FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 L'École spéciale militaire de Saint-Cyr

Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

L'École spéciale militaire de Saint-Cyr Empty
MessageSujet: L'École spéciale militaire de Saint-Cyr   L'École spéciale militaire de Saint-Cyr EmptyMer 26 Juil 2006, 12:19 pm

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cole_sp%C3%A9ciale_militaire_de_Saint-Cyr

Citation :
L'École spéciale militaire de Saint-Cyr (ESM) est un établissement d'enseignement supérieur français, qui forme des officiers de l'armée de terre. Sa devise est : « Ils s'instruisent pour vaincre ».

L'École spéciale militaire de Saint-Cyr 350pxsaintcyriens140706jf9


Histoire

L'école est créée la loi du 11 Floréal an X (1er mai 1802) sur ordre de Napoléon Bonaparte, qui l'installe d'abord à Fontainebleau (arrété du 8 Pluviose an XI (28 janvier 1803)), puis en 1806, à Saint-Cyr-l'École (Yvelines), dans les bâtiments de la Maison royale de Saint-Louis fondée par Mme de Maintenon en 1686.

Elle devient en 1804 Ecole impériale militaire, mais ce n’est qu’à partir de 1818 que les arrivées d’élèves seront régulières et annuelles.

En 1940, après la défaite, Saint-Cyr et Saint-Maixent (école militaire de l'Infanterie]) sont transférées à Aix-en-Provence, en zone libre. En novembre 1942, après l'occupation de la zone libre, les deux écoles sont dissoutes par les Allemands. Certains élèvent réussissent à quitter la France en passant par l'Espagne, et se réfugient à l'École des élèves-aspirants de Cherchell-Médiouna, en Algérie. Parallèlement, depuis 1940, en Grande-Bretagne, des officiers sont formés par l'École militaire des cadets de la France Libre, fondée par le général de Gaulle. En 1944 l'école de Cherchell devient l'école militaire interarmes (EMIA), chargée de former tous les officiers de l'armée de terre, aussi bien ceux issus du recrutement direct (Saint-Cyr) que ceux du recrutement interne (Saint-Maixent). C'est là l'idée d'amalgame du général de Lattre de Tassigny.

En 1945, l'ESM déménage à Coëtquidan (Morbihan), les bâtiments de Saint-Cyr-l'École ayant été rendus inutilisables par des bombardements alliés en juillet et août 1944. En 1947, l'EMIA devient l'école spéciale militaire interarmes, concession à l'ancien nom de Saint-Cyr. En 1961, la formation des officiers issus du recrutement direct et des anciens sous-officiers est séparée en deux. L'ESM reprend son rôle, aux côtés de la nouvelle EMIA. En 1977 une nouvelle école vient s'installer sur le site de Coëtquidan, c'est l'école militaire du corps technique et administratif (EMCTA).

Recrutement

Elle recrute sur concours civil (scientifique, littéraire ou économique et social) ou militaire au niveau Bac+2 (CPGE) et Bac+3 (Licence), avec des admissions parallèles aux niveaux Bac+4 (suspendu en 2005) et Bac+5.

Cursus

La scolarité comporte quatre volets :

- formation au commandement (FEXA : Formation à l'EXercice de l'Autorité)
- formation académique (surnommée « pompe »)
- formation militaire (surnommée « mili »), dont le Brevet parachutiste militaire (à Pau), des stages commando (à Penthièvre, en Bretagne, et Mont-Louis, au Centre National d'Entraînement Commando) et des stages d'aguerrissement en milieu montagnard (à Barcelonette, dans les alpes, ou au Centre National d'Aguerrissement en Montagne à Briançon) ou en jungle équatoriale (en Guyane française).
- formation sportive (surnommée « crapahut »)

Le cursus dure six semestres (quatre pour les recrutements à Bac+4, deux pour les Bac+5), sanctionnés par l'obtention du diplôme de l'ESM, et pour les scientifiques, du diplôme d'ingénieur agréé par la commission nationale des titres d'ingénieur (CTI), ainsi le grade de master.

Tous les élèves d'une année sont groupés en bataillon. En première année, les élèves font partie du troisième bataillon, en deuxième année, du deuxième bataillon (grade d'élève-officier d'active durant ces deux années), enfin en troisième année, du premier bataillon de France (grade de sous-lieutenant).

À l'issue de leur scolarité, les élèves reçoivent le grade de lieutenant, sont classés et choisissent, dans l'ordre de classement, une arme (fonction opérationnelle dans l'Armée de Terre ou la gendarmerie) pour laquelle ils accompliront un an en école d'application :

- ALAT (aviation légère de l'armée de terre), Le Cannet des Maures-Dax
- arme blindée-cavalerie, Saumur
- artillerie, Draguignan
- gendarmerie, Melun (école des officiers de la gendarmerie nationale)
- génie, Angers
- infanterie, Montpellier
- matériel, Bourges
- train, Tours
- transmissions, Rennes

Après cette année en école d'application, ils reçoivent leur affectation opérationnelle.

Les officiers sous contrat et les officiers de réserve (qui forment le quatrième bataillon de Saint-Cyr) suivent également une formation raccourcie à l'ESM.

Organigramme

Liste des commandants de l'école spéciale militaire de Saint-Cyr :

1820

Maréchal-de-camp commandant : Comte Maurice-François d'Albignac
Colonel commandant en second : Jean-Baptiste Danlion (Colonel d'infanterie)
Directeur des études : Louis-Thomas Nacquart (Lieutenant-colonel d'artillerie)
Chefs de bataillons :
Jacques Vienot
Jean-Baptiste Griffet de Labaume
Capitaines d'infanteries :
Chevalier Jacques-Louis de Gualy
Fousset
Auguste Serva
de Verninac de Saint-MAur
Dutheil
Chappuis
Capitaines de cavaleries :
Boufroy de Pierreville
Lemoiné
Professeur de fortifications :
Jean-Baptiste Imbert (Capitaine du Génie)
M Carraud (Capitaine d'artillerie)
Professeur de topographie: M Richoux (capitaine ingénieur de 2e classe)
Professeur adjoint: Charles-Louis-François Lecamus (Lieutenant aux Ingénieurs-géographes)

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
L'École spéciale militaire de Saint-Cyr Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

L'École spéciale militaire de Saint-Cyr Empty
MessageSujet: L'École spéciale militaire de Saint-Cyr   L'École spéciale militaire de Saint-Cyr EmptyMer 26 Juil 2006, 12:20 pm

Citation :
Les promotions

L'École spéciale militaire de Saint-Cyr 350pxsaintcyrienswb7
Promotion n°188 2001-2004 Général Vanbremeersch


Seules deux promotions porteront le nom d’un contemporain : Marchand (1898-1900) et maréchal Pétain (1940-1942).

1830-1832 du FIRMAMENT (première promotion baptisée)
1835-1837 de LA COMETE (deuxième promotion baptisée)
1836-1838 de L'OBELISQUE
1837-1839 de CONSTANTINE
1838-1840 de L'AN-QUARANTE
1839-1841 de MAZAGRAN
1840-1842 des CENDRES
1841-1843 de LA NECESSITE (avril)
1841-1843 d'ORIENT (octobre)
1842-1844 du TREMBLEMENT
1843-1845 d'ISLY
1844-1846 de DJEMMAH
1845-1847 d'IIBRAHIM ou de POLOGNE
1846-1848 d'ITALIE
1847-1849 de LA REPUBLIQUE
1848-1850 de HONGRIE
1849-1851 de ZAATCHA
1850-1852 de KABYLIE
1851-1853 de L'AIGLE
1852-1854 de L'EMPIRE
1853-1855 de TURQUIE
1854-1856 de CRIMEE
1855-1856 de SEBASTOPOL
1857-1858 du PRINCE IMPERIAL
1856-1858 du DJURDJURAH
1857-1859 de l'INDOUSTAN
1858-1860 de SOLFERINO
1859-1861 de NICE ET de SAVOIE
1860-1862 du CELESTE EMPIRE
1861-1863 du MEXIQUE
1862-1864 de PUEBLA
1863-1865 du DANEMARK
1864-1866 d'OADJACA
1865-1867 de VENETIE
1866-1868 du SULTAN
1867-1869 de MENTANA
1868-1870 de SUEZ
1869-1870 du 14 AOUT 1870
1870-1872 de LA REVANCHE
1872-1873 d'ALSACE-LORRAINE
1872-1874 du SHAH
1873-1875 de l'ARCHIDUC ALBERT
1874-1876 LA GRANDE PROMOTION
1875-1877 DERNIERE DE WAGRAM
1876-1878 de PLEWNA
1877-1879 de NOVI-BAZAR
1878-1880 des ZOULOUS
1879-1881 des DRAPEAUX
1880-1882 des KROUMIRS
1881-1883 d'EGYPTE
1882-1884 des PAVILLONS NOIRS
1883-1885 de MADAGASCAR
1884-1886 de FOU-TCHEOU
1885-1887 de l'ANNAM
1886-1888 de CHALONS
1887-1889 de TOMBOUCTOU
1888-1890 du GRAND TRIOMPHE
1888-1891 du DAHOMEY
1890-1892 de CRONSTADT
1891-1893 du SOUDAN
1892-1894 du SIAM
1893-1895 de JEANNE D'ARC
1894-1896 d'ALEXANDRE III
1895-1897 de TANANARIVE
1896-1898 PREMIERE DES GRANDES MANOEUVRES
1897-1899 de BOURBAKI
1898-1900 de MARCHAND
1899-1901 d'IN-SALAH
1900-1902 du TCHAD
1901-1903 du CENTENAIRE DE LA LEGION D'HONNEUR
1902-1904 du SUD-ORANAIS
1903-1905 de LA TOUR D'AUVERGNE
1904-1906 du CENTENAIRE D'AUSTERLITZ
1905-1907 LA DERNIERE DU VIEUX BAHUT
1906-1909 du CENTENAIRE
1907-1910 du MAROC
1908-1911 de MAURITANIE
1909-1912 de FEZ
1910-1913 de LA MOSKOWA
1911-1914 des MARIE-LOUISE
1912-1914 de MONTMIRAIL
1913-1914 de LA CROIX DU DRAPEAU
1914 de LA GRANDE REVANCHE
1916-1917 des DRAPEAUX et de L'AMITIE FRANCO-AMERICAINE
1916-1917 de SAINTE ODILE
1917-1918 LA FAYETTE
1918-1920 de LA VICTOIRE
1919-1920 des CROIX DE GUERRE
1920-1921 LA DERNIERE DE LA GRANDE GUERRE
1919-1921 de LA GARDE AU RHIN
1920-1922 de LA DEVISE DU DRAPEAU
1921-1923 du SOUVENIR
1922-1924 de METZ ET STRASBOURG
1923-1925 du CHEVALIER BAYARD
1924-1926 du RIF
1925-1927 MAROC ET SYRIE
1926-1928 SOUS-LIEUTENANT POL LAPEYRE
1927-1929 MARECHAL GALLIENI
1928-1930 MARECHAL FOCH
1929-1931 MANGIN
1930-1932 MARECHAL JOFFRE
1931-1933 du TAFILALET
1932-1934 de BOURNAZEL
1933-1935 du ROI ALBERT 1er
1934-1936 du ROI ALEXANDRE 1er insigne
1935-1937 du MARECHAL LYAUTEY insigne
1936-1938 du SOLDAT INCONNU
1937-1939 MARNE ET VERDUN
1938-1939 de LA PLUS GRANDE FRANCE insigne
1939-1940 AMITIE FRANCO-BRITANNIQUE insigne
1940-1942 MARECHAL PETAIN insigne
1941-1942 CHARLES DE FOUCAULD insigne
1942 CROIX DE PROVENCE insigne
1943 VEILLE AU DRAPEAU insigne
1944 ROME ET STRASBOURG insigne
1945-1947 NOUVEAU BAHUT insigne chant
1946-1948 GENERAL LECLERC insigne
1947-1949 RHIN ET DANUBE insigne
1948-1950 GENERAL FRERE insigne
1949-1951 GARIGLIANO insigne
1950-1952 EXTREME-ORIENT insigne
1951-1953 MARECHAL DE LATTRE insigne
1952-1954 UNION FRANCAISE insigne
1953-1955 CEUX DE DIEN-BIEN-PHU insigne
1954-1956 LIEUTENANT-COLONEL AMILAKVARI insigne
1955-1957 FRANCHET D'ESPEREY insigne
1956-1958 GENERAL LAPERRINE insigne
1957-1959 TERRE D'AFRIQUE insigne
1958-1960 MARECHAL BUGEAUD insigne
1959-1961 LIEUTENANT-COLONEL JEANPIERRE insigne
1960-1962 VERCORS insigne
1961-1963 BIR-HAKEIM insigne
1962-1964 CENTENAIRE DE CAMERONE insigne
1963-1965 SERMENT DE 1914 insigne
1964-1966 CORSE ET PROVENCE insigne
1965-1967 LIEUTENANT-COLONEL DRIANT insigne
1966-1968 MARECHAL JUIN insigne
1967-1969 LIEUTENANT-COLONEL BRUNET DE SAIRIGNE insigne
1968-1970 SOUVENIR DE NAPOLEON insigne
1969-1971 GENERAL GILLES insigne
1970-1972 GENERAL DE GAULLE insigne
1971-1973 CAPITAINE DANJOU insigne
1972-1974 LINARES insigne
1973-1975 MARECHAL DE TURENNE insigne
1974-1976 LIEUTENANT DARTHENAY insigne chant
1975-1977 CAPITAINE GUILLEMINOT insigne chant
1976-1978 CAPITAINE DE CATHELINEAU insigne chant
1977-1979 MARECHAL DAVOUT D'AUERSTAD insigne chant
1978-1980 GENERAL ROLLET insigne chant
1979-1981 GENERAL LASALLE insigne
1980-1982 LIEUTENANT-GENERAL (marquis de) MONTCALM insigne chant
1981-1983 GRANDE ARMEE insigne
1982-1985 GENERAL DE MONSABERT insigne
1983-1986 LIEUTENANT-COLONEL GAUCHER insigne
1984-1987 GENERAL MONCLAR insigne chant
1985-1988 CADETS DE LA FRANCE LIBRE insigne chant
1986-1989 GENERAL CALLIES insigne
1987-1990 LIEUTENANT TOM MOREL insigne chant
1988-1991 GENERAL DELESTRAINT insigne chant
1989-1992 CAPITAINE HAMACEK insigne
1990-1993 GENERAL GUILLAUME insigne
1991-1994 CHEF DE BATAILLON DE COINTET insigne
1992-1995 CAPITAINE STEPHANE insigne chant
1993-1996 MARECHAL LANNES insigne
1994-1997 COMMANDANT MORIN insigne chant
1995-1998 COLONEL CAZEILLES insigne chant
1996-1999 GENERAL LALANDE insigne
1997-2000 DE LA FRANCE COMBATTANTE insigne chant
1998-2001 CHEF D'ESCADRONS RAFFALLI insigne
1999-2002 DU BICENTENAIRE DE SAINT-CYR
2000-2003 GENERAL BETHOUART
2001-2004 GENERAL VANBREMEERSCH
2002-2005 GENERAL DE GALBERT
2003-2006 GENERAL SIMON
2004-2007 LIEUTENANT BRUNBROUCK chant

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
L'École spéciale militaire de Saint-Cyr Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
L'École spéciale militaire de Saint-Cyr
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Culture :: Histoire : de la préhistoire à nos jours :: Les grandes batailles et les guerres-
Sauter vers: