FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ROYAL et SARKOZY unis contre BAYROU ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: ROYAL et SARKOZY unis contre BAYROU ?   Lun 26 Fév 2007, 7:50 pm

Source : http://fr.news.yahoo.com/26022007/290/nicolas-sarkozy-et-segolene-royal-cherchent-discrediter-bayrou.html

lundi 26 février 2007, 16h01

Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal cherchent à discréditer Bayrou

Citation :
PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal cherchent à discréditer François Bayrou et sa promesse d'ouverture, alors que le candidat centriste poursuit sa progression dans les sondages à moins de deux mois du premier tour de l'élection présidentielle.

La candidate du PS, du MRC et du PRG, dont l'électorat s'est montré, si l'on en croit les sondages, le plus sensible aux appels du président de l'UDF ces dernières semaines, a jugé "très dangereux" d'entretenir la confusion gauche-droite.
"On cherche à empêcher les Français de choisir entre deux modèles de société, deux visions politiques qui s'opposent et qui ne correspondent pas aux mêmes choix politiques en profondeur", a-t-elle expliqué au micro de France Inter.
Selon elle, "on n'avancera pas avec la France en mettant une pincée de social dans un océan de libéralisme, ce que proposent les deux candidats de droite, mais au contraire en relançant la machine économique sur les trois piliers, à égalité, que sont les progrès économique, social et environnemental".
Un sondage Ifop-Le Journal du Dimanche a confirmé la progression de François Bayrou, qui gagne un point à 17% d'intentions de vote au premier tour, le 22 avril, son meilleur score, déjà constaté dans une étude CSA réalisée le 20 février.
Bien que leur candidat soit largement distancé par ceux de l'UMP et du PS, avec 28% chacun selon l'Ifop, les partisans de François Bayrou ont pris espoir après plusieurs sondages indiquant qu'il battrait Nicolas Sarkozy comme Ségolène Royal s'il accédait au second tour, le 6 mai.
LE SPECTRE DES EXTREMES
La volonté du PS de repousser le candidat UDF à droite, manifestée dès l'annonce de son programme économique et social, qualifié de "libéral et droitier" par le PS vendredi, intervient après l'annonce jeudi que 30 hauts fonctionnaires proches du PS ont apporté anonymement leur soutien à François Bayrou.
Laurent Fabius a fustigé samedi le "confusionnisme" du candidat de l'UDF, tandis que François Hollande, premier secrétaire du PS, assurait dimanche, au Grand Rendez-vous Europe 1-TV5-Le Parisien, que François Bayrou "n'appellera(it) pas à voter Ségolène Royal" au second tour.
L'UMP, qui avait qualifié de "stratégie anti-Bayrou" le retour des ténors socialistes autour de Ségolène Royal, a répliqué lundi par la voix de son président et candidat.
Nicolas Sarkozy a estimé que "ce que propose François Bayrou (...) on l'a parfaitement connu en France, c'est la IVe République". "On met un peu de gauche et un peu de droite. Cela conduit à quoi: A l'impuissance", a-t-il jugé sur RMC et BFM TV.
La promesse de François Bayrou de "dépasser" le clivage gauche-droite, semble en tout cas séduire, selon un sondage OpinionWay pour le quotidien Métro publié lundi.
D'après cette étude, réalisée auprès de 1.005 personnes du 22 au 24 février, 52% des personnes interrogées disent qu'elles voteront pour François Bayrou et expliquent leur choix par "le fait de vouloir faire travailler ensemble la droite et la gauche", son programme arrivant loin derrière (34%), tout comme sa personnalité (21%).
Nicolas Sarkozy a dénoncé cette idée d'une coalition gauche-droite, rappelant l'exemple italien, quelques jours après la démission du président du Conseil, Romano Prodi.
"Le gouvernement Prodi, 109 ministres, onze partis dans la coalition, ça aboutit à quoi ? Au bout de trois mois, la démission", a-t-il lancé.
"La démocratie, c'est une majorité et une opposition et les Français choisissent", a poursuivi le candidat UMP mettant en avant le risque d'une montée des extrêmes en cas d'échec d'une pareille coalition.
"Il y a une législative un mois après la présidentielle. On vote à la fois pour la gauche et pour la droite. Et puis si ce gouvernement échoue on laisse la place à qui ? A Le Pen ou à Laguiller", s'est-il interrogé.
François Bayrou a, en attendant, trouvé lundi une nouvelle alliée potentielle en Corinne Lepage, ancienne ministre d'Alain Juppé créditée de moins d'1,0% des intentions de vote. Elle a indiqué sur France 2 qu'elle voterait "plus facilement" pour lui que pour d'autres candidats au second tour.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
ROYAL et SARKOZY unis contre BAYROU ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vote obligatoire
» Appel à un front républicain contre Sarkozy...
» Lutte contre les déficits : comment faire ?
» Sarkozy inquiet de la montée de Bayrou
» appli iphone Bayrou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: