FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Le "Dessein intelligent" ou néo-créationnisme

Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Le "Dessein intelligent" ou néo-créationnisme Empty
MessageSujet: Le "Dessein intelligent" ou néo-créationnisme   Le "Dessein intelligent" ou néo-créationnisme EmptyVen 13 Oct 2006, 6:51 am

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Intelligent_design

Citation :
Le dessein intelligent (Intelligent Design en anglais) est le concept selon lequel « certaines observations de l'univers et du monde du vivant sont mieux expliquées par une cause intelligente, et non par des processus aléatoires tels que la sélection naturelle. »[1]

Ce concept a été développé par le Discovery Institute, un cercle de reflexion conservateur chrétien américain. Certains commentateurs y voient une résurgence du créationnisme.

Le concept

Les défenseurs de ce concept, dans le domaine de la biologie et de la biochimie, affirment que la théorie scientifique traditionnelle de l'évolution par voie de sélection naturelle ne suffit pas pour rendre compte de l'origine, de la complexité et de la diversité de la vie. En particulier, les partisans de ce concept estiment qu'il existe des exemples de complexité irréductible qui ne peuvent être expliqués par l'évolution, et plaident donc pour la théorie du Dessein intelligent.

Caractère scientifique

L'Académie nationale des sciences des États-Unis (United States National Academy of Sciences) et le Centre national pour l'éducation scientifique des États-Unis (National Center for Science Education) ont décrit le Dessein intelligent comme étant de la pseudo-science. Les critiques affirment que le Dessein intelligent est une tentative pour réexprimer les dogmes religieux sous forme pseudo-scientifique, afin de forcer les institutions scolaires à enseigner la théorie du créationnisme. Le chef astronome du Vatican, le révérend George Coyne, a affirmé que le Dessein Intelligent « n'est pas de la science, même s'il en a la prétention »[2].

Alors que le modèle scientifique de l'évolution est corroboré par des faits observables et reproductibles, comme le principe des mutations, du flux génétique, de la dérive génétique, de la sélection naturelle et de la spéciation, les critiques prétendent que la théorie du Dessein intelligent repose sur des éléments qui ne peuvent être reproduits ni observés, et ne répond donc pas au principe de réfutabilité de Karl Popper : une théorie ne peut être qualifiée de scientifique que si elle permet des prédictions pouvant être invalidées par l'expérimentation.

En introduisant une explication externe, le Dessein intelligent ne respecte pas non plus un autre principe scientifique, celui du Rasoir d'Occam, car il crée pour expliquer un phénomène une entité supplémentaire sans que cela apporte sur celui-ci de lumière supplémentaire en l'état (ce rasoir est cependant à double tranchant, car c'est celui que la Faculté de médecine opposait à l'hypothèse de Louis Pasteur sur les microbes, ou les géologues jusqu'au milieu des années 1960 a la théorie de la dérive des continents).

L'hypothèse du Dessein intelligent ne fournit par ailleurs aucune explication sur les anomalies manifestes de la nature (point aveugle de l'œil humain, chiasme optique, pouce du panda, etc.).

Cette hypothèse ne fait pas davantage l'unanimité dans les milieux religieux, pour qui la démarche scientifique n'est pas censée être mise sur le même plan que le dogme.

Enfin, la démarche adoptée par les tenants du Dessein intelligent s'oppose à la démarche scientifique en ce qu'ils ne tentent pas de démontrer que leurs arguments sont valables mais demandent à leurs détracteurs de prouver qu'ils ne le sont pas alors même que ces arguments sont infalsifiables.

Récentes tentatives scientifiques

Ces critiques assez solides ont provoqué des dissensions dans les rangs mêmes du Dessein intelligent, dont une frange érige cette notion en principe théorique au sein des raisonnements scientifiques plutôt qu'en une science en elle-même. C'est ainsi que l'on voit poindre, depuis quelques années, des tentatives plus rigoureuses – qu'on évoque souvent sous le nom de « Créationnisme vieille terre » (Old-Earth Creationism), par opposition au « Créationnisme terre jeune » (Young-Earth Creationism) – et plus séparées des raisonnements dogmatiques (auxquels on préfère un enseignement des « implications théologiques » du modèle de la création « à côté » de ce modèle), des tentatives qui se veulent prétendument falsifiables et testables – scientifiques, donc –, et tentent de démontrer une certaine intégrité scientifique.

Le courant, porté par des érudits rationalistes, mais exclusivement chrétiens (puisqu'il prétend pouvoir appuyer la véracité de la Bible), est notamment représenté aux États-Unis et au Canada par l'astrophysicien Hugh Ross, le biochimiste Fazale Rana, mais également par le théologien et exégète renommé Walter Kaiser Jr et le philosophe, épistémologue et théologien Kenneth Samples. Il faut considérer avec prudence que leur approche réagit tout de même (quoique partiellement) aux avis des autorités judiciaires et académiques qualifiées par eux de « non sectaires », et donc dignes de foi. Préférant du coup distinguer leur modèle qui se veut scientifique, des implications théologiques de ce modèle, avec pour visée de promouvoir à la fois, et de manière séparée, une démarche scientifique et un enseignement religieux.

Cet extrait d’un texte par Hugh Ross[3] indique d'ailleurs l'aspect novateur et quelque peu dissident que ce mouvement veut donner au concept du Dessein intelligent (toutes les emphases sont ajoutées) :

« Dans les échelons les plus hauts de la recherche et de l'érudition, la fragilité des théories naturalistes est de plus en plus librement admise. Même si les tenants [du Dessein intelligent] ne font rien pour exposer les inadéquations et les incohérences de l'explication [des théories naturalistes] sur le cosmos et sur la vie, le naturalisme peut s'autodétruire.
Gagner l'argument du dessein sans identifier l'auteur du dessein offre, au mieux, un modèle des origines brouillon. Un tel modèle n'a qu'un impact positif léger, si tant est qu'il en ait un, sur la communauté des scientifiques et des autres érudits. Un tel modèle ne s'offre pas à la vérification, ni ne peut faire de prédictions spécifiques et crédibles. De chaque côté, les érudits, et en particulier les scientifiques, seraient réticents à admettre la viabilité du concept et à lui accorder une attention sérieuse. Cette approche ne leur offre pas, non plus, de direction spirituelle.
[…]
L'expérience me persuade du fait que le moment est idéal pour une approche directe, un saut unique dans la bataille des origines. Introduire un modèle de la création bibliquement fondé et scientifiquement vérifiable représente un tel saut. Il allie un dynamisme à la fois scientifique et spirituel. Il bâtit la confiance, stimule la discussion, relâche une tension inutile au sujet d'un agenda religieux caché, et dirige l'attention de manière rapide et fructueuse vers la mise à l'épreuve et les prédictions.
[…]
Une discussion et une critique honnêtes des divers modèles des origines, y compris des divers modèles chrétiens des origines, peuvent avoir un impact positif sur la poursuite de l'effort scientifique dans son ensemble. Les dogmes retranchés et le « politiquement correct » ont depuis de trop nombreuses années entravé le progrès vers un corps de savoir. […]
Il y a ici une opportunité d'exemplifier la liberté qui existe en Christ. La vérité ne constitue pas une menace pour le chrétien. La vérité dans le domaine scientifique, qui peut être directement ou indirectement mise à l'épreuve, sera toujours cohérente avec la vérité dans le domaine spirituel. Et, malgré les protestations de toutes parts, la vérité dans la nature doit être reliée à quelque chose, ou Quelqu'Un, au-delà du monde naturel – le quelque chose ou Quelqu'Un responsable de l'existence et des caractéristiques de la nature. »

— Dr Hugh Ross, More Than Intelligent Design

Travaillant depuis une quinzaine d'années, ce courant ne rencontre pas la même opposition érudite ni la même focalisation médiatique que le Créationnisme terre jeune, puisqu'il est d'une part plutôt épars, ne jouissant que beaucoup plus faiblement d'une structure de lobby (des scientifiques soutiennent cette vision des choses sans être engagés dans un mouvement structuré), et d'autre part parce qu'il s'oppose clairement, que ce soit sur des bases religieuses exégétiques ou scientifiques empiriques, à des conceptions (pseudo)scientifiques phares des milieux protestants fondamentalistes (suprématie de la Bible sur la science, non-valeur des méthodes scientifiques de datation, inexistence du Big Bang, Terre vieille de 6 000 ans, génération spontanée et simultanée des animaux et des êtres humains ensemble le même jour (de 24 heures), Déluge historique et mondial, etc.) en se souciant plus d'une harmonie avec les procédures et le monde scientifiques. Il faut croire que ces traits, à des degrés divers, expliquent probablement le succès grandissant que le mouvement remporte chez les scientifiques, les étudiants et dans les communautés chrétiennes, s'essaimant jusqu'en Amérique du Sud, en Europe orientale, en Afrique du Sud et en Australie et Nouvelle-Zélande.

Avis de la justice américaine

Saisie, une cour fédérale américaine a statué que le Dessein Intelligent n'est pas une science mais qu'elle est essentiellement un concept religieux[4]. Suite à ce jugement, le juge John E. Jones III a reçu plusieurs menaces de morts des tenants du Dessein Intelligent[5].

Un puissant lobbying

En 2004, suite à un important lobbying et alors que le créationnisme était depuis 1987 retiré officiellement de tous les manuels scolaires après une longue bataille judiciaire, de nombreux états américains (Pennsylvanie, Kansas, Géorgie, Mississippi, etc.) reviennent sur la question et souhaitent que les théories issues du darwinisme soient présentées aux écoliers comme de simples théories concurrentes, mais en rien supérieures, au dogme créationniste, cette démarche est soutenue notamment par George W. Bush.

C'est ainsi qu'à Dover, en Pennsylvanie, le bureau de l'éducation locale a décidé en octobre 2004 de dire à tous les élèves de 14 ans que la théorie de l'évolution n'est qu'une simple théorie en proposant qu'un texte leur soit lu avant le début du cours de biologie abordant le sujet. Un livre de vulgarisation du Dessein intelligent, Of Pandas and People (Des pandas et des Hommes), est même proposé à ceux désirant approfondir la question. Cependant le tribunal fédéral de Harrisburg en Pennsylvanie a conclu le 20 décembre 2005 (voir l'article détaillé : Kitzmiller v. Dover Area School) que l'enseignement du dessein intelligent comme une alternative à la théorie de l'évolution de Darwin dans les classes de science des écoles est anticonstitutionnel. Pour rendre ce jugement, le juge John Jones s'est basé sur le fait que le dessein intelligent n'est qu'une forme déguisée de croyance religieuse et l'enseigner enfreint la séparation de Cultes et de l'État et l'interdiction de promouvoir une religion quelconque dans l'éducation publique aux États-Unis. Il a été très critique sur le comportement du bureau d'éducation de Dover en déclarant que « les citoyens de la région de Dover sont mal servis par les membres de leur bureau d'éducation ayant voté en faveur du dessein intelligent ». Il a également accusé certains parents du conseil scolaire de Dover d'avoir menti et déclare à ce sujet qu'« il est ironique que plusieurs de ces individus, qui affichent ouvertement et fièrement leurs convictions religieuses en public, aient menti systématiquement pour déguiser leur véritable but. »

En Europe, en mai 2005, la ministre néerlandaise de l'éducation, Maria van der Hoeven, a tenu des propos à ce sujet en invoquant elle aussi la théorie du Dessein intelligent qui cherche d'abord à établir « scientifiquement » le fait que la nature semble être « pensée » avant de se hasarder à sous-entendre par qui elle l'a été. Cependant, elle n'a pas été suivie par le reste de son gouvernement.

Il est à noter que le Dessein intelligent et le créationnisme sont des théories qui connaissent un certain succès auprès des protestants, mais relativement peu auprès des catholiques pour qui l'Ancien testament ne doit pas se lire au premier degré et où le pape Jean-Paul II, en 1996, a admis que la théorie de l'évolution de Charles Darwin était « plus qu’une hypothèse ».

En France

Jean Staune, secrétaire général de l'Université Interdisciplinaire de Paris, est l'un des principaux porte-parole d'une mouvance anti-darwinienne religieuse et notamment du débat autour du Dessein intelligent[6].

Lire aussi sur la Inside Story, une théorie controversée portant sur l'origine de la bipédie chez l’Homo sapiens développée par la paléontologue française Anne Dambricourt Malassé. Cependant, cette dernière rejette la récupération de sa théorie par certains créationnistes, comme William Demsky, et déclare qu'« en tant que paléontologue, [elle] ne peut adhérer à un tel mouvement de pensée » [7].

Références

↑ Voir site du Discovery Institute, un des promoteur du Dessein Intelligent, Questions About Intelligent Design
↑ (en) Propos du chef astronome du Vatican sur le Dessein Intelligent
↑ (en) More Than Intelligent Design de Hugh Ross
↑ Ruling, Kitzmiller v. Dover Area School, Cas No. 04cv2688. 20 December 2005
↑ Le juge John E. Jones III menacé de mort par les tenants du Dessein Intelligent
↑ Voir notamment ses articles Les mécanismes de l'évolution et Le matérialisme méthodologique
↑ L'os de la discorde, entretien avec Anne Dambricourt, Historia d'août 2006.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Le "Dessein intelligent" ou néo-créationnisme Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
Le "Dessein intelligent" ou néo-créationnisme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Religions, philosophies et idéologies diverses :: Les religions monothéistes et autres :: Les christianismes-
Sauter vers: