FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Le G8 de 2006, bilan plutôt positif ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Le G8 de 2006, bilan plutôt positif ? Empty
MessageSujet: Le G8 de 2006, bilan plutôt positif ?   Le G8 de 2006, bilan plutôt positif ? EmptyLun 17 Juil 2006, 10:45 am

Source : http://fr.news.yahoo.com/16072006/290/le-g8-uni-sur-le-cycle-de-doha-divise-sur.html

dimanche 16 juillet 2006, 19h12

Le G8 uni sur le cycle de Doha, divisé sur l'énergie, le climat


Citation :
SAINT-PETERSBOURG (Reuters) - Les dirigeants du G8 ont fixé un délai d'un mois pour débloquer le cycle de Doha et approuvé une déclaration sur "la sécurité énergétique globale" sans aplanir leurs différends sur les questions commerciales comme sur l'énergie nucléaire et le changement climatique.

Le G8, dont les travaux étaient dominés dimanche par la situation de crise au Liban, a cependant appelé à la conclusion d'un compromis d'ici un mois sur les principaux obstacles qui continuent de boucher l'horizon du cycle de Doha sur le commerce mondial.

Les négociateurs devraient se retrouver dès cette semaine pour des discussions avec le directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), Pascal Lamy.

"Nous exhortons tous les pays à s'engager dans des efforts et une action concertés afin de parvenir à une conclusion positive du cycle de Doha", a déclaré le G8 dans un communiqué.

Les partisans de ces négociations réclamaient un coup de pouce politique pour faire sortir de l'ornière ce cycle entamé il y a cinq ans.

Mais en fixant une nouvelle date-butoir sans s'engager à un compromis sur les droits de douane industriels ou les subventions à l'agriculture, principales pierres d'achoppement, les dirigeants du G8 ne se sont guère engagés, soulignent-ils.

Si aucune percée n'est enregistrée dans les semaines qui viennent, l'ensemble du cycle pourrait être renvoyé aux calendes grecques car le président américain n'aura plus à sa disposition la procédure de "fast track" qui lui permet d'approuver des accords commerciaux sans passer par le feu vert du Congrès. Ces pouvoirs expirent mi-2007.

Les dirigeants des sept grands pays industrialisés et de la Russie qui ont évoqué le sujet du commerce international pendant leur déjeuner dimanche, rencontreront lundi Pascal Lamy et leurs homologues de cinq grands pays en développement, Brésil, Inde, Chine, Afrique du Sud et Mexique. L'Inde et le Brésil ont pris la tête des pays en développement pour réclamer une donne plus équitable dans le commerce international.

DISSENSIONS SUR LE NUCLEAIRE ET LE CLIMAT

L'approbation d'une déclaration sur la "sécurité énergétique globale" dont Moscou entendait faire le thème central du G8, n'a pas non plus masqué des divergences sur l'énergie nucléaire et le changement climatique.

"Nous reconnaissons que les membres du G8 poursuivent des voies différentes pour parvenir à la sécurité énergétique et aux objectifs de protection du climat", dit la partie de la déclaration consacrée à l'énergie nucléaire.

L'énergie nucléaire, qui effectue un retour, en particulier en Asie, ne produit pas de gaz à effet de serre et elle est considérée par certains experts comme un bon moyen de protéger le climat tout en répondant à une demande croissante d'électricité.

Ses détracteurs font toutefois valoir que l'on ne dispose pas de bonne solution pour stocker les déchets nucléaires, que les centrales nucléaires sont vulnérables aux attentats et que le développement du nucléaire présente un danger de prolifération des armes atomiques.

"Nous sommes déterminés à réduire encore les risques associés à l'utilisation sûre de l'énergie nucléaire", poursuit la communiqué. Une phrase jugée importante par les autorités allemandes qui se sont engagées à renoncer à l'énergie nucléaire d'ici le début des années 2020.

Mais Moscou et Washington ont aussi dévoilé une initiative commune visant à donner à tous les Etats accès à l'énergie nucléaire tout en se prémunissant contre une prolifération des armes atomiques.

Moscou s'est parallèlement engagé à ouvrir son secteur nucléaire aux investissements étrangers mais a maintenu son refus de ratifier la Charte de l'Energie malgré l'insistance de ses partenaires, en particulier européens.

La Charte de l'Energie prévoit un accès ouvert aux ressources et aux infrastructures de transport énergétiques des pays qui l'ont ratifiée.

L'utilisation par Moscou de l'arme énergétique contre l'Ukraine ou la Géorgie, l'hiver dernier, avait perturbé les approvisionnements de certains pays d'Europe occidentale et inquiété l'Union européenne qui dépende la Russie pour un quart de ses besoins en gaz. L'UE a exhorté la Russie à ratifier cette charte qu'elle a signée.

Le texte de la déclaration réaffirme le soutien du G8 aux "principes de la Charte de l'Energie et (aux) efforts des pays participants pour améliorer la coopération internationale en matière d'énergie".

Le texte prône aussi davantage "de transparence, de prévisibilité et de stabilité sur les marchés mondiaux de l'énergie".

Les dirigeants du G8 ont par ailleurs réaffirmé leur engagement pris l'année dernière sur l'aide à l'Afrique et la lutte contre la pauvreté. "Nous examinerons les progrès réalisés et identifierons les prochaines étapes dans le soutien à un développement réussi de l'Afrique" a déclaré le G8 dans un communiqué.

Le G8 consacrera lundi une session à l'Afrique en présence du secrétaire général de l'Onu Kofi Annan et de représentants de l'Union africaine.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Le G8 de 2006, bilan plutôt positif ? Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
Le G8 de 2006, bilan plutôt positif ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: Europe, grandes puissances, organisations internationales, conflits divers, terrorisme, espionnage, armes et armement :: Les États-Unis d'Amérique-
Sauter vers: