FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La vague bleue se confirme pour le 17 juin 2007 au soir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: La vague bleue se confirme pour le 17 juin 2007 au soir   Lun 11 Juin 2007, 2:19 pm

Source : http://www.20minutes.fr/article/163567/20070611-Politique-Large-majorite-de-droite-annoncee-a-l-Assemblee-les-petits-partis-lamines.php

Large majorité de droite annoncée à l'Assemblée, les petits partis laminés

Citation :
Vague bleue, raz-de-marée, déferlante: la droite, qui a largement dominé dimanche le premier tour des législatives, marqué par une abstention record, est bien partie pour obtenir une majorité écrasante à l'Assemblée nationale.L'événement

Sur les 577 sièges de l'hémicycle, l'UMP du président Nicolas Sarkozy et ses alliés pourraient remporter de 383 à 501 députés (contre 359 actuellement) dimanche prochain, selon les projections des instituts de sondage, contre 60 à 185 pour les socialistes, les autres formations étant laminées face à ce retour en force de la bipolarisation.
Lundi matin, le Figaro évoquait "la dynamique Sarkozy" et Libération un résultat "bleu-blanc-bleu". Le Parisien n'hésitait pas à parler de "déferlante", France Soir retenant le "feu vert à Sarko", tandis que l'Humanité appelait à "empêcher une domination sans partage de l'UMP".
Le Front national, qui enregistre un nouveau revers cinq semaines après les 10% de Jean-Marie Le Pen à la présidentielle, est réduit à moins de 4,3% des voix et ne sera pas représenté. La stratégie de reconquête de l'électorat frontiste de Nicolas Sarkozy semble avoir une fois de plus payé, et le FN perd 1,7 million de voix par rapport aux législatives de 2002.
Autre grand perdant le Mouvement démocrate de François Bayrou, troisième homme de la présidentielle, qui se retrouve laminé avec la perspective, au mieux, de quatre sièges. Les candidats du "Nouveau centre", ralliés à l'UMP, tirent quant à eux leur épingle du jeu et devraient conserver un groupe. Les communistes résistent mieux que prévu mais devraient perdre leur groupe parlementaire, avec seulement 6 à 17 députés projetés, tandis que les Verts espèrent sauver leurs trois sortants.
Entre lassitude et victoire annoncée de la droite, les Français se sont peu intéressés à ce scrutin, avec une abstention record à 39,5%, contrastant avec l'élection présidentielle d'avril-mai qui avait suscité, à l'inverse, une participation record (près de 84%).
Signe de la domination de la majorité présidentielle, le premier tour a permis d'élire ou réélire 110 députés d'emblée, tous de droite à l'exception du socialiste Michel Lefait, réélu à Saint-Omer (Pas-de-Calais). La majorité pourrait ainsi s'étoffer de plusieurs dizaines de députés supplémentaires par rapport à l'Assemblée sortante. Pourtant, au premier tour, elle a recueilli 45,5% des voix, soit seulement deux points de plus qu'en 2002 (43,5%) tandis que la gauche s'est maintenue à 39% (40% il y a cinq ans).
La faible participation, alliée à l'effondrement du FN et à la forte bipolarisation en faveur de l'UMP et, à un degré moindre, du PS, devraient permettre de limiter à douze les triangulaires au deuxième tour. Pour se maintenir, un candidat doit effectivement obtenir 12,5% des inscrits, soit jusqu'à 21% des exprimés en raison de la forte abstention du premier tour.
Le Premier ministre François Fillon, réélu dans la Sarthe dès dimanche, a jugé la tendance encourageante. Les Français ont montré leur "volonté de donner un cap à la France", selon lui, alors que le gouvernement s'apprête à engager d'importantes réformes, dans le cadre de la "rupture" annoncée par le président Sarkozy, qui n'a fait aucun commentaire après le scrutin. Les députés devraient ainsi voter les premiers textes emblématiques (délinquance, "paquet" fiscal, service minimum) dès juillet, lors d'une session extraordinaire.
Le Parti socialiste a principalement appelé à limiter les dégâts, espérant encore un "sursaut" et rappelant l'impératif d'un "équilibre du pouvoir" et d'une réelle opposition dans le pays.
Ségolène Royal a déclaré lundi qu'elle allait "prendre contact" avec François Bayrou d'ici le deuxième tour, tandis que le premier secrétaire du PS se contentait d'en appeler à ses électeurs pour soutenir les candidats socialistes. Le MoDem, interrogé par l'AFP, a assuré qu'aucun contact n'avait été pris avec le PS et que chaque circonscription serait examinée "au cas par cas".
De son côté, le porte-parole du PS Julien Dray a assuré que son parti ne ferait pas "barrage" aux candidats du MoDem, affirmant également que ces décisions seraient prises "au cas par cas".
© 2007 AFP

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
La vague bleue se confirme pour le 17 juin 2007 au soir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grossesse Bébé 1 pour Juin 2016
» livraison Oclio
» projet pour le télethon 2007
» Demain premiers vaccins
» Quelle est LE produits que My little box vous a fait découvrir ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: