FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le destin funèbre de Napoléon Ier : le voile se lève...

Aller en bas 
AuteurMessage
Ti' Breton
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1314
Age : 56
Localisation : Antibes
Langue : Français
Emploi/loisirs : Patrimoine culturel
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Le destin funèbre de Napoléon Ier : le voile se lève...   Ven 14 Sep 2007, 4:05 pm

En 1969, l'écrivain Historien Georges Retif de la Bretonne écrivit un livre qui dès sa sortie provoqua un véritable séïsme dans le monde très reconnu des Napoléophiles"...
Cet ouvrage au titre évocateur : "Anglais Rendez nous Napoléon !", avançait l'idée jugée - selon les cercles autorisés ou les amateurs éclairés - révolutionnaire que tout dans la fin de l'empereur Napoléon Ier était faux, enfin pratiquement tout, de l'empreinte du masque mortuaire au "pensionnaire" du tombeau des Invalides de porphyre rouge...Les preuves et les suppositions étaient telles qu'une forme de nausée pouvait saisir les amateurs d'Histoire soudainement confrontés de plein fouet à la maxime de l'empereur lui-même : "L'Histoire appartient à ceux qui la racontent ; c'est un mensonge que personne ne conteste"...
Pendant des années les écrits de Rétif déclenchèrent l'Ire des Historiens reconnus - ou pour le moins officiels - en clouant au pilori la cohorte sans cesse croissante des "révisionnistes" d'une thèse qui, avec le temps, finit par enfler de manière exponentielle...

Au début du XXIème siècle, Georges Rétif étant décédé, un autre Historien proposa un nouvel ouvrage "le mystère de l'exhumé de 1840", ouvrage magnifique dans lequel les thèses de Rétif étaient reprises, étayées beaucoup plus solidement, et encore plus foudroyantes : Non seulement l'Empereur n'était pas aux Invalides, mais une explication plus que plausible de substitution de masques puis de cadavres via un empoisonnement impérial finit de déchaîner les "Officiels" contre les bannis des livres d'Histoire, les "écrivaillons", "Historiens de carnaval en mal d'imagination débordante", j'en passe et des meilleures...Néanmoins le mal était fait -ou le bien c'est selon - et les livres d'autres historiens vinrent chacun alimenter ce débat semblant s'emballer avec le livre de René Maury et le descendant du célébrissime Montholon, reconnaissant un rôle prépondérant de son aïeul dans l'empoisonnement du "petit tondu"...

Les analyses scientifiques vinrent compléter les textes manuscrits pour déboûcher, même auprès des plus sceptiques, sur une vraie gêne...Et s'ils avaient raison ???

La popularité de ces thèses nouvelles - achevant de nous fâcher avec la perfide Albion - fit tant qu'Antoine De Caunes réalisa "Monsieur N", film brillant reprenant en les romançant les principales idées et preuves de révisoon et servi par de magnifiques acteurs...
Depuis peu, et alors que les attaques et débats contradictoires sont souvents restés jusqu'alors hors médiatisation, savamment muselés par les autorités officielles, journaux télévisés et de presse ont relayé ces "croisés" de la vérité historique en ouvrant leurs antennes et colonnes (Le Figaro, Marianne, Nice Matin, Libération, mais aussi France Inter, France 2, Europe 1 et bien d'autres...

Lorsque les médias se lancent, qui peut les arrêter ?
Va t-on apprendre enfin ce que tous les passionnés savent déjà ? Masque faux, substitution des corps, tombeau aux Invalides probablement vide ou ne contenant pas le vrai corps ? Je vous propose de partager nos connaissances sans acrimonie, car l'Histoire va vite rattraper ce qui - il y a peu encore - apparaissait comme des théories fumeuses de joyeux allumés...
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Le destin funèbre de Napoléon Ier : le voile se lève...   Ven 14 Sep 2007, 4:11 pm

Mais où serait enterré l'Empereur alors ?

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Roy
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4440
Age : 48
Localisation : Banlieue lyonnaise
Langue : Français
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: Re: Le destin funèbre de Napoléon Ier : le voile se lève...   Ven 14 Sep 2007, 5:34 pm

Nul part : l'Empereur vis toujours !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://marcywood.forumpro.fr/
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Le destin funèbre de Napoléon Ier : le voile se lève...   Sam 15 Sep 2007, 8:42 pm

Serais-tu fan d'Elvis ?

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Mercure
Membre intéressé
Membre intéressé


Masculin
Nombre de messages : 39
Age : 31
Localisation : France
Langue : Française
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: Le destin funèbre de Napoléon Ier : le voile se lève...   Sam 15 Sep 2007, 11:55 pm

Toutes les hypothèses possible et inimaginables circulent. Cependant, j'ai moi même de plus en plus de mal à croire qu'un empereur si admiré (surtout au XIXème siècle où même chez les anglais critiqué Napoléon était presque blasphème), soit mort à sur une île quasi-perdu...
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Le destin funèbre de Napoléon Ier : le voile se lève...   Dim 16 Sep 2007, 3:00 pm

MC a écrit:
Toutes les hypothèses possible et inimaginables circulent. Cependant, j'ai moi même de plus en plus de mal à croire qu'un empereur si admiré (surtout au XIXème siècle où même chez les anglais critiqué Napoléon était presque blasphème), soit mort à sur une île quasi-perdu...

Penses-tu que les Anglais l'auraient discrètement exilé en ... Angleterre ?

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Mercure
Membre intéressé
Membre intéressé


Masculin
Nombre de messages : 39
Age : 31
Localisation : France
Langue : Française
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: Le destin funèbre de Napoléon Ier : le voile se lève...   Dim 16 Sep 2007, 7:33 pm

Ca serait possible dans la mesure où se fut la dernière destination de Napoléon III. Mais je pense plutôt qu'il a quitté le vieux continent.
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Le destin funèbre de Napoléon Ier : le voile se lève...   Lun 17 Sep 2007, 6:45 am

Pour l'Amérique ou pour une colonie française ultramarine ?

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Mercure
Membre intéressé
Membre intéressé


Masculin
Nombre de messages : 39
Age : 31
Localisation : France
Langue : Française
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: Le destin funèbre de Napoléon Ier : le voile se lève...   Lun 17 Sep 2007, 1:25 pm

Aucune idée, mais je pencherais davantage pour l'Amérique quoique il devait avoir pas mal de sympathisants outre-mer m'étonnerait pas. Mais je pense pas que les anglais aurait pris le risque de voir partir Napoléon vers un territoire français avec toujousr le risque de le voir revenir.
Revenir en haut Aller en bas
Ti' Breton
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1314
Age : 56
Localisation : Antibes
Langue : Français
Emploi/loisirs : Patrimoine culturel
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: Le destin funèbre de Napoléon Ier : le voile se lève...   Lun 17 Sep 2007, 2:50 pm

En premeir lieu je vous invite à vous transporter au Musée de l'Armée, département premier empire, aux Invalides, à Paris...
On y découvre le masque mortuaire de Napoléon, dit d'Antomarchi du nom de son inventeur (le mot est faible) et là, la surprise est totale pour qui connaît un peu l'art pictural ou les descriptions de visu de l'empereur déchu...
Les traits sont émaciés, le nez aquilin, le menton fuyant, les joues creusées, la boîte crânienne plutôt étroite...Il s'agit là d'un "beau mort" - veuillez m'excuser cette expression douteuse...

Or dès 1813, et ce jusqu'aux derniers portraits, descriptifs littéraires ou caricatures, ceux qui approchèrent l'aigle déchu en firent une description assez similaire entre eux et suffisament contrastée du masque officiel pour être citée...

"L'Empereur avait pris de l'embpnpoint et de ce fait perdu beaucoup de son activité corporelle...D'une manière générale, il semblait lus âgé qu'il ne l'était alors" Capitaine de vaisseau Maitland, servant à bord du Bellerophon, navire britannique ayant transporté l'empereur et sa suite à Saint Hélène...

"Il est mal fait, petit de taille, avec une grosse tête...Sa corpulence est telle que son estomac se projette en avant considérablement...Il a de vilaines dents" Officier de bord Senhouse, servant sur le même vaisseau de ligne...

"Napoléon est de structure épaisse et vigoureuse. Son cou est court et sa tête est assez grosse...Elle est particulièrement carrée et massive des mâchoires ; il a un abondant double menton...Il est gras et son ventre se projette en avant...Peu de sourcils, les cheveux bruns, le teint blême et la chair flasque.Le nez est bien dessiné; très peu de lèvre supérieure, la bouche est belle.Ses dents sont vilaines et malpropres." Harry Burnburry, secrétaire d'Etat venu en 1815 signifier à l'illustre prisonnier son lieu de détention...

"Napoléon était petit et trapu avec la tête enfoncée dans les épaules.La figure était grasse avec un double menton ; En somme, il avait plutôt la mine d'un gros moine espagnol ou portugais que d'un héros des temps modernes" Henry, médecin britannique servant à bord du Northumberland...

Sans doute pourriez vous objecter que le climat Héllenien et le développement de son soit disant cancer (nous y reviendrons) firent maigrir de façon sensible l'illustre captif, jusqu'à perdre semble t-il de largeur au niveau de la boîte crânienne...
Sans doute pourriez vous également objecter que nous n'avons là que des descriptions subjectives et réalisées par des sujets britanniques, peu enclins à glorifier leur meilleur ennemi....

Faisons donc escale chez les proches de l'Empereur qui l'accompagnèrent tout ou partie de son calvaire sur ce rocher perdu :

"Bonaparte me pria de poser une main sur son coeur; j'essayai pendant quelques temps, mais je n'y puis découvrior aucune pulsation, ce que j'attribuai à ce que Napoléon était très gras. Ses dents de sagesse étaient toutes cariées et dessolées" Docteur irlandais O'Mehara, médecin de l'empereur témoignant en 1817, et plutôt proche du prisonnier malgré son appartenance au "camp d'en face"...

Laissons l'Aigle s'exprimer auprès du maréchal Bertrand en septembre 1817, alors qu'une immense faiblesse donne des signes avant-coureurs de la fin
"Mes jambes sont enflées ; j'ai un commencement de scorbut à la bouche ; c'est une dissolution du sang qui annonce ce qui va arriver". Mon aspect effraye tout le monde"

En 1918 la jeune et jolie Betsy Balcombe est renvoyée avec sa famille à Londres ; elle vient prendre congès de celui qu'elle nomme affectueusement "Boney" et dont elle a allégé la sollitude :
"Sa figure avait tout à fait les couleurs de la cire jaune ; ses joues formaient des replis flasques des deux côtés ; ses chevilles étaient enflées au point de faire des bourrelets par-dessus ses souliers."

Les témoignages affluent qui tous contredisent l'allure mince du premier consul décrite par "certains témoins" lors de la mort de Napoléon...
Ainsi le dernier rapport d'O'Meara avant qu'il ne soit congédié par Hudson Lowe :
"Le Général Bonaparte présente des désordres dans les fonctions hépatiques...Les jambes et les pieds sont enflés ; les gencives (on prétendera que sur son lit de mort comme en 1840 l'Empereur avait des dents magnifiques et très blanches) ont pris une apparence spongieuse, scorbutique...Trois dents étaient attaquées et noircies...Il a acquis un embonpoint encore plus considérable que celui qu'il avait en quittant l'Europe"

Fin 1820 et début 1821, année de sa mort et donc de sa "cure officielle d'amincissement pour ressembler aux traits de son futur masque", les descriptions d'Antomarchi (le légiste) et de Madame Bertrand ne protent aucun doute :
"L'Empereur paraissait aussi gras qu'un cochon de la Chine (...)
L'Empereur était lourd, il n'était âgé que de 52 ans mais il pouvait être considéré comme dix ou douze ans plus vieux ; il semble faible et chancelant dans sa marche
"

Le 5 mai 1821, après une terrible agonie, l'Empereur rend son dernier soupire, laissant le champ libre à des tractations visiblement anticipées, nous le verrons plus avant...La dernière description d'Antomarchi lors de l'autopsie précise :
"Le corps paraissait très gras. Une première incision, pratiquée de haut en bas, amontré que le sternum était recouvert de plus d'un pouce et demi de graisse et l'abdomen d'un pouce et demi ; le coeur était enveloppé d'une épaisse couche de graisse"
...Descriptif très éloignés des témoignages officiels posthumes sur l'amaigrissement de Npoléon lors de sa mort...Il est vrai qu'un cancer de l'estomac n'aurait pu s'accomoder de telles constatations... Mais le pire est à venir, et le pire va advenir avec l'affaire des masques...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le destin funèbre de Napoléon Ier : le voile se lève...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le destin funèbre de Napoléon Ier : le voile se lève...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'étrange destin de Benjamin Button
» Napoléon - espoir des Polonais
» Le Havre - Rue Cochet abbé sanvic chapeau de napoléon 1872 1875 1812 1836 1845 1866 archéologue conservateur musée des antiquités rouen
» (79) LES DEUX SEVRES archives en ligne et Cadastre Napoléonien
» Napoléon Total War

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Culture :: Histoire : de la préhistoire à nos jours :: L'époque contemporaine-
Sauter vers: