FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 François Bayrou, un "aigle à deux têtes très courtisé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: François Bayrou, un "aigle à deux têtes très courtisé   Lun 23 Avr 2007, 8:43 pm

Source : http://fr.news.yahoo.com/23042007/290/francois-bayrou-un-aigle-a-deux-tetes-tres-courtise.html

lundi 23 avril 2007, 15h30

François Bayrou, un "aigle à deux têtes" très courtisé

Citation :
PARIS (Reuters) - Que va faire François Bayrou ?

Fort des 18,57% de voix glanés lors du premier tour de l'élection présidentielle, qui l'ont placé en troisième place, courtisé à droite comme à gauche, "l'aigle à deux têtes" du nouveau paysage politique n'a donné pour l'instant aucune consigne de vote pour le 6 mai.

"C'est un seul corps, mais c'est un aigle à deux têtes parce qu'il tourne la tête à gauche et à droite", dit de lui Pierre Giacometti, de l'institut Ipsos, interrogé par Reuters.
François Bayrou devrait en dire plus mercredi lors d'une conférence de presse.
Et il est vraisemblable que le pourfendeur du clivage droite-gauche ne donnera aucune consigne de vote aux 6,7 millions d'électeurs qui lui ont fait confiance dimanche.
Son électorat "hétéroclite" va "reprendre sa liberté", estime Christophe Barbier, interrogé lundi sur LCI.
"Les électeurs de François Bayrou voteront au second tour non pas pour un des candidats restants, mais contre celui qu'ils détestent le plus. Ce sera 'tout sauf Royal' ou 'tout sauf Sarkozy'", estime le directeur de L'Express.
Pierre Giacometti note que "s'il dit à ses électeurs que l'essentiel c'est de faire battre Nicolas Sarkozy, ça peut avoir une influence".
Mais, ajoute le politologue, la neutralité de François Bayrou "est probablement la réaction la plus probable", ne serait-ce que "pour ne pas gêner les proches ou les élus UDF" dans la perspective des législatives des 10 et 17 juin.
Sollicité de toutes parts - "ça me fait me gondoler", plaisantait-il dimanche soir avec des journalistes -, François Bayrou devrait donc refuser toute alliance.
"Nous ne sommes pas à vendre", déclare dans le Parisien-Aujourd'hui en France sa directrice de campagne, Marielle de Sarnez.
NOUVEAU PARTI ?
Comme il l'avait laissé entendre durant une campagne dont il a été l'une des surprises, François Bayrou pourrait annoncer cette semaine la création d'un nouveau parti réunissant des "démocrates" de tous bords.
Le député béarnais considère ce parti à créer comme le "chaînon manquant" de la vie politique française, voire européenne.
Le président de l'UDF devrait par ailleurs confirmer son intention de présenter des candidats dans chacune des 577 circonscriptions du pays aux élections législatives de juin.
Son camp compte pour l'instant 63 parlementaires (30 députés et 33 sénateurs), dont une partie a décidé de soutenir Nicolas Sarkozy.
Les élus restés fidèles au député pyrénéen doivent se réunir mardi pour décider de la meilleure stratégie à adopter.
Qui sont les électeurs de François Bayrou ?
A l'image de stratégie de rassemblement qu'il défend, l'élu béarnais est allé les chercher des deux côtés de l'échiquier politique, en plus de sa base centriste.
Ceux de la gauche l'ont rejoint "parce qu'ils n'ont pas trouvé satisfaction dans le discours et dans le positionnement de Ségolène Royal", estime Pierre Giacometti. Pour le politologue, son score démontre aussi "l'incapacité de l'UMP, depuis cinq ans, à marginaliser l'UDF".
D'après une enquête Ifop-Fiducial réalisée auprès des électeurs de François Bayrou, 54% ont l'intention de voter pour Nicolas Sarkozy le 6 mai et 46% pour Ségolène Royal.
"Ce sont eux qui vont faire la différence. La campagne devra donc se faire essentiellement au centre", prédit dans Le Parisien/Aujourd'hui en France Roland Cayrol, de l'institut CSA.
"Le problème est de savoir si ces électeurs entreront ou pas dans la logique du référendum pro- ou anti-Sarkozy. Ou s'ils se reclasseront chacun dans leur camp d'origine, gauche et droite", dit-il.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
François Bayrou, un "aigle à deux têtes très courtisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le nouveau livre de François Bayrou
» Le MoDem et François Bayrou sur twitter
» Discours de François Bayrou
» Décès de la Maman de François Bayrou
» Shadow cabinet de François Bayrou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: