FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bayrou affaibli par les prises de position de ses députés !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Bayrou affaibli par les prises de position de ses députés !   Mer 02 Mai 2007, 10:39 am

Source : http://www.lesechos.fr/info/france/4570971.htm

Mercredi 2 mai 2007

Info & Secteurs > France > Actualité VIE POLITIQUE - ELECTIONS 2007 -

Bayrou affaibli par les prises de position de ses députés

[ 02/05/07 ]

Citation :
Le président de l'UDF a donné le sentiment ces derniers jours de pencher du côté de Ségolène Royal, mais ses députés, eux, annoncent les uns après les autres qu'ils voteront Nicolas Sarkoy.
Depuis son débat avec Ségolène Royal, samedi dernier, François Bayrou garde le silence. Mais ses députés, eux, n'en finissent pas de se faire entendre. Les uns après les autres, ils annoncent leur décision de voter en faveur de Nicolas Sarkozy au second tour, par intérêt - pour ceux qui veulent sauver leur siège -, mais plus souvent encore par conviction. Déjà, 21 députés sur 29 ont apporté leur soutien au candidat de l'UMP, dont Pierre Albertini, l'un des artisans du projet présidentiel de François Bayrou, et Hervé Morin, le président du groupe à l'Assemblée. Un seul, Gilles Artigues, a indiqué qu'il voterait blanc. Les 8 restants, dont François Bayrou, n'ont pas révélé leurs intentions. En marquant leur appartenance à la droite, avec un « empressement » qui irrite autant qu'il déçoit l'entourage du président de l'UDF, les députés centristes brouillent la nouvelle image de l'UDF que François Bayrou s'attache à construire. Déjà latent, le hiatus entre le leader centriste (qui pense déjà à 2012) et ses parlementaires est désormais criant. Si bien que certains responsables du parti craignent à terme « un risque de scission ».

« La schizophrénie la plus totale »

Arrivé troisième du premier tour avec 18,57 % des voix et 6,8 millions d'électeurs, le candidat de l'UDF n'a pas donné de consigne de vote pour le second tour, mais il a donné à ses troupes le sentiment de glisser vers Ségolène Royal en réservant ses critiques les plus acérées à Nicolas Sarkozy. Après avoir laissé entendre qu'il ne voterait pas pour lui, François Bayrou a affirmé sur RTL, vendredi, avoir « la certitude » que Nicolas Sarkozy avait exercé des pressions pour empêcher son débat avec Ségolène Royal. Juste dans la foulée, sur la même radio, le député UDF Maurice Leroy appelait à voter... Sarkozy. « On est dans la schizophrénie la plus totale ! », s'inquiète un élu centriste, se demandant ce que l'opinion publique peut bien y comprendre.
Le pari de François Bayrou est que l'UDF, qu'il veut transformer en grand parti démocrate (le nom d'« Alliance démocrate » tiendrait la corde), saura capitaliser aux législatives sur le score de la présidentielle. Mais les écueils sont grands et, faute d'avoir pu accéder au second tour, il se retrouve (de l'aveu même de ses proches) « en situation de grand danger ». Si Ségolène Royal l'emporte, la droite l'accusera de lui avoir fait « la courte échelle ». Et si Nicolas Sarkozy entre à l'Elysée, sa marge de manoeuvre promet d'être émoussée par les appels de ces derniers jours à voter UMP. Les élus ont beau expliquer qu'« un vote ne vaut pas ralliement », pourront-ils critiquer comme si de rien n'était un pouvoir qu'ils auront contribué à faire élire ? La seule issue, pour François Bayrou, est de disposer d'un groupe parlementaire important, avec des nouveaux élus. Compte tenu du mode de scrutin, il est très loin d'en être assuré. Même si un fin manoeuvrier du parti veut croire que « l'audience nationale qu'il a acquise couvre les contradictions qui existent », la percée d'un tiers parti aux législatives reste largement hypothétique. « Les libéraux anglais, rappelle un parlementaire, tentent depuis de longues années de s'imposer. Sans jamais y parvenir. »

PIERRE-ALAIN FURBURY

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
Bayrou affaibli par les prises de position de ses députés !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le choix de François Bayrou
» Hadopi et Bayrou
» Shadow cabinet de François Bayrou
» tee shirt du modem et programme de bayrou presidentielle
» Le nouveau livre de François Bayrou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: