FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Charlie hebdo et les caricatures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Frank
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 471
Age : 74
Localisation : Sud Est France
Langue : français
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Charlie hebdo et les caricatures   Mer 13 Sep 2006, 3:29 pm

Rappel :
la Grande Mosquée de Paris attaque l'hebdomadaire en justice pour injure publique à l'égard d'un groupe de personnes en raison de leur RELIGION
Et...
Charli Hebdo avait écrit sous le dessin , sous le titre "Mahomet débordé par les INTEGRISTES" un prophète soupirant: "C'est dur d'être aimé par des cons*". (*) je ne fait que citer le journal!

Les choses sont bien claires : la religion de Boubakeur c'est l'intégrisme CQFD puisque c'est lui qui le dit !!

Allez juste pour ceux qui en doutaient encore ...

_________________
La connaissance s\\\'acquiert par l\\\'expérience, tout le reste n\\\'est que de l\\\'information( Albert Einstein(1879-1955)
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Charlie Hebdo raille le procès des dessins de Mahomet   Mer 07 Fév 2007, 6:41 am

Source : http://fr.news.yahoo.com/06022007/290/charlie-hebdo-raille-le-proces-medieval-des-dessins-de-mahomet.html

mardi 6 février 2007, 17h46

Charlie Hebdo raille le "procès médiéval" des dessins de Mahomet

Citation :
PARIS (Reuters) - Les responsables de l'hebdomadaire Charlie Hebdo, poursuivi à partir de mercredi pour avoir publié il y a un an trois dessins mettant en scène le prophète Mahomet, ont dénoncé mardi un "procès médiéval".

S'interrogeant sur le rôle des autorités françaises, ils se sont dit rassurés de voir que François Hollande, premier secrétaire du Parti socialiste et François Bayrou, candidat de l'UDF, avaient accepté de témoigner devant le tribunal correctionnel.
Philippe Val, le directeur de publication de l'hebdomadaire, a expliqué que les dessins mis en cause n'avaient pas pour objectif "d'attaquer les musulmans" mais "d'attaquer les terroristes".
"Si on n'a plus le droit de faire la satire de l'idéologie terroriste, qu'est-ce qu'il restera au simple citoyen pour se défendre s'il n'a même plus le rire pour vaincre ses peurs", a-t-il lancé lors d'une conférence de presse. "Ce procès est un procès médiéval."
L'Union des organisations islamiques de France (UOIF), qui avec la Grande mosquée de Paris, notamment, est à l'origine des poursuites a estimé pour sa part que la liberté d'expression invoquée par l'hebdomadaire ne pouvait "servir de paravent" à la "violence" de ses attaques.
"En tant que musulmans, nous avons été et sommes toujours profondément outrés par l'attitude violente, et assumée comme telle, consistant à dénigrer les symboles de notre foi", a-t-elle déclaré dans un communiqué.
Le procès pour "injures publiques envers un groupe de personnes en raison de leur appartenance à une religion" vise l'hebdomadaire satirique et Philippe Val.
"UN RETOUR EN ARRIERE"
Ce dernier est en théorie passible de six mois de prison et de 22.500 euros d'amende, mais en cas de culpabilité, la jurisprudence limite en général les peines à des amendes.
Se présentant en porte-drapeau de la liberté d'expression, le périodique avait repris en février 2006 certaines des caricatures de Mahomet publiées initialement en septembre 2005 dans un journal danois. Mais il est également poursuivi pour un dessin réalisé par l'un de ses collaborateurs.
Il s'agissait du point de vue de Charlie Hebdo de répliquer à la vague de manifestations violentes et au boycott des produits industriels danois, provoqués dans le monde musulman par des religieux qui jugeaient les dessins danois blasphématoires ou racistes.
L'initiative de Charlie Hebdo avait suscité une critique du président Chirac qui avait condamné une "provocation manifeste" susceptible à ses yeux "d'attiser dangereusement les passions".
Philippe Val a laissé entendre mardi que Jacques Chirac avait encouragé les plaignants à porter plainte "pour des raisons politiques", dont il réserve les explications au tribunal.
"Le fait que l'avocat du président de la République (Me Francis Szpiner) les défende, ça a un sens", a-t-il dit, ajoutant que l'on avait bousculé l'agenda judiciaire afin que ce procès ait lieu avant l'élection présidentielle.
Soulignant que le quotidien France Soir, qui avait publié les mêmes dessins, n'était pas attaqué, Caroline Fourest, une collaboratrice du journal, a estimé que la Mosquée de Paris s'était "sentie obligée de faire de la surenchère" en raison de ses difficultés au sein du Conseil français du culte musulman.
Fleming Rose, rédacteur en chef des pages culture du Jyllands-Posten, le journal danois qui a suscité une vague de colère dans le monde musulman en publiant les dessins de Mahomet, a également accepté de témoigner pour Charlie Hebdo.
"Je n'ose imaginer les conséquences, non seulement en France, au Danemark ou en Europe, si Charlie Hebdo perdait le procès", a-t-il dit lors de la conférence de presse. "Ce serait un retour en arrière de plusieurs décennies".
Il a ajouté que ce procès lui rappelait le temps où il était correspondant en Union soviétique. Veut-on revenir à cette époque ?", a-t-il demandé.
Dalil Boubakeur, recteur de la mosquée de Paris et président par ailleurs du Conseil français du culte musulman (CFCM), a récemment expliqué qu'il s'agissait pour lui de lutter contre le racisme et non d'attaquer toute représentation du prophète.
Dans certaines interprétations rigoristes, l'islam prohibe la représentation du prophète et les images seraient donc en elle-mêmes blasphématoires.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Roy
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4440
Age : 48
Localisation : Banlieue lyonnaise
Langue : Français
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: Re: Charlie hebdo et les caricatures   Mer 07 Fév 2007, 9:24 am

Ce procés est effectivement médiéval : la liberté d'expression doit être préservée !



Analyse de cette caricature :
La bulle de Mahomet répond directement au texte : "Mahomet débordé par les intégristes", donc seuls les intégristes (et non les musulmans dans leur ensemble) sont concernés par le terme "cons", donc seuls les intégristes ont des raisons de ne pas apprécier. De plus sous-jacent, cette caricature défends même l'Islam puisque la caricature de Mahomet est victime et désolé (pour ne pas dire effondrée) par les intégristes.

docteur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://marcywood.forumpro.fr/
Ti' Breton
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1314
Age : 56
Localisation : Antibes
Langue : Français
Emploi/loisirs : Patrimoine culturel
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: Charlie hebdo et les caricatures   Mer 07 Fév 2007, 10:10 am

Je ne pouvais pas rater une réponse sur ce sujet qui touche en ce qui me concerne aussi bien l'affectif que le professionnel...Lors de la sortie des caricatures (horribles sur un plan esthétique) de Mahommet, j'avais été sollicité de partout (facs, profs, journalistes etc etc... ) pour donner un avis que je me suis bien garder d'étaler, le sujet était trop chaud...

Le numéro de Charlie incriminé n'était qu'anecdotique puisqu'il répondait à un ensemble plus ou moins larvé de censures sur des journaux où les dessinateurs ont pourtant "pignon sur rue"...

Le vrai problème, que j'ai fini par soulever devant les étudiants ou visiteurs de notre Musée (nous avons ces caricatures aujourd'hui), était le suivant : La Constitution de la république assurant la liberté de la presse et surtout celle des opinions politiques ou religieuses, la séparation de l'Eglise et de l'Etat ayant été votée en 1905, le principe de la laïcité entériné par l'ensemble de nos textes institutionnels, peut on rire de tout ? oui pourrait on réponde à l'instar du regretté Pierre Desproges, mais pas avec tout le monde...

D'abord Mahommet avait déjà été dessiné bien avant ces caricatures, non en tant que prophète, mais en tant que combattant...Ensuite le scandale était sortit...deux mois après la parution des caricatures...
Et puis finalement, qu'est-ce qu'une croyance ?
Une opinion politique tout simplement...D'ailleurs on croit en un candidat comme on croit en un Dieu...Et si l'on accepte cet état de fait une caricature ne peut être condamnée si elle concerne une simple idée, fut-elle religieuse...

C'est le principe de la laïcité...Demandez aux catholiques ce qu'a pris Jean-Paul II et aujourd'hui Benoit XVI, sans que personne ne se scandalise officiellement...
Je ne parle même pas des guignols ou encore mieux de Fluide Glacial, ex Rubrique à brac (je vous conseille le dernier hors série du Fluide, il est désopilant pour les fans de Gottlieb !)

Ceux qui ne respectent pas ce principe de liberté ne respectent pas les Lois de la République, tout le reste n'est que fouttaise et littérature...
Et, pour paraphraser un de nos hommes politiques, "La France tu l'aimes ou tu la quittes"...
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Charlie hebdo et les caricatures   Mer 07 Fév 2007, 11:19 am

@Ti' Breton a écrit:
Et, pour paraphraser un de nos hommes politiques, "La France tu l'aimes ou tu la quittes"...

Attention ! Sujet tabou et politiquement incorrect pour Ségolène ROYAL qui confond Victor HUGO et Charles DE GAULLE avec les Français allochtones qui affirment "niquer la France" !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Alpaga
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1515
Age : 36
Localisation : Belgique
Langue : français, néerlandais
Emploi/loisirs : badminton, théâtre, cinéma
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Charlie hebdo et les caricatures   Jeu 08 Fév 2007, 11:23 pm

@Roy a écrit:
Ce procés est effectivement médiéval : la liberté d'expression doit être préservée !



Analyse de cette caricature :
La bulle de Mahomet répond directement au texte : "Mahomet débordé par les intégristes", donc seuls les intégristes (et non les musulmans dans leur ensemble) sont concernés par le terme "cons", donc seuls les intégristes ont des raisons de ne pas apprécier. De plus sous-jacent, cette caricature défends même l'Islam puisque la caricature de Mahomet est victime et désolé (pour ne pas dire effondrée) par les intégristes.

docteur

Tu as effectivement raison Roy si nous analysons de façon plus censée la caricature. docteur

_________________
Etre entièrement libre et en même temps dominé par la loi, c'est l'éternel paradoxe de la vie humaine.[Oscar WILDE]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Charlie hebdo et les caricatures   

Revenir en haut Aller en bas
 
Charlie hebdo et les caricatures
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» droit de reponse a O.Buisson dasn Charlie Hebdo
» Attentat à Paris à Charlie Hebdo
» Attaque contre Charlie Hebdo
» Charlie Hebdo : leur meilleures caricatures
» Charlie sur le bucher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: