FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Réunion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: La Réunion   Lun 17 Juil 2006, 4:56 pm

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9union

Citation :
La Réunion est à la fois une région d'outre-mer et un département français d'outre-mer (numéro 974). Cette île de 2.517 km² est située dans l'océan Indien, à environ 700 km à l'est de Madagascar et à 200 km au sud-ouest de l'île Maurice.

Ses habitants sont appelés les Réunionnais ou Créoles.

Histoire

Inhabitée, un navigateur portugais, Diego Dias, y aurait débarqué le 9 février 1513, jour de la Sainte-Apolline. L'île apparaît ensuite sur des cartes portugaises sous le nom de Santa Apolonia. Vers 1520, la Réunion, les îles Maurice et Rodrigues sont appelées archipel des Mascareignes, du nom du navigateur portugais Pedro de Mascarenhas qui s'y est arrêté sur la route de Goa. Aujourd'hui, ces trois îles sont couramment appelées les Mascareignes.

Au début du XVIIe siècle, l'île est une escale sur la route des Indes pour les bateaux anglais et hollandais. Le 23 mars 1613, l'amiral hollandais Pieter Willemsz Verhoeff (Pierre-Guillaume Veruff), de retour de Java, fait escale à la La Réunion et baptise l'île encore inhabitée England's forest.

Les Français y ont ensuite débarqué pour en prendre possession au nom du roi en 1642 et l'ont baptisée île Bourbon du nom de la famille royale. En 1646, douze mutins, chassés de Madagascar, sont abandonnés à la Réunion. D'autres personnes viennent peupler la Réunion en 1665. Françoise Châtelain de Cressy est arrivée pendant cette période et est à l'origine de plusieurs familles connues de Bourbon. C'est surtout Bertrand-François Mahé de La Bourdonnais, gouverneur de l'île de 1735 à 1745, qui a contribué à son premier développement.

Pendant les guerres napoléoniennes, l'île passe sous domination britannique puis elle est rétrocédée aux Français lors du traité de Paris en 1814.

Grâce à la main-d'œuvre servile que fournissent les esclaves, la culture de la canne à sucre se développe, de préférence à celle du café. Survenue en 1841, la découverte d'Edmond Albius sur la fécondation artificielle des orchidées de la vanille, permet bientôt à l'île de devenir par ailleurs le premier producteur mondial de vanille.

Le 20 décembre 1848, l'abolition de l'esclavage est finalement proclamée par Sarda Garriga (le 20 décembre est un jour férié à la Réunion). Louis-Henri Hubert Delisle devient son premier gouverneur créole le 8 août 1852 et reste à ce poste jusqu'au 8 janvier 1858. L'Europe a de plus en plus recours à la betterave pour remplir ses besoins en sucre. Malgré sa politique d'aménagement et le recours à l'engagisme, la crise économique couve et devient patente à compter des années 1870. Par la suite, le percement du canal de Suez conduit le trafic marchand à s'éloigner de l'île.

Le 19 mars 1946, la Réunion devient un département d'outre-mer français et en 1997 elle devient l'une des sept régions ultrapériphériques de l'Union européenne.



Administration

La Réunion est en même temps une région administrative et un département français d'outre-mer (DOM) dont la préfecture est Saint-Denis.

La Réunion est une base accueillant les infrastructures du Frenchelon et de l'ensemble mobile écoute et recherche automatique des émissions.

Comme Mayotte, l'île est membre de la Commission de l'Océan Indien.

Un drapeau pour la Réunion ?

Alors que la période féodale a installé de nombreux drapeaux et blasons en France métropolitaine, la Réunion ne possède pas de drapeau officiel. Cette situation risque de perdurer : un drapeau réunionnais serait assimilé à une revendication indépendantiste, or l'indépendantisme est pratiquement inexistant a la Réunion.

Géographie

La Réunion est une île volcanique de l'océan Indien. Elle a émergé, il y a 5 millions d'années, avec l'éruption du Piton des Neiges qui est, avec une altitude de 3 070 m, le sommet le plus élevé des Mascareignes, et de l'océan Indien.

Flore

La réserve naturelle de Saint-Philippe Mare-Longue est l'une des dernières forêts primaire mégatherme hygrophile de basse altitude de l'archipel des Mascareignes.

Transport

Dans l'île

L'île de la Réunion comptait, en 2004, près de 300.000 véhicules particuliers soit environ une voiture pour deux habitants. Malgré l'importance du parc automobile, l'équipement des ménages reste sensiblement inférieur à celui de la France métropolitaine. On estime qu'à l'horizon 2020, le parc automobile à la Réunion pourrait atteindre environ 500.000 véhicules, pour un niveau d'équipement des ménages proche de celui de la France métropolitaine en 1999.

La topographie montagneuse, le développement urbain, la concentration et la concurrence des activités humaines sur le littoral sont des obstacles au développement du réseau routier, et plus généralement au développement économique de l'ensemble de l'île.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: La Réunion   Lun 17 Juil 2006, 4:57 pm

Citation :
Aéroports

L'île de la Réunion dispose de deux aéroports internationaux :

l'aéroport Roland Garros, le plus grand, est situé à Sainte-Marie près de Saint-Denis, au nord de l'île ;
l'aéroport Pierrefonds est situé à Saint-Pierre, au sud-ouest.

Économie

Les revenus du tourisme constituent la première ressource économique de la Réunion devant ceux tirés de la production et de la transformation de la canne à sucre, à l'origine du développement de grands groupes réunionnais comme Bourbon ou Quartier Français. Avec la diminution des subventions, cette culture est menacée. Aussi, le développement de la pêche dans les Terres australes et antarctiques françaises apparaît comme la bienvenue.

Malgré un dynamisme économique certain, l'île ne parvient pas à résorber son important chômage, qui s'explique notamment par une croissance démographique très forte. De nombreux Réunionnais sont obligés d'émigrer en France pour leurs études et/ou pour trouver du travail.

Démographie

La population de la Réunion est composée de populations issues de Madagascar, de l'est de l'Afrique continentale (les Cafres), du Gujarat (les Zarabes), du Tamil Nadu (les Malbars) mais aussi d'autres états en Inde comme Calcutta, de Chine, et d'Europe, arrivées dans l'île au cours des différentes phases de la colonisation et du développement de l'île.

La population de la Réunion est fortement métissée depuis plus de trois siècles et il n'existe pas de tensions ethniques en son sein, ce qui serait impossible car 80 % des réunionnais ont plusieurs origines mentionnées dans le paragraphe précédent.

Daniel Vaxelaire, journaliste, écrivain, auteur de différents ouvrages sur la Réunion, explique dans son « Histoire de la Réunion des origines à 1848 », que le métissage est l'un des traits caractéristiques de l'île, dès l'arrivée des premiers colons. Ceux-ci ont en effet épousé peu après leur installation dans l'île, des femmes venues de Madagascar et des femmes métisses indo-portugaises avec lesquelles ils ont conçu les premiers enfants nés à la Réunion. Ainsi donc les premiers enfants nés sur cette ile verte et non habitée étaient déjà métis.

Ce métissage précoce a probablement permis d'atténuer plus rapidement les douleurs de la période esclavagiste, qui s'est achevée le 20 décembre 1848 à La Réunion.

le Peuple Créole de la Réunion est le peuple le plus métissée par les apports pluri-ethniques sur 350 ans d'histoire, un métissage plus riche que la population du Brésil .

Culture

L'île a vu naître de nombreux poètes, parmi lesquels Léon Dierx ou Charles Marie Leconte de Lisle, Auguste Lacaussade, Évariste de Parny et Antoine de Bertin. Elle en a inspiré d'autres comme Charles Baudelaire, qui l'a rapidement visitée. George Sand n'y est jamais venue, mais y a situé l'action de l'un de ses romans. Un des plus connus romanciers français actuels est né à la Réunion: Michel Houellebecq.

Langue

La langue officielle est le français, même si la langue vernaculaire est le créole réunionnais qui est, à la base, un français simplifié, influencé par la grammaire et surtout la phonétique des langues africaines parlées par les esclaves importés sur l'île, ainsi que les langues indienne et portugaise ; mais on parle le français dans les administrations, écoles, collèges, lycées et universités.

Religion

Du fait des différentes origines de la population réunionnaise, les principales religions pratiquées dans l'île sont le christianisme (essentiellement catholique, mais aussi protestant), l'hindouisme, l'islam et le bouddhisme. Une communauté juive très minoritaire est également présente sur l'île.

Le catholicisme

Toutes les religions sont tolérées et plus ou moins bien vues bien que la principale religion soit le catholicisme ; apportée par les colons européens, elle s'est largement élargie aux populations africaines, chinoises et indiennes d'abord par obligation, puis par métissage religieux. Ce métissage religieux conduit certaines personnes à participer à la fois aux cultes catholique et hindouiste.

Pour l'Église catholique, la Réunion est un diocèse depuis 1850. Le Pape Pie IX transforme alors la préfecture apostolique en évêché de Saint-Denis de La Réunion. Depuis 1976, Monseigneur Gilbert Aubry est son premier évêque d'origine réunionnaise.

Le catholicisme réunionnais présente quelques spécificités, notemment le culte de Saint Expédit.

Les autorités catholiques réunionnaises n'utilisent pas leur grande prédominance pour amoindrir les autres religions, mais ont instauré un dialogue religieux afin d'assurer la coexistence pacifique des différentes religions à la Réunion.

L'hindouisme

L' hindouisme ou plutôt la religion TAMOUL est la deuxième religion la plus pratiquée sur l'île, et celà par les indiens originaires du Tamil Nadu, ainsi qu'une minorité de Calcutta. Les Indiens de La Réunion sont appelés Malbars. Cette religion est très présente par ses temples très colorés qu'on retrouve dans toutes les villes, mais surtout sur la cote Est. Les Malbars sont connus pour leurs cérémonies hautes en couleurs et très spectaculaires, notamment la cérémonie de marche sur le feu fin décembre qui fait partie du folklore de l'île, mais également lors de la fête du Dipavali en octobre/novembre.

L'islam

L'islam est aussi présente dans l'île et c'est l'une des religions les plus récentes et la moins métissée. La plus grande partie des musulmans de la Réunion sont des sunnites de rite hanafite : Les Zarabes. Les fidèles sont généralement issues des populations de l'ouest de l'Inde arrivées du Gujarat au XIXe siècle.

Un autre groupe musulman originaire du Gujarat est arrivé à la Réunion à partir de 1972, chassés de Madagascar par la situation politique de la grande île. Ces Indiens sont appelés karanes, ils sont en majorité chiites et pratiquent la plupart du temps un culte domestique.

Le groupe musulman le plus récent est celui constitué par la communauté comorienne. Les comoriens viennent depuis les années 1970 et encore aujourd'hui à la Réunion pour y trouver un travail. Ils sont sunnites, de rite chaféite. Ils sont les plus nombreux.

La mosquée Noor-e-Islam de Saint-Denis de la Réunion est la plus ancienne mosquée de France.

Le protestantisme

L'Église réformée compte environ 30.000 fidèles d'origines diverses à la Réunion. Parmi eux, une grande majorité sont des pentecôtistes, membres de l'Église « Mission Salut et guérison ».

L'Église protestante de la Réunion est la seule église membre de la Fédération Protestante de France. Elle est soutenue par le Défap et la CEVAA.

Musique

Le séga et le maloya sont deux styles de musique typiques de l'île. De là, découle le maloya électrique, le seggae, le rap KréoL.

Parmi les groupes musicaux modernes emblématiques de la Réunion, on peut citer : Baster, Ousanousava, Ziskakan, Pat' Jaunes, Danyèl Waro, Benjam, Ti Fock, Joel Manglou, Futur Krew, Diablo, etc...

Littérature

Auteurs

Antoine Bertin
Eugène Dayot (1810-1852) ;
Boris Gamaleya
Charles Marie René Leconte de Lisle
Renoyal de Lescouble (1776-1838).

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
La Réunion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [974] Réunion
» Réunion à Ostende le samedi 26 février 2011
» Union des Ecologistes pour la Normandie.
» pis, la réunion d'hier pour le CPE La Gatinerie....
» Etes-vous intéressé par la réunion au musée royal en 2010 ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: