FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bernard Accoyer candidat de l'UMP au "perchoir"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Bernard Accoyer candidat de l'UMP au "perchoir"   Mer 20 Juin 2007, 10:21 pm

Source : http://fr.news.yahoo.com/20062007/290/bernard-accoyer-candidat-de-l-ump-au-perchoir.html

mercredi 20 juin 2007, 18h27

Bernard Accoyer candidat de l'UMP au "perchoir"

Citation :
PARIS (Reuters) - Bernard Accoyer, qui dirigeait depuis deux ans le groupe UMP à l'Assemblée, a été désigné comme candidat à la présidence de l'Assemblée nationale par les députés UMP élus ou réélus les 10 et 17 juin.

L'UMP disposant d'une large majorité à la chambre, il est assuré d'être le nouvel occupant du "perchoir". L'élection aura lieu mardi prochain.
Le député de Haute-Savoie, qui a été réélu au premier tour, l'a emporté par 195 voix contre Patrick Ollier (99 voix), qui était au "perchoir" depuis le 7 mars après la nomination de Jean-Louis Debré au Conseil constitutionnel.
"L'élection aura lieu la semaine prochaine, le 26, dans l'hémicycle. Une grande partie du chemin est parcouru. J'en remercie les collègues du groupe UMP et je salue mon ami Patrick Ollier", a dit Bernard Accoyer dans les couloirs de l'Assemblée.
Longtemps considéré comme "chiraquien", Bernard Accoyer, 61 ans, avait rallié l'année dernière les rangs de Nicolas Sarkozy et mené une campagne active en sa faveur pour l'élection présidentielle.
Aussi était-il considéré comme le candidat au "perchoir" soutenu par l'Elysée et par Matignon, ce qu'a contesté jusqu'au bout son rival Patrick Ollier.
Le premier ministre, François Fillon, a salué la semaine dernière "le travail exceptionnel" effectué par Bernard Accoyer à la présidence du groupe.
Le 3 juin, Bernard Accoyer avait exposé à Reuters "quelques pistes" qu'il entendait exploiter, une fois élu au "perchoir", pour moderniser le fonctionnement de l'Assemblée.
"BERNARD ABOYER"
Bernard Accoyer est né le 12 août 1945 à Lyon. Marié, père de trois enfants, il est médecin ORL.
Maire d'Annecy-le-Vieux depuis 1989, il est député de la première circonscription de la Haute-Savoie depuis juin 1995. Il a été constamment réélu depuis.
Il a occupé des fonctions importantes à partir de 1996 au sein du RPR, notamment comme secrétaire général chargé des élections. Il co-préside la commission des investitures de l'UMP depuis sa création en 2002.
Depuis son arrivée à l'Assemblée, Bernard Accoyer est membre de la commission des Affaires sociales. Il fut l'un des opposants les plus critiques aux ministres socialistes des Affaires sociales, Martine Aubry puis Elisabeth Guigou, sous la XIe législature. L'une d'elles le surnommera "Bernard 'aboyer'".
Au printemps 2004, il avait joué un rôle clef pour trouver un compromis entre le gouvernement et le groupe UMP sur le projet de loi solidarité et autonomie des personnes âgées et handicapées qui prévoit notamment la création d'un "jour de solidarité" pour financer ces mesures.
Le 3 mai 2004, Bernard Accoyer jusqu'alors premier vice-président, avait été élu président du groupe UMP de l'Assemblée, succédant à Jacques Barrot, nommé commissaire européen en remplacement de Michel Barnier, devenu ministre des Affaires étrangères. Soutenu par Jacques Barrot et par l'Elysée, il était le seul candidat à ce poste.
En avril 2006, il avait joué un rôle dans les négociations engagées par le gouvernement de Dominique de Villepin et sa majorité avec les syndicats afin de sortir de la crise du contrat première embauche (CPE)
Pendant trois ans à la tête du groupe UMP, il a su ménager "chiraquiens", "villepinistes" et "sarkozystes", ces derniers étant devenus au fur et à mesure les plus nombreux.
Entretenant des relations distantes avec Dominique de Villepin, il a à diverses reprises su calmer les ardeurs de certains de ses députés, notamment les "sarkozystes", qui réclamaient une pause dans les réformes à l'approche des échéances électorales.
Tous les mardis à mi-journée, lors de son point de presse, Bernard Accoyer a exprimé fidèlement le point de vue officiel du groupe largement inspiré par l'Elysée et par Matignon.
Certains l'ont accusé de trop utiliser la "langue de bois", sauf lorsqu'il s'agissait de lancer quelques piques contre les socialistes et les centristes de François Bayrou.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
Bernard Accoyer candidat de l'UMP au "perchoir"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des Fairy Tail "bootleg" ?
» Albert Bernard, dit "beauté" recevant la Croix de l'ONM ..
» carotte et "constipation"
» Le "lodger"
» problème pour allez faire " caca "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: