FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Libérer Bruxelles de son carcan !

Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Libérer Bruxelles de son carcan ! Empty
MessageSujet: Libérer Bruxelles de son carcan !   Libérer Bruxelles de son carcan ! EmptyVen 24 Aoû 2007, 10:03 pm

Source : http://www.lesoir.be/regions/bruxelles/serie-3-6-ou-va-bruxelles-un-2007-04-25-524720.shtml

Libérer Bruxelles de son carcan

Agrandir Bruxelles ? Cela rendrait les facilités inutiles et équilibrerait les forces linguistiques.


DUBOIS,FRANCIS;SOUMOIS,FREDERIC

mercredi 25 avril 2007, 11:12

Citation :
Agrandir Bruxelles ? Mais pourquoi ? D'abord pour la faire correspondre à son empreinte économique. Aujourd'hui, la métropole ne contrôle pas son développement au-delà des frontières et voit se développer par exemple une concurrence intra-belge à ses frontières. A Diegem, à Zaventem, à Vilvorde, des entreprises s'installent dans des zonings qui poussent comme des champignons dans des champs de patates. Les loyers y sont moins chers qu'à Bruxelles, mais, vu du Texas, un centre de coordination peut s'y installer en faisant croire qu'il est installé dans la capitale européenne.
En matière de mobilité aussi, la capitale étouffe et ne peut se désentraver sans le blanc-seing des autres Régions. Pas moyen de construire le RER si les autres Régions n'accordent pas les permis de bâtir. Pas moyen non plus de construire un péage de régulation urbaine sans planter des points de passage en terre flamande, où circule quasi l'intégralité du ring. Bref, si Bruxelles a le contrôle de son coeur, ses poumons respirent largement ailleurs et son estomac ne peut se contenter d'autarcie.
Elargir la Région à une trentaine de communes aurait une logique économique. Plusieurs études montrent que le tissu économique de la capitale s'étend à cette taille. « Accessoirement », cette opération aurait l'avantage d'apporter des ressources à Bruxelles, qui financer quasi seule ses infrastructures, notamment de transports en commun, dont le succès les rend chaque jour plus saturées. Pour empêcher l'asphyxie, des investissements majeurs sont nécessaires, que Bruxelles - 19 communes ne peut assumer seule, mais qui serait plus à la portée d'une région agrandie.
Au passage, cette mutation pourrait rendre caduque l'un des brûlots communautaires de ces dernières années : les communes à facilités ou non, intégrées à Bruxelles deviendraient bilingues, comme l'est déjà la Région.
Certes, cela conforterait l'emploi du français en périphérie. Mais cela équilibrerait aussi le rapport de forces entre Flamands et francophones à Bruxelles. Plus besoin de garantir une représentation flamande en Région, ni de bétonner la parité des ministres régionaux, si des milliers d'électeurs flamands rejoignent son corps électoral. Et la Région pourrait devenir le vrai melting-pot où se mélangent aujourd'hui bien d'autres langues que nos deux premières langues nationales.
Difficile, ce scénario ? Oui. On verra ci-contre où s'enracine l'actuel verrou sur la taille de Bruxelles. Aujourd'hui, Eric Van Rompuy (CD&V) compare l'élargissement éventuel de Bruxelles à une annexion militaire, à l'Anschluss de l'Allemagne hitlérienne sur l'Autriche, rien de moins. Mais en 1977, le pacte d'Egmont, avant de capoter, prévoyait cet élargissement, même modeste. Même la Volksunie avait dit oui... Il y a deux ans, Johan Vande Lanotte (SP.A) a clairement dit que les frontières de Bruxelles n'étaient plus un tabou. Mais il n'avait pas chiffré son prix, qui pourrait être lourd.
Pour comprendre combien ce sujet hérisse au Nord, il suffit de rappeler comment Marc Van Peel, président du CVP il y a neuf ans, répondait aux demandes francophones : « A cause de l'histoire de la position culturelle et linguistique des Flamands en Belgique. La notion de base - sur laquelle les Francophones ne doivent se faire aucune illusion -, c'est qu'il y a un très grand consensus en Flandre sur le fait que la protection future du néerlandais dans ce pays ne sera possible que si l'on s'en tient aux frontières et à l'unilinguisme dans la gestion des Communautés. Abandonner cela signifie revenir à la perspective des années 60, celle de la tache d'huile. C'est impossible ». Certes, on a changé de génération politique. Mais sera-ce suffisant avant les prochaines négociations ?

D'où vient le cordon de Bruxelles ?

Née il y a mille ans comme étape fluviale le long de la Senne, la ville dispose de 16 communes jusqu'en 1954, quand, sur la base du dernier recensement linguistique de 1947, Evere, Ganshoren et Berchem s'y ajoutent.
Limitée à ce carcan par les lois linguistiques de 1962, l'« agglomération bilingue de Bruxelles », créée en 1971, reçoit le statut de Région à part entière en 1989. Avant, les facilités étaient mouvantes, étant accordées automatiquement dès qu'une minorité linguistique comptait davantage de 30 % lors du recensement décennal. Heureux temps où le politique décidait d'offrir le service d'une langue dès que la population était présente, comme cela se fait partout dans le monde...
Fini, tout cela : la frontière linguistique est figée en 1963 dans une loi ordinaire, et verrouillée dans une loi spéciale en 1970. Laquelle ne peut être « déverrouillée » qu'au moyen d'une majorité spéciale des deux tiers au Parlement, avec une majorité simple dans chaque groupe linguistique. Ce qui explique que le « dossier Bruxelles » ait souvent été mis « au frigo » ou « saucissonné », selon l'époque.

Bruxelles met le cap à l'est

La population croît plus vite à Bruxelles que dans les autres Régions. Mais, car sous la loupe du philosophe Philippe Van Parijs il y a toujours un « mais », elle augmente moins vite que dans le Brabant flamand et surtout le Brabant wallon. Ajoutons à cela que beaucoup plus de Bruxellois, surtout des Belges, partent s'installer en périphérie flamande ou wallonne que l'inverse, et nous voilà au coeur des rapports compliqués entre Bruxelles et son hinterland.
Philippe Van Parijs a observé un déplacement démographique vers l'est de la capitale, dans le triangle Zaventem-Leuven-Louvain-la-Neuve. « C'est à l'est de Louvain-la-Neuve que l'expansion est la plus rapide », affine-t-il. Le même mouvement s'observe en termes d'emplois. Et on ne sera pas surpris d'apprendre que « c'est aussi dans un arc formé entre le nord de Leuven et le sud de Louvain-la-Neuve que la proportion de diplômés de l'enseignement supérieur a augmenté le plus rapidement ». Le même constat s'impose pour les loyers les plus élevés.
Mais Bruxelles reste confinée au périmètre des 19 communes. Pour le professeur à l'UCL, « l'entité urbaine est beaucoup plus vaste » que ses frontières administratives.

Picqué réclame un protocole Ville-Région

Faut-il rebattre les cartes entre la Région et les 19 communes ? Faut-il étendre les compétences régionales au détriment de l'autonomie communale ? Le débat est ouvert (Le Soir de mardi). Le ministre-président Charles Picqué (PS) ne l'esquive pas.
« Je ne pense pas que le nombre de communes soit le problème. La question des frontières communales, par contre, est parfois très lassante. Ces frontières n'ont plus aucune logique fonctionnelle. » Charles Picqué estime qu'on ne pourra pas faire l'économie du débat, mais à tête reposée, entre Bruxellois et en dehors de toute pression communautaire.
Mais la marotte du ministre-président, c'est l'articulation entre l'internationalisation et la défense des intérêts locaux. « Un certain nombre de choses doivent être faites pour conforter le rayonnement international de Bruxelles. Si on ne se met pas d'accord sur ce constat-là, on a un problème, reconnaît-il. Si on est d'accord sur ce constat, il faut aussi, à un moment donné, demander que tout le monde se mette en mouvement par rapport à cet objectif, que ce soit pour accepter la localisation d'un équipement à vocation internationale, que ce soit pour contribuer à une stratégie d'image, etc. »
Charles Picqué prévient : « Je crois qu'il est indispensable, dans les mois ou l'année qui viennent, de signer avec la Ville de Bruxelles un protocole de collaboration Région-Ville de manière à définir des objectifs communs. Sinon, il va y avoir des craquements et on va donner des armes aux ennemis de Bruxelles qui vont trouver là la démonstration qu'il faut faire disparaître les communes. » La teneur de ce protocole devrait porter sur des matières telles que la localisation et la réalisation d'équipements, la manière d'élaborer une stratégie d'image sur le plan touristique, la revalorisation de certains espaces publics stratégiques, etc.
« Personne ne peut croire que la Ville peut vivre sans la Région et que la Région peut se développer sans ce levier important qu'est la Ville. L'absence d'un plan de convergence d'objectifs entre les deux pourrait poser problème. Mais nous n'en sommes pas là. Nous avions d'ailleurs préparé il y a quelques semaines un projet de protocole et nous allons poursuivre dans cette direction-là. » A l'entendre, on croirait que ça coince.

La voie de l'épanouissement

Bruxelles s'est toujours agrandie, et cela continuera dans les années à venir. » La prophétie est signée Chloé Deligne, historienne de l'ULB. Elle rappelle l'époque où la Ville de Bruxelles, pour assurer son expansion économique, a décidé de construire le canal de Willebroek. Elle a acheté des terrains, s'offrant de l'air et de nouvelles superficies. Trois siècles plus tard, même scénario : cette fois, c'est la Région qui achète les terrains en friche de la SNCB pour y développer de nouveaux quartiers, tandis que les francophones espèrent élargir le territoire régional. Territoire dont les frontières remontent à 1954, lorsque Berchem-Sainte-Agathe, Evere et Ganshoren ont rejoint les communes bilingues.
A l'heure d'entamer la campagne électorale, il faut regarder la réalité en face. La Région bruxelloise, ce sont 19 entités auxquelles il faut ajouter 12 communes de la périphérie. Car ce territoire correspond à une zone urbaine et économique cohérente. Si les frontières de Bruxelles devaient faire l'objet d'une négociation institutionnelle, c'est cette hypothèse, la plus crédible, qu'il faudrait promouvoir. Malheureusement, elle se heurte au clivage linguistique et aux compromis politiques. Qui rendent impossible un Bruxelles englobant Vilvorde, Rhode-Saint-Genèse ou Gooik. Pourtant, tout autre élargissement ne serait qu'un symbole que la Flandre aurait péniblement concédé aux Bruxellois. Un échec.
Les « paradoxes bruxellois » sont développés par Philippe Van Parijs dans le Nº49 du bimestriel « Politique », consacré au « Retour des Bruxellois ».

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Libérer Bruxelles de son carcan ! Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Serge
Membre d'élite
Membre d'élite
Serge

Masculin
Nombre de messages : 528
Age : 57
Localisation : Bruxelles
Langue : français
Emploi/loisirs : avocat
Date d'inscription : 14/03/2006

Libérer Bruxelles de son carcan ! Empty
MessageSujet: Re: Libérer Bruxelles de son carcan !   Libérer Bruxelles de son carcan ! EmptyLun 27 Aoû 2007, 12:36 pm

Je vois au moins une bonne quinzaine de communes qui devraient faire partie de la région bruxelloise, car appartenant à son "hinterland" économique et bilingue réel.

Outre les six communes "à facilités" (Crainhem, Drogenbos, Linkebeek, Rhode-Saint-Genèse, Wemmel et Wezembeek-Oppem), j'ajouterai encore les treize communes suivantes (grandes entités après fusion de 1975) : Asse, Beersel, Dilbeek, Grimbergen, Hoeilaert, Leeuw-Saint-Pierre, Machelen, Meise, Overijse, Steenokkerzeel, Tervueren, Vilvorde et Zaventem.

_________________
"On me demande une épitaphe
"Pour la Belgique morte, en vain
"Je creuse et je rue et je piaffe,
"Je ne trouve qu'un mot : Enfin !" (Charles Baudelaire)
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Libérer Bruxelles de son carcan ! Empty
MessageSujet: Re: Libérer Bruxelles de son carcan !   Libérer Bruxelles de son carcan ! EmptyLun 27 Aoû 2007, 12:52 pm

Pourquoi pas ? Mais là il est certain que les Flamands diront non !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Libérer Bruxelles de son carcan ! Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
CitoyenAuQuotidien
Membre d'élite
Membre d'élite


Masculin
Nombre de messages : 400
Age : 34
Localisation : Namur
Langue : Francais, Néerlandais, Anglais
Emploi/loisirs : Fonctionnaire
Date d'inscription : 24/03/2006

Libérer Bruxelles de son carcan ! Empty
MessageSujet: Re: Libérer Bruxelles de son carcan !   Libérer Bruxelles de son carcan ! EmptyMar 28 Aoû 2007, 9:18 am

SBJ a écrit:
Je vois au moins une bonne quinzaine de communes qui devraient faire partie de la région bruxelloise, car appartenant à son "hinterland" économique et bilingue réel.

Outre les six communes "à facilités" (Crainhem, Drogenbos, Linkebeek, Rhode-Saint-Genèse, Wemmel et Wezembeek-Oppem), j'ajouterai encore les treize communes suivantes (grandes entités après fusion de 1975) : Asse, Beersel, Dilbeek, Grimbergen, Hoeilaert, Leeuw-Saint-Pierre, Machelen, Meise, Overijse, Steenokkerzeel, Tervueren, Vilvorde et Zaventem.

Pour être objectif, il faudrais ajouter les communes wallonnes qui sont dans l'agglomération continue...

Waterloo, Braine-l'alleud, La Hulpe, Rixensart, Wavre,...

Il n'est pas normal d'aggrandir uniquement en territoire flamand, la région Bruxelloise, alors que de nombreuses communes wallonnes sont également dans son "Hinterland"

_________________
Ai parfois du mal à comprendre nos politiciens
Revenir en haut Aller en bas
Serge
Membre d'élite
Membre d'élite
Serge

Masculin
Nombre de messages : 528
Age : 57
Localisation : Bruxelles
Langue : français
Emploi/loisirs : avocat
Date d'inscription : 14/03/2006

Libérer Bruxelles de son carcan ! Empty
MessageSujet: Re: Libérer Bruxelles de son carcan !   Libérer Bruxelles de son carcan ! EmptyMar 28 Aoû 2007, 10:40 am

@CitoyenAuQuotidien a écrit:
SBJ a écrit:
Je vois au moins une bonne quinzaine de communes qui devraient faire partie de la région bruxelloise, car appartenant à son "hinterland" économique et bilingue réel.

Outre les six communes "à facilités" (Crainhem, Drogenbos, Linkebeek, Rhode-Saint-Genèse, Wemmel et Wezembeek-Oppem), j'ajouterai encore les treize communes suivantes (grandes entités après fusion de 1975) : Asse, Beersel, Dilbeek, Grimbergen, Hoeilaert, Leeuw-Saint-Pierre, Machelen, Meise, Overijse, Steenokkerzeel, Tervueren, Vilvorde et Zaventem.

Pour être objectif, il faudrais ajouter les communes wallonnes qui sont dans l'agglomération continue...

Waterloo, Braine-l'alleud, La Hulpe, Rixensart, Wavre,...

Il n'est pas normal d'aggrandir uniquement en territoire flamand, la région Bruxelloise, alors que de nombreuses communes wallonnes sont également dans son "Hinterland"

J'ai pris les communes de la grande couronne immédiate - ainsi, p. ex., je laisse Hal en dehors, étant séparée de Bruxelles par Leeuw-Saint-Pierre. Seule exception : Steenokkerzeel, en raison des activités aéroportuaires).

_________________
"On me demande une épitaphe
"Pour la Belgique morte, en vain
"Je creuse et je rue et je piaffe,
"Je ne trouve qu'un mot : Enfin !" (Charles Baudelaire)
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Libérer Bruxelles de son carcan ! Empty
MessageSujet: Re: Libérer Bruxelles de son carcan !   Libérer Bruxelles de son carcan ! EmptyMar 28 Aoû 2007, 2:45 pm

@CitoyenAuQuotidien a écrit:
SBJ a écrit:
Je vois au moins une bonne quinzaine de communes qui devraient faire partie de la région bruxelloise, car appartenant à son "hinterland" économique et bilingue réel.

Outre les six communes "à facilités" (Crainhem, Drogenbos, Linkebeek, Rhode-Saint-Genèse, Wemmel et Wezembeek-Oppem), j'ajouterai encore les treize communes suivantes (grandes entités après fusion de 1975) : Asse, Beersel, Dilbeek, Grimbergen, Hoeilaert, Leeuw-Saint-Pierre, Machelen, Meise, Overijse, Steenokkerzeel, Tervueren, Vilvorde et Zaventem.

Pour être objectif, il faudrais ajouter les communes wallonnes qui sont dans l'agglomération continue...

Waterloo, Braine-l'alleud, La Hulpe, Rixensart, Wavre,...

Il n'est pas normal d'aggrandir uniquement en territoire flamand, la région Bruxelloise, alors que de nombreuses communes wallonnes sont également dans son "Hinterland"

C'est tout à fait exact !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Libérer Bruxelles de son carcan ! Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
VINCENT
Membre d'élite
Membre d'élite
VINCENT

Masculin
Nombre de messages : 756
Age : 59
Localisation : Département de la Dyle
Langue : Français
Emploi/loisirs : Militant réunioniste
Date d'inscription : 15/03/2006

Libérer Bruxelles de son carcan ! Empty
MessageSujet: Re: Libérer Bruxelles de son carcan !   Libérer Bruxelles de son carcan ! EmptyMer 05 Sep 2007, 4:16 pm

@Stans a écrit:
Pourquoi pas ? Mais là il est certain que les Flamands diront non !

En effet. Jamais la Flandre n'acceptera que l'on touche à une parcelle de son sol sacré. Pour en sortir, il est nécessaire d'internationaliser la question de Bruxelles.
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Libérer Bruxelles de son carcan ! Empty
MessageSujet: Re: Libérer Bruxelles de son carcan !   Libérer Bruxelles de son carcan ! EmptyJeu 06 Sep 2007, 6:55 am

Ce serait possible en cas de séparation venant de la Flandre ! Il faudra alors tout mettre à ras devant les instances européennes !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Libérer Bruxelles de son carcan ! Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Roy
Grand Maître
Grand Maître
Roy

Masculin
Nombre de messages : 4440
Age : 49
Localisation : Banlieue lyonnaise
Langue : Français
Date d'inscription : 22/06/2006

Libérer Bruxelles de son carcan ! Empty
MessageSujet: Re: Libérer Bruxelles de son carcan !   Libérer Bruxelles de son carcan ! EmptyJeu 06 Sep 2007, 9:10 am

Cette histoire de Buxelles est une grosse épine dans le pied de la séparation.

Effectivement peut-être conviendrait-il de donner un statut particulier à Bruxelles en lui donnant une sorte de double nationalité.

_________________
Libérer Bruxelles de son carcan ! Animation3petitva7
Revenir en haut Aller en bas
http://marcywood.forumpro.fr/
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Libérer Bruxelles de son carcan ! Empty
MessageSujet: Re: Libérer Bruxelles de son carcan !   Libérer Bruxelles de son carcan ! EmptyJeu 06 Sep 2007, 11:14 am

@Roy a écrit:
Cette histoire de Buxelles est une grosse épine dans le pied de la séparation.

Effectivement peut-être conviendrait-il de donner un statut particulier à Bruxelles en lui donnant une sorte de double nationalité.

Pas du tout Roy ! On doit permettre aux Bruxellois de décider de leur sort par plébicite ! Bruxelles n'est pas Saint-Martin co-gérée par la France et la Flandre !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Libérer Bruxelles de son carcan ! Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Contenu sponsorisé




Libérer Bruxelles de son carcan ! Empty
MessageSujet: Re: Libérer Bruxelles de son carcan !   Libérer Bruxelles de son carcan ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Libérer Bruxelles de son carcan !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: Bruxelles et sa périphérie-
Sauter vers: