FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Le PS prêt à se mouiller pour l'élargissement de Bruxelles ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 67
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Le PS prêt à se mouiller pour l'élargissement de Bruxelles ? Empty
MessageSujet: Le PS prêt à se mouiller pour l'élargissement de Bruxelles ?   Le PS prêt à se mouiller pour l'élargissement de Bruxelles ? EmptyMer 26 Sep 2007, 1:51 pm

Source : http://www.lesoir.be/actualite/belgique/le-ps-propose-d-elargir-2007-09-25-551474.shtml

mercredi 26 septembre 2007 - dernière mise à jour le 26/09/2007 à 13h32 - Bruxelles

Le PS propose d'élargir Bruxelles

Rédaction en ligne

mardi 25 septembre 2007, 12:10

Citation :
Le groupe PS de la Chambre a annoncé, mardi, le dépôt d'une nouvelle proposition de loi visant l'élargissement de la Région bruxelloise. Philippe Moureaux, chef de file du PS bruxellois plaide pour cet élargissement.

ENTRETIEN

Vice-président du PS, chef de file des socialistes bruxellois, Philippe Moureaux plante le décor d'une négociation musclée avec la Flandre : « Ouvrons les yeux sur la réalité flamande. Il faut obtenir l'élargissement de Bruxelles, un préalable. »
Cent sept jours de crise, toujours le fossé entre Flamands et francophones

Où va-t-on ?

Nous n'avons toujours pas compris l'évolution de la Flandre du 10 juin, qui – je l'avoue – fut une surprise pour moi : le centre de gravité au Nord s'est déplacé. A côté du Vlaams Belang, qui s'est maintenu alors qu'on le disait en recul, la Liste Dedecker représente désormais le Vlaams Belang sans l'horreur du fascisme. Les Flamands qui en ont marre de l'Etat belge ont autre chose que l'extrême droite pour s'exprimer. Un tournant. Ajoutez que la progression du CD&V, due en partie à la popularité de Leterme, tient aussi au succès de la N-VA, et que le SP.A de Vande Lanotte comme le VLD de Verhofstadt, les fédéralistes donc, ont été archibattus Conclusion : ceux qui plaident la fin de la Belgique, par étapes certes, mais réelle, sont devenus une minorité tellement importante qu'elle détermine la suite des événements. Cette analyse, on ne veut pas la faire chez nous.

Mais si, on la fait

Ah oui ? Ecoutez, il y a un côté pathétique : les médias interrogent tous les deux jours un Flamand qui est pour le maintien de la Belgique ; on va chercher les Martens, les De Croo ; on sort les drapeaux ; on défile pour la Belgique Tout ça face au bulldozer flamand. Extraordinaire. Moi, je suis très heureux dans la Belgique fédérale, et je ne demande rien d'autre. Mais cela n'empêche pas d'ouvrir les yeux sur la réalité flamande.

Celle d'une Flandre homogène, qui serait d'un bloc ?

Non, j'ai parlé d'une minorité importante, autour des 40 % des suffrages, qui va déterminer les événements. En politique, quand une minorité se fait tellement envahissante, et dépasse doucement les frontières traditionnelles de l'extrémisme, elle devient l'« aile marchante ».

Laquelle va provoquer la scission de la Belgique ?

Pas tout de suite. Le projet de Leterme et du CD&V reste le projet central au Nord : vider au maximum l'Etat fédéral mais en maintenant une structure légère afin de conserver Bruxelles et le poste de Premier ministre.
Bruxelles : car ils se rendent compte que leur idée fumeuse de condominium ne sera jamais acceptée par les francophones. Le « seize » : parce que l'étiquette Belgique a de la valeur sur la scène internationale. Dans l'immédiat, ils vont rassurer les francophones par quelques déclarations émouvantes sur le maintien de la Belgique, tout en commençant à racler l'os. Ils sont en train d'obliger les francophones à discuter de matières qui sont des matières d'« essence » pour un Etat. Voilà leur cap. Mais ils y vont par étapes, en grignotant.

Scinder BHV, en quoi est-ce une « étape » pour eux ?

Ce serait faire de Bruxelles une enclave en Flandre. L'isoler territorialement. Et cela compromettrait toute possibilité pour les francophones de s'organiser dans le futur, en cas de rupture avec la Flandre. On perdrait la dernière carte dans nos mains. On resterait tout nus.

C'est un réflexe d'opposition : le PS n'est pas à la table, alors il fait monter les enchères

Si l'on prend conscience de l'évolution de la Flandre telle que je l'ai décrite – et je pense qu'intellectuellement, l'analyse est partagée bien au-delà du PS –, alors, il faut être cohérents. D'ailleurs, mon analyse est cruelle pour tous les francophones, pour tous ceux qui croient que rien ne se passe, et il y a des socialistes, bien sûr. Les francophones doivent se préparer au confédéralisme. Et avoir à l'esprit que si, en Flandre, la minorité des fameux 40 %, l'« aile agissante », approche des 50 %, il faudra se préparer au splitsing. Il paraît qu'on ne peut pas le dire

Mais dans quel scénario politique l'élargissement de Bruxelles deviendrait-il possible ? Les Flamands n'en veulent pas

Si les quatre formations francophones faisaient savoir ensemble et solennellement qu'elles sont ouvertes à la discussion avec les partis flamands, mais que celle-ci passera par l'élargissement, ce serait le point crucial. Cette déclaration ne préjugerait pas de la coalition gouvernementale. Pourquoi pas l'Orange bleue ? Qu'ils continuent. Simplement, les Flamands sauraient que l'élargissement de Bruxelles serait – sauf s'ils renoncent à la scission, évidemment – un préalable à tout accord de gouvernement, cela avec quelque partenaire que ce soit. Ce n'est plus l'heure des compromis à moitié.

Vous essayez de ramener le PS dans le jeu.

Non. En dehors des aspects communautaires, je ne pense pas que le PS ait intérêt à aller au gouvernement, qui tirera vers la droite et où il sera extrêmement difficile de faire passer un autre message.

L'idée de la tripartite ?

Je la trouve très dangereuse pour le PS, et très peu crédible pour les citoyens. Elle va tomber très vite dans l'eau de yaourt sans yaourt.

Elio Di Rupo dit que le PS est « disponible ».

Personnellement, cette disponibilité, je la vois dans un pacte francophone fort comme je l'ai décrit, et pour le reste, je ne suis pas convaincu qu'après les moments difficiles qu'on a vécus, c'est une bonne chose d'aller au pouvoir. Moi, je plaide pour l'opposition.

Et en cas de crise politique, disons, hyperprolongée ?

On n'en est pas là, mais dans une situation proche d'une crise de régime, toutes les cartes seraient rebattues, et je reviens alors au schéma des quatre francophones, MR, PS, CDH, Ecolo, qui devraient se retrouver sur la même ligne, et pourquoi pas ?, dans un même gouvernement. Pendant une période limitée.

2008-2009 ?

Par exemple. En cas de danger de naufrage, il faut que tout le monde puisse tirer sur les rames.
Ce serait une formule exceptionnelle. De sauvetage.

DAVID COPPI
(avec Belga)

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Le PS prêt à se mouiller pour l'élargissement de Bruxelles ? Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
VINCENT
Membre d'élite
Membre d'élite
VINCENT

Masculin
Nombre de messages : 756
Age : 60
Localisation : Département de la Dyle
Langue : Français
Emploi/loisirs : Militant réunioniste
Date d'inscription : 15/03/2006

Le PS prêt à se mouiller pour l'élargissement de Bruxelles ? Empty
MessageSujet: Re: Le PS prêt à se mouiller pour l'élargissement de Bruxelles ?   Le PS prêt à se mouiller pour l'élargissement de Bruxelles ? EmptyMer 26 Sep 2007, 2:59 pm

Voilà qui est intéressant. Philippe Moureaux et Elio Di Rupo sont en train de changer de discours : ils ne se font plus aucune illusion.

C'est une preuve supplémentaire de ce que je commence à subodorer : il se pourrait que nous soyons entrés dans une crise de régime...

Restons toutefois prudents.

_________________
Ami entends-tu / Le vol noir des corbeaux /
Sur nos plaines ? / Ami entends-tu / Les cris sourds du pays / Qu'on enchaîne ?
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 67
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Le PS prêt à se mouiller pour l'élargissement de Bruxelles ? Empty
MessageSujet: Re: Le PS prêt à se mouiller pour l'élargissement de Bruxelles ?   Le PS prêt à se mouiller pour l'élargissement de Bruxelles ? EmptyMer 26 Sep 2007, 3:22 pm

@VINCENT a écrit:
Voilà qui est intéressant. Philippe Moureaux et Elio Di Rupo sont en train de changer de discours : ils ne se font plus aucune illusion.

C'est une preuve supplémentaire de ce que je commence à subodorer : il se pourrait que nous soyons entrés dans une crise de régime...

Restons toutefois prudents.

Mais il y a de l'espoir !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Le PS prêt à se mouiller pour l'élargissement de Bruxelles ? Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Contenu sponsorisé




Le PS prêt à se mouiller pour l'élargissement de Bruxelles ? Empty
MessageSujet: Re: Le PS prêt à se mouiller pour l'élargissement de Bruxelles ?   Le PS prêt à se mouiller pour l'élargissement de Bruxelles ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le PS prêt à se mouiller pour l'élargissement de Bruxelles ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour les enfants d'Haïti...
» Visite obligatoire pour la CAF?
» Produits pas trop beurk pour bébé!
» petit texte pour les finissants
» Peut-t-on avoir de l'aide du gouvernement pour démarrer.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: Bruxelles et sa périphérie-
Sauter vers: