FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Vendée Vengée, le génocide Franco Français

Aller en bas 
AuteurMessage
Alexis
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1743
Age : 30
Localisation : Bruxelles
Emploi/loisirs : Etudiant
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: La Vendée Vengée, le génocide Franco Français   Mar 30 Jan 2007, 2:25 am

Avant-propos à la nouvelle édition :
"Vingt ans après, je me souviens d'avoir pris conscience de l'énormité du crime commis en Vendée en lisant le registre clandestin de l'abbé Pierre-Marie Robin (1748-1805), recteur de La Chapelle-Basse-Mer. Scrupuleusement, il avait enregistré, conformément au droit canon, tous les actes de la vie de ses paroissiens: baptême, mariage, sépulture. Ces actes décrivent méticuleusement les conditions et les circonstances des décès. La première fois, j'ai été tellement choqué qu'au bout de quelques pages, j'ai dû m'arrêter. Comment ne pas être bouleversé par le massacre de femmes, parfois enceintes, d'enfants, de vieillards... Comment rester insensible lorsque 421 massacres sur une population estimée à 3 200 personnes ont été enregistrés ? Mais, quand 770 communes sont concernées, on est acculé à se poser des questions de fond. On dit que l'histoire doit être traitée froidement -en l'occurrence, était-ce humainement possible ? Que l'on ne vienne pas me parler de tradition en matière d'horreur; en Vendée, l'impensable y a été fait (tanneries de peaux humaines, fonte des graisses. ..) ; l'inimaginable a été essayé ( mines antipersonnel, empoisonnement à grande échelle, gazage...). La Vendée a été un laboratoire grandeur nature, d'ailleurs conçu comme tel. Sans doute, l'objectivité en histoire est-elle difficile à atteindre, mais au-delà des préjugés, il reste les hommes et les faits que rien ni personne ne peut, ne doit justifier.

Le professeur Jean Meyer, mon directeur de thèse, au début de ma recherche, m'avait dit de ne travailler que les textes, rien que les textes. C'est ce que j'ai fait et, pour comprendre la réalité locale, j'ai dû reconstituer la courroie de transmission afin de répondre aux questions de fond: qui ? Pourquoi ? Comment ? Personne à l'Université ne s'était jamais posé de telles questions. En pays de droit, la décision n'avait pu être prise qu'au plus haut niveau de l'Etat, c'est-à-dire par la Convention. Phénomène unique dans l'histoire et comble du paradoxe, la décision d'anéantir le territoire de la Vendée et d'exterminer sa population a bien été prise par les représentants du peuple souverain (lois des 1er août et 1er octobre I793). Tout le reste n'est que planification et conséquence. C'est d'ailleurs si vrai que quelques contemporains s'en sont émus, tels l'avocat Villenave qui, à l'occasion du procès Carrier, s'interrogeait sur le terme idoine pour caractériser ce crime, à sa connaissance, unique en son genre.
En 1985, je ne m'expliquais pas pourquoi on voulait réduire le fait vendéen à un massacre, voire à une bavure. Je m'étonnais encore plus des propositions avancées pour acheter mon silence: argent, honneurs, poste à l'Université, au nom d'une pseudo-raison d'Etat. Il faut dire que nous étions à la veille du bicentenaire de la Révolution.
Comment pouvait-on imaginer que je puisse vendre mon âme ? Renier le fruit de mes recherches et la confiance de mes professeurs ? Comme je n ' avais pas mordu aux appâts, calomnies et rumeurs leur ont succédé. Heureusement, j'avais été mis en garde par le professeur Pierre Chaunu, membre de mon jury, qui avait matérialisé son pressentiment par écrit à l'occasion de son rapport relatif à ma soutenance de thèse, le 21 septembre I985 : « Ce travail sera bientôt publié. Nul ne peut douter que le succès qu'il remportera vaudra à son auteur la haine tenace de ceux qui voient petit et pensent sur commande. C'est dire que la carrière de Reynald Secher dans l'enseignement supérieur, où il a sa place, sera, selon toute vraisemblance, efficacement entravée par ceux qui sont, comme chacun sait, orfèvres en la matière. » La suite des événements lui a malheureusement donné raison. Qu'importe!
Aujourd'hui, je sais qu'on tentait d'étouffer un double scandale: d'un génocide et d'un mémoricide, crime imprescriptible pour le premier et qui pour le second sera, à plus ou moins brève échéance, considéré comme crime contre l'humanité.
Comment peut-on encore refuser à la Vendée la reconnaissance de ce génocide ? Comment peut-on imaginer que des criminels contre l'humanité comme Robespierre, Carnot aient donné leur nom à des collèges, à des lycées, à des rues; ou d'autres, comme Amey, Turreau... aient leur nom sur l'Arc de triomphe ? Comment peut-on accepter que l'histoire officielle, notamment celle enseignée aux élèves, fasse des bourreaux des « saints laïcs » et des victimes des brigands, des traîtres à ta patrie ? Cette inversion tenace des faits n'est pas seulement intolérable, elle justifie, à mon sens, que ce livre continue d'être lu et discuté".


Reynald Secher 29 mai 2006

_________________
http://chouanbourguignon.over-blog.com
"Mais leur patrie à eux [les républicains], qu'est-ce que c'est ? Vous le comprenez, vous ?… Ils l'ont dans le cerveau; nous l'avons sous les pieds" disait Charette à ses officiers.
Revenir en haut Aller en bas
http://chouanbourguignon.over-blog.com
bibouille
Nouveau membre
Nouveau membre


Masculin
Nombre de messages : 6
Age : 44
Localisation : Nantes
Langue : français
Emploi/loisirs : lecture, sports
Date d'inscription : 17/07/2009

MessageSujet: Re: La Vendée Vengée, le génocide Franco Français   Ven 17 Juil 2009, 6:21 pm

reynald secher a en effet beaucoup fait parler de lui ; que les guerres de Vendée aient été atroces, cruelles, voire injustes, on en est d'accord. Mais a-t-il fallu attendre RS pour l'apprendre, faut-il parler à tout bout de champ de genocide ?
Bien que défectueux dans le domaine de l'histoire, quatre-vingt-treize de victor Hugo situe bien le conflit au niveau ideologique.

Quant à acheter le silence de RS, permettez-moi de sourire dubitativement. En histoire t en litterature les idées circulent librement et n'obeissent pas au politiquement ni à l'ideologiquement correct. Sauf à prouver le contraire, et alors là donnez des exemples précis, car ma sacoche est bien pourvue.

cordialement à vous
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: La Vendée Vengée, le génocide Franco Français   Sam 18 Juil 2009, 10:39 am

Je pense bibouille qu'il ne faut jamais cesser de parler des génocides car en suivant ton raisonnement, on "oubliera" de parler des génocides arméniens, juifs, tzigannes, tibétains, khmers, rwandais, ... dans un siècle !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
bibouille
Nouveau membre
Nouveau membre


Masculin
Nombre de messages : 6
Age : 44
Localisation : Nantes
Langue : français
Emploi/loisirs : lecture, sports
Date d'inscription : 17/07/2009

MessageSujet: Re: La Vendée Vengée, le génocide Franco Français   Sam 18 Juil 2009, 6:38 pm

je comprends bien ce que tu veux dire ; il ne faut pourtant pas parler de genocide à la legère, et les excès de langage à l'egard des vendéens, à une epoque où lelangage connaissait une grande emphase ne peuvent servir de preuve d'un genocide au sens strict.

c'est là le principal grief qui a été fait à RS, et depuis, le soufflé est retombé, sans qu'on oublie les atrocités qui ont eu lieu.
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: La Vendée Vengée, le génocide Franco Français   Sam 18 Juil 2009, 8:09 pm

@bibouille a écrit:
je comprends bien ce que tu veux dire ; il ne faut pourtant pas parler de genocide à la legère, et les excès de langage à l'egard des vendéens, à une epoque où lelangage connaissait une grande emphase ne peuvent servir de preuve d'un genocide au sens strict.

c'est là le principal grief qui a été fait à RS, et depuis, le soufflé est retombé, sans qu'on oublie les atrocités qui ont eu lieu.

Certes mais Alexis s'est donné la peine d'établir un début de statistiques à partir des registres paroissiaux de l'époque de la répression républicaine en Vendée, répression qu'aucun historien sérieux ne peut nier.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Vendée Vengée, le génocide Franco Français   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Vendée Vengée, le génocide Franco Français
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (VENDUE) Vend peugeot 205 rallye - Vend peugeot 205 rallye
» AD vendée - La généalogie vous intéresse ?
» Urgent, vend buffet
» Le site Facebook vend le profil de ses internautes aux publicitaires
» vend vêtements femme pas chère !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Culture :: Théâtres, spectacles, littérature, poésie, beaux-arts, photographie, architecture, BD, mangas, tourisme, sport, divers :: Littérature, poésie-
Sauter vers: