FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CHIRAC le gaffeur !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: CHIRAC le gaffeur !!!   Ven 02 Fév 2007, 2:01 pm

Source : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20070201.OBS0032/iran__ayrault_demande_a_chiracune_clarification_durgenc.html

NUCLEAIRE IRANIEN

Iran : l'Elysée tente à nouveau de désamorcer la polémique

NOUVELOBS.COM | 02.02.2007 | 07:50

Citation :
Jacques Chirac. Après les révélations du Nouvel Obs sur les propos du chef de l'Etat, qui jugeait un Iran nucléaire "pas dangereux", l'Elysée publie deux communiqués: le premier dénonce la polémique, le second insiste : "La France (...) ne peut accepter la perspective d'un Iran doté de l'arme nucléaire".

Dans un communiqué du 1er février, l'Elysée a déclaré que "la France, avec la communauté internationale, ne peut accepter la perspective d'un Iran doté de l'arme nucléaire", tentant ainsi de désamorcer la polémique née d'une interview accordée par Jacques Chirac lundi et dans laquelle il déclarait qu'un Iran possédant l'arme atomique ne serait pas "très dangereux", avant de revenir le lendemain sur ses propos.
La France "demande à l'Iran de respecter ses engagements au titre du Traité de non-prolifération (TNP), tout en réaffirmant le droit de ce pays à l'énergie nucléaire civile", poursuit la présidence de la République dans son communiqué.
"L'Iran, qui n'a pas prouvé que son programme nucléaire était destiné à des fins pacifiques, doit appliquer les résolutions de l'AIEA et de l'Organisation des Nations unies et rétablir la confiance qu'il a rompue pendant une longue période de dissimulation de ses activités nucléaires", ajoute-t-elle.
L'interview a été accordée à l'hebdomadaire français Le Nouvel Observateur, au New York Times et à l'International Herald Tribune, qui ont publié jeudi des extraits de la première version de l'entretien (lire l'article).
"Un sujet aussi grave, sur lequel l'engagement de la France et du Président de la République est constant, ne saurait faire l'objet d'une polémique", souligne le communiqué
La question nucléaire iranienne "met en péril l'équilibre et la stabilité de la région du Moyen-Orient et au-delà", poursuit-il.

Fil de dialogue

"Elle est traitée entre les trois Européens (France, Allemagne, Royaume Uni) et l'Union européenne avec la Russie, la Chine et les États-Unis qui agissent de façon solidaire et veillent à l'unité de leur position, comme ils l'ont démontré avec l'adoption unanime de la résolution 1737 du Conseil de sécurité des Nations Unies", rappelle l'Elysée.
"Les six pays ont proposé à l'Iran en 2006 une coopération dans les domaines nucléaires civils, économiques et de sécurité. L'offre est toujours sur la table", précise-t-elle.
La France, par ailleurs, "considère que l'Iran a vocation à jouer un rôle dans la région où il doit contribuer à la stabilité et à la paix".
"La France a toujours estimé qu'un fil de dialogue devait être maintenu avec ce pays pour le traitement des crises et l'avenir de la région", conclut l'Elysée.
Dans un premier temps, l'Elysée avait dénoncé comme "une polémique honteuse" la manière dont ont été rapportés les propos du président Jacques Chirac. Il s'agit d'une "interprétation sollicitée de propos en vue de déclencher une polémique honteuse sur un sujet où l'engagement de la France et du président de la République a toujours été constant et déterminé", a déclaré l'Elysée.
"Cela ne nous étonne pas de la part de certains médias outre-atlantique qui n'hésitent pas à faire feu de tout bois contre la France", a-t-on ajouté de même source.

Ayrault au créneau

Le chef de file des députés PS Jean-Marc Ayrault a de son côté réclamé "une clarification d'urgence" après "la gaffe du président", demandant l'audition des ministres des Affaires étrangères et de la Défense.
"La confusion qu'ont créée les déclarations successives et contradictoires du président de la République sur la bombe nucléaire iranienne appelle une clarification d'urgence", affirme Jean-Marc Ayrault dans un communiqué, intitulé "la gaffe du président".
"Le chef de l'Etat est-il en train d'accepter la détention de l'arme nucléaire par l'Iran? Nous voulons connaître la position exacte de la France", s'interroge-t-il.
"Dans cet esprit, nous demandons que la commission des Affaires étrangères et de la Défense de l'Assemblée nationale auditionnent expressément les ministres des Affaires étrangères et de la Défense", ajoute le président du groupe PS.
Jean-Marc Ayrault "aimerait également connaître la réaction du candidat UMP" Nicolas Sarkozy à ce sujet, et rappelle que "Ségolène Royal a toujours fait preuve d'une grande fermeté à l'égard de tout processus qui conduirait à la détention de l'arme nucléaire par l'Iran".

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Alexis
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1743
Age : 28
Localisation : Bruxelles
Emploi/loisirs : Etudiant
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: CHIRAC le gaffeur !!!   Ven 02 Fév 2007, 9:11 pm

Note qu'il n'avait pas vraiment tort au final... Si l'Iran lance la bombe, elle n'aura pas fait 200 mètres que Téhéran serait rasée...

_________________
http://chouanbourguignon.over-blog.com
"Mais leur patrie à eux [les républicains], qu'est-ce que c'est ? Vous le comprenez, vous ?… Ils l'ont dans le cerveau; nous l'avons sous les pieds" disait Charette à ses officiers.
Revenir en haut Aller en bas
http://chouanbourguignon.over-blog.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: CHIRAC le gaffeur !!!   Ven 02 Fév 2007, 9:11 pm

Source : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/opinions/3_questions_a/20070202.OBS0335/chirac_donnedes_arguments_aux_iraniens.html

CHIRAC ET L'IRAN

"Chirac donne des arguments aux Iraniens"

NOUVELOBS.COM | 02.02.2007 | 19:00

Citation :
Qu'est-ce qui pu passer par la tête de Jacques Chirac pour qu'il tienne de tels propos ?

- Les journalistes américains ont décrit un président quasiment gâteux lors de leur premier entretien. Or, d'après nos journalistes, Guillaume Malaurie et Carole Barjon, Jacques Chirac savait parfaitement ce qu'il disait. Apparemment, la question stratégique autour du nucléaire iranien l'intéressait beaucoup plus que l'environnement, qui était pourtant le thème officiel de l'entretien.
Il a parlé comme un expert en affaires internationales et non pas comme un homme politique. L'ancien ministre des Affaires étrangères, Hubert Védrine, a d'ailleurs estimé, ce vendredi sur LCI, que, sur le nucléaire iranien, "Jacques Chirac a dit ce que beaucoup d'experts disent dans le monde, même aux Etats-Unis".
Le problème, c'est que Jacques Chirac n'est ni un journaliste, ni un expert en affaires internationales. C'est un politicien, chef d'un Etat membre du Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations unies et détenteur de la bombe atomique. Ce qui, tout naturellement, lui donne un certain nombre de responsabilités. Mais, emporté par la passion de son discours, il les a peut-être oubliées pendant un temps. Compte tenu de la place de la France dans le monde, il aurait peut-être dû tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler.
Dire qu'il ne serait "pas tellement dangereux" que l'Iran détienne une bombe ou deux, constitue une grosse gaffe dans la période actuelle de tension avec Téhéran. Car ces propos vont à l'encontre de tout ce que dit et entreprend actuellement la communauté internationale sur ce sujet.
D'autre part, quand il déclare qu'une bombe lancée par l'Iran n'aurait pas le temps de faire "200 mètres" avant que Téhéran ne soit rasé, il donne une vision pour le moins originale de la dissuasion nucléaire. Il sous-entend qu'Israël, ou un de ses alliés, auraient les moyens de détecter le tir d'un missile iranien, hostile et nucléaire. Ce qui est peut-être le cas, mais fallait-il l'évoquer !
Washington a immédiatement relativisé les propos de Jacques Chirac en lui renouvelant sa confiance.

Finalement, cette crise n'est-elle pas davantage médiatique que diplomatique ?

- L'Elysée a en tout cas essayé de la faire passer comme telle. Dans ses communiqués, la présidence de la République a imputé l'existence de cette crise à la presse américaine. En réalité, les conseillers de Jacques Chirac se sont rendus compte qu'il avait commis une énorme gaffe. Ils ont essayé d’en minimiser l’importance en mettant l’affaire sur le compte des sentiments anti-français que nourriraient les journalistes américains. C'est de la pure mauvaise foi. Ils refusent de reconnaître que Chirac s'est conduit de façon, disons légère. Il n'a en aucune façon été "piégé". Les journalistes américains et français n’ont fait que leur métier. Et il avait devant lui quatre magnétophones : ce n'était donc pas du "off" mais bien du "on" ! S’il avait voulu a un moment précis s’exprimer en « Off » il aurait parfaitement pu leur demander d’arrêter leurs magnétophones. C’est une pratique courante dans ce genre d’interviews, ou la personnalité interviewée peut souhaiter fournir des éléments de "backgound" qui ne doivent pas nécessairement figurer dans l’interview formelle.
Dans ce cas, les journalistes américaines et le Nouvel Observateur ont publié le verbatim des deux versions in extenso, pour qu'il n'y ait pas de contestation possible.
Cette affaire témoigne aussi de mœurs qui se sont, semble-t-il, installés dans la presse française. Lorsqu'un responsable politique dit des choses maladroites en interview, il arrive souvent qu'un petit coup de téléphone passé ensuite au journaliste ou au directeur du journal évite la publication des propos en question… Malheureusement pour Chirac, les choses ne se sont pas passées ainsi.

Cette "bourde" peut-elle avoir un impact sur le dossier du nucléaire iranien ?

- Sur le fond du dossier, non. Mais les Iraniens, qui sont de redoutables diplomates, pourront s'en servir à l'avenir dans leurs négociations. Beaucoup de pays du Tiers-Monde se demandent pourquoi l'Iran ne pourrait pas avoir la bombe atomique alors que d'autres Etats, voisins comme le Pakistan ou un peu plus éloignés comme l'Inde ou Israël, l'ont déjà. En disant que la possession par l’Iran d’une ou deux bombes atomiques ne serait pas "très dangereuse" Jacques Chirac donne ainsi un argument à l'Iran. Je ne suis pas sûr pour autant que le déroulement des négociations puisse être affecté par cet épisode. Ce qui est clair, c’est que la crise est dans une impasse. L'Iran continue de revendiquer la poursuite de son programme nucléaire, malgré les sanctions votées en décembre par l'Organisation des Nations unies. Il n'est pas garanti, d'ailleurs, que celles-ci soient un jour appliquées. La Russie et la Chine peuvent encore utiliser leur droit de veto. En outre, des sanctions portant sur le commerce du pétrole pourraient entraîner encore une hausse des prix du baril, que peu de pays ont envie d’affronter.
D'autre part, Téhéran ne veut pas uniquement l'arme nucléaire. L'Iran veut avant tout être considéré comme un interlocuteur des "grands" pays et être reconnu lui aussi comme une "grande puissance". Enfin, n'oublions pas un élément important dans ce dossier. Une bonne partie des informations dont on dispose sur le nucléaire iranien viennent des Américains. Ces mêmes Américains qui, il n'y a pas si longtemps, nous expliquaient que Saddam Hussein possédait des armes de destruction massive et qu'il était un allié d'Al-Qaïda. Aujourd'hui, tout le monde sait qu'ils ont menti. Pourquoi ne le feraient-ils pas encore avec l'Iran, une autre de leurs "bêtes noires" ?

Propos recueillis par Chiara Penzo
(le vendredi 2 février 2007)

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: CHIRAC le gaffeur !!!   Ven 02 Fév 2007, 9:13 pm

Alexis a écrit:
Note qu'il n'avait pas vraiment tort au final... Si l'Iran lance la bombe, elle n'aura pas fait 200 mètres que Téhéran serait rasée...

Effctivement : Israël en possède 2 à 300 !!!

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ti' Breton
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1314
Age : 56
Localisation : Antibes
Langue : Français
Emploi/loisirs : Patrimoine culturel
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: CHIRAC le gaffeur !!!   Lun 05 Fév 2007, 10:16 am

En attendant quel humour !!!!! Le lendemain, interrogé sur cette "gaffe" qui selon moi n'était que la stricte vérité d'ailleurs, il a répondu au journaliste : Ce n'était pas moi, c'est Gérald Dahan...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CHIRAC le gaffeur !!!   

Revenir en haut Aller en bas
 
CHIRAC le gaffeur !!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chirac : Retraite, indemnités, personnel de service, château, bureau... Un ex-pr
» Régionales - mode d'emploi
» Enrico Macias en Algérie?
» Chirac
» PS, UMP : d'accord sur l'essentiel, ils mènent la même politique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: