FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Réchauffement entre les deux Corées

Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 67
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Réchauffement entre les deux Corées Empty
MessageSujet: Réchauffement entre les deux Corées   Réchauffement entre les deux Corées EmptyMar 02 Oct 2007, 11:36 am

Source : http://fr.news.yahoo.com/afp/20071002/tts-coreenord-coreesud-sommet-prev-c0b8383_1.html

Le président sud-coréen franchit symboliquement la frontière intercoréenne

Par Par Simon MARTIN AFP - Mardi 2 octobre, 07h17 - SEOUL (AFP)

Citation :
Le président sud-coréen Roh Moo-Hyun a très symboliquement franchi à pied la ligne de démarcation séparant les deux Corées, illustrant une volonté de réconciliation avec Pyongyang, où il été accueilli mardi par son homologue Kim Jong-Il dans le cadre d'un rare sommet.

Les deux hommes se sont serré la main lors d'une cérémonie à laquelle assistaient des centaines de personnes.

Dans une entorse apparente au protocole, le numéro un nord-coréen, dont les apparitions télévisées sont rares, est venu à la rencontre de son invité et de son épouse qu'il a accompagnés le long d'une garde d'honneur.

Vêtu de son traditionnel ensemble havane, le "Cher Leader" Kim Jong-Il n'était pas censé être présent à l'arrivée de son hôte, un rôle initialement dévolu au numéro deux du régime, Kim Yong-Nam.

En toile de fond, la foule scandait: "Longue vie ! Longue vie!" en agitant des bouquets de la fleur nationale rose vif, connue sous le nom de "Kimjongilia".

"Notre histoire douloureuse nous rappelle l'importance de la paix", a déclaré le président sud-coréen dans un communiqué diffusé à son arrivée.

"Le temps est venu pour le Sud et le Nord de se donner la main pour écrire une nouvelle page d'histoire pacifique", a ajouté Roh Moo-Hyun.

Un peu plus tôt, il avait traversé à pied la ligne de démarcation démilitarisée séparant les deux Corées dans un geste de réconciliation.

"Je traverse cette ligne interdite en tant que président", a-t-il lancé dans un message télévisé diffusé peu avant sa traversée.

Ce geste est une première pour un chef d'Etat sud-coréen.

M. Roh a franchi la ligne de démarcation à proximité du célèbre village de Panmunjom. Ce village neutre où fut signé l'armistice à l'issue de la guerre de Corée (1950-53) est situé au coeur de la zone démilitarisée (DMZ, longue d'environ 240 km) établie à la fin du conflit pour consacrer la partition entre un Nord sous influence soviétique et un Sud soutenu par les Etats-Unis.

Cette zone tampon concentre le plus grand nombre de troupes au monde.

Lundi, le président Roh avait mis l'accent sur son désir de paix avec le Nord. Les deux pays n'ont conclu qu'un armistice et non un traité de paix à l'issue du conflit qui les a opposés. Ils sont donc toujours théoriquement en guerre.

"Je donnerai la priorité à l'établissement de la paix dans la péninsule coréenne", a promis lundi M. Roh lors d'un discours prononcé à l'occasion de la fête des forces armées sud-coréennes.

Si ce sommet bilatéral, qui dure jusqu'à jeudi, n'est pas censé être une plateforme de dialogue pour les discussions sur le nucléaire, celles-ci ne manqueront pas de figurer en bonne place.

"Je ferai tout mon possible pour faire de ce sommet un vecteur du succès des discussions à six et contribuer à la paix sur la péninsule coréenne et dans l'asie du Nord-Est", a ajouté M. Roh.

La rencontre à Pyongyang survient alors que le Nord semble progresser sur la voie de sa dénucléarisation dans le cadre d'un accord international à six pays (deux Corées, Etats-Unis, Japon, Chine et Russie) signé le 13 février à Pékin. Le régime communiste a procédé à la fermeture mi-juillet de son principal site nucléaire, acceptant de déclarer tous ses programmes nucléaires et de démanteler toutes ses installations existantes.

Mais si important soit-il en terme d'image, les analystes ont douté de la réelle portée de ce face à face convoqué à la demande du président sud-coréen dont le mandat s'achève en fin d'année.

La tenue de ce sommet à deux mois d'une élection présidentielle, alors que le président Roh est en chute libre dans les sondages, a fait naître des soupçons sur les arrières-pensées du parti Uri au pouvoir (centre gauche) accusé de vouloir faire un "coup" politique.

(suite)

Source : http://fr.news.yahoo.com/rtrs/20071002/twl-coree-sommet-41953f5_1.html

Le président sud-coréen rencontre Kim Jong-il à Pyongyang

Par Jack Kim Reuters - Mardi 2 octobre, 07h01 - FRONTIERE ENTRE LES DEUX COREES (Reuters)

Citation :
Le président sud-coréen Roh Moo-hyun est arrivé mardi à Pyongyang, où il a été accueilli par Kim Jong-il, à l'occasion du second sommet intercoréen depuis la partition de la péninsule.

Les Nord-Coréens, vêtus de leurs plus beaux atours, ont agité des fleurs en plastique rose et rouge à l'arrivée de Kim puis ils ont acclamé le dirigeant sud-coréen lorsque ce dernier est sorti de la voiture que lui a été fournie par le régime nord-coréen.

Kim, le visage grave, a ensuite serré la main de son hôte.

Roh avait auparavant traversé à pied la Zone démilitarisée (DMZ) qui sépare les deux Corées, devenant le premier président sud-coréen à franchir l'une des frontières les plus militarisées au monde.

"Je traverse cette ligne de division interdite", a déclaré le président sud-coréen qui a franchi à pied une bande jaune de 80 centimètres de large sur laquelle étaient inscrits les mots "paix et prospérité".

"(...) Cette ligne est le mur qui a divisé notre nation pendant un demi-siècle. A cause de ce mur, notre nation a éprouvé tant de souffrances", a-t-il ajouté.

Roh, dont le mandat s'achève dans cinq mois, a dit qu'il voulait mettre à profit ce sommet pour avancer vers la paix et parvenir, peut-être, à un accord de désarmement entre les deux pays qui sont toujours techniquement en guerre.

"J'ai l'intention de concentrer mes efforts sur l'obtention de progrès significatifs qui permettront la conclusion d'un accord de paix et favoriseront le développement économique", a déclaré Roh lundi lors d'une allocution à la télévision.

Selon des analystes, Séoul pourrait s'engager à verser plusieurs milliards de dollars pour aider à reconstruire l'économie nord-coréenne.

La plupart des Sud-Coréens sont partisans de la réunification, mais selon un sondage récent, 75% d'entre eux prôneraient un processus lent et graduel, une "unification échelonnée" selon l'expression d'un analyste.

AIDE ÉCONOMIQUE

Pour les détracteurs du président sud-coréen, ces trois jours de discussion à Pyongyang sont tout au plus symboliques. Selon eux, le sommet est davantage destiné à doper la popularité de la formation libérale du président sud-coréen, dont les candidats sont pour l'instant en mauvaise posture à quelques mois de l'élection présidentielle de décembre.

La Constitution interdit à Roh de briguer un second mandat.

Le premier sommet entre les deux Corées, en juin 2000, avait été considéré comme un événement historique qui avait permis aux deux rivaux de rompre la glace et de lancer des projets économiques et humanitaires.

Cette fois-ci, les attentes sont moins grandes, sans doute en raison du flou qui entoure le programme des discussions et des doutes sur l'influence réelle que pourra avoir Roh sur son homologue nord-coréen. Les questions qui fâchent comme le nucléaire ou les droits de l'homme ne devraient pas être abordées.

Le fait que le deuxième sommet ait lieu une nouvelle fois à Pyongyang, bien que les deux parties aient convenu en 2000 que Kim se rendrait la prochaine fois en Corée du Sud, est à ce titre peu encourageant.

"Cette visite renforce également la légitimité de Kim Jong-il", estime Ralph Cossa, du groupe de réflexion CSIS. "En acceptant une fois encore de se rendre au Nord, les dirigeants sud-coréens contribuent à donner de Kim Jong-il l'image du 'véritable' empereur coréen (...)", a-t-il ajouté.

Lorsqu'il a franchi la ligne de démarcation, Roh a été accueilli par des femmes en tenue traditionnelle qui lui ont offert des fleurs. Il est ensuite remonté dans sa limousine pour faire route vers Pyongyang.

Pendant son trajet de la frontière à Pyongyang, la retransmission audiovisuelle a été interrompue. Elle a été rétablie à son arrivée dans la capitale nord-coréenne où les diffuseurs sud-coréens peuvent envoyer des images par satellite grâce à des créneaux ouverts par Séoul spécialement pour ce sommet.

Le sommet doit durer jusqu'à jeudi et les premières discussions officielles entre Roh et Kim Jong-il sont prévues mercredi.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Réchauffement entre les deux Corées Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 67
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Réchauffement entre les deux Corées Empty
MessageSujet: Re: Réchauffement entre les deux Corées   Réchauffement entre les deux Corées EmptyJeu 04 Oct 2007, 6:47 am

Source : http://fr.news.yahoo.com/ap/20071004/twl-coree-nord-sud-sommet-2f4e741_1.html

Sommet intercoréen: Séoul exprime sa satisfaction

Par Kwangtae Kim AP - il y a 1 heure 11 minutes SEOUL

Citation :
La Corée du Nord et la Corée du Sud se préparaient à un sommet très important jeudi. Il était attendu comme le symbole d'un pacte de paix et de coopération économique construit sur la réconciliation entre les deux Corées, un processus entamé avec la première rencontre des leaders des deux pays en 2000.

Le Coréen du Nord Kim Jong Il et le président de Corée du Sud Roh Moo-hyun devaient ainsi signer un accord avant de partager un déjeuner d'adieu à Pyongyang, a rapporté le porte-parole du président de Corée du Sud Kim Jeong-seob aux journalistes à Séoul.

Aucun détail supplémentaire n'a été fourni sur le contenu de la déclaration, mais il est probable qu'elle prône la paix dans la péninsule divisée et qu'elle encourage la coopération économique entre le Nord et le Sud.

Séoul a affiché sa satisfaction mercredi après les premières discussions au sommet avec Pyongyang depuis sept ans.

AP

ar/v86

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Réchauffement entre les deux Corées Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
Réchauffement entre les deux Corées
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: Europe, grandes puissances, organisations internationales, conflits divers, terrorisme, espionnage, armes et armement :: Reste du Monde-
Sauter vers: