à Disneyland ou Walt Disney World aux États-Unis.

En conséquence le taux d’occupation des hôtels fut revu à la baisse ;
en 2003 celui-ci a baissé de 3,1 points passant de 88,2% à 85,1%. Par conséquent, le développement du tourisme sur Marne la Vallée ne fut pas à la hauteur des attentes, tout comme celui des emplois.

Les limites sociales

La question de l’acceptabilité sociale n’a pas été abordée par la convention.
Elle s’est posée à plusieurs occasions.
En effet, la population locale dénonce une urbanisation trop rapide, un manque d’équipements publics, de crèches, mettant ainsi en évidence les risques d’aménagements à l’extérieur du périmètre contrôlé par la convention.

Mais ce risque de mauvaise acceptabilité du projet n’est que faiblement supportée par la puissance publique en terme politique, car les décideurs du projet ne sont pas élus locaux et s’intéressent peu aux sentiments de la population locale.
Par la suite, ce risque peut avoir des conséquences sur la commercialisation des programmes immobiliers et la fréquentation du parc par une partie de la population française.

Ajoutons qu’en matière d’emploi, les méthodes d’exploitation d’Eurodisney soulèvent des inquiétudes voire des plaintes de la part des employés notamment dues à la précarité des contrats dénoncés par les syndicats, la direction affiche un taux de contrats à durée déterminée de 83%, et les conditions de travail sont présentées comme des éléments de régression sociales pour les travailleurs français.

L’opération Eurodisney est un exemple rare où la communauté d’intérêt pour la réalisation d’une opération d’aménagement se concrétise autour d ‘un partenariat opérationnel qui, après 15 ans de fonctionnement, rend compte d’une efficacité partielle.

NOTES

La troisième phase du projet Disney a été lancée ;
le programme détaillé de cette phase est en cours d’élaboration.
Elle porte notamment sur la poursuite du développement du Centre Urbain du Val d’Europe sur Chessy et Serris.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Walt Disney (Elsa) Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Contenu sponsorisé




Walt Disney (Elsa) Empty
MessageSujet: Re: Walt Disney (Elsa)   Walt Disney (Elsa) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Walt Disney (Elsa)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Toute une histoire 25/02/09 C.Aubin, F.Roquelin
» GRILLES GRATUITE DISNEY
» Squinkies par Blip Toy
» Disney Mickey and Minnie Café Table and Chairs
» Couches Walt-Mart ou Costco???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Culture :: Cinéma et DVD, cinéma amateur, dessins animés, télévision :: Cinéma et DVD-
Sauter vers: