FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Appel issu du 2éme forum de la résistance sociale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Life Benjamin BALL
Nouveau membre
Nouveau membre


Masculin
Nombre de messages : 4
Age : 32
Localisation : Saint-Ouen
Langue : français
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Appel issu du 2éme forum de la résistance sociale   Sam 29 Sep 2007, 1:20 am

Appel du 2ème Forum de la Résistance Sociale
Tenu avec la participation du CILCA, FSE nationale et Paris I/IV, Groupe CRI, Mouvement lycéen de Paris, Sud-Lycéen 75 et, à titre individuel, de militants de la CGT, d'Emancipation, de la LCR et de Sud-Rail.

LES RÉFORMES DU GOUVERNEMENT NE SONT
NI AMENDABLES NI NÉGOCIABLES :

TOUS ENSEMBLE
CONSTRUISONS LA RÉSISTANCE SOCIALE !


Nous sommes des travailleurs, des lycéens et des étudiants, des militants syndicaux et politiques, des organisations syndicales et politiques. Face à l’avalanche des contre-réformes, nous avons jugé nécessaire de nous regrouper, par-delà nos différences, pour préparer une riposte capable de mettre en échec la politique du gouvernement et d’ouvrir la voie à la reconquête des acquis perdus. Les « réformes » du gouvernement ont un seul but : accroître les profits du patronat. Sa stratégie est claire : essayer de diviser les travailleurs (français/étrangers, travailleurs occupés/travailleurs privés d'emploi, privé/public, régimes général/régimes spéciaux, etc.) et d’associer les directions syndicales. Pour gagner, il faut une stratégie capable de dresser tous les travailleurs dans une riposte générale contre cette offensive réactionnaire.


UNE LISTE D’ATTAQUES SANS PRÉCÉDENT

La politique dirigée depuis des années contre les immigrés a pris une ampleur nouvelle : multiplication des rafles pour tenir les quotas d’expulsions, instauration d’un test ADN pour les demandeurs d’une mesure de regroupement familial, appel aux chefs d’établissements à dénoncer à la police les enfants sans-papiers scolarisés dans leur établissement dans le Bas-Rhin, répression féroce contre les travailleurs sans-papiers surexploités de Buffalo Grill.
Les« peines planchers » sont un nouvel élément dans l’escalade sécuritaire ininterrompue depuis plus de vingt ans qui jettent en prison toujours plus de victimes du capitalisme. Dans le même temps, Sarkozy veut continuer à dépénaliser les délits financiers commis par les patrons et conforter l’impunité des policiers, à commencer par les assassins de Bouna et Zyad, ainsi que de Lamin Dieng.

L’instauration des franchises médicales constitue elle aussi une accélération de la politique de menée par les gouvernements de « gauche » comme de droite, qui met en cause le droit de tous les travailleurs à se soigner. Les nouvelles franchises de 50 centimes d’euros par boîte de médicaments, 50 centimes d’euros par acte paramédical et 2 euros pour recours à un transport sanitaire sont, pour le moment, limitées à 50 euros par an. Mais l’expérience a montré que ce genre de franchises se multiplient et qu’une fois instaurées elles ne cessent d’augmenter. Elles s’ajoutent au forfait hospitalier, au forfait de 18 euros sur les actes chirurgicaux supérieurs à 90 euros, aux dépassements d’honoraires, etc.

L’offensive immédiate contre les régimes spéciaux de retraite, dans la logique des réformes Balladur de 1993 et Fillon de 2003, annonce l’attaque contre tous les régimes de retraite pour augmenter à 41 ou 42 ans le nombre d’annuités de cotisation nécessaire pour avoir une retraite à taux plein. Le patronat et le gouvernement veulent faire croire qu’il n’y a pas d’argent. C’est un mensonge éhonté. En plus des 40 milliards d’exonérations annuelles de cotisations sociales offertes au patronat, Sarkozy et Fillon multiplient les cadeaux aux riches : aux 13 milliards de ristournes fiscales votées cet été, ils prétendent ajouter la diminution de l’imposition des dividendes à 15%.

L’attaque contre le CDI bat son plein : Sarkozy prétend réussir là où Villepin et son CPE ont buté sur la riposte déterminée de la jeunesse et des salariés. Il est prévu d’allonger la durée de la période d’essai jusqu’à 1 an, de créer une période de « validation économique », d’instaurer un « CDI conclu pour la réalisation d’un objet précis », dont la fin serait déterminée à l’avance et pour lequel la rupture ne pourrait être « fautive » pour l’employeur, et ne pourrait, par là même, faire l’objet de contestation de la part du salarié. Il s’agit par là de fragiliser tous les salariés, de faire obstacle à leurs luttes et à leur organisation pour accroître l’exploitation.

Dans la même logique, Sarkozy a annoncé une attaque sans précédent contre le statut de la Fonction Publique. Il veut mettre en place des contrats de droit privé à la place des postes de fonctionnaires, développer l’individualisation des rémunérations pour refuser les nécessaires augmentations de salaire, diviser et discipliner les travailleurs. L’Université est le laboratoire de cette réforme : la loi Pécresse implique le développement des emplois précaires, l’instauration déguisée de la sélection dès l’entrée à la fac (procédure de pré-inscription), la soumission accrue au patronat. Les suppressions de postes massives s’accélèrent, aggravant les conditions de travail et remettant en cause la qualité des services publics.

Enfin, la remise en cause du droit de grève, pour le moment limitée au secteur stratégique des transports, est le début d’une offensive généralisée pour priver les salariés du moyen essentiel pour se défendre contre leur patron, en le privant de ses profits, l’arme de la grève. Le modèle de Sarkozy, c’est l’Allemagne, où cet été, la justice a interdit la grève des conducteurs de trains au prétexte qu’elle aurait fait subir de trop grosses pertes à la Deutsche Bahn !


UN PLAN D’ENSEMBLE DE LA BOURGEOISIE
CONTRE LES TRAVAILLEURS

C’est une offensive d’ensemble contre les travailleurs, les immigrés et la jeunesse. L’exacerbation de la concurrence sur le marché mondial ne laisse pas d’autre choix à la bourgeoisie française que d’engager une attaque brutale, surtout après la « crise » financière de l’été, expression des problèmes structurels de l’économie américaine, qui va ralentir la croissance. C’est pourquoi la direction du Parti Socialiste, entièrement convertie à l’économie de marché, partage l’essentiel de cette politique. Elle critique la méthode, l’excès de telle ou telle disposition et vote parfois symboliquement contre les textes de lois. Cependant, elle soutient les principales orientations de Sarkozy et des patrons. Qu’on en juge : Hollande reprend le leitmotiv de Sarkozy en affirmant que « la France doit travailler plus », Valls rejoint Sarkozy en se prononçant pour « privilégier aujourd’hui une immigration économique, qualifiée, en fonction de quotas », Montebourg dit en accord avec Sarkozy qu’ « il faut effectivement un allongement de la durée de cotisation et une remise en question des régimes spéciaux », Royal a clairement approuvé la loi Pécresse et déclare que « le marché nous est aussi naturel que l’air que l’on respire », Strauss-Kahn est le candidat de Sarkozy et Bush à la direction du FMI, institution de pillage des peuples dominés par l’intermédiaire de la dette et des plans d’ajustement structurels, enfin Hirsch, Bockel et le va-t-en-guerre Kouchner sont déjà devenus officiellement des hommes de Sarkozy.


DÉJOUER LE PIÈGE DES CONCERTATIONS, DE
L’ATTENTISME ET DE LA DISPERSION :
UNE STRATÉGIE POUR
VAINCRE L’OFFENSIVE DE SARKOZY

Alors que les premières réformes ont déjà été votées et que tous autres projets sont déjà prêts, le gouvernement et le MEDEF multiplient les réunions de « concertation ». C’est une vaste mascarade dont le seul objectif est de neutraliser les syndicats pendant ces mois-clés et de les associer à l’élaboration des contre-réformes. Pourtant, les directions des confédérations acceptent de participer à ces « concertations », voire les réclament, au lieu de préparer, au niveau interprofessionnel, une riposte contre l’ensemble de cette politique, seule capable de vaincre.

Pour notre part, nous pensons que les syndicats des travailleurs bénéficiant des régimes spéciaux devraient faire de leur légitime combat pour le maintien de leur retraite après 37,5 annuités de cotisation et pour la défense du droit de grève le fer de lance de la lutte de tous les travailleurs pour le retour à 37,5 pour tous, la défense du droit de grève et de tous les acquis. Les fédérations concernées devraient s’adresser largement aux autres travailleurs, aussi bien comme salariés que comme usagers des services publics, à l’image de ce qu’ont su faire les travailleurs du métro de Buenos Aires pour gagner la journée de 6h. Il faut exiger de l’État les investissements nécessaires pour un service public de qualité à des prix accessibles à tous, dénoncer la poignée de véritables privilégiés qui s’enrichissent sur le dos de tous les travailleurs et mettre en avant un programme de revendications permettant d’unifier l’ensemble des travailleurs et de la jeunesse face à la bourgeoisie et tous ses partis. Dans le même temps, les syndicats doivent appeler les travailleurs à faire pleinement usage de la force sociale que leur donne leur rôle dans la production : les cheminots peuvent paralyser les transports, les électriciens et gaziers la production par des coupures de courant, etc.

Selon nous, il n’est pas possible de défendre sérieusement les conquêtes d’hier, ni de préparer celle de demain sans s’affronter au patronat, au gouvernement et au système capitaliste lui-même, sans ouvrir la perspective d’un gouvernement pour et par les travailleurs eux-mêmes, sur le modèle de la démocratie des comités de grève. C’est aujourd’hui la responsabilité de tous organisations politiques et syndicales de classe, de tous les courants et les militants de classe, d’aider à préparer dans la plus large unité un plan de riposte à la hauteur.



Assez de cadeaux au patronat, de coups contre les travailleurs,
les étrangers et la jeunesse !

Travailleurs français, travailleurs étrangers, même combat :
abrogation de toutes les lois anti-étrangers !

Retraites : 37,5 pour tous !
À bas les franchises médicales !
Pas touche au droit de grève : abrogation de la loi sur le « service minimum » !

Assez de précarité : un CDI pour tous !
Défense du statut de la Fonction Publique !
Créations de tous les postes nécessaires !
Abrogation de la loi Pécresse ! Non à la privatisation d’EDF-GDF !

À bas l’escalade sécuritaire !
Justice pour toutes les victimes de la répression policière !

FAISONS DU JEUDI 18 OCTOBRE
LE PREMIER JOUR D’UNE GRÈVE INTERPRO !

Des initiatives commencent à être prises en ce sens. Un appel, signé par l’AGEC (EtudiantEs de Clermont-Ferrand), le Collectif des DoctorantEs de Nanterre, des militants oppositionnels de l’Unef, Emancipation tendance intersyndicale, la FSE, le Groupe CRI, les JCR, la JCRF, PSL tendance du SNASUB-FSU, Jeunes de l’Essone, Sud-Etudiant, et l’UEC, commence à tracer une perspective pour aider les étudiants à affronter victorieusement la loi Pécresse : assemblées générales, coordination nationale et grève, seules armes efficaces pour gagner, comme l’a prouvé la lutte partiellement victorieuse contre le CPE.
L’intersyndicale de la SNCF, la CGT Mines-Energie et FO EDF/GDF,… appellent à la grève le 18 octobre. Travailleurs, étudiants, lycéens, militants de différents secteurs, imposons la démocratie dans nos syndicats pour que tous appellent dans l’unité à la grève interprofessionnelle le 18 octobre, afin d’en faire le premier jour d’une grève reconductible, ouvrant la voie à une riposte d’ensemble.
Proposons partout à nos collègues de reconduire la grève. L’expérience des dernières années a prouvé que les journées d’action isolées, les prétendus « temps forts », les grèves d’un jour sont impuissants à mettre en échec le gouvernement. Seule la grève générale jusqu’à satisfaction, mettant à genoux le patronat et le gouvernement, permettra de gagner.




















______________________________________________________________________________________________________________________________
Premiers signataires : CILCA, FSE Paris I/IV, FSE, Groupe CRI, Mouvement lycéen de Paris, Sud-Lycéen 75, …

Contact : 06 08 86 73 13 ou resistancesociale@free.fr
 Site : http://resistancesociale.exprimetoi.net
Revenir en haut Aller en bas
Sheriff O'Braddy
Membre régulier
Membre régulier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 112
Age : 43
Localisation : Top Secret - Classified -
Langue : français, anglais, allemand, espagnol
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Appel issu du 2éme forum de la résistance sociale   Sam 29 Sep 2007, 9:15 am

    Mais oui, t'as "raison", mon coco ...

    Tu te crois où ici ? Qu'est-ce que je m'en cogne de ton appel à la noix. Tu ferais mieux de bosser que d'emmerder le peuple.

    Parce que tu vois, pendant que toi et tes collègues gauchos vous pensez à la grève, il y en a qui se lèvent tôt pour TRAVAILLER.

_________________
"La loi doit avoir autorité sur les hommes, et non les hommes sur la loi." - Pausanias.

Revenir en haut Aller en bas
http://lemondeenquestions.forumactif.com/index.htm
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16064
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Appel issu du 2éme forum de la résistance sociale   Sam 29 Sep 2007, 8:24 pm

Restons courtois s'il-vous-plait !
Le webmestre

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Sancugat
Membre intéressé
Membre intéressé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 46
Age : 80
Localisation : Poitou-Charentes. FRANCE
Langue : Français
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: Appel issu du 2éme forum de la résistance sociale   Lun 01 Oct 2007, 7:10 pm

C'est une péripétie du discours troskyte et de l'antagonisme entre ses multiples chapelles.
La plupart des groupuscules cités comme appelant au 2ème Forum de la Résistance Sociale, ont pour origine le Groupe CRI (Communiste
Révolutionnaire Internationaliste).Les militants du CRI, sont pratiquement les seuls à animer le CILCA (Courant Intersyndical Lutte de Classe Antibureaucratique).

Le CRI est né de diverses scissions survenues au sein des organisations troskytes.
Il se donne pour but
Citation :
a construction d'une Internationale communiste révolutionnaire, la IVe Internationale, assurant théoriquement et pratiquement la continuité du communisme révolutionnaire qui s'est développé au sein de la Ière Internationale, animée notamment
par Marx et Engels, au sein de la IIe Internationale avant sa dégénérescence réformiste, ses trahisons contre-révolutionnaires et sa transformation en appareil bourgeois, et au sein de la IIIe Internationale, l'Internationale communiste fondée notamment par Lénine et Trotsky,
avant sa dégénérescence stalinienne contre-révolutionnaire.

Le Groupe CRI est né du constat que la IVe Internationale, fondée par Léon Trotsky en 1938, n'avait jamais été construite, bien que, depuis
lors, dans des dizaines de pays, des centaines de groupes et
d'organisations et des dizaines de milliers de militants s'y soient employés, méritant comme tels tout notre respect, quelles que soient les erreurs, les faiblesses et les fautes plus ou moins graves qu'on peut leur reprocher. Au-delà des circonstances objectives, notamment la toute-puissance
despotique des règnes stalinien et social-démocrate sur le mouvement ouvrier pendant des décennies, toutes les organisations qui se sont réclamées du combat pour la IVe Internationale ont été incapables de la construire.


Le CRI se déclare opposé, au capitalisme bien sûr, mais aussi à

Citation :
LCR, dont la direction est centriste-droitière, constamment opportuniste à l'égard du réformisme en général, de l' « altermondialisme » en particulier, voire de l'Organisation des Nations unies, sans parler de son appel à voter Chirac en 2002 ; du CCI « lambertiste » auquel se réduit pratiquement le PT, et dont la direction est centriste-trade-unioniste (para-syndicale), constamment opportuniste à l'égard de la
bureaucratie syndicale
(notamment de FO) et de plus en plus nationaliste ; et de LO, dont la direction est centriste-attentiste, économiste (sans
perspective politique concrète), parfois gauchiste, toujours électoraliste et finalement incapable de rompre avec une sorte de culte paralysant du PCF considéré comme « le parti de la classe ouvrière ».
http://groupecri.free.fr/article.php?id=2
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16064
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Appel issu du 2éme forum de la résistance sociale   Lun 01 Oct 2007, 8:37 pm

Il ne faut pas avoir peur de ces gens qui ne représentent plus qu'eux-mêmes depuis que SARKOZY a laminé les extrêmes !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ti' Breton
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1314
Age : 55
Localisation : Antibes
Langue : Français
Emploi/loisirs : Patrimoine culturel
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: Appel issu du 2éme forum de la résistance sociale   Mar 02 Oct 2007, 8:38 am

non seulement il ne faut pas en avoir, peur, mais je propose qu'on le laisse librement s'exprimer, la désuétude et le vide sidéral de ses propos ne sera que bénéfice pour ceux qui ont les pieds sur terre....Vive les partis de ce type ! ils nous promettent de rester longuement au gouvernement !
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16064
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Appel issu du 2éme forum de la résistance sociale   Mar 02 Oct 2007, 9:21 am

Exact ! Ils prèchent dans le désert mais sans avoir le charisme de Jésus !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Sancugat
Membre intéressé
Membre intéressé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 46
Age : 80
Localisation : Poitou-Charentes. FRANCE
Langue : Français
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: Appel issu du 2éme forum de la résistance sociale   Mar 02 Oct 2007, 6:01 pm

Ce qu'il y a d'incompréhensible pour quelqu'un d'extérieur à la nébuleuse trotskysite, c'est le rythme des scissions.Chaque scission est inmanquablement suivie d'une nouvelle scission qui en entraine une autre, le trotskysme se divisant ainsi à l'infini. A croire qu'une mentalité groupusculaire, lui est consubstanstielle.
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16064
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Appel issu du 2éme forum de la résistance sociale   Mar 02 Oct 2007, 9:23 pm

C'est pour entretenir le "flou artistique" !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Appel issu du 2éme forum de la résistance sociale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Appel issu du 2éme forum de la résistance sociale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Appel aux amies belge du forum ;)
» introduction à la psychologie sociale
» Vivre en société ou non
» SOS, besoin d'aide pour répondre à un appel d'offre
» Appel à témoignages pour ceux qui ont déjà travaillé en BU

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: