FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Michael Moore ou l'idiot utile

Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 67
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Michael Moore ou l'idiot utile Empty
MessageSujet: Michael Moore ou l'idiot utile   Michael Moore ou l'idiot utile EmptyVen 24 Mar 2006, 3:41 pm

Lu dans Trends Tendances Belgique (n°28-29):

Citation :Edito du 8 juillet 2004

Fahrenheit 9/11 et les délires de l’idiot utile

Citation :
L'idiot utile est une expression inventée par Lénine pour décrire une espèce d'âne naïf, souvent une personne occupant une position éminente, qui avait succombé à sa propagande et pouvait donc être manœuvrée pour appuyer sa campagne. Michael Moore, le réalisateur du film Fahrenheit 9/11 sorti dans les salles belges ce 7 juillet, répond à ce critère aux yeux des démocrates américains. A ceci près que Michael Moore n'est pas manipulé, mais agent conscient de sa propagande.


Bien entendu, George W. Bush n'est pas exempt de défauts. Et notre libelle d'aujourd'hui n'a nullement l'intention de l'absoudre de ses erreurs dans l'affaire irakienne. Mais enfin, la gauche américaine n'a-t-elle plus d'autres arguments à faire valoir pour contrer Bush au mois de novembre, que de mettre en avant le dernier _ et très controversé _ détenteur de la Palme d'or à Cannes ? Les personnes qui ont pu voir le film en avant-première, n'auront sans doute pas remarqué les multiples erreurs factuelles truffant ce pseudo-documentaire. Et pourtant, elles sont légion.


Des exemples ? Michael Moore traite le fils Bush de fainéant et, pour étayer la chose, le montre à Camp David, la résidence officielle d'été des présidents US, en train de se relaxer… en compagnie de Tony Blair ! Certes, le Premier ministre britannique n'apparaît qu'une demi-seconde, mais je doute qu'il se soit rendu aux Etats-Unis pour jouer aux cartes avec le Texan. A d'autres moments, il montre Bush répondant aux questions des journalistes tout en jouant au golf. Que voulez-vous faire d'autre sur un green lorsqu'on vous interpelle ? D'ailleurs, tous les présidents américains avant lui (Clinton avec le jogging, par exemple) ont procédé de la sorte, histoire de montrer au bon peuple que les affaires sont en de bonnes mains, que le président ne panique pas et que le cours de l'Histoire suit son petit chemin.


De même, Michael Moore se délecte à montrer le regard blême du président lorsque celui-ci, en visite à une école primaire, apprend par l'un de ses adjoints qu'un avion a heurté l'une des deux tours. Bush ne se laisse pas démonter, et poursuit pendant sept longues minutes la lecture qu'il était en train de faire à ces jeunes écoliers. Que devait-il faire ? Partir sur-le-champ ? C'est ce qu'il aurait dû faire, sans doute. Soyons cependant de bon compte : s'il l'avait fait, qu'aurait dit Michael Moore ou l'un de ses clones ? Qu'il est un va-t-en guerre incapable de se contrôler, qu'il a agi sous la panique _ on en passe et des meilleures. Ou, pire encore, qu'il était au courant de l'attaque, et qu'il attendait ce moment pour s'investir de tous les pouvoirs et enfin contrôler le pays. A défaut de le dire clairement, le film de Michael Moore est construit de telle manière qu'il laisse libre cours à ce genre de sous-entendus. Il n'est d'ailleurs pas le premier : l'écrivain Gore Vidal n'a-t-il pas insinué que Franklin Roosevelt était au courant de l'attaque japonaise sur Pearl Harbor, mais a laissé faire pour convaincre ses compatriotes d'entrer en guerre ?


Que penser encore des images de Moore montrant un Irak calme, des Irakiens sereins et souriants, pleins de joie de vivre et qui ne demandaient qu'à vivre en paix avant que l'horrible Bush ne décide de leur envoyer la grosse artillerie ? Michael Moore, amateur d'images d'archives, n'a-t-il pu trouver quelques petites images montrant les milliers de corps calcinés ou gazés de Kurdes, n'ayant eu pour défaut que de déplaire au «calme et serein» régime baathiste ? Que faut-il attendre d'un Moore qui prétend que, s'il y avait eu davantage de Noirs dans les avions détournés, les pirates de l'air auraient échoué ? A celles et ceux qui seraient malgré tout tentés d'aller au cinéma, nous leur conseillons de voir Shrek 2. Le réalisateur est plus plausible.

Amid Faljaoui

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Michael Moore ou l'idiot utile Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
Michael Moore ou l'idiot utile
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gary Moore s'en est allé...
» Matériel : utile pas utile ?
» Michael Mann ou le Cinéma de la Solitude
» L'interview d'Audrey Moore
» Le Havre. La Maison des arts du récit.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Culture :: Cinéma et DVD, cinéma amateur, dessins animés, télévision :: Cinéma et DVD-
Sauter vers: