FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 L'hystérie (Elsa)

Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 67
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

L'hystérie (Elsa) Empty
MessageSujet: L'hystérie (Elsa)   L'hystérie (Elsa) EmptyLun 19 Juin 2006, 9:21 pm

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Hyst%C3%A9rie

Citation :
Le terme d'hystérie vient du médecin grec Hippocrate, qui inventa ce mot pour décrire un concept qu'il apprit des Égyptiens.
En effet, ils sont les premiers à avoir identifié les symptômes que la psychiatrie regroupe aujourd'hui sous l'appellation de trouble somatoforme.


Descrïption

Les symptômes de l'hystérie simulent une pathologie organique pour laquelle aucune anomalie physique (en particulier neurologique) n'existe.

Les paralysies, des troubles de la parole ou de la sensibilité, des crises pseudo-épileptiques, des comas psychogènes sont des formes fréquentes prises par la maladie.

Ces symptômes sont très frequemment associés à un trouble de la personnalité souvent marqué (théâtralisme, personnalité hystrionique)

Origine

L'erreur d'Hippocrate et des Égyptiens fut de ne restreindre les symptômes qu'à la femme, d'où le mot hystérie, dérivé du mot grec hysteron, signifiant l'utérus.
Elle fût en effet, jusqu'au neurologue Charcot, considérée comme intimement liée à l'utérus; la théorie admise étant que celui-ci se déplaçait dans le corps, créant les symptômes.

Le fait est que la pathologie est restée fortement associée à la féminité et, en particulier, au XIXe siècle quand elle a été étudiée par Jean Martin Charcot et Sigmund Freud qui en ont donné l'image la plus visible aujourd'hui.

Les psychanalystes ont considéré que l'hystérie était probablement une pathologie fortement associée aux femmes non parce que les femmes y seraient plus sensibles que les hommes mais parce que, dans des sociétés où la femme est opprimée et où la féminité est réprimée, les femmes l'utilisent comme médium pour exprimer leur malaise psychologique profond sous l'influence de la société qui oriente leur peine vers une expression de type hystérique.

Cette hypothèse bien que semblant appuyée sur une explication séduisante, n'est pourtant pas démontrée.
Elle expliquerait pourquoi il semble y avoir des effets de mode ou des épidémies d'hystérie dans certaines sociétés et à certaines époques, et pourquoi l'hystérie a beaucoup regressé en Occident (sans doute remplacée par la dépression, elle-même moins marquée sexuellement

EN SAVOIR PLUS

http://www.doctissimo.fr/html/psychologie/mag_2003/mag1205/ps_7235_hysterie.htm

http://psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychiatrie/adulte/pathologie/hysterie.htm

http://psychiatriinfirmiere.free.fr/definition/hysterie/hysterie-theorie.htm

http://www.serpsy.org/psy_levons_voile/maladies/hysterie1.html

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
L'hystérie (Elsa) Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
L'hystérie (Elsa)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Société :: Santé, maladies, handicaps, mort, ... :: Psychiatrie, toxicomanie et paramédical-
Sauter vers: