FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 JOSPIN vs ROYAL !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: JOSPIN vs ROYAL !   Jeu 29 Juin 2006, 3:05 pm

Source : http://fr.news.yahoo.com/29062006/290/heu-reux-sont-les-amis-de-lionel-jospin.html

jeudi 29 juin 2006, 8h55

''Heu-reux'' sont les ''amis'' de Lionel Jospin

Citation :
PARIS (Reuters) - Prendre la rue Saint-Rustique. Passer les deux paravents en bois clair qui cachent l'arrière-salle de la brasserie "Le pichet du Tertre" et montrer patte blanche.

Des précautions de sioux entouraient mercredi soir le dîner des amis de Lionel Jospin, dans le XVIIIe arrondissement de Paris, fief de Daniel Vaillant, l'un de ses plus fidèles alliés socialistes.

Devant l'entrée du restaurant, le propriétaire des lieux récite sa leçon pour dissuader les curieux.

Alors que les retrouvailles battent leur plein à l'intérieur, il explique sans ciller sur le palier que "le dîner est terminé". "M. Delanoë est parti, mais le couvert de M. Jospin était mis", ajoute-t-il.

A leur sortie - après un dîner frugal de salade, saumon et pommes vapeur - la discrétion n'était cependant plus de mise parmi les convives, quelques heures après les déclarations de l'ancien Premier ministre sur son éventuelle candidature à la présidentielle de 2007.

Depuis le 21 avril 2002 et le retrait de la vie politique de Lionel Jospin, "on était une petite dizaine à entretenir la flamme", confie le député de l'Isère, André Vallini. "Moi, je n'ai jamais fait mon deuil de Lionel Jospin. J'ai toujours pensé qu'il pouvait revenir".

"Il peut en 2007 remettre la France sur les rails. Elle en a besoin", se félicite le député de la Drôme, Eric Besson, la veste sur l'épaule et une édition du Monde sous le coude. Mardi, Lionel Jospin y a détaillé ses "quatre enjeux majeurs" pour que la gauche réussisse en 2007.

Pierre Schapira, député européen et conseiller de Paris, est encore plus catégorique. "La vie politique française n'est plus comme avant, la donne politique a changé. C'est un vrai signal".

Au compte-gouttes, une quarantaine de dirigeants du PS - membres du premier cercle de la "Jospinie", premiers secrétaires fédéraux et présidents de conseils généraux - retrouvent les rues de la Butte Montmartre, les joues rougies par la chaleur de la petite salle de banquet et tout ragaillardis.

"IL A PRIS SA PART DU 21 AVRIL"

Bertrand Delanoë est parti le premier. Elisabeth Guigou s'est éclipsée plus tôt que les autres. Jean Glavany, Annick Lepetit, Claude Alègre ou encore Manuel Valls, ancien porte-parole de Lionel Jospin à Matignon, ont fait le déplacement.

Consigne a été donnée de ne pas trop s'épancher auprès des quelques journalistes qui attendent dans la petite rue pavée, derrière la place du Tertre dont on entend les accordéons.

Bernard Poignant, député européen, est chargé par ses pairs de jouer les porte-parole.

C'est bien la "première fois" que Lionel Jospin "ouvre la possibilité de sa candidature", mais "il ne faut pas griller les étapes", dit-il prudemment.

C'est aussi la première fois, depuis quatre ans, que le chef de la gauche plurielle assume la "totale responsabilité" de la déroute présidentielle de 2002. "Ce soir, il a pris sa part du 21 avril. Je pense que c'est un (...) moment important", souligne-t-il.

Pourquoi Jospin? "Il a une histoire, comme François Mitterrand l'avait et ça, ça compte". Pourquoi maintenant? "Il est probablement l'homme qui aujourd'hui peut assurer le meilleur passage d'une France à une autre".

Et de tendre un rameau d'olivier aux autres "présidentiables" du PS, engagés dans une féroce bataille d'investiture.

"Lionel Jospin ne sera pas candidat à tout prix. Il n'ira pas à mon avis se fracasser dans une conflagration générale", promet Bernard Poignant, qui veut même "à tout prix" utiliser la popularité de Ségolène Royal pour "faire gagner la gauche".

Minuit passé, les derniers "éléphants" quittent le "Pichet du Tertre". Daniel Vaillant et Claude Alègre s'engouffrent dans une Vel Satis, refusant de répondre aux micros qu'on leur tend.

C'était "une rencontre conviviale amicale avant les vacances, voilà c'est tout, il n'y pas de conclusion autre à en tirer", lance sans convaincre Daniel Vaillant.

Devant l'entrée, Kader Arif parle foot avec Harlem Désir. France-Brésil, "c'est sûr on va gagner", mais la présidentielle? "C'est une épreuve à long terme" et pour l'instant, "on va dormir avec un grand bonheur dans la tête".

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: DSK vs JOSPIN ET ROYAL !   Jeu 29 Juin 2006, 3:06 pm

Source : http://fr.news.yahoo.com/29062006/290/le-message-presidentiel-de-dsk-brouille-par-jospin.html

jeudi 29 juin 2006, 8h56

Le message présidentiel de DSK brouillé par Jospin

Citation :
PARIS (Reuters) - Promettant de tenir un langage de "vérité" face aux "impostures" de la droite et aux "promesses sans lendemain" de la gauche, Dominique Strauss-Kahn s'est présenté comme le "présidentiable" socialiste d'une "France plus généreuse".

Le message de l'ancien ministre de l'Economie - "Moi ce que je veux, c'est changer votre vie" - a cependant été quelque peu brouillé par les déclarations concomitantes de Lionel Jospin.

L'ancien chef de la gauche plurielle, interrogé sur TF1, n'exclut plus d'être candidat à la présidentiable, s'il est en mesure de "rassembler la gauche".

La nouvelle est tombée au beau milieu du discours à l'américaine de "DSK": une heure à bâtons rompus, sans notes mais avec micro sans fil, sur une petite estrade installée au centre du gymnase Japy, haut-lieu de la gauche parisienne, dans le XIe arrondissement.

"Je ne fais pas de commentaire sur ce que je n'ai pas vu et je ne l'ai pas vu", a-t-il déclaré en descendant de l'estrade tendue de rouge devant laquelle se pressaient les caméras.

Son principal lieutenant, Jean-Christophe Cambadélis, s'est chargé du décryptage. Lionel Jospin envisage d'être candidat, "vous parlez d'une nouvelle!", s'est exclamé le député de Paris, visiblement agacé.

"Il y a des gens qui l'envisagent et puis il y a des gens qui combattent pour", a-t-il dit en se tournant vers le centre de la salle où Dominique Strauss-Kahn se soumettait au jeu des questions/réponses avec le public. "En attendant la campagne continue".

Dans l'ignorance des déclarations de Lionel Jospin, "DSK" a déroulé son argumentaire de campagne, prenant pour cibles quasi uniques Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy dont la pratique du pouvoir "nuit gravement à la démocratie".

Le ministre de l'Intérieur "n'est pas le dauphin de Jacques Chirac, il en est l'héritier. Il en a les pratiques, les comportements et les postures qui souvent tournent à l'imposture", a estimé le candidat à la candidature socialiste.

"LA FRANCE, MA FRANCE, EST GÉNÉREUSE"

Et de fustiger une à une les propositions du probable candidat de la droite pour 2007: la suppression des cotisations sociales sur les heures supplémentaires, la suppression des droits de succession, la remise en cause des 35h, la sécurité ou l'immigration.

"La France, ma France, est une France généreuse qui sait qu'on doit lutter contre l'immigration clandestine", contre les passeurs et les employeurs de travailleurs clandestins mais pas "contre les victimes", a estimé le député du Val d'Oise.

A quelques jours de la fin de l'année scolaire, qui marque la fin du répit pour les élèves sans papiers, Dominique Strauss-Kahn a refusé que des "enfants scolarisés chez nous, au petit matin, soient emportés, transportés, déplacés".

"C'est contre tout cela que je veux que nous ayons une exigence de vérité", a-t-il expliqué, une antienne qu'il veut également appliquer au Parti socialiste.

La "vérité" exige notamment de dire aux électeurs de gauche que, sur le plan économique, "ce ne sera pas facile" en 2007, qui "n'est pas 1997", date de l'arrivée au pouvoir de la "gauche plurielle".

La "vérité" commence par faire dire que le projet présidentiel du PS coûtera environ 50 milliards d'euros, et non 35 milliards, chiffrage avancé par le premier secrétaire, François Hollande.

"Des économistes en culottes courtes, il y en a partout même au Parti socialiste", a raillé l'ancien patron de Bercy. "Il n'y a aucune raison de se cacher. Il faut dire la vérité aux Français".

L'hymne de sa campagne trouvé - "Et c'est parti" de la chanteuse Nadiyâ - manquait une profession de foi pour clore le meeting.

"Nous partons parce que nous voulons changer les choses, parce que nous voulons une France plus généreuse. Nous partons parce que nous savons que le seul chemin pour y parvenir, c'est le chemin de la vérité et c'est la seule chose que véritablement ce soir je puisse vous promettre".

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
JOSPIN vs ROYAL !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RFA : Royal Fleet Auxiliary
» La ZM-FN / Marine monte la garde au Palais Royal à Bruxelles
» Royal Rumble 2008
» Les Amis de la Section Marine du Musée Royal de l’Armée
» ex A981 AVILA (yacht royal)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: