FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Qui est Ségolène ROYAL ? [topic unique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Qui est Ségolène ROYAL ? [topic unique]   Ven 24 Mar 2006, 7:18 pm

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9gol%C3%A8ne_Royal

Citation :
Ségolène Royal, de son vrai nom Marie-Ségolène Royal (qu'elle porte jusqu'à 25 ans), née le 22 septembre 1953 à Dakar (Sénégal), est une femme politique française, membre du Parti socialiste.
Depuis 1988, elle est députée des Deux-Sèvres et depuis avril 2004 également présidente du Conseil régional de Poitou-Charentes.

Biographie

Fille de Jacques Royal, militaire, colonel d’artillerie, et de Hélène Dehaye, elle est issue d'une famille de huit enfants. Elle est la compagne, depuis la fin des années 1970, de François Hollande, actuel premier secrétaire du Parti socialiste, avec qui elle a quatre enfants. Depuis l’instauration du PACS en 2001, Ségolène Royal s'est pacsée avec François Hollande, assurant ainsi la promotion de ce nouveau contrat civil.

Parcours scolaire

Collège et lycée à Charmes (Vosges) ;
Institution Notre-Dame d’Épinal (1968) ;
Licence de sciences économiques à l’Université de Nancy II ;
Diplômée de l’IEP de Paris ;
Élève de l’École nationale d'administration (promotion Voltaire), elle choisit une affectation de magistrat au tribunal administratif.

Carrière politique

Conseillère de tribunal administratif en disponibilité, elle est remarquée par Jacques Attali (comme François Hollande), et devient de 1982 à 1988 conseillère technique au secrétariat général de la présidence de la République, chargée d'abord de la jeunesse et des sports, puis des affaires sociales.
En 1988, elle est parachutée par François Mitterrand dans les Deux-Sèvres, où elle est élue députée de la 2e circonscription de Saint-Maixent-l'École contre l’UDF Pierre Billard, conseiller général et maire de Celles-sur-Belle, dont le slogan était « L’homme qu'il vous faut ». Elle le distance de 552 suffrages. Elle parcourt 3000 km dans une circonscription de douze cantons ruraux pour se faire connaître. Commentant son succès, elle déclare : « Pour un parachutage, l’atterrissage est réussi. »
Certaines de ses interventions ont été dirigées contre l’heure d’été, la violence et le sexe à la télévision (voir son livre Le Ras-le-bol des bébés zappeurs), pour l’appellation d’origine du fromage de chèvre chabichou ou pour le label des vaches parthenaises et maraîchines. Elle collectionne les succès à chaque élection sauf lorsqu’elle brigue la mairie de Niort en 1995.
Elle a signé divers appels émanant des clubs de Jacques Delors, dont son compagnon François Hollande était le secrétaire général.
En 1994, elle passe le concours d’avocat au barreau de Paris tout en siégeant à l’Assemblée nationale et au conseil général des Deux-Sèvres, et entre au cabinet Teitgen.
En mars 2004, elle remporte la présidence de la région Poitou-Charentes face à son prédécesseur Elisabeth Morin. Cette élection a été le symbole du rejet du gouvernement de Raffarin, ancien président de la région avant d'être nommé premier ministre par le président Chirac.
En 2005, elle soutient comme la majorité des militants du parti socialiste français et de nombreux partis socialistes/sociaux-démocrates européens le traité établissant une Constitution pour l'Europe. Elle est l'une des rares parmi les ténors du Parti socialiste, avec Lionel Jospin, à s'être un temps déclarée réservée sur la question du mariage homosexuel et de l'adoption par des parents de même sexe, elle a pourtant depuis appuyé la synthèse du Mans qui va clairement dans le sens de l'égalité des droits, et s'est montrée bien moins réservée sur ces questions dans une interview accordée à Marc-Olivier Fogiel sur RTL le 8 mars 2006, montrant son attachement à faire évoluer l'opinion dans ce sens, une stratégie de sa part plus que de réelles réserves.

Fonctions ministérielles

3 avril 1992 au 29 mars 1993 : ministre de l'Environnement du Gouvernement Bérégovoy
4 juin 1997 au 27 mars 2000 : ministre déléguée à l'Enseignement scolaire du Gouvernement Jospin auprès du ministre de l'Éducation Nationale Claude Allègre
27 mars 2000 au 27 mars 2001 : ministre déléguée à la Famille et à l'Enfance du Gouvernement Jospin auprès de la ministre de l'Emploi et de la Solidarité Martine Aubry
28 mars 2001 au 5 mai 2002 : ministre déléguée à la Famille, à l'Enfance et aux Personnes handicapées du Gouvernement Jospin auprès de la ministre de l'Emploi et de la Solidarité Elisabeth Guigou

Environnement

La loi sur le traitement et le recyclage des déchets ;
La loi sur la reconquête des paysages suivie de la labellisation de 100 paysages et de leurs produits (opération « Sauvons nos paysages, savourons leurs produits ») ;
La loi de lutte contre le bruit.

Éducation

Relance des zones d'éducation prioritaire ;
Création du fonds social pour les cantines scolaires des élèves ;
Maîtrise des langages comme priorité à l'école maternelle ;
Création des heures de soutien scolaire ;
Création de la Semaine des parents à l'école et de campagnes nationales pour les élections des représentants de parents ;
Aménagement du temps de l'enfant avec la création des contrats éducatifs locaux et l'éducation à la citoyenneté ;
Mise en œuvre des « Initiatives citoyennes » pour apprendre aux enfants à vivre ensemble ;
Défense des droits de l'enfant et lutte contre la violence à l'école (loi de juin 1998 relative à la prévention et à la répression des infractions sexuelles ainsi qu'à la protection des mineurs) ;
Loi de juin 1998 contre le bizutage ;
Campagnes contre le racket et mise en place d'un numéro SOS Violences ;
Instruction civique obligatoire au brevet des collèges.
Famille et affaires sociales
Soutien aux parents avec la loi sur l'autorité parentale(a permis la reconnaissance juridique de la première famille homoparentale) ;
Réforme de l'accouchement sous X ;
Création du congé de paternité ;
Accueil de la petite enfance avec plus de 40 000 places nouvelles en crèche ;
Barème unique des aides au logement ;
Congé et allocation de présence parentale pour enfant malade ;
Allocation d'éducation spéciale (parents d'enfants handicapés) ;
Allocation de rentrée scolaire ;
Loi contre la prostitution des mineurs (condamnation pénale des clients) ;
Loi contre la pédo-pornographie (incrimination de la détention de documents de ce type) ;
création du collectif « Enfance et média », contre la violence dans les médias ;
Organisation du plan Handiscole pour la scolarisation et l'intégration des enfants et des adolescents handicapés à l'école ;
Aménagement en matière de transport collectif et particulier ;
Création d'un label « tourisme et handicap ».
Mandats politiques nationaux
13 juin 1988 au 2 mai 1992 : députée des Deux-Sèvres (démissionne pour entrer dans le gouvernement Bérégovoy)
2 avril 1993 au 21 avril 1997 : députée des Deux-Sèvres
1er juin 1997 au 4 juillet 1997 : députée des Deux-Sèvres (démissionne pour entrer dans le gouvernement Jospin)
depuis juin 2002 : députée de la 2e circonscription des Deux-Sèvres (élue au 2e tour).

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD


Dernière édition par le Ven 31 Mar 2006, 11:31 am, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Qui est Ségolène ROYAL ? [topic unique]   Ven 24 Mar 2006, 7:19 pm

Citation :

Mandats politiques locaux

1983 : conseillère municipale de Trouville-sur-Mer (Calvados). Elle semble avoir quitté le Calvados sachant qu'elle ne serait pas investie par le PS local pour les législatives de 1986.
13 mars 1989 au 18 juin 1995 : conseillère municipale de Melle (Deux-Sèvres)
18 juin 1995 au 18 mars 2001 : conseillère municipale de Niort (Deux-Sèvres)
2 avril 1992 au 23 mars 1998 : conseillère générale des Deux-Sèvres
23 mars 1992 au 3 avril 1992 : conseillère régionale de Poitou-Charentes (démissionne pour entrer dans le gouvernement Bérégovoy)
depuis le 2 avril 2004 : présidente du Conseil régional de Poitou-Charentes
Présidente du syndicat mixte du Parc interrégional du Marais Poitevin depuis 2004

Actions locales

La reconnaissance du chabichou en AOC ;
La défense du marais poitevin et sa restauration dans le cadre des grands travaux ;
Les mesures agri-environnementales, avec notamment la plantation de 10 000 arbres dans le Marais ;
La défense des élevages de qualité comme la parthenaise (création du centre de référence au lycée agricole de Melle) et la maraîchine (création du conservatoire au Bourdet).

Affaires judiciaires

Prud'hommes

Dans le cadre d'un conflit avec son suppléant, le conseil de prud'hommes de Niort a condamné Ségolène Royal à un rappel de salaires de 15 jours en 1999 pour avoir employé durant sa campagne de 1997 (élections législatives) plusieurs collaboratrices rémunérées par ailleurs en tant qu'assistantes parlementaires. Leur appel visant à obtenir davantage a été rejeté par la cour d'appel de Poitiers en 2005.

Affaire de Montmirail

En juin 1997, alors que Ségolène Royal vient juste d’être nommée ministre, éclate l’affaire de Montmirail : un élève turbulent du lycée, réprimandé par son professeur d’Éducation physique, l’accuse d’attouchements. La procédure judiciaire est très rapide et pousse l’enseignant au suicide. Alors que le procureur démonte les accusations de l’élève, qui se rétracte, et le poursuit pour dénonciation calomnieuse, la ministre écrit à la famille du professeur pour l’accabler (il se rend coupable d’attouchements sur mineurs de longue date. Elle met en doute les rétractations de l’élève (« L’affaire n’est pas finie ! »), refuse de s’expliquer, et signe en août une circulaire accroissant la pression sur les professeurs, basée sur de faux chiffres. Son directeur de cabinet déclare : « Si on accuse 9 professeurs innocents pour un enfant sauvé, l’objectif est rempli ! ».

Affaire d'Outreau

Après l'affaire de pédophilie d'Outreau (2004 - 2005), on lui reproche a posteriori d'avoir incité à la dénonciation de toute suspicion d'acte de pédophilie d'un enseignant par une circulaire publiée en août 1997 avec le ministre de l'Éducation nationale Claude Allègre [1].
Si Ségolène Royal a contribué à lever le voile sur les affaires de pédophilie, l'ancienne ministre a aussi toujours placé la parole de l'enfant au dessus de la présomption d'innocence avec les dérives dramatiques que le monde de l'Education nationale a dû connaître (dénonciations arrivées par centaines, calomnies, suicides, règlements de compte...). Ségolène Royal n'est jamais revenue sur cette circulaire tant décriée, ni sur ses déclarations passées.

Candidature à la présidentielle

En décembre 2005, elle déclare être intéressée par l'investiture du Parti socialiste pour la présidentielle de 2007. Depuis, d'après les sondages, elle est celle que les Français aimeraient le plus voir se présenter à la fonction suprême.
En janvier 2006, Ségolène Royal choisit, plutôt que de rendre hommage à François Mitterrand en commémoration, de partir pour Santiago du Chili afin de soutenir la candidate à l'élection présidentielle Michelle Bachelet, première femme président du Chili. Cette victoire ainsi que l'accès quelques mois plus tôt d'Angela Merkel à la chancellerie en Allemagne à la tête d'une grande coalition CDU-SPD, montre un nouveau visage de la politique avec des femmes au premier rang. Son déplacement à Rome pour soutenir l'opposition socialiste à Silvio Berlusconi, vient réaffirmer l'image plus internationale qu'elle entend désormais se donner.

Désirs d'avenir

Désirs d'avenir est le nom de l'association de soutien à Ségolène Royal dans sa « candidature à la candidature » au PS en vue de la présidentielle de 2007. C'est aussi le nom de son site, « forum participatif », né mi-février 2006 (voir [1]). Le site se veut l'illustration de la « démocratie participative ».

Bibliographie

Le Printemps des grands-parents : la nouvelle alliance des âges (Paris : Cogite-R. Laffont, 1987) ISBN 2-221-05314-1; (Paris : France Loisirs, 1988) ISBN 2-7242-3948-2; (Paris : Presses pocket, 1989) ISBN 2-266-02730-1.
Le Ras-le-bol des bébés zappeurs (Paris : R. Laffont, 1989) ISBN 2-221-05826-7. Note : La couverture porte en plus : "Télé-massacre, l'overdose ?"; Sujet(s) : Télévision et enfants, Violence télévision.
Pays, paysans, paysages (Paris : R. Laffont, 1993) ISBN 2-221-07046-1. Sujet(s) : Environnement Protection, Politique de l'environnement, Développement rural.
France. Ministère de l'environnement (1991-1997), Ségolène Royal, une année d'actions pour la planète : avril 1992 - mars 1993 (Paris : Ministère de l'environnement, 1993).
France. Assemblée nationale (1958-....), Commission des affaires étrangères, Rapport d'information sur les suites de la Conférence de Rio (Paris : Assemblée nationale, 1994) présenté par M. Roland Nungesser et Mme Ségolène Royal, ISBN 2-11-087788-X.
La vérité d'une femme (Paris : Stock, 1996) ISBN 2-234-04648-3.
Laguerre, Christian, École, informatique et nouveaux comportements (Paris ; Montréal : Éd. l'Harmattan, 1999) préf. de Ségolène Royal, ISBN 2-7384-7453-5.
Sassier, Monique, Construire la médiation familiale : arguments et propositions (Paris : Dunod, 2001) préf. de Ségolène Royal, ISBN 2-10-005993-9.
Amar, Cécile, et Hassoux, Didier, Ségolène et François ([Paris] : Privé, impr. 2005) ISBN 2-35076-002-2.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Qui est Ségolène ROYAL ? [topic unique]   Lun 15 Jan 2007, 3:29 pm

UP !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Opinion d'une autre femme !   Lun 15 Jan 2007, 4:02 pm

Source : http://www.fr.jpost.com/bin/en.jsp?enDispWho=Nouvelles%5El13504&enPage=ArticlePage&enDisplay=view&enDispWhat=object&enVersion=0&enZone=Nouvelles&bcsi_scan_934C20D41D700C9A=ymlNpoPaDYyMQpIsCsoWCQIAAAAPw38B&bcsi_scan_filename=en.jsp

Alliot-Marie qualifie Ségolène Royal de "Blanche neige contre les sept percepteurs" du parti socialiste

17:45 | 14 janvier, 2007

Citation :
Michèle Alliot-Marie a dénoncé dimanche 14 janvier devant le congrès de l'UMP les propositions du PS sur la fiscalité. Celle-ci était venue au congrès apporter son soutien à Nicolas Sarkozy après avoir renoncé à être elle-même candidate à la présidentielle.

Alliot-Marie a déclaré à propos de la candidate socialiste, Royal : "Ce n'est plus une candidate avec son parti, c'est Blanche Neige contre les sept percepteurs."

Le premier secrétaire du parti socialiste, François Hollande, a semé le trouble jeudi 11 janvier en estimant que 200 000 contribuables, dont le salaire mensuel excède 4 000 euros net, verraient leurs impôts augmenter si le PS remporte les prochaines élections.

Pour la ministre de la Défense, "avec le PS, c'est toujours le même cycle des saisons". "Au printemps, c'est l'impôt, à l'automne ce sont les taxes", a-t-elle lancé.

© Jerusalem Post édition française

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
VINCENT
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 756
Age : 58
Localisation : Département de la Dyle
Langue : Français
Emploi/loisirs : Militant réunioniste
Date d'inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: Qui est Ségolène ROYAL ? [topic unique]   Mar 16 Jan 2007, 8:42 am

Ségolène, c'est une Joconde dessinée par Francesco Mitterrandi, artiste "florentin"...

king

_________________
Ami entends-tu / Le vol noir des corbeaux /
Sur nos plaines ? / Ami entends-tu / Les cris sourds du pays / Qu'on enchaîne ?
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Qui est Ségolène ROYAL ? [topic unique]   Mar 16 Jan 2007, 4:06 pm

mdr

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
VINCENT
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 756
Age : 58
Localisation : Département de la Dyle
Langue : Français
Emploi/loisirs : Militant réunioniste
Date d'inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: Qui est Ségolène ROYAL ? [topic unique]   Lun 23 Avr 2007, 11:57 am

La génération Mitterrand des années quatre-vingt a provoqué des ravages. Les Français veulent-ils que cela recommence avec Mme Royal, qui doit toute sa carrière à Mitterrand ? J'espère qu'ils ne commettront pas cette erreur !

_________________
Ami entends-tu / Le vol noir des corbeaux /
Sur nos plaines ? / Ami entends-tu / Les cris sourds du pays / Qu'on enchaîne ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui est Ségolène ROYAL ? [topic unique]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui est Ségolène ROYAL ? [topic unique]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ségolène Royal : 400 000 euros de subvention aux syndicats
» le préservatif Selon Ségolène Royal
» [Topic Unique] La boite de nuit du forum
» [Topic unique] Joyeux anniversaire Sébastien
» Ségolène Royal veut décourager d'acheter des voitures diesel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: