FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chirac passe le relai en douceur à Sarkozy !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Chirac passe le relai en douceur à Sarkozy !   Jeu 10 Mai 2007, 8:55 pm

Source : http://fr.news.yahoo.com/10052007/290/nicolas-sarkozy-met-ses-pas-dans-ceux-de-jacques-chirac.html

jeudi 10 mai 2007, 18h27

Nicolas Sarkozy met ses pas dans ceux de Jacques Chirac

Citation :
PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy met ses pas dans ceux de Jacques Chirac tandis que François Bayrou entre en résistance, délaissé par les ralliés centristes de l'UMP.

Le président sortant et le président-élu sont apparus pour la première fois ensemble en public à l'occasion de la deuxième Journée de commémoration de l'abolition de l'esclavage, dans le cadre apaisé du jardin du Luxembourg, à Paris.
Entre sourires complices et bain de foule, tout avait été orchestré pour donner, après les fracas de la campagne présidentielle, un petit air de réconciliation à cette cérémonie. Ainsi la présence de l'international de football Lilian Thuram, d'origine guadeloupéenne, un des rares sportifs de haut niveau à s'être opposé à Nicolas Sarkozy, qu'il accusait encore le mois dernier de racisme.
Le futur président de la République, dont l'élection a été officiellement proclamée jeudi par le Conseil constitutionnel, avait écourté sa "retraite" sur un yacht au large de Malte pour participer à cette journée nationale du souvenir de l'esclavage et de son abolition, instaurée en 2006 par Jacques Chirac.
Pendant toute sa campagne présidentielle, l'ancien ministre de l'Intérieur n'a eu de cesse de dénoncer la "mode exécrable" de la "repentance".
En attendant la passation de pouvoirs du 16 mai, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy ont poursuivi leur pas de deux - une première sous la Ve République - à l'Elysée en recevant le chef de la majorité libanaise anti-syrienne, Saad Hariri.
Selon le fils de l'ancien Premier ministre libanais assassiné Rafic Hariri, Nicolas Sarkozy l'a assuré de la continuité de la diplomatie française envers le Liban.
Le président-élu, qui a entamé ses consultations en vue de la formation de son gouvernement, l'avait confié jeudi matin aux parlementaires UMP : il sera "passionnément raisonnable" durant son mandat.
Lors de cette réunion au Palais-Bourbon, il a souhaité qu'"une majorité élargie, ouverte" émerge des élections législatives des 10 et 17 juin.

"LE DEVOIR DE RESISTER" DE FRANÇOIS BAYROU"

"Au-delà de l'UMP, il a souhaité clairement que des élus de sensibilité centriste ou même de sensibilité de gauche puissent se rassembler et travailler ensemble à l'oeuvre de réforme", a précisé Bernard Accoyer, président du groupe UMP de l'Assemblée sortante.
Symbole de cette ouverture en marche, Hervé Morin, chef de file des députés UDF, majoritairement ralliés à l'UMP, a été reçu par Nicolas Sarkozy, avec deux transfuges de la première heure - André Santini et Gilles de Robien.
Pas question de dissoudre l'UDF dans l'UMP, a affirmé Hervé Morin. Il s'agit d'adjoindre un pôle autonome centriste au mouvement de Nicolas Sarkozy pour former une majorité présidentielle, a-t-il expliqué.
"Ce n'est pas parce qu'il y a des gens qui choisissent momentanément un autre chemin que nous ne pourrons pas nous retrouver un jour", a répliqué François Bayrou, nouveau philosophe de la dissidence.
L'ex-candidat centriste, qui était arrivé troisième au premier tour de la présidentielle avec 18,6% des voix, a lancé le Mouvement démocrate pour poursuivre sa croisade indépendante aux législatives : "Nous avons le devoir de résister", a-t-il lancé lors du conseil national de l'UDF.
Le Mouvement démocrate, entité qui chapeautera plusieurs courants politiques - dont l'UDF, qui ne disparaît pas - espère être présent au second tour des législatives dans une soixantaine des 577 circonscriptions.
"Nous avons traversé des déserts, on nous appelait les bédouins. Il y a en quelques-uns qui ont quitté la caravane, mais la caravane continue", a résumé le député européen Bernard Lehideux.
Daniel Cohn-Bendit a appelé François Bayrou à bifurquer vers la gauche. "Le centre aujourd'hui a un intérêt objectif avec la gauche pour rééquilibrer la victoire de la droite", a déclaré le député européen sur RTL.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
Chirac passe le relai en douceur à Sarkozy !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je passe de l'amour total à l'agacement complet !
» ça ne se passe pas comme je voulais...
» sarkozy en campagne : jeudi à Vesoul
» Sarkozy, premier bilan
» Inscription à l'école : que ça passe vite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: