FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un socialiste devenu pro-Sarkozy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Un socialiste devenu pro-Sarkozy   Mer 09 Mai 2007, 11:32 am

Source : http://www.cyberpresse.ca/article/20070506/CPMONDE/705060587/6283/CPMONDE

Un socialiste devenu pro-Sarkozy

Marc Thibodeau - La Presse - Paris

Citation :
Nicolas Sarkozy utilise les vedettes comme une «arme de dissimulation massive, car celui qui ne cesse de prétendre vouloir être jugé sur ses résultats n'a pas son pareil pour masquer les piètres bilans de son action», ceux d'un «médiocre ministre de l'Économie et des Finances ou d'un ministre de l'Intérieur survolté mais peu efficace».

Telle était, en début d'année, la description que faisait Éric Besson, ex-secrétaire national à l'économie du Parti socialiste, du candidat de l'Union pour un mouvement populaire (UMP), en préface d'un livre portant sur «les inquiétantes ruptures de M. Sarkozy».
Ces propos font écho à une allocution prononcée en 2005 devant des partisans socialistes au Mans. «Nous devons être tous ensemble pour lutter contre ce qu'incarne Sarkozy, qui réussit le tour de force d'emprunter à Bush son néoconservatisme, à Berlusconi ses méthodes, à Le Pen son fonds de commerce, à Aznar son atlantisme et à Chirac son culot», affirme alors M. Besson, un député de 49 ans.
Nouveau saut dans le temps, au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle française, après que M. Sarkozy eut fini bien en tête du scrutin avec plus de 30 % des voix.

M. Besson, ayant alors coupé les ponts avec les socialistes, remonte sur scène, cette fois devant un parterre de militants de l'UMP, et entame un véritable mea-culpa en faveur de celui qu'il appelle désormais «Nicolas».
Le Parti socialiste, explique-t-il à la foule réunie à Dijon, a lancé contre le favori du scrutin une «entreprise délibérément conçue de diabolisation» après avoir compris que la candidate socialiste Ségolène Royal n'aurait guère de chance de l'emporter si le débat portait sur les idées ou la capacité à gouverner.
«J'ai pris ma part, trop largement ma part» dans cette entreprise, lance le député, avant d'expliquer qu'il est un «homme de gauche» qui s'apprête à voter pour «un homme qui se réclame de droite» parce qu'il défend les mêmes valeurs républicaines que lui.
L'étonnant parcours de M. Besson, qui n'a pas donné suite aux demandes d'entrevue de La Presse, trouve son origine dans un différend survenu au sein du Parti socialiste en février, peu après la présentation par Mme Royal d'un «pacte présidentiel» comprenant une centaine de mesures.
Le secrétaire national à l'économie, chargé de chiffrer le coût des mesures, se retrouve en froid avec la direction du parti, qui lui demande de ne pas trop insister sur leur importance pour ne pas susciter d'embarras. Il claque publiquement la porte quelques jours plus tard, évoquant un différend «de fond» avec la candidate socialiste.
Celle-ci commentera son départ sèchement en déclarant : «Qui connaît M. Besson?» L'ex-secrétaire s'inspirera de la formule pour sortir, un mois après son départ, un livre intitulé Qui connaît Madame Royal?, vendu à plus de 100.000 exemplaires.
Il y affirme que la candidate du Parti socialiste est une démagogue qui «joue de sa victimisation, instrumentalise le féminisme, les souffrances des femmes et celles des exclus pour asseoir son pouvoir». Son insistance sur les débats participatifs vise à berner la population, poursuit l'auteur, qui accuse Ségolène Royal de ne se préoccuper que de sa propre gloire et de décider de son programme en fonction «d'inspirations quasi divines».
Ses techniques de communication «sirupeuses», insiste le député, «masquent un pouvoir personnel sans contrôle aucun, qui annonce le pire si jamais elle l'emporte».
«Je pense, en conscience, que Ségolène Royal ne doit pas devenir présidente de la République. Je ne le souhaite pas pour mon pays. Je le redoute pour mes enfants», conclut M. Besson.
Une charge qui vaudra au député, plutôt discret depuis son apparition à Dijon, d'être affublé du surnom de «Judas» par d'ex-amis socialistes.
L'ex-secrétaire national à l'économie se décrit plutôt comme «quelqu'un de très patient qui est allé jusqu'au bout de ce qu'il pouvait accepter».

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
VINCENT
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 756
Age : 58
Localisation : Département de la Dyle
Langue : Français
Emploi/loisirs : Militant réunioniste
Date d'inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: Un socialiste devenu pro-Sarkozy   Mer 09 Mai 2007, 11:40 am

Citation :
Il y affirme que la candidate du Parti socialiste est une démagogue qui «joue de sa victimisation, instrumentalise le féminisme, les souffrances des femmes et celles des exclus pour asseoir son pouvoir». Son insistance sur les débats participatifs vise à berner la population, poursuit l'auteur, qui accuse Ségolène Royal de ne se préoccuper que de sa propre gloire et de décider de son programme en fonction «d'inspirations quasi divines».

Je le crois bien volontiers ! Une chance que le peuple français n'ait pas porté cette hystérique au pouvoir !

_________________
Ami entends-tu / Le vol noir des corbeaux /
Sur nos plaines ? / Ami entends-tu / Les cris sourds du pays / Qu'on enchaîne ?
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Un socialiste devenu pro-Sarkozy   Mer 09 Mai 2007, 11:56 am

Elle aurait pu prendre Elio di RUPO comme "conseiller international" ! diable

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Serge
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 528
Age : 56
Localisation : Bruxelles
Langue : français
Emploi/loisirs : avocat
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Re: Un socialiste devenu pro-Sarkozy   Mer 09 Mai 2007, 6:45 pm

J'ai lu le livre d'Eric Besson "Qui connaît Mme Royal ?".
Tout en reconnaissant qu'il aurait pu quitter le PS plus tôt, il affirme que ce parti n'a pas su prendre les orientations nécessaires à sa modernisation.
Il dépeint Royal comme un personnage catastrophique d'un point de vue politique, une femme agissant constamment en "dilettante" et sans concertation avec les cadres du parti.
Il s'est finalement rallié à Sarko, qu'il connaît de longue date, et dont il a trouvé excessive la diabolisation. La volonté d'ouverture de Sarkozy, affichée dès le soir du premier tour, pourrait faire de cet excellent économiste un futur ministre du budget.

_________________
"On me demande une épitaphe
"Pour la Belgique morte, en vain
"Je creuse et je rue et je piaffe,
"Je ne trouve qu'un mot : Enfin !" (Charles Baudelaire)
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Un socialiste devenu pro-Sarkozy   Jeu 10 Mai 2007, 7:00 am

Et pourquoi pas ?

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un socialiste devenu pro-Sarkozy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un socialiste devenu pro-Sarkozy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» sarkozy en campagne : jeudi à Vesoul
» Sarkozy, premier bilan
» Sarkozy veut créer une force navale européenne !
» Le CSA fait campagne pour Sarkozy
» Carla Bruni Sarkozy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: