FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Les armes secrètes nazies

Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Les armes secrètes nazies Empty
MessageSujet: Les armes secrètes nazies   Les armes secrètes nazies EmptyVen 19 Jan 2007, 11:35 am

Armes Secrétes Allemandes

Source : http://l.bailleul.free.fr/autresarmessecretes.htm
Mise à jour le 23/9/06
______
Dans cette rubrique je vous propose un rapide aperçu de la technologie militaire dévelloppée par les scientifiques Allemands durant le second conflit mondial.
Sous le termes "Armes Secrètes" ou "Armes nouvelles" se trouvent souvent regroupés de nombreux projets dont certains ne dépassèrent pas le stade de la planche à dessin. Si le terme de propagande "Armes V" est souvent repris (V1, V2 et V3), d'autres systèmes d'armes furent également développés certains ayant atteint le niveau prototype ou une mise en service opérationnelle trop limitée pour être connus du grand public.
( les paragraphes suivants ne représentent pas une liste exhaustive, d'autres types d'armes pourraient encore être décris. Fidéle au projet initial de ce site web, je propose aux visiteurs qui possédent d'autres informations de me les transmettre, voire réaliser un petit "topo" pour présentation. )
********************************************
Le V3
Les armes secrètes nazies V3
Prototype du canon (origine Bundesarchiv, droits réservés)
Troisième arme secréte allemande à avoir reçue cette terminologie "Vergeltung" née à être tirée sur LONDRES. Il s'agissait d'un canon à longue portée d'un calibre de 150 mm , nom de code "Hochdruckpumpe HDP".
Une page distincte est consacrée à cette arme et aux sites de tir :
*****
Le Rheinbote
Les armes secrètes nazies Rheinbote
Rheinbote durant son transport (origine inconnue, droits réservés)

Il s'agit d'un missile sol / sol , non guidé, développé par la firme Rheinmetal, nommé également "Meteor" ainsi que '' Raketen sprenggranate 483 ''. Le terme "V4" lui fut ensuite attribué par le ministére de la propagande.
C'est une fusée à poudre de 4 étages d'une longueur totale de 11,70 mètres, d'un diamètre maximum de 0,536 mètres et d'un poids de 1650 kg. Le premier étage de cette fusée renfermait la charge explosive d'un poids maximal de 57 kg.
La portée du Rheinbote variait entre 160 et 218 kilomètres selon les paramètres de la trajectoire et le poids de la charge explosive.
Le premier lancement pour la mise au point fut effectué en 1943 au centre d'essai de la firme Rheinmetal à LEBA en Pologne situé à 30km au Nord de LAVENBURG ( LEBORK actuel). Ce premier tir sera ensuite suivi de nombreuses améliorations en vue de corriger les problèmes de trajectoire et de stabilité de l'engin. Les essais furent réalisés jusqu'en août 1944 en direction de l'ile Danoise de BORNHOLM, occupé par les Allemands

Une fois la mise au point achevée, ce missile ne fut jamais tiré sur la ville de Londres bien qu'un projet d'installation de deux batteries avait été prévu sur le site de MIMOYECQUES "Wiese" en remplacement du V3.
Le premier tir opérationnel fut toutefois réalisé le 24 décembre 1944 contre la ville d'ANWERS à partir d'un site en Hollande (NUNSPEET) par le Heeresartillerie Abteilung (Mot) 709. Ce jour, 24 engins furent tirés suivi de nombreux autres jusqu'a la mi-janvier 1945. Au total, prés de 200 unités ( ou 50 selon les sources) furent tirées sur la ville de ANVERS.

Les armes secrètes nazies Rhein1
Rheinbote sur sa rampe de lancement (origine inconnue, droits réservés)
Les armes secrètes nazies Rhein2
[color=black]Chargement d'un Rheinbote, noter les six sorties du propulseur. (origine inconnue, droits réservés)
[color=*****
Le SCHLANKE Berta
J'ai retrouvé trace de cet engin balistique dans un rapport du 12 / 7 / 44 émanant du Waffen Amt concernant le devenir du projet "Wiese" (site de MIMOYECQUES pour le V3).
Dans ce rapport, il est stipulé que l'ouvrage de MIMOYECQUES devait être modifié pour une installation de 5 tubes HDP (V3), deux installations à l'air libre de "Meteor" (Rheinbote) et deux "Schlanke Berta" (Gracile Berta). La préparation et l'abri des engins devant se faire dans les vastes tunnels de MIMOYECQUES.
Helas, il ne m'a pas été possible de savoir en quoi consistait ce "Schlanke Berta".
*****
Les missiles Sol / Air
Durant les dernières années du conflit, l'évolution aéronautique se traduisit entre autre par une augmentation de la vitesse et de l'altitude de vol des appareils en particulier pour les bombardiers. En réponse à cette menace, plusieurs programmes de missiles anti aériens furent développés par les techniciens du Reich afin de pouvoir intercepter les formations survolant l'espace aérien.
Les prototypes mis au point et testés n'atteignirent jamais un stade opérationnel mais préfiguraient déjà le concept de missile d'interception haute et moyenne altitude des années d'aprés guerre. Ces recherches Allemandes allaient donc intéresser tout particulièrement les vainqueurs du conflit.
Le FEUERLILIE F25 et F55
Les armes secrètes nazies F551
F55 sur son pas de tir en Mai 1944, reconnaissable à son propulseur quadruple Rheinmetal 109-505
(origine inconnue, droits réservés)
Le F25
Le F25 "Feuerlilie" fut developpé de 1942 à 1943. Il s'agissait d'un missile propulsé avec une fusée à poudre, conçu par les Dr G. BRAUN et A. BUSEMANN de la LFA ( Luftfahrtforschungsansalt).
Le F25 fut un précurseur avec 30 engins produits afin de servir de banc d'essai pour l'étude des vitesses et de l'aérodynamisme en vue du F55 qui devait être d'un diamètre plus important.
Le fuselage du F25 était cylindrique avec les ailes fixées en son milieu doté également d'un stabilisateur arrière.
Le moteur fusée "Rheinmetal 109-505" fonctionnait avec un carburant solide procurant une poussée de 500kg pendant 6 secondes.

Les premiers tirs eurent lieu en Avril 1943 à LEBA en Poméranie avec trois engins. Un seul lancement fut couronné de succés durant lequel le F25 atteignit la vitesse de 840 km/h.
En juillet 1943, trois autres engins furent lancés de Greifswalder Oie à PEENEMUNDE afin de poursuivre les tests pour le prototype suivant F55.
Le F55
Le F55 fut conçu pour dépasser la vitesse supersonique avec un fuselage sans empennage et des ailes disposées en arrière préfigurant la forme delta. Des ailerons étaient positionnés sur les extrémités.
Le propulseur utilisait les carburants liquides R-STOFF et A-STOFF (alcool) developpant une poussée de 6350 kg pendant 27 secondes. Ce nouveau propulseur avait été conçu par le Dr CONRAD qui travailla ensuite sur la propulsion des missiles ENZIAN et RHEINTOCHTER.
Le premier tir eut lieu en mai 1944 avec quatre moteurs fusées Rheinmetal 109-505 à carburant solide. Ce prototype atteignit la vitesse de Mach 1.25.[color=black]En novembre 1944, le premier essai avec un F55 équipé du propulseur CONRAD à carburant liquide fut un échec avec l'explosion du prototype, ce qui mit fin au programe expérimental.
Les armes secrètes nazies PropulseurF55 Les armes secrètes nazies F552
Propulseur Rheinmetal 109-505 à carburant solide F55 avec propulseur à carburant liquide
(origine inconnue, droits réservés)
*****

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Les armes secrètes nazies Maquet24


Dernière édition par le Ven 19 Jan 2007, 11:49 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Les armes secrètes nazies Empty
MessageSujet: Re: Les armes secrètes nazies   Les armes secrètes nazies EmptyVen 19 Jan 2007, 11:36 am

L' ENZIAN
Les armes secrètes nazies Enzian
ENZIAN (origine inconnue, droits réservés)
L'ENZIAN était un missile anti aérien dérivés de l'intercepteur Messerschmitt Me 263 "Komet", utilisant le même moteur fusée "Walter" à carburant liquide.
Le lancement était assuré avec un appoint de quatre fusées à poudre sur un affut dérivé des piéces d'artilleries anti aériennes, portant à 15 000 mètres d'altitude, en 15 secondes, une charge explosive de 470 kg .
Une fois tiré, l'ENZIAN était guidé à proximité de la cible par radio détection puis la phase terminale de la poursuite était assurée par une centrale de détection acoustique.
Le premier tir expérimental de l'ENZIAN eut lieu en Août 1944. Prés de soixante exemplaires auraient été construits par Messerschmitt mais il ne semble pas qu'il y ait eut une mise en service opérationnel.
*****
La RHEINTOCHTER R1
Les armes secrètes nazies Rheinto
(origine inconnue, droits réservés)
La "Rheintochter " ( fille du Rhin ) était un missile sol / air pour haute altitude, réalisé par la firme Rheinmetal-Borsig en plusieurs versions utilisant soit du carburant solide ou liquide.
Ce missile possédait un systéme de guidage radio relayé à proximité de la cible par un radar embarqué. Il préfigurait déjà les missiles anti aérien de l'aprés guerre: " Matador " US ou " Sam " Russe.
Il s'agissait encore d'une fusée à étages lancés sur un affut orientable couplé à un systéme de radio-détection et de guidage de type " Rheinland".
Sa charge explosive était de 150 kg.
Les premiers essais remontent au mois de juillet 1943 également sur le centre d'essai de LEBA en Pologne mais le programe sera abandonné en juin 1944.
Les armes secrètes nazies Rheintochter%20ABERDEEN
Rheintochter R1 au US Army Ordnance Museum d' ABERDEEN (États-Unis d'Amérique)
( collection personnelle Michel Van Best, doits réservés) Les armes secrètes nazies Parca
Missile Français "Parca" conçut aprés guerre, dérivé du Rheintochter et du Wasserfall
(origine inconnue, droits réservés)
*****
Le WASSERFALL
Les armes secrètes nazies Wassfa
(origine inconnue, droits réservés)
Le " Wasserfall " ( chute d'eau ), est un missile anti aérien radioguidé dans le but était d'exploser à proximité des formations de bombardiers Alliés. Sa charge explosive était de 250 kg.
Ce missile de 8 mètres de haut fonctionnait sur le même principe que la fusée A4V2 atteignant la vitesse de Mach 2,5.
Il fut mis au point à partir de l'année 1942 au centre d'essai de KARLSHAGEN prés de PEENEMUNDE pour être ensuite finalisé par l'équipe de Werner Von Braun.
Le premier lancement le 8 janvier 1945 fut un échec car l'engin explosa au décollage. Le tir du second prototype fut un succés car il atteignit la vitesse de 2272 km/h.
La production débuta en février dans les usines souterraines de NORDHAUSEN.
Il n'a pas été possible de retrouver des informations concernant son utilisation dans les systémes de défense anti aérienne du Reich, mais il semble plausible que le " Wasserfall" ait été handicapé par le fait qu'il ne pouvait être mis en batterie rapidement suite au temps important de remplissage des réservoirs.
*****
Le SCHMETTERLING
Les armes secrètes nazies Schmett
(origine inconnue, droits réservés)
Le " Schmetterling " (papillon) fut développé en 1943 par la société Henschel.
Il s'agissait d'un missile à carburant liquide, avec guidage radio,dont le décollage était "boosté" par deux fusées à poudre.
Durant les essais de mai à novembre 1944, 21 engins atteignirent avec succés l'altitude de 11 000 mètres, plafond d'opération des bombardiers Alliès.
La construction en série débuta en janvier 1945 mais fut rapidement stoppée dés le 6 février abandonnant ainsi le programe.
*****
Les missiles Air / Air
Le X4
Les armes secrètes nazies X4
(origine inconnue, droits réservés)
Le X4 était un projet de missile Air / Air guidé par fil avec un propulseur fusée BMW 109.548-JGZ.
Conçut par la firme "Ruhstahl" à partir de 1942 sous la direction du Dr Max KRAMER .
Les premiers essais furent satisfaisant et il aurait pû doter les Focke Wulf Fu 190 et Messerschmitt Me 262 d'une arme puissante contre la formations de bombardiers Alliés. En dépit de plusieurs essais concluant, cet engin n'atteignit jamais le stade du développement industriel.
Les armes secrètes nazies X4actuel
[color=black]photo extraite du sitehttp://hometown.aol.com/rayeso/index.html/mainpage.html
(droits [color=black]réservés, Raymond R. CORRIDON)
*****
Les missiles Air / Mer
Hs 293
Les armes secrètes nazies Hs293b

Le Hs 293 se compose de trois parties: la bombe avec ses ailerons, le groupe propulseur visible en dessous et le boitier de guidage à l'arrière. ( droits réservés) extrait du site :

http://users.swing.be/avions/edito/7.html

Il s'agissait en fait d'un missile constitué d'une bombe de 500 kg propulsée par un moteur fusée Walter 109 507 B lui procurant 600 kg de poussée avec une vitesse de 900 km/h. L'autonomie du propulseur était de 18 km, ce qui permettait aux bombardiers de rester hors de portée des canons anti aériens.
Ses dimensions étaient les suivantes : 3.10 m d'envergure, longeur 3.82 m, hauteur 0.47, charge explosive 295 kg.
Un container placé à l'arrière de l'engin permettait un filoguidage jusqu'a la cible, la présence d'ailerons donnait une stabilité durant le vol. Par la suite quelques exemplaires de Hs 293 utilisèrent un guidage radio.
Mis au point à partir de 1940 par la firme Henchel , le premier tir d'un bombardier Do 217 E-5 eut lieu en juillet 1943.
Le 17 août 1943, un Hs 293 tiré d'un bombardier Allemand atteingnit l'EGRET, navire de la Royal Navy.
La plupart des Hs 293 furent utilisés en Méditérranée et sur l'Atlantique par des Focke Wulf Fw 200 Condor, oùHeinkelHe 177.
Les armes secrètes nazies He177Hs293
He 177A-5 du II / KG 40 sur le terrain de Mérignac, chaque appareil porte deux Hs 293
(droits réservés)
*****
Fx 1400 " Fritz X "
Les armes secrètes nazies Fx1400
(origine inconnue, droits réservés)
Autre missile destinécomme le Hs 293 à l'attaque d'objectif naval.
Longueur 3.26 m Envergure 1.35 m
Hauteur 0.56 m Poids de la charge explosive 300 kg
Celui ci disposait d'une meilleure précision grâce à un guidage radio mais avec une portée plus faible que le Hs 293 de l'ordre de 5 km.
Les premiers essais remontent au mois de février 1942.
La première utilisation sur un théatre d'opération est datée du 29 août 1943 en Méditérannée avec un premier succés quelque semaines plus tard sur le cuirassé "Roma". Dans les jours suivants, plusieurs coups au but seront enregistrés contre la flotte Alliées lors du débarquement d'Anzio en particulier avec la destruction du croiseur US "Spartan".
*****
Descriptif, peut être hors sujet, d'un missile peu connu :
Le Okha " Baka " missile Japonais
Les armes secrètes nazies Baka
"Okha" intacte découverte en 1945 par les troupes US (origine inconnue, droits réservés)
[color=black]extrait du site
http://users.swing.be/avions/edito/7.html


Il s'agissait en fait d'une bombe volante conçue pour les attaques "kamikazes". elle fut construite de septembre 1944 à mars 1945 par Yokosuka au nombre de 755 exemplaires ( ou 852 selon les sources) dénommé "Okha", ( fleur de cerisier ). Il fut ensuite surnommé "Baka" (fou) par les Américains.
Son envergure était de 5.00m, longueur 6.07 m, hauteur 1.20m, poids à vide 440 kg, poids en charge 2140 kg avec 1.200 kg d'explosif.
Cet engin était amené à proximité des navires US par un bombardier "Betty" et pouvait atteindre une fois largué une vitesse de 860 km/h grace à un moteur fusée sur une autonomie de 88km.
Une dizaine d'engins furent utilisés lors de la bataille d'Okinawa coulant un navire et causant quelques dégats à d'autres unités.
*****
Sources: http://aerostories.free.fr/dossiers/raketen/page5.html
http://users.swing.be/avions/edito/7.html

Livre : "Constructions Spéciales" Roland HAUTEFEUILLE
"Armes secrétes et Ouvrages Mystérieux de Dunkerque à Cherbourg" Myrone N. CUICH


_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Les armes secrètes nazies Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
Les armes secrètes nazies
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Culture :: Histoire : de la préhistoire à nos jours :: Les grandes batailles et les guerres-
Sauter vers: