FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Immigration : le plus dur, c'est de sortir de France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexis
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1743
Age : 28
Localisation : Bruxelles
Emploi/loisirs : Etudiant
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Immigration : le plus dur, c'est de sortir de France   Jeu 29 Mar 2007, 6:18 pm

Nombreux sont les Maliens qui vivent difficilement en France et aimeraient rentrer au pays. Mais ils se sentent pris au piège. Leurs familles, ignorantes de leur sort, voire indifférentes, ne veulent pas entendre parler de leur retour. Reportage à Paris et Bamako.

SYFIA - "C’est très facile de venir en France. Le plus difficile, c’est de savoir comment retourner au pays.’ Hamidou, la quarantaine entamée, ne se fait plus d’illusions. Cela fait bientôt vingt ans qu’il est en France. Le retour au bercail ? Il y pense tous les jours, mais il se heurte au refus obstiné des siens restés au pays. Car Hamidou est un soutien de taille pour ses parents à qui il envoie chaque mois 85 €. Interrogé à Bamako, Bourama, son père, retraité, est catégorique : ‘Je n’accepterai pas que mon fils revienne s’installer ici. Il a déjà trois frères au chômage qui n’apportent rien à la famille. Sans lui, qu’est-ce qu’on allait devenir ? Il gagne le même salaire qu’un ministre malien. Est-ce qu’il peut obtenir ça ici ?"

Chauffeur-livreur dans un grand magasin, Hamidou touche effectivement un salaire net mensuel de 1 300 € (852 000 F Cfa) qui, vu du Mali, semble une fortune. Pourtant, il a du mal à boucler les fins de mois. Il paye 500 € pour le studio qu’il loue dans le 11e arrondissement de Paris. Chaque mois, l’électricité lui coûte 80 €, les frais de transport de ses deux enfants 60 €. Son téléphone, il l’a plafonné à 35 €.. Avec les 625 € restants, environ 410 000 F Cfa, Hamidou a du mal à nourrir sa petite famille, assurer ses déplacements, s’habiller convenablement... Pourtant, il fait partie des ‘heureux’, ceux qui ont leurs papiers en règle et un boulot régulier.

Mais, comme nombre de ses compatriotes, il préférerait rentrer au pays. ‘La France n’est pas faite pour nous’, estime-t-il.

Pour Amadou, électronicien, la France est "un piège aux animaux, un trou. Quand on y tombe, difficile de s’en sortir". Il a fait ses premiers pas à la Régie des chemins de fer du Mali avant de s’exiler en France en 2001, attiré par le miroir aux alouettes. Mais sans papiers, difficile de travailler. C’est après plusieurs stages sous une fausse identité qu’Amadou a décroché un emploi chez un grand constructeur français. Il n’a même pas cherché à régulariser sa situation. "Je n’ai pas besoin de papiers. Je n’aime pas la France, je compte retourner chez moi et former les jeunes. Tous ceux qui sont là veulent retourner au bercail. Mais comment ?", s’interroge-t-il. Lui compte rentrer et ouvrir un atelier. Il espère réussir avec l’expérience acquise en France. Mais tout l’argent qu’il a économisé et envoyé au pays pour construire un logement a été dilapidé par ses frères. ‘Le travail ici n’est pas facile. On prend de l’argent sur le feu. Il faut se priver de tout pour pouvoir économiser’, aimerait-il faire savoir à ses proches restés au Mali.

La plupart des émigrés n’arrivent pas à dire ou à faire comprendre à leur famille combien leur vie est dure et leurs sacrifices douloureux. C’est le cas d’Oumar, arrivé en France en 2004. Sans papiers, sans domicile, il erre entre petits boulots, travail au noir et petites misères. Il fait un travail de vigile une semaine sur deux. "Certains patrons quand ils comprennent que tu n’as pas de papiers refusent de te payer", s’indigne-t-il. À cause des tracasseries, des humiliations, du racisme sournois sur les lieux de travail, il regrette aujourd’hui d’avoir quitté le Mali, mais n’ose pas envisager de rentrer. Sa famille s’est cotisée pour payer les frais de son voyage et il est encore loin de pouvoir rembourser. Ses parents n’ont aucune idée de ses déboires en France. "Tout notre espoir repose sur Oumar. Il nous envoie de temps en temps de l’argent et dès qu’il aura ses papiers il aura un bon boulot. Nous comptons sur lui", explique confiante sa mère Mariam qui ne peut imaginer un autre scénario.

La plupart de ceux qui viennent étudier en France tombent dans le même piège. Poussés par leur famille, ils finissent par abandonner leurs études pour prendre un travail salarié et se retrouvent piégés sans pouvoir rentrer. Mady, qui prépare un master en gestion sociale et juridique du personnel, n’entend pas traîner sur les bords de la Seine. ‘C’est une perte de temps pour nous. L’immigration, c’est pour des gens qui n’ont pas d’instruction, qui n’ont pas d’issue’, confie-t-il.

Massaoudé Coulibaly ne le démentira pas. Il a dirigé pendant dix ans le foyer Bara à Montreuil, en banlieue parisienne, où logent essentiellement des Maliens. "J’ai vu des jeunes qui avaient bien démarré à Bamako venir échouer ici. J’ai orienté certains sur l’aide au retour. La France aujourd’hui, c’est la catastrophe : il n’y a pas d’emploi. Ici, actuellement, il y a un docteur qui dort dans le réfectoire..."

http://www.temoust.org/spip.php?article1849

_________________
http://chouanbourguignon.over-blog.com
"Mais leur patrie à eux [les républicains], qu'est-ce que c'est ? Vous le comprenez, vous ?… Ils l'ont dans le cerveau; nous l'avons sous les pieds" disait Charette à ses officiers.
Revenir en haut Aller en bas
http://chouanbourguignon.over-blog.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Immigration : le plus dur, c'est de sortir de France   Ven 30 Mar 2007, 6:49 am

Et dire que des mauvais esprits affirment que la France est la vache à lait des pays du tiers monde ! matête

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ti' Breton
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1314
Age : 56
Localisation : Antibes
Langue : Français
Emploi/loisirs : Patrimoine culturel
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: Immigration : le plus dur, c'est de sortir de France   Ven 30 Mar 2007, 1:48 pm

C'est vrai...Quelle tristesse...Même pas la possibilité de retourner chez eux...Je propose un "Malithon" télévisuel où les bonnes volontés donneront ce qu'ils peuvent pour les aider à repartir...Airbus donnerait bien un A 380 mais ils n'en n'ont pas...
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Immigration : le plus dur, c'est de sortir de France   Ven 30 Mar 2007, 1:58 pm

Et pourquoi pas un Malithon à pied ? diable

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ti' Breton
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1314
Age : 56
Localisation : Antibes
Langue : Français
Emploi/loisirs : Patrimoine culturel
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: Immigration : le plus dur, c'est de sortir de France   Ven 30 Mar 2007, 2:45 pm

Tu as raison ! les voyages forment la jeunesse !!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Immigration : le plus dur, c'est de sortir de France   Ven 30 Mar 2007, 3:54 pm

Surtout au prix actuel du kérozène ! juif

Plus sérieusement, on ferait mieux d'inciter ses gens à rester chez eux en créant des partenariats économico-industriels en la france et ses anciennes colonies à condition d'arrêter drastiquement l'émigration vers la France !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Immigration : le plus dur, c'est de sortir de France   

Revenir en haut Aller en bas
 
Immigration : le plus dur, c'est de sortir de France
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Cité de l’immigration
» TRICASTIN : "Sortir du nucléaire" réclame une date d'intervention à EDF pour la barre "suspendue"
» [Grand Thème] Immigration, sans papiers, travail clandestin
» sortir du cododo...
» COMMENT SORTIR DU PLACARD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: