FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Profil bas pour de VILLEPIN !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Profil bas pour de VILLEPIN !   Jeu 22 Juin 2006, 6:50 am

Source : http://fr.news.yahoo.com/21062006/290/dominique-de-villepin-presente-ses-regrets-a-francois-hollande.html

mercredi 21 juin 2006, 15h58

Dominique de Villepin présente ses "regrets" à François Hollande

Citation :
PARIS (Reuters) - Dominique de Villepin a clos l'incident qui l'avait opposé la veille à François Hollande à l'Assemblée en présentant ses "regrets" au premier secrétaire du Parti socialiste, qu'il avait taxé de "lâcheté".

"Permettez-moi au début de cette séance de me tourner vers vous M. Hollande : j'ai dénoncé hier une attitude, en aucun cas je n'ai voulu me livrer à des attaques personnelles que je condamne", a déclaré le Premier ministre lors de la séance des questions d'actualité à l'Assemblée.

"Si certains mots vous ont personnellement blessé, je le regrette et je les retire", a-t-il ajouté sous les applaudissements.

En réponse à une question virulente de François Hollande sur la gestion d'EADS, Dominique de Villepin avait asséné mardi une réplique qui avait déchaîné la colère des socialistes: "Je dénonce, M. Hollande, la facilité, et je dirais même en vous regardant la lâcheté, la lâcheté qu'il y a dans votre attitude".

Le Parti socialiste avait réclamé les "excuses" du Premier ministre. Dominique de Villepin n'a pas utilisé le terme, mais a marqué sa volonté d'apaisement à la faveur d'une réponse au député UMP des Alpes-Maritimes Jean Leonetti, chargé de solliciter en préambule l'intervention du Premier ministre.

Après avoir présenté ses "regrets", Dominique de Villepin, d'un ton solennel, a appelé à "tirer les leçons" du passé au profit d'une "démocratie apaisée", évoquant en creux les attaques dont il a fait l'objet en rapport avec l'affaire Clearstream.

"Dans une démocratie, chacun, majorité et opposition, a bien sûr sa place et son rôle à jouer, dans l'écoute mutuelle, dans le dialogue, dans le respect. Mais pour que nous puissions avancer, M. Hollande, dans la voie d'une démocratie apaisée, il nous faut tirer les leçons des dernières années et des derniers mois", a-t-il souligné.

"LE GOUVERNEMENT SERA A LA TÂCHE"

"Combien de jeux stériles, combien de provocations inutiles, combien de sous-entendus qui portent la rumeur? Et vous conviendrez que je n'ai pas été épargné par les attaques personnelles, par la calomnie et par le mensonge", a poursuivi Dominique de Villepin.

Le Premier ministre s'est ensuite adressé aux élus UMP, désorientés par ce nouvel incident après les épisodes du CPE et de Clearstream, et dont certains réclament ouvertement ou à mots couverts la démission de l'hôte de Matignon.

"Maintenant, je veux dire à notre majorité, en quatre ans, nous avons fait un travail considérable", a-t-il dit.

"Aujourd'hui, dans la voie tracée par le président de la République, sous l'impulsion de la majorité, sous l'impulsion du gouvernement, le chômage baisse, la croissance repart, les comptes publics se redressent", a souligné Dominique de Villepin.

"Il s'agit maintenant pour le gouvernement de se concentrer sur les priorités de son action, de continuer à répondre aux attentes et aux préoccupations des Français sur la sécurité, sur l'emploi, sur l'éducation, sur la solidarité, sur la préparation de l'avenir", a-t-il réaffirmé.

"Le gouvernement sera à la tâche pour poursuivre le travail engagé. Il le sera dans le souci de la concertation et du rassemblement. Nous pouvons être fiers de ce que nous réalisons. Défendons nos valeurs et nos convictions, soyons au rendez-vous de l'action et du résultat", a-t-il conclu.

Jean-Marc Ayrault, président du groupe socialiste, a ensuite pris la parole pour poser, dans un climat redevenu serein, une nouvelle question sur EADS - avec un dernier coup de griffe.

"Nous prenons acte de votre déclaration et de vos excuses", a-t-il dit.

"Certes, nous nous affrontons sans complaisance. C'est la dure loi de la démocratie parlementaire. Mais le respect des personnes est une règle qui s'impose à tous", a-t-il souligné.

"Il n'y a pas dans cet hémicycle des courageux et des lâches. ll n'y a que des députés élus qui ont eu le courage d'affronter le suffrage universel", a-t-il lancé à Dominique de Villepin, qui n'a jamais connu le baptême des urnes.

Le Premier ministre s'est à nouveau dirigé vers le micro pour répondre que le gouvernement prendrait des mesures urgentes afin d'aider EADS.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
Profil bas pour de VILLEPIN !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Novembre 2012] Glossybox Les essentiels "Young Beauty"
» Profil atypique pour un accès aux métiers du livre.
» Dose délivrée par une radio sur un enfant
» Comment faire pour remplir son Profil ?
» pour les profs: élève dyslexique, autiste ou EIP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: