FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Charles Quint, un souverain exceptionnel

Aller en bas 
AuteurMessage
Alexis
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1743
Age : 29
Localisation : Bruxelles
Emploi/loisirs : Etudiant
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Charles Quint, un souverain exceptionnel   Jeu 14 Sep 2006, 5:57 pm

Charles Quint fut à la tête de nombreuses couronnes européennes. Il fut presque à même de réaliser le vieux rêve déjà caressé par le Moyen-Age, avoir un empire de paix constitué de nations animées d'une même foi qui conserveraient cependant leur identité propre.

Mais ce rêve s'écroulera. Les affrontements avec la France, l'église qui ne comprend pas les temps nouveaux qu'elle traverse, l'empire ottoman qui se montre pressant et bien d'autres évènements auront raison de Charles Quint. Fatigué, il ira jusqu'à abdiquer.


La vie de Charles Quint débute dans la nuit du 24 au 25 février 1500 à Gand. Le prénom de Charles lui est donné en souvenir de arrière-grand-père Charles le Téméraire. Charles Quint est le fruit d'un nombre important de d'alliances entre des familles européennes.

Une suite de décès prématurés fera de Charles Quint l'unique héritier de ses grand-parents Maximilien de Habsbourg marié à Marie de Bourgogne et Ferdinand d'Aragon marié à Isabelle de Castille. Charles se sentira responsable de conserver cet héritage qui lui est transmis, ce qu'il fera en y ajoutant les Philippines, le Milanais et une grande partie de l'Amérique.

Sa mère, Jeanne - qui sera surnommée plus tard la Folle - devenant l'héritière de la Castille, et son père Philippe le Beau - fils de Maximilien de Habsbourg - partiront pour l'Espagne où ils arriveront en 1502.

A la mort d'Isabelle de Castille, en 1504, la mère de Charles Quint devient reine de Castille, même si elle se révèle incapable de gouverner. Son père mourra en 1506. Charles Quint n'aura que peu vécu avec ses parents, élevé par sa tante Marguerite d'Autriche, plutôt préoccupée de politique où elle excelle, ne gardant que peu de temps à consacrer à ce jeune enfant.

A la mort de son père, Charles Quint, âgé de 6 ans, devient sans difficulté héritier des Pays-Bas. Cependant c'est Guillaume de Croÿ qui gouvernera. En 1507, il devient duc de Bourgogne et comte de Flandres.

Le 5 janvier 1515, Charles Quint sera émancipé. Pendant ce temps là, François 1er devient roi de France. Charles Quint sera proclamé roi de Castille et d'Aragon le 13 mars 1516, sa mère Jeanne de Castille étant internée. Au décès de son grand-père, Ferdinand d'Aragon, Charles Quint devra s'imposer pour hériter de l'Espagne. Il y séjourne une première fois de 1517 à 1520.

Il apprend l'espagnol et maîtrise deux révoltes en 1521 et 1522. La première est menée par les Comuneros qui se révoltent contre l'autorité du régent. Ils seront anéantis à Villanar en 1521. Leurs chefs sont exécutés. La seconde est un mouvement plus social déclenché par les Germanias de Valence et de Majorque. L'Empereur revient dans la péninsule ibérique de 1522 à 1529, où il coulera ses meilleures années.

Il y épouse Isabelle de Portugal en 1526. Son fils, le prince Philippe y naitra l'année suivante. A partir de 1529, Charles Quint doit s'absenter souvent hors d'Espagne. Pendant ce temps, ce sera son épouse, Isabelle de Portugal qui gouverne le pays. Ce dernier, non uni, est plutôt un assemblage de royaumes. Le plus grand et le plus peuplé est celui de Castille. L'Empereur quitte l'Espagne en 1543, pour n'y revenir qu'en 1556, après son abdication, pour s'y retirer dans le monastère de Yuste jusqu'à sa mort.

En même temps, il hérite du patrimoine des Habsbourg en janvier 1519 suite à la mort de Maximilien 1er. Il devra lutter pour le titre d'empereur. Ce dernier est soumis à élection et François 1er se pose en concurrent. Il sera finalement déclaré empereur le 28 juin 1519. Il sera couronné le 23 octobre 1520 à Aix la Chapelle.

Charles Quint et François 1er, en rivalité pour le titre d'empereur, se détestent. En 1523, Charles Quint s'allie avec Henri VIII, le pape Clément VII et le connétable de Bourbon. Couronné roi des romains par le pape en 1530, il met fin également au rêve italien de François 1er. L'Italie, en ce début de XVIème siècle, est un pays qui attire. Le renouveau dans les arts, mais aussi les nouvelles bases de l'économie éveille la convoitise de Charles Quint et François 1er.

En effet, l'Italie, étant composés de plusieurs royaumes, ne connaît pas une forte unité politique. De nombreux conflits vont se succéder entre les deux hommes. C'est surtout en Italie que les batailles sont les plus importantes. En 1525, Charles Quint bat François 1er et le fait prisonnier . Il rêve enfin de récupérer la Bourgogne arrachée par Louis XI. Le 14 janvier 1526, François 1er signe le traité de Madrid en échange de sa libération.

La liberté retrouvée , le roi de France nie le traité signé durant sa captivité, et, aidé des anglais et des princes italiens, affrontera Charles Quint. Cela conduira au désastreux sac de Rome en 1527 par des troupes du connétable de Bourbon, au service de l'Empereur (ce dernier est cependant contre l'opération). Des religieuses violées, des églises dévastées, telles sont les horribles visions de cet acte. En 1529, sera signée la paix des Dames qui fait renoncer François 1er à ses prétentions en Italie. Il doit également lâcher le pouvoir sur l'Artois et sur les Flandres. Il conserve cependant la Bourgogne.

Deux autres guerres se soldent par la trêve de Nice en 1538 et le traité de Crépy-en-Laonnois en 1544. Un autre conflit sous le règne d'Henri II n'empêche pas les français de conserver des positions en Italie (Nord-Ouest). Ce n'est qu'à la signature du traité de Cateau-Cambrésis en 1559 qu'elle les perd définitivement. Mais couronné par le pape en 1530, il met fin également au rêve italien de François 1er. Les autres conflits entre les deux hommes ne changeront rien aux possessions de chacun.

Outre les conflits avec François 1er, Charles Quint doit aussi affronter la réforme qui naît en Europe, notamment à travers Luther. Charles Quint est très attaché au catholicisme. Aussi réprime-t-il durement les idées nouvelles constituant pour lui des hérésies. Si cette lutte est plus facile en Italie ou en Espagne, il se confronte à plus de difficultés en Allemagne. Il va alors mixer opérations militantes et compromis. Il rencontre Luther en 1521 à la diète de Worms.

Outré par son attitude, il le somme de quitter l'empire. Mais trop pris dans ces luttes contre le roi de France, il délaisse les affaires en Allemagne. Quand Charles Quint retourne en Allemagne en 1530, les protestants ont gagné du terrain. L'Empereur réclame de la papauté la réunion d'un concile, mais il se heurte au refus catégorique de Luther. Il en vient en 1546 à employer la force. Malgré sa victoire en 1547 sur l'armée luthérienne, il doit signer un traité en 1555 qui reconnaît l'existence dans l'Empire des deux confessions.

Cet attachement au catholicisme le pousse à lutter également contre l'empire Ottoman qui est alors en pleine expansion. En Europe de l'est c'est son frère Ferdinand qui s'en occupe. Il bat les Turc en Hongrie en 1526. De même échoueront-ils à Vienne en 1529 et encore en Hongrie en 1532. Coté Méditerranée, Charles Quint dirige des expéditions contre les Barbaresques d'Afrique du Nord. Il prend Tunis en 1535, échouant à Alger en 1542. Il n'arrivera pas à diminuer leur influence dans ces mers.

Par ailleurs, Charles Quint est un voyageur. Durant son règne, l'Espagne entreprend de nombreuses expéditions. Une des plus célèbres est le tour du monde de Magellan (1519-1522). L'appât de l'or, l'évangélisation des peuplades sont les motivations de ces voyages. Cette conquête est marquée de nombreux excès. Hélas, Hernan Cortez (voir l'image) détruit l'empire Aztèque au Mexique, Francisco Pizarro celui des Incas au Pérou. Par le régime de l'encomienda, les indigènes doivent se soumettre aux colons. Nécessitant de plus en plus de main d'œuvre, on utilise de plus en plus les africains et ainsi naîtra l'esclavage. Dans ces pays sont importées d'Europe des plantes (blé, vigne) et du bétail. De ces pays, l'Europe récupère des métaux précieux. L'Europe y réalise également une mission d'évangélisation, introduisant l'imprimerie, fondant des universités.

Charles Quint aura lutté pendant quarante ans pour garder intact son empire fait de parties disparates. Fatigué et malade (il a de la goutte), il décide d'abdiquer le 16 janvier 1556. En 1557, il réalise sa dernière traversée de l'Espagne. Il s'installe à Yuste (voir l'image) le 3 février. Le 21 septembre 1558, Charles Quint décède.

Source : http://www.renaissance-amboise.com/dossier_renaissance/ses_personnages/charles_quint/charles_quint.php

Carte :
L'Empire Européen :

L'Empire Outre-Atlantique :

_________________
http://chouanbourguignon.over-blog.com
"Mais leur patrie à eux [les républicains], qu'est-ce que c'est ? Vous le comprenez, vous ?… Ils l'ont dans le cerveau; nous l'avons sous les pieds" disait Charette à ses officiers.
Revenir en haut Aller en bas
http://chouanbourguignon.over-blog.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Charles Quint, un souverain exceptionnel   Jeu 14 Sep 2006, 9:28 pm

D'où sa devise : "Le soleil ne se couche jamais sur mon empire" ! sunny

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
VINCENT
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 756
Age : 58
Localisation : Département de la Dyle
Langue : Français
Emploi/loisirs : Militant réunioniste
Date d'inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: Charles Quint, un souverain exceptionnel   Mer 04 Oct 2006, 2:53 pm

Charles Quint était un impérialiste. Et, comme d'habitude, l'indépendance du royaume de France dérangeait les plans de cet impérialiste, dont l'Empire, comme tous les empires, s'est par la suite effondré.
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Charles Quint, un souverain exceptionnel   Mer 04 Oct 2006, 2:57 pm

La France coupait son empire en deux et l'Empire des Habsbourg s'était endormi sur les lauriers dorés de l'or qui coulait à flots en provenances des Amériques alors que la France devait faire preuve d'igéniausité et d'audace !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Alexis
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1743
Age : 29
Localisation : Bruxelles
Emploi/loisirs : Etudiant
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: Charles Quint, un souverain exceptionnel   Mer 04 Oct 2006, 5:02 pm

@VINCENT a écrit:
Charles Quint était un impérialiste. Et, comme d'habitude, l'indépendance du royaume de France dérangeait les plans de cet impérialiste, dont l'Empire, comme tous les empires, s'est par la suite effondré.

C'est plutôt la France qui a attaqué l'Empire ! Charles Quint, à chaque fois qu'il voulait s'occuper des protestants ou des mahométans , François Ier en profitait !

_________________
http://chouanbourguignon.over-blog.com
"Mais leur patrie à eux [les républicains], qu'est-ce que c'est ? Vous le comprenez, vous ?… Ils l'ont dans le cerveau; nous l'avons sous les pieds" disait Charette à ses officiers.
Revenir en haut Aller en bas
http://chouanbourguignon.over-blog.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Charles Quint, un souverain exceptionnel   Mer 04 Oct 2006, 8:43 pm

Je dirais plutôt que pour François Ier les "ennemis de mes ennemis sont mes amis" ! Il défendait l'intégrité territoriale de la France par tous les moyens, c'est tout mais il n'éprouvait guère de sympathie pour les protestants ou les mahométans !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Alexis
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1743
Age : 29
Localisation : Bruxelles
Emploi/loisirs : Etudiant
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: Charles Quint, un souverain exceptionnel   Mer 04 Oct 2006, 9:26 pm

@Stans a écrit:
Je dirais plutôt que pour François Ier les "ennemis de mes ennemis sont mes amis" ! Il défendait l'intégrité territoriale de la France par tous les moyens, c'est tout mais il n'éprouvait guère de sympathie pour les protestants ou les mahométans !

Il n'a pas hésité à s'allier avec eux pour enquiquiner Charles Quint ! Il a même reçu trois petits évéchés de la part de Princes Protestants (sous le prétexte futile que dans ces regions, on parlait Français) qui deviendront plus tard l'Alsace-Lorraine...

_________________
http://chouanbourguignon.over-blog.com
"Mais leur patrie à eux [les républicains], qu'est-ce que c'est ? Vous le comprenez, vous ?… Ils l'ont dans le cerveau; nous l'avons sous les pieds" disait Charette à ses officiers.
Revenir en haut Aller en bas
http://chouanbourguignon.over-blog.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Charles Quint, un souverain exceptionnel   Mer 04 Oct 2006, 9:39 pm

Symboliquement, que serait la France sans l'Alsace et la Lorraine ?

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Charles Quint, un souverain exceptionnel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Charles Quint, un souverain exceptionnel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande à Charles CHEVALIER - AD Rouen - x Anvéville & Cliponville
» Charles Théophile FERET
» L'Exceptionnel de Chanel vs le Smoky Lash de MUFE
» Charles Frémine
» Lintot - Message à Charles Chevallier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Culture :: Histoire : de la préhistoire à nos jours :: L'époque contemporaine-
Sauter vers: