FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La fin de la Belgique, une fiction ?

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Quelle solution pour la Wallonie ?
1°un Etat wallon indépendant
0%
 0% [ 0 ]
2°un Etat wallo-bruxellois
18%
 18% [ 2 ]
3°la réunion à la France
82%
 82% [ 9 ]
4°la réunion à une autre composante européenne que la France
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 11
 

AuteurMessage
Serge
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 528
Age : 56
Localisation : Bruxelles
Langue : français
Emploi/loisirs : avocat
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: La fin de la Belgique, une fiction ?   Jeu 02 Aoû 2007, 6:05 pm

http://www.lalibre.be/article.phtml?id=11&subid=118&art_id=361937

Citation :


La fin de la Belgique, une fiction ?
Jules GHEUDE
Mis en ligne le 30/07/2007 (LLB)
- - - - - - - - - - -
Formation du gouvernement poussive, blocage institutionnel en vue... Et si la Flandre était tentée de prendre son envol ? De quoi serait fait l'avenir de la Wallonie ? Il est temps de se concerter.

BELGA
Auteur de "L'incurable mal belge, sous le scalpel de François Perin"(1)
Le 17 mai 2006, "Le Monde" publiait ma carte blanche intitulée "La Belgique à l'agonie". J'y formulais notamment le constat suivant : "La Flandre fourbit d'ores et déjà ses armes pour l'ultime combat qu'elle entend mener en 2007, à l'occasion des prochaines élections législatives. Si ses aspirations ne sont pas entendues - notamment la scission de l'emploi et de la sécurité sociale -, elle est disposée à bloquer la formation de tout gouvernement fédéral, voire à larguer les amarres. (...) Du côté des Wallons et des Bruxellois francophones(...), une unanimité semble se dégager pour refuser toute nouvelle avancée institutionnelle qui transformerait l'Etat en une coquille vide. On voit mal, dans ces conditions, comment le clash final pourrait être évité. (...) Une chose est sûre en tout cas. Si la Flandre veut mettre fin à l'Etat belge, on ne voit pas ce qui pourrait l'en empêcher. Elle peut, en effet, fort bien proclamer unilatéralement son indépendance à partir de son propre Parlement, lequel tire sa légitimité du scrutin démocratique."
Hypothèse irréaliste ? Elle servit en tout cas de base au fameux documentaire-fiction de la RTBF qui provoqua, le 13 décembre dernier, l'électrochoc que l'on sait.
Le dernier scrutin législatif a provoqué une double rupture. Outre le fiasco subi par les socialistes, on assiste, au Nord du pays, à une radicalisation très nette du discours nationaliste. On a pu voir, le soir des élections, les drapeaux jaune et noir s'agiter copieusement, tandis qu'Yves Leterme (près de 800 000 voix de préférence) se félicitait du triomphe remporté par le cartel CD&V/N-VA. L'intéressé n'a d'ailleurs pas omis de rappeler avec force ses priorités : "Meer veiligheid, meer zekerheid, meer rechtvaardigheid en een moderne staatshervorming" ("Plus de sûreté, plus de sécurité, plus de justice et une réforme de l'Etat moderne"). Est-il besoin d'ajouter que le CD&V envisage cette réforme de l'Etat sur le modèle confédéral et que son allié en cartel, la N-VA, est franchement séparatiste ? Par ailleurs, en ne désavouant pas le Vlaams Belang et en permettant à la Lijst Dedecker de créer la surprise en décrochant 5 sièges à la Chambre, l'électeur flamand a donné un signal clair, que le Roi, dans son dernier discours, semble n'avoir pas bien perçu.
Comme les francophones se présentent en "non demandeurs" sur le plan de la réforme de l'Etat, il ne faut pas être grand clerc pour comprendre que l'on s'oriente vers de très longues et ardues négociations. En fait, l'on peut d'ores et déjà parler d'un dialogue de sourds, qui a toutes les chances de se solder par un échec.
Yves Leterme aurait pu rattraper sa bévue "marseillaise" du 21 juillet en présentant une note qui aurait affiché, en tant que formateur, son intention de se situer au-dessus de la mêlée politique. Non content de ne présenter ses excuses qu'en néerlandais, il propose un document qui s'apparente à un catalogue programmatique CD&V/N-VA : le communautaire y est omniprésent. En fait, Yves Leterme n'a cure de la Belgique, à laquelle il ne reconnaît "aucune valeur en soi". Son ambition réelle est de prendre la tête d'un Etat flamand souverain, après avoir apporté la démonstration que toute négociation est devenue impossible avec les francophones.
Poussé dans le dos par la radicale N-VA, le CD&V ne peut se permettre de reculer sur ses exigences institutionnelles, qui ont été soulignées à nouveau, ce 11 juillet, à l'occasion de la Fête flamande : scission de l'arrondissement électoral de Bruxelles-Hal-Vilvorde et application des fameuses cinq résolutions votées par le Parlement flamand en 1999. De plus, pas question, au Nord, de toucher à un centimètre carré du territoire flamand. Lorsque l'on connaît la position du FDF concernant ce dernier point et l'"extrême vigilance institutionnelle" de la présidente du CDH, Joëlle Milquet - qui avait fait du refus de toute nouvelle réforme de l'Etat son thème de campagne ! -, on mesure l'énorme difficulté à laquelle est confronté le formateur Leterme. D'autant que la formule de l'Orange bleue - présentée comme la seule possible - ne permet pas de recueillir la majorité des deux tiers, indispensable pour concrétiser cette Belgique à deux "deelstaten" qui constitue en fait la philosophie de base du CD&V.
Le 28 avril 1981, François Perin écrivait dans "La Meuse" : "Cela fait des années que je pressens ce qui va arriver : les Wallons et les Bruxellois vont se retrouver assez bêtement belges tout seuls. Après d'éventuelles élections qui n'auront qu'exacerbé le malaise (...), le malheureux chef de l'Etat se mettra à courir après un gouvernement introuvable : la Belgique peut disparaître par implosion."
Le fédéralisme s'est avéré être un échec complet. Au lieu d'engendrer la cohabitation sereine et harmonieuse des Communautés, il s'est traduit par l'agressivité, la suspicion et la chamaille constantes. En fait, il aura surtout permis à la Flandre de s'ériger en nation. Et si le moment était venu pour elle de prendre son envol ?
En prévision de ce scénario, il me paraît essentiel que l'ensemble des forces vives de la Wallonie - toutes idéologies et classes sociales confondues - se réunissent en "états-généraux" de manière à se concerter sur le devenir de la Région. A l'instar de ce qui s'est passé lors du Congrès national wallon d'octobre 1945, les quatre choix suivants pourraient être proposés : "En cas de disparition du Royaume de Belgique, souhaitez-vous : 1°un Etat wallon indépendant, 2°un Etat wallo-bruxellois, 3°la réunion à la France, 4°la réunion à une autre composante européenne que la France ?" Sur ce plan, je rejoins entièrement le général de Gaulle, qui, à la fin des années 60, avait déclaré au professeur Robert Liénard de l'Université de Louvain : "J'ai pourtant la conviction que seul un pays comme la France peut assurer l'avenir à vos trois à quatre millions de Wallons."
Bruxelles, pour reprendre les termes d'Yves Leterme, constitue dans tout cela "une bombe à retardement". On peut espérer que le sort de la Région-Capitale pourra être réglé de manière pacifique. Mais après avoir assisté récemment à la manifestation des étudiants flamands catholiques à Rhode-Saint-Genèse, encadrés par les radicaux du TAK et du Voorpost, on réalise que le recours à certaines formes de violence pourrait fort bien intervenir.
En attendant, les observateurs étrangers ne sont pas dupes. Sous le titre "Une Belgique en voie de disparition...", Jean Quatremer écrit, dans "Libération" du 12 juin : "Aucun parti francophone n'est prêt à accepter davantage de fédéralisme, ce qui va rendre extrêmement complexe la formation d'un gouvernement. Pour réformer la Constitution, Leterme doit réunir au moins deux tiers des députés tant du côté francophone que néerlandophone. Une mission qui semble aujourd'hui impossible. La Belgique est-elle encore gouvernable ?"

_________________
"On me demande une épitaphe
"Pour la Belgique morte, en vain
"Je creuse et je rue et je piaffe,
"Je ne trouve qu'un mot : Enfin !" (Charles Baudelaire)
Revenir en haut Aller en bas
Roy
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4440
Age : 48
Localisation : Banlieue lyonnaise
Langue : Français
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Ven 03 Aoû 2007, 9:28 am

Je peux voter ?

What a Face

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://marcywood.forumpro.fr/
Serge
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 528
Age : 56
Localisation : Bruxelles
Langue : français
Emploi/loisirs : avocat
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Ven 03 Aoû 2007, 10:05 am

@Roy a écrit:
Je peux voter ?

:face:

Bien sûr !

_________________
"On me demande une épitaphe
"Pour la Belgique morte, en vain
"Je creuse et je rue et je piaffe,
"Je ne trouve qu'un mot : Enfin !" (Charles Baudelaire)
Revenir en haut Aller en bas
Roy
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4440
Age : 48
Localisation : Banlieue lyonnaise
Langue : Français
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Ven 03 Aoû 2007, 11:59 am

Choix 3, évidement : la réunion à la France !

Encore une fois la division de 2 peuples à la même culture et à la même langue est purement artificielle : nous somme tous le peuple français.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://marcywood.forumpro.fr/
Serge
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 528
Age : 56
Localisation : Bruxelles
Langue : français
Emploi/loisirs : avocat
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Ven 03 Aoû 2007, 12:34 pm

@Roy a écrit:
Choix 3, évidement : la réunion à la France !

Encore une fois la division de 2 peuples à la même culture et à la même langue est purement artificielle : nous somme tous le peuple français.

Les "Belgicains" nous citent l'exemple de la Suisse pour tenter de nous contredire. Mais le cas de la Suisse est fort différent : il s'agit d'une très vieille confédération d'Etats (bien antérieure à l'Empire), transformée ensuite en un véritable état fédéral. Pourquoi ? Les montagnes ? (plus méchamment) un intérêt bancaire et financier commun ? Toujours est-il que cela correspond à un choix ancien des helvètes, et qu'ils sont allés de deux états vers le fédéralisme, alors qu'en Belgique, on est parti d'un état unitaire artificiel pour se diriger ensuite vers plus de division (fédéralisme, confédéralisme demain ?). L'hypothèse confédérale n'a pas de raison d'être, autant scinder le pays et rattacher la Wallonie (et si possible Bruxelles) à la France.

Je reviens ensuite, Roy, sur ton interrogation précédente ("Je peux donner mon avis ?"). Bien sûr que tu peux le donner, mais, en droit, suivant la Constitution française et les précédents du droit international public français, je ne crois pas que ce sera le cas. Je m'explique. La Constitution française (de mémoire, il s'agit de l'article 53) prévoit que nul territoire ne peut être annexé ou soustrait sans consultation préalable des populations intéressées. Par "populations intéressées", on a toujours entendu (dans les précédents) les populations LOCALEMENT intéressées (et pas l'ensemble des Français). Il y a au moins trois exemples :
- en 1860, Nice et la Savoie sont rattachées à la France. Seuls les Savoyards et les Niçois sont consultés par plébiscite.
- Même chose en 1861 pour Menton et Roquebrune-Cap-Martin, soustraites par plébiscite des populations localement intéressées à la principauté de Monaco pour être rattachées à la France.
- En 1947, en exécution du Traité de Turin, Tende et La Brigue sont soustraites par plébisicite des populations locales intéressées au territoire italien pour être rattachées au département des Alpes Maritimes.
Il y a une exception et de taille : en 1918, l'Alsace et la Moselle font retour à la France sans consultation des populations intéressées (on a estimé que la soustraction de ces territoires en 1870 n'était pas légale).
(En Belgique : en 1921, en exécution du Traité de Versailles, les populations des cantons de Sankt-Vith et Eupen choisissent par plébiscite le rattachement à la Belgique).

Ces exemples sont très instructifs, car la culture juridique flamande (à l'inverse de la culture juridique française) est opposée au plébiscite (et surtout au plébiscite limité aux populations locales) et ce, au nom d'un rpétendu "droit du sol". Le moment venu, cela nous permettra d'opposer à la Flandre des référendums locaux (et non à l'échelle de toute la Flandre) pour, par exemple, exiger le rattachement de Bruxelles et des communes périphériques. De belles discussions juridiques en perspective, dans lesquelles le droit international coutumier français aura son mot à dire (pour le tracé des frontières).

_________________
"On me demande une épitaphe
"Pour la Belgique morte, en vain
"Je creuse et je rue et je piaffe,
"Je ne trouve qu'un mot : Enfin !" (Charles Baudelaire)
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Ven 03 Aoû 2007, 2:48 pm

SBJ a écrit:
Je reviens ensuite, Roy, sur ton interrogation précédente ("Je peux donner mon avis ?"). Bien sûr que tu peux le donner, mais, en droit, suivant la Constitution française et les précédents du droit international public français, je ne crois pas que ce sera le cas. Je m'explique. La Constitution française (de mémoire, il s'agit de l'article 53) prévoit que nul territoire ne peut être annexé ou soustrait sans consultation préalable des populations intéressées. Par "populations intéressées", on a toujours entendu (dans les précédents) les populations LOCALEMENT intéressées (et pas l'ensemble des Français). Il y a au moins trois exemples :
- en 1860, Nice et la Savoie sont rattachées à la France. Seuls les Savoyards et les Niçois sont consultés par plébiscite.
- Même chose en 1861 pour Menton et Roquebrune-Cap-Martin, soustraites par plébiscite des populations localement intéressées à la principauté de Monaco pour être rattachées à la France.
- En 1947, en exécution du Traité de Turin, Tende et La Brigue sont soustraites par plébisicite des populations locales intéressées au territoire italien pour être rattachées au département des Alpes Maritimes.
Il y a une exception et de taille : en 1918, l'Alsace et la Moselle font retour à la France sans consultation des populations intéressées (on a estimé que la soustraction de ces territoires en 1870 n'était pas légale).
(En Belgique : en 1921, en exécution du Traité de Versailles, les populations des cantons de Sankt-Vith et Eupen choisissent par plébiscite le rattachement à la Belgique).

Voici des précisions fort utiles SBJ, surtout pour nos amis français qui comprendront que les Belges francophones pourraient légitimement se rattacher à la France ! clap

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Roy
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4440
Age : 48
Localisation : Banlieue lyonnaise
Langue : Français
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Ven 03 Aoû 2007, 3:44 pm

@Stans a écrit:


Voici des précisions fort utiles SBJ, surtout pour nos amis français qui comprendront que les Belges francophones pourraient légitimement se rattacher à la France ! clap

Faudrait d'abords que vous fassiez de l'audience chez vous, puis que vous fassiez connaitre votre combat chez nous (encore une fois au moins 1 français sur 2 pensent que tous les belges sont francopones !)

lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://marcywood.forumpro.fr/
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Ven 03 Aoû 2007, 8:35 pm

@Roy a écrit:
Faudrait d'abords que vous fassiez de l'audience chez vous, puis que vous fassiez connaitre votre combat chez nous (encore une fois au moins 1 français sur 2 pensent que tous les belges sont francopones !)

C'est aussi la raison d'être de ce forum dont la moitié des membres sont Français ! Parlez de nous autour de vous !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
VINCENT
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 756
Age : 58
Localisation : Département de la Dyle
Langue : Français
Emploi/loisirs : Militant réunioniste
Date d'inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Mar 14 Aoû 2007, 9:29 am

@Stans a écrit:
Parlez de nous autour de vous !

Oui, c'est très important. L'option réunioniste continue son petit bonhomme de chemin. En avril, à Pornichet, près de La Baule (44), j'ai rencontré au marché un militant sarkozyste que la perspective de la réunion de la Wallonie à la France n'étonnait pas du tout. "Pourquoi pas ?" m'a-t-il répondu.
Revenir en haut Aller en bas
Serge
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 528
Age : 56
Localisation : Bruxelles
Langue : français
Emploi/loisirs : avocat
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Mar 14 Aoû 2007, 10:34 am

@VINCENT a écrit:
@Stans a écrit:
Parlez de nous autour de vous !

Oui, c'est très important. L'option réunioniste continue son petit bonhomme de chemin. En avril, à Pornichet, près de La Baule (44), j'ai rencontré au marché un militant sarkozyste que la perspective de la réunion de la Wallonie à la France n'étonnait pas du tout. "Pourquoi pas ?" m'a-t-il répondu.

Mais beaucoup de Wallons et de Bruxellois ont du mal à couper le "cordon ombilical" (Belgique = mère protectrice). En fait, c'est malheureux à dire, mais les meilleurs alliés objectifs des réunionistes sont , actuellement, les Flamingants rabiques et séparatistes ...

_________________
"On me demande une épitaphe
"Pour la Belgique morte, en vain
"Je creuse et je rue et je piaffe,
"Je ne trouve qu'un mot : Enfin !" (Charles Baudelaire)
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Mar 14 Aoû 2007, 10:44 am

Certes mais si la fin justifie les moyens ...

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Roy
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4440
Age : 48
Localisation : Banlieue lyonnaise
Langue : Français
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Mar 14 Aoû 2007, 1:59 pm

Il y a un autre élément qui empèche le séparatisme : le Roi.

Quand je vois ici même des rattachistes aussi attaché à leur monarque (d'operette, mais c'est mon avis), je me dis que le lavage de cerveau de la Belgique unie à de beaux restes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://marcywood.forumpro.fr/
VINCENT
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 756
Age : 58
Localisation : Département de la Dyle
Langue : Français
Emploi/loisirs : Militant réunioniste
Date d'inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Mar 14 Aoû 2007, 2:04 pm

@Roy a écrit:
Il y a un autre élément qui empèche le séparatisme : le Roi.

Quand je vois ici même des rattachistes aussi attaché à leur monarque (d'operette, mais c'est mon avis), je me dis que le lavage de cerveau de la Belgique unie à de beaux restes.

Mais le Roi n'a pu empêcher le fédéralisme ; il ne peut davantage empêcher que les nationalistes flamands soient puissants et omniprésents sur l'échiquier politique ; il ne peut pas non plus s'opposer au bras de fer communautaire qui a lieu en ce moment...

Et en 1950, il a bien fallu que Léopold III abdique pour éviter le pire...

Comment un rattachiste peut-il être attaché à son monarque ? C'est une impossibilité ! scratch
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Mar 14 Aoû 2007, 2:10 pm

En réponse à Roy, on peut être rattachiste jusqu'au moment où nous serons rattachés à la France. A cet instant, nous ne serons plus des rattachistes mais bien des Français, habitants d'un pays libre et démocratique où l'on peut aussi bien afficher des idées républicaines, que royalistes (et non pas monarchistes comme en Belgique) ou bonapartistes (ce qui est personnellement mon cas).
Que Roy se rassure également, ce n'est pas Albert-II ou son successeur qui empêcheront le séparatisme en Belgique ! Mais point n'est besoin de le guillotiner pour cela car la France s'est exonérée de la Terreur de 1792 à 1794 !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Serge
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 528
Age : 56
Localisation : Bruxelles
Langue : français
Emploi/loisirs : avocat
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Mar 14 Aoû 2007, 3:53 pm

@VINCENT a écrit:
@Roy a écrit:
Il y a un autre élément qui empèche le séparatisme : le Roi.

Quand je vois ici même des rattachistes aussi attaché à leur monarque (d'operette, mais c'est mon avis), je me dis que le lavage de cerveau de la Belgique unie à de beaux restes.

Mais le Roi n'a pu empêcher le fédéralisme ; il ne peut davantage empêcher que les nationalistes flamands soient puissants et omniprésents sur l'échiquier politique ; il ne peut pas non plus s'opposer au bras de fer communautaire qui a lieu en ce moment...

Et en 1950, il a bien fallu que Léopold III abdique pour éviter le pire...

Belle imposture, d'ailleurs, que ce référendum de 1950 sur la "Question royale". On a interprété les résultats (Non à plus de 50 % à Bruxelles et en Wallonie), comme un "non" à L"opold III et on en a déduit que c'était un "oui" à Baudouin Ier. Déduction arbitraire, m'est avis. C'était peut-être bien un "non" à la monarchie et à la Belgique tout court ...

_________________
"On me demande une épitaphe
"Pour la Belgique morte, en vain
"Je creuse et je rue et je piaffe,
"Je ne trouve qu'un mot : Enfin !" (Charles Baudelaire)
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Mar 14 Aoû 2007, 3:58 pm

SBJ a écrit:
@VINCENT a écrit:
@Roy a écrit:
Il y a un autre élément qui empèche le séparatisme : le Roi.

Quand je vois ici même des rattachistes aussi attaché à leur monarque (d'operette, mais c'est mon avis), je me dis que le lavage de cerveau de la Belgique unie à de beaux restes.

Mais le Roi n'a pu empêcher le fédéralisme ; il ne peut davantage empêcher que les nationalistes flamands soient puissants et omniprésents sur l'échiquier politique ; il ne peut pas non plus s'opposer au bras de fer communautaire qui a lieu en ce moment...

Et en 1950, il a bien fallu que Léopold III abdique pour éviter le pire...

Belle imposture, d'ailleurs, que ce référendum de 1950 sur la "Question royale". On a interprété les résultats (Non à plus de 50 % à Bruxelles et en Wallonie), comme un "non" à L"opold III et on en a déduit que c'était un "oui" à Baudouin Ier. Déduction arbitraire, m'est avis. C'était peut-être bien un "non" à la monarchie et à la Belgique tout court ...

Je pense que les gens d'alors ne réfléchissaient pas si loin ! Cette hargne francophone vis-à-vis de Léopold-III remonte plutôt aux nombreux soldats non néerlandophones qui furent faits prisonniers de guerre durant 5 ans tandis que Léopold-III ne cachait pas une certaine germanophilie et aussi parce qu'il ne s'était pas priver de se remarier alors que nombre de ses compatriotes étaient séparés de leur femmes et de leurs enfants !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
CitoyenAuQuotidien
Membre d'élite
Membre d'élite


Masculin
Nombre de messages : 400
Age : 33
Localisation : Namur
Langue : Francais, Néerlandais, Anglais
Emploi/loisirs : Fonctionnaire
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Jeu 16 Aoû 2007, 9:15 am

Perso, je peux être attaché à la Belgique, mais la monarchie, je n'y fait guerre attention.

_________________
Ai parfois du mal à comprendre nos politiciens
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Jeu 16 Aoû 2007, 4:54 pm

@CitoyenAuQuotidien a écrit:
Perso, je peux être attaché à la Belgique, mais la monarchie, je n'y fait guerre attention.

Mais qui élira-t-on président dans notre système déjà compliqué à l'extrême ?

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
CitoyenAuQuotidien
Membre d'élite
Membre d'élite


Masculin
Nombre de messages : 400
Age : 33
Localisation : Namur
Langue : Francais, Néerlandais, Anglais
Emploi/loisirs : Fonctionnaire
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Ven 17 Aoû 2007, 7:53 am

@Stans a écrit:
@CitoyenAuQuotidien a écrit:
Perso, je peux être attaché à la Belgique, mais la monarchie, je n'y fait guerre attention.

Mais qui élira-t-on président dans notre système déjà compliqué à l'extrême ?

Si on éli un président, ben à mon avis, ce sera, le Président Francais ou Flamand.
Un Président "belge" ca n'arrivera jamais.

_________________
Ai parfois du mal à comprendre nos politiciens
Revenir en haut Aller en bas
Serge
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 528
Age : 56
Localisation : Bruxelles
Langue : français
Emploi/loisirs : avocat
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Ven 17 Aoû 2007, 9:28 am

Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'avec leur liste de revendications, les Flamands ne mettent pas d'eau dans leur vin. Ils veulent même scinder les règles pour l'obtention du permis de conduire ...
A quoi rime encore une telle Belgique ?

_________________
"On me demande une épitaphe
"Pour la Belgique morte, en vain
"Je creuse et je rue et je piaffe,
"Je ne trouve qu'un mot : Enfin !" (Charles Baudelaire)
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Ven 17 Aoû 2007, 1:58 pm

SBJ a écrit:
Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'avec leur liste de revendications, les Flamands ne mettent pas d'eau dans leur vin. Ils veulent même scinder les règles pour l'obtention du permis de conduire ...
A quoi rime encore une telle Belgique ?

A la place des Flamands j'ajouterais 2 à 300 autres revendications pour être absolument certain de voir la disparition de la Belgique !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
CitoyenAuQuotidien
Membre d'élite
Membre d'élite


Masculin
Nombre de messages : 400
Age : 33
Localisation : Namur
Langue : Francais, Néerlandais, Anglais
Emploi/loisirs : Fonctionnaire
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Ven 17 Aoû 2007, 3:32 pm

SBJ a écrit:
Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'avec leur liste de revendications, les Flamands ne mettent pas d'eau dans leur vin. Ils veulent même scinder les règles pour l'obtention du permis de conduire ...
A quoi rime encore une telle Belgique ?

Ben en fait, ils sont habiles! Ils savent que pour obtenir quelque chose, cela ce négocie...
A Mon avis, ils n'en ont rien à faire de la régionalisation du permis de conduire, ils mettent juste cela dans la liste, histoire que l'on accepte d'autres matières

_________________
Ai parfois du mal à comprendre nos politiciens
Revenir en haut Aller en bas
Serge
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 528
Age : 56
Localisation : Bruxelles
Langue : français
Emploi/loisirs : avocat
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Ven 17 Aoû 2007, 3:46 pm

@CitoyenAuQuotidien a écrit:
SBJ a écrit:
Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'avec leur liste de revendications, les Flamands ne mettent pas d'eau dans leur vin. Ils veulent même scinder les règles pour l'obtention du permis de conduire ...
A quoi rime encore une telle Belgique ?

Ben en fait, ils sont habiles! Ils savent que pour obtenir quelque chose, cela ce négocie...
A Mon avis, ils n'en ont rien à faire de la régionalisation du permis de conduire, ils mettent juste cela dans la liste, histoire que l'on accepte d'autres matières

Votre amour de la Belgique vous ferait accepter n'importe quoi. Mais cette fois (lisez l'article paru dans "Le Soir" d'aujourd'hui), les négociations paraissent bien bloquées. La survie de la Belgique ne vaut pas de nouvelles concessions ...

_________________
"On me demande une épitaphe
"Pour la Belgique morte, en vain
"Je creuse et je rue et je piaffe,
"Je ne trouve qu'un mot : Enfin !" (Charles Baudelaire)
Revenir en haut Aller en bas
Ungern
Membre d'élite
Membre d'élite


Masculin
Nombre de messages : 613
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Ven 17 Aoû 2007, 7:09 pm

SBJ a écrit:
. La survie de la Belgique ne vaut pas de nouvelles concessions ...


Sais pas ....
Faux faire les comptes avant ....
C'est une décision qui ne se prend pas à la légère ....

Parce que le rattachement à la France, je veux bien ...
Mais à quel prix ? (pensions,sécu,chômage....) .

Et la dette ?

Et Mouscron qui n'aurait plus de lien terrestre ?
Revenir en haut Aller en bas
http://palestine1967.site.voila.fr
Ungern
Membre d'élite
Membre d'élite


Masculin
Nombre de messages : 613
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Ven 17 Aoû 2007, 7:12 pm

La Belgique est morte,ça je suis bien d'accord .
Mais elle "flotte" .
Et nous sommes des naufragés .
Et le naufragé qui reste à côté d'une épave visible a plus de chance de s'en sortir que celui qui est seul sur l'immensité de l'Océan .

D'autant plus si "à la barre" du canot de sauvetage il y a un capitaine qui a pour toute qualité d'être issu de la mafia socialo-affairiste ...


Et c'est "moi" un "vrai socialiste" qui le dit ...
Revenir en haut Aller en bas
http://palestine1967.site.voila.fr
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Ven 17 Aoû 2007, 7:13 pm

@Ungern a écrit:
SBJ a écrit:
. La survie de la Belgique ne vaut pas de nouvelles concessions ...


Sais pas ....
Faux faire les comptes avant ....
C'est une décision qui ne se prend pas à la légère ....

Parce que le rattachement à la France, je veux bien ...
Mais à quel prix ? (pensions,sécu,chômage....) .

Et la dette ?

Et Mouscron qui n'aurait plus de lien terrestre ?

Mais Mouscron jouxte la France en cas de rattachement !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Roy
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4440
Age : 48
Localisation : Banlieue lyonnaise
Langue : Français
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Dim 19 Aoû 2007, 2:25 pm

@Stans a écrit:
En réponse à Roy, on peut être rattachiste jusqu'au moment où nous serons rattachés à la France. A cet instant, nous ne serons plus des rattachistes mais bien des Français, habitants d'un pays libre et démocratique où l'on peut aussi bien afficher des idées républicaines, que royalistes (et non pas monarchistes comme en Belgique) ou bonapartistes (ce qui est personnellement mon cas).
Que Roy se rassure également, ce n'est pas Albert-II ou son successeur qui empêcheront le séparatisme en Belgique ! Mais point n'est besoin de le guillotiner pour cela car la France s'est exonérée de la Terreur de 1792 à 1794 !
Je ne veux que la guillotiner symboliquement ; je suis un non-violent et je ne tiens pas à tuer un homme.

En revanche je suis pour la confiscation des ses palais et autres richesses au profit de la nation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://marcywood.forumpro.fr/
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Dim 19 Aoû 2007, 4:14 pm

Mais les palais et résidences du roi, sauf celle de Grasse en France, appartiennent déjà à l'état ! matête

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Roy
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4440
Age : 48
Localisation : Banlieue lyonnaise
Langue : Français
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Dim 19 Aoû 2007, 5:55 pm

@Stans a écrit:
Mais les palais et résidences du roi, sauf celle de Grasse en France, appartiennent déjà à l'état ! matête
Moi aussi je veux bien ne pas être propriétaire de mes palais mais en avoir "seulement" la jouissance, les avantages et être grassement rémunérer seulement pour le seul fait d'être bien né !

jocolor

Bref, un rattachement signifie la "mort" du système désuet de la monarchie d'apparat et ça c'est sans négociations possibles.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://marcywood.forumpro.fr/
Ungern
Membre d'élite
Membre d'élite


Masculin
Nombre de messages : 613
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Dim 19 Aoû 2007, 8:28 pm

@Roy a écrit:
Bref, un rattachement signifie la "mort" du système désuet de la monarchie d'apparat et ça c'est sans négociations possibles.


Je suis pas "royaliste", je m'en fous,mais deux choses :

a) Ca coûte beaucoup moins cher un Roi qu'il ne faut pas élire,qu'un guignol qu'il faut élire tout les 7, 5 ou 4 ans suivant le théatre de Guignol qu'on fréquente ...

b) Comme je lis (parce qu'il faut bien ...) tous les jours le "Moniteur" (cad le journal officiel), ça ne me dérange absolument pas qu ce soit chaque fois signé par "le Roi" (cad par quelqu'un de linguistiquement "assexué") .
Si c'était signé par "Van de trucmachinchose", je la trouverais nettement moins drôle (déjà qu'il faut être sérieusement "pervers" pour trouver ça "drôle" ...) .
Revenir en haut Aller en bas
http://palestine1967.site.voila.fr
VINCENT
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 756
Age : 58
Localisation : Département de la Dyle
Langue : Français
Emploi/loisirs : Militant réunioniste
Date d'inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Lun 20 Aoû 2007, 12:26 pm

Nous sommes France et tous de la même couvée
Et tout homme chez nous sent tout au fond de soi
Que la France qui vient est la soeur retrouvée
Dont nous vivons trop loin sans bien savoir pourquoi
Mais l'esprit féodal a cousu tant d'intrigues
Il a si bien rompu par le fer et par les brigues
Ce qui semblait joint d'un éternel ciment
Qu'il nous oblige pour tenir un serment
A faire à ceux de France une figure hostile
Mais nous briserons cette chaîne servile
Pour nous unir sans crainte et sans regrets
A celle qu'on aimait d'un amour trop discret


Citation :
Ces admirables vers sont du dramaturge borain Ovide Dieu (1883-1950). Dans sa pièce Héna, jouée à Paris en 1929, il mets ces paroles dans dans bouche du chef de la garde bourgeoise de Mons qui s'adresse au grand dauphin, le fils de Louis XIV, lors du siège de 1691.
Parce que la France est éternelle, parce que l'amour que nous lui portons l'est tout autant, elles étaient vraies en 1691 ou en 1929, elles le sont encore aujourd'hui, elles le seront toujours demain.

Voilà ce que m'écrit un frère d'armes ! Comme il a raison ! C'est le moment de taper sur le clou, de mettre les pieds dans le plat, d'affirmer notre volonté d'intégrer la République française !

Nous sommes fiers d'être des Français des Régions de Wallonie et de Bruxelles ; nous ne nous laisserons pas intimider par les belgicains, ces dangereux irresponsables !


Dernière édition par le Mer 22 Aoû 2007, 2:18 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Roy
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4440
Age : 48
Localisation : Banlieue lyonnaise
Langue : Français
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Lun 20 Aoû 2007, 7:21 pm

@Ungern a écrit:
@Roy a écrit:
Bref, un rattachement signifie la "mort" du système désuet de la monarchie d'apparat et ça c'est sans négociations possibles.


Je suis pas "royaliste", je m'en fous,mais deux choses :

a) Ca coûte beaucoup moins cher un Roi qu'il ne faut pas élire,qu'un guignol qu'il faut élire tout les 7, 5 ou 4 ans suivant le théatre de Guignol qu'on fréquente ...

b) Comme je lis (parce qu'il faut bien ...) tous les jours le "Moniteur" (cad le journal officiel), ça ne me dérange absolument pas qu ce soit chaque fois signé par "le Roi" (cad par quelqu'un de linguistiquement "assexué") .
Si c'était signé par "Van de trucmachinchose", je la trouverais nettement moins drôle (déjà qu'il faut être sérieusement "pervers" pour trouver ça "drôle" ...) .

En même temps comparer le coût d'un roi d'un pays 10 fois moins peuplé qu'un autre, comparer le coût d'un roi par rapport à un président qui travaille et à un véritable rôle, comparer le génie-royale-génétique-héréditaire avec un élu du peuple me semble bien curieux, mais bon...

scratch

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://marcywood.forumpro.fr/
Ungern
Membre d'élite
Membre d'élite


Masculin
Nombre de messages : 613
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Lun 20 Aoû 2007, 8:30 pm

Ben non !

Tu crois qu'il y a plus de génie dans un guignol arriviste qui a écrasé tout le monde de sasuffisance et de sa médiocrité intrinsèque que dans un descendant de noblesse de cour qui n'a jamais rien fait ni jamais rien su faire ?

Ben non !

Des t***s les uns comme les autres !

Mais l'un est moins cher que l'autre ....

Le Sarko vous a promis la défiscalisation des emprunts .
13 milliards d'euros .

Les retombées sont pas du tout "en fonction" .
Qui va payer ?




Ben vous !

Comme disait Coluche :


Misère, misère,
Misère aux pauvres gens ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://palestine1967.site.voila.fr
Serge
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 528
Age : 56
Localisation : Bruxelles
Langue : français
Emploi/loisirs : avocat
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Mar 21 Aoû 2007, 9:47 am

Si, pour Henri IV, Paris valait bien une messe, la Belgique ne vaut pas une seule concession aux Flamands. Sa fin est dès à présent programmée, l'Histoire est en train de s'écrire ....

_________________
"On me demande une épitaphe
"Pour la Belgique morte, en vain
"Je creuse et je rue et je piaffe,
"Je ne trouve qu'un mot : Enfin !" (Charles Baudelaire)
Revenir en haut Aller en bas
Ungern
Membre d'élite
Membre d'élite


Masculin
Nombre de messages : 613
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Mar 21 Aoû 2007, 11:37 am

SBJ a écrit:
la Belgique ne vaut pas une seule concession aux Flamands. ....


C'est surtout parce qu'il n'y a plus rien "en caisse" à concéder .

Et "après" ce sera "quoi" ?

La "Grande Aventure" comme on disait dans la Marine : si tu gagnes, tu gagnes tout, si tu perds, tu perds tout ?

Moi je suis pour une sollution "raisonable" (cad intermédiaire) autant que faire ce peux ...
Revenir en haut Aller en bas
http://palestine1967.site.voila.fr
Serge
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 528
Age : 56
Localisation : Bruxelles
Langue : français
Emploi/loisirs : avocat
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: tiv   Mar 21 Aoû 2007, 1:04 pm

@Ungern a écrit:
SBJ a écrit:
la Belgique ne vaut pas une seule concession aux Flamands. ....


C'est surtout parce qu'il n'y a plus rien "en caisse" à concéder .

Et "après" ce sera "quoi" ?

La "Grande Aventure" comme on disait dans la Marine : si tu gagnes, tu gagnes tout, si tu perds, tu perds tout ?

Moi je suis pour une sollution "raisonable" (cad intermédiaire) autant que faire ce peux ...

La Belgique n'est pas inévitable. Il y a des solutions alternatives raisonnées et raisonnables, qui laisseront aux Wallons et aux francophones une dignité qu'ils sont en train de perdre complètement dans leurs négociations avec la Flandre ...

_________________
"On me demande une épitaphe
"Pour la Belgique morte, en vain
"Je creuse et je rue et je piaffe,
"Je ne trouve qu'un mot : Enfin !" (Charles Baudelaire)


Dernière édition par le Mar 21 Aoû 2007, 3:56 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Mar 21 Aoû 2007, 1:33 pm

On sent toujours l'éternelle crainte d'aller de l'avant des Belgicains qui préfèrent se prosterner devant la Flandre plutôy que d'oser l'union avec la France !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Roy
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4440
Age : 48
Localisation : Banlieue lyonnaise
Langue : Français
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Mar 21 Aoû 2007, 1:56 pm

@Ungern a écrit:
Ben non !

Tu crois qu'il y a plus de génie dans un guignol arriviste qui a écrasé tout le monde de sasuffisance et de sa médiocrité intrinsèque que dans un descendant de noblesse de cour qui n'a jamais rien fait ni jamais rien su faire ?

Ben non !

Des t***s les uns comme les autres !
C'est ton avis, pas celui de la majorité des français qui se sont prononcer au SU.

Citation :
Mais l'un est moins cher que l'autre ....
Dans ces conditions supprimons toute forme de gouvernement ça sera radicalement moins cher !

lol!

Citation :
Le Sarko vous a promis la défiscalisation des emprunts .
13 milliards d'euros .

Les retombées sont pas du tout "en fonction" .
Qui va payer ?




Ben vous !

Comme disait Coluche :


Misère, misère,
Misère aux pauvres gens ! lol!

Heureux de constater que c'est uniquement grace à votre roi-génial que vous êtes en excédent budgétaire... ben non, aprés vérification vous êtes aussi en déficit. Rolling Eyes

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://marcywood.forumpro.fr/
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Mar 21 Aoû 2007, 6:26 pm

Quand comprendras-tu Roy que notre roi ne gouverne pas ? Il contresigne simplement les arrêtés-royaux, les lois et autres textes légaux avec le ministre responsable et nomme les informateurs et formateurs après les élections législatives ! De plus, ses palais ne lui appartiennent pas en propre !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ungern
Membre d'élite
Membre d'élite


Masculin
Nombre de messages : 613
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Mar 21 Aoû 2007, 8:45 pm

Pour Stans et SBJ.

Vu nos âges respectifs,on a déjà mis pas mal de sous dans la tirelire ...

Comment voyez-vous l'affaire de la tirelire après la scission ....? .
Revenir en haut Aller en bas
http://palestine1967.site.voila.fr
Ungern
Membre d'élite
Membre d'élite


Masculin
Nombre de messages : 613
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Mar 21 Aoû 2007, 8:48 pm

@Roy a écrit:

Heureux de constater que c'est uniquement grace à votre roi-génial que vous êtes en excédent budgétaire... ben non, aprés vérification vous êtes aussi en déficit. Rolling Eyes


Absolument pas .

Les Français ont résolu leurs déficit budgétaire par l'inflation et la dévaluation .
La Belgique a résolu son déficit budgétaire par l'emprunt .

L'un et l'autre se discute .

Quand j'étais gosse,il fallait 10 francs belges pour un franc français .
Lors du passage à l'euro,6 francs belges suffisaient .... Basketball
Revenir en haut Aller en bas
http://palestine1967.site.voila.fr
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Mer 22 Aoû 2007, 1:15 pm

J'avais oublié de préciser que j'avais voté pour le "3" en regrettant que SBJ n'ait pas associé Bruxelles et sa périphérie à la Wallonie !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
VINCENT
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 756
Age : 58
Localisation : Département de la Dyle
Langue : Français
Emploi/loisirs : Militant réunioniste
Date d'inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Mer 22 Aoû 2007, 2:25 pm

@Stans a écrit:
On sent toujours l'éternelle crainte d'aller de l'avant des Belgicains qui préfèrent se prosterner devant la Flandre plutôt que d'oser l'union avec la France !

C'est plus que de la crainte ; c'est autre chose. Quand je fais la synthèse de tout ce que je lis et entends, un peu partout, il y a de quoi avoir le vertige. Quand ils dissertent sur la France et les Français, les belgicains collectionnent contre-vérités, inexactitudes et inepties avec un constance qui découragerait un saint. What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Mer 22 Aoû 2007, 2:26 pm

Et pourtant les intervenants français de ce forum apprécient la Belgique !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Canardeur
Membre intéressé
Membre intéressé


Masculin
Nombre de messages : 14
Age : 37
Localisation : Nancy
Langue : Francais
Date d'inscription : 19/09/2007

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Mer 19 Sep 2007, 4:50 pm

SBJ a écrit:
La Constitution française (de mémoire, il s'agit de l'article 53) prévoit que nul territoire ne peut être annexé ou soustrait sans consultation préalable des populations intéressées. Par "populations intéressées", on a toujours entendu (dans les précédents) les populations LOCALEMENT intéressées (et pas l'ensemble des Français). Il y a au moins trois exemples :
- en 1860, Nice et la Savoie sont rattachées à la France. Seuls les Savoyards et les Niçois sont consultés par plébiscite.
- Même chose en 1861 pour Menton et Roquebrune-Cap-Martin, soustraites par plébiscite des populations localement intéressées à la principauté de Monaco pour être rattachées à la France.
- En 1947, en exécution du Traité de Turin, Tende et La Brigue sont soustraites par plébisicite des populations locales intéressées au territoire italien pour être rattachées au département des Alpes Maritimes.

Après vérification sur Internet, il s'agit bien de l'article 53. Toutefois, cette Constitution a été rédigée en 1958, soit après les trois exemples cités.

Aujourd'hui, je ne suis pas sûr que cet article soit interprété de la même manière.

Pour en avoir le coeur net, j'ai posé la question à France5 pour l'émission "C dans l'air" d'aujourd'hui consacrée à la Belgique. Espérons que ma question sera retenue...

Lien: http://www.france5.fr/cdanslair/index.cfm (émission mise en ligne vers 20h30 - 21h).

J'ai également demandé si la fusion GDF-Suez (voulue par Sarkozy alors qu'il était contre au départ) pouvait être un prémice au rattachement de Bruxelles-Wallonie à la France.

Pour répondre au sondage, j'ai voté pour le rattachement à la France.
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Mer 19 Sep 2007, 7:50 pm

Reconnaissons tout de même qu'il est curieux que la quasi-totalité des medias se mettent soudain à s'intéresser à la Belgique 8 Je pense que SARKOZY verrait d'un bon oeil une demande Wallonie - Bruxelles de rattachement à la France même si cela devrait coûter à la France comme la réunification des deux Allemagnes coûta à l'ex-RFA !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Nicolas Gogol
Membre intéressé
Membre intéressé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 23
Age : 38
Localisation : Charleroi
Langue : Français
Emploi/loisirs : Spiritualité, politique
Date d'inscription : 22/09/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Mer 19 Sep 2007, 7:55 pm

Pour la fusion avec la France !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cite-catholique.org
Roy
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4440
Age : 48
Localisation : Banlieue lyonnaise
Langue : Français
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Jeu 20 Sep 2007, 8:52 am

A chacun d'entre nous, Français et ex-futurs-Belges à faire connaitre ce combat pour la réunification.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://marcywood.forumpro.fr/
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Jeu 20 Sep 2007, 9:22 am

En effet ! J'ai parcouru d'autres fora français par curiosité et les sentiments anti-belges sont toujours aussi affligents qu'à l'époque de Coluche ! matête C'est une des raison pour laquelle nous devons faire un maximum de nouveaux membres français sur ce forum pour leur expliquer que nous ne parlons pas, "une fois", le "belche" avec notre cornet de frites à la main. En fait, nombre de Français s'en tamponnent de leurs frères francophones du Nord mais les medias commencent à se réveiller !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ti' Breton
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1314
Age : 57
Localisation : Antibes
Langue : Français
Emploi/loisirs : Patrimoine culturel
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   Jeu 20 Sep 2007, 9:26 am

SBJ dira ce qu'il voudra -avec l'appui ou non de l'article 53 de la constitution de 58 - un tel rattachement ne pourra se faire qu'après consultation par réferendum des deux peuples concernés, en argumentant intérêts et désavantages d'une union...Nous ne sommes plus en 1860 et la France n'est pas non plus l'Allemagne de l'Ouest vis à vis de l'Allemagne de l'Est.
Rien n'est fait...Loin, mais alors vraiment loin s'en faut...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin de la Belgique, une fiction ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin de la Belgique, une fiction ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Site-boutique de trucs bio en Belgique ?
» Excursions en famille en Belgique
» BELGIQUE – Un train roule à l'énergie solaire
» [Vente] Baccara, 03/1995, 180.000 km, noir, 1.500 € (Belgique)
» Waterzooi de Poisson (belgique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: Wallonie (y compris les Fourons et les Cantons de l'Est)-
Sauter vers: