FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Interview de Kemi Seba, ancien chef de la Tribu KA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexis
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1743
Age : 29
Localisation : Bruxelles
Emploi/loisirs : Etudiant
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Interview de Kemi Seba, ancien chef de la Tribu KA   Sam 29 Juil 2006, 9:34 pm

Kemi Seba (Tribu KA) : « Je lance un appel à tous les damnés du sionisme »

Après la dissolution de la Tribu KA en conseil des ministres, ce mercredi 26 juillet, son fondateur, Kemi Seba, révèle à Novopress comment il voit l’avenir, quels sont ses projets et quelles actions il envisage. Des propos, comme toujours, « bruts de décoffrage » et qui risquent d’en surprendre plus d’un…
Un entretien exclusif Novopress.

Novopress : La Tribu KA vient d’être dissoute : c’est la gloire ! Comment vivez-vous ça ?

Kemi Seba : C’est un honneur, c’est une médaille pour nous ! Quand un pays, une colonie sioniste par excellence, vient vous donner une médaille pour le combattre avec toute l’ardeur et la fermeté nécessaire, cela atteste de votre dangerosité et de la pertinence de vos actions et de vos propos. Donc, plus que jamais, c’est un honneur qui nous pousse à avancer. Et je pense que les prochains jours vont marquer un tournant politique en France. Sarkozy veut interdire la Tribu KA d’agir, mais la Tribu KA est une famille et on ne dissout pas une famille comme ça. J’ai l’intention d’envoyer dans les prochains jours des frères et des sœurs dans différents endroits d’Afrique afin de préparer des bases arrière. Mais moi, – et c’est Sarkozy qui m’a quasiment créé politiquement et médiatiquement par cette dissolution – il ne peut pas me dissoudre, il ne peut pas m’interdire de parler.


« JE VAIS FAIRE TOUT CE QU’IL FAUT POUR METTRE À GENOUX CE SYSTEME RACISTE, SIONISTE ET POUR LAISSER LA FRANCE À CEUX QUI LA MÉRITENT, LA FRANCE AUX FRANÇAIS… »

A partir de là, je pense que dans très peu de temps, je vais lancer un appel à tous les « damnés du sionisme », à tous ceux qui en ont marre de ce système. Moi, je me suis donné un délai de trois ans avant de retourner sur ma terre avec les miens. Durant ces trois années-là, je vais faire tout ce qu’il faut pour mettre à genoux ce système raciste, sioniste et pour laisser la France à ceux qui la méritent, la France aux Français dans un premier temps, la France à eux qui l’aiment vraiment. Puis, une fois que la France sera débarrassée de cette mafia qui est à sa tête, il faudra que l’Afrique soit débarrassée de la Françafrique, de tous ces mafieux qui sont mis à la tête de nos pays et qui sont nommés à l’Elysée.

Je remercie plus que jamais Sarkozy de m’avoir créé politiquement et je vais rentabiliser ça. Il y a une conférence qui va probablement être organisée dans quelques semaines - en mon nom car désormais je parle au nom de Kemi Seba - pour rassembler des eurocentristes, des pro-palestiniens, des antisionistes, et pour dire un certain nombre de choses. Sarkozy voulait que j’élargisse mon auditoire ? Eh bien je vais faire un tour de France à ma façon. Je vais parler aux noirs, aux arabes et aux blancs. Mais je ne vais pas parler aux gens qu’il veut. Je ne vais pas parler à ceux qui sont dans une logique intégrationniste. Et personne ne pourra m’empêcher de le faire. Aujourd’hui, grâce à Sarkozy, la Tribu KA s’internationalise. Pour ma part, je vais tenir des propos que beaucoup pensent tout bas mais n’ont pas le courage de dire. Moi, je n’ai rien à perdre et je pense l’avoir prouvé. Je suis là pour dire certaines vérités qui dérangent. Des gens comme Dieudonné sont devenus des agneaux à côté de moi. A moi de saisir cette occasion unique.

Novopress : Quelle forme va prendre cet « appel aux damnés du sionisme ? »

Kemi Seba : Il va prendre une forme politique. Sarkozy s’attend à ce que je réagisse dans la violence et dans le sang parce que j’ai dit - et je le réitère - que si on touchait à l’un des miens, le sang coulerait. Mais, étant donné qu’on ne va plus se réunir dans des lieux connus et que désormais je vais parler en mon nom, je vais lancer cet appel politique. Il n’aura pas de visée électorale dans un premier temps. Mais il a vocation à rassembler tous les damnés de ce système de pensée inique, tous ceux qui ont comme priorité de vouloir éradiquer cette mafia sioniste. Il y a les nationalistes français qui veulent voir leur pays leur appartenir, ce qui est somme toute légitime. Il y a les pro-palestiniens qui trouvent qu’Israël est un Etat raciste dans son essence et quil est en train de gangrener l’humanité, car Israël c’est l’Afrique du Sud-bis. Il y a les kémites qui en ont marre du monopole de la souffrance : « non, Mamadou, ne parle pas de l’esclavage, il y a la Shoah ! ». C’est quelque chose que l’on ne peut pas tolérer. Tous le crimes doivent être entendus.

J’ai fait ce que j’avais à faire en tant que Fara de la Tribu KA. Maintenant, la Tribu KA s’internationalise. Je vais continuer à superviser tout ça. Mais en France, je parle désormais en mon nom personnel et au nom de ceux qui se reconnaîtront dans les vérités très lourdes qui vont être données politiquement. Il est en train de s’organiser ce que certains vont appeler une « troisième voie », ce que d’autres vont appeler les « damnés du sionisme ». La France est une terre de révolutions. A un moment donné, pour faire la révolution, il faut avoir un minimum de dignité, d’amour de soi et à être prêt à aller de l’avant, ce à quoi tout le monde n’est pas disposé. Moi je suis prêt à dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas. Mes frères me soutiennent. J’ai appris que les antisionistes virulents me soutenaient. J’ai appris que des gens d’extrême droite me soutenaient et soutenaient les vérités que je disais. Donc je ne vais pas me priver d’aller sur ce terrain politique. Je vais respecter les lois démocratiques. C’est bien ce que Sarkozy voulait ? Je vais donc aller voir toutes les personnes qui n’ont pas droit de cité et je vais être leur voix.


« IL EST EN TRAIN DE S’ORGANISER CE QUE CERTAINS VONT APPELER UNE « TROISIÈME VOIE », CE QUE D’AUTRES VONT APPELER LES « DAMNÉS DU SIONISME… »

Novopress : Vous avez déjà des contacts ?

Kemi Seba : Je tairai pour l’instant le nom de mes contacts, mais lorsque ils seront révélés, ils risquent fort de vous intéresser…

Novopress : Jusqu’à présent, vous avez surtout ciblé les blancs européens et les sionistes. Envisagez vous des actions spécifiques en direction de la communauté arabe, qui a été l’un des piliers de la traite négrière ou bien au contraire allez-vous désormais vous concentrer sur ce rassemblement des « damnés du sionisme » indépendamment de l’origine ethnique de chacun ?

Kemi Seba : J’ai organisé des manifestations devant l’ambassade du Soudan. J’ai été le premier, dans la communauté noire, à dénoncer les massacres au Soudan, et je vais continuer à dénoncer ce qui se passe au Darfour, en Mauritanie ou ailleurs. Mais aujourd’hui, je m’intéresse au problème du « sommet ». Le « sommet », c’est la suprématie sioniste. C’est une chose que je ne peux pas tolérer. C’est une chose que certains d’entre vous ne peuvent pas tolérer. C’est quelque chose que beaucoup de gens ne peuvent pas tolérer. C’est ma priorité et ça, on ne pourra pas m’empêcher de le faire. Aujourd’hui Kemi Seba lance un appel aux « damnés du sionisme ». Et en fait il répond à l’appel de tous ceux qui l’ont contacté ces derniers jours. Désormais, les vérités que j’énonçais, je vais les énoncer auprès de tout le monde et je lance un appel à travailler avec tous ceux qui veulent karchériser la mafia qui est à la tête de ce système.

Novopress : « Vous aviez déclaré que la Tribu KA allait passer « à une autre étape dans son action » et vous aviez promis « une réponse sanglante ». D’après ce que vous venez de me dire, vous excluez donc aujourd’hui de passer à la lutte armée ?

Kemi Seba : Pas du tout. Je vous ai dit que des membres de la Tribu KA allaient partir dans différents pays d’Afrique pour préparer des bases arrière. Comprenez ce que vous voulez comprendre. La réponse, tôt ou tard, va venir. Mais comme Sarkozy n’attend que ça, qu’on rentre dans son jeu pour qu’il puisse nous arrêter, moi je rentre aujourd’hui dans le débat politique. Et la réponse va être à ce niveau-là. Et tout ce qu’elle va entraîner comme réflexions, comme comportements, comme réactions par rapport à la démarche que j’ai décidé d’entreprendre, on verra à quoi ça va aboutir… Aujourd’hui des blancs, des noirs, des arabes en ont marre de ce système. Pas mal de gens se reconnaissent dans mes propos. J’ai toujours dit que la finalité était de retourner sur mon continent, mais avant ça il y aura une révolution politique qui pourra se faire dans la paix ou qui se fera dans le sang si des gens nous tirent dessus. Je l’ai déjà dit : si quelqu’un touche à mon peuple, il ne faudra pas s’étonner que des gens réagissent. A partir du moment où la justice ne fait pas son travail, il est normal que certains veuillent la rendre. Ma réponse sera politique et uniquement politique en France. Et je pense que ce sera bien suffisant par rapport au tollé que ça va soulever et par rapport à la joie que je suis en train de susciter dans pas mal de milieux qui sont excédés par ce régime de suprématie sioniste.

Propos recueillis par Fabrice Bianco pour Novopress France

_________________
http://chouanbourguignon.over-blog.com
"Mais leur patrie à eux [les républicains], qu'est-ce que c'est ? Vous le comprenez, vous ?… Ils l'ont dans le cerveau; nous l'avons sous les pieds" disait Charette à ses officiers.
Revenir en haut Aller en bas
http://chouanbourguignon.over-blog.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Interview de Kemi Seba, ancien chef de la Tribu KA   Dim 30 Juil 2006, 9:48 pm

Cela ressemble comme deux gouttes d'eau à un discours hitlérien ! Un nouvel Ordre Noir ?

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
Interview de Kemi Seba, ancien chef de la Tribu KA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Chef de la tribu Papou les "PANOUS PANOUS"
» interview d'une éditrice tunisienne
» Interview avec Boussairi
» [Interview] Noël Godin
» Ce sergent/chef, avait un passé peut ordinaire, lequel ????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: