FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Troubles en Géorgie

Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 67
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

Troubles en Géorgie Empty
MessageSujet: Troubles en Géorgie   Troubles en Géorgie EmptyVen 09 Nov 2007, 9:07 pm

Source : http://fr.news.yahoo.com/afp/20071109/twl-georgie-politique-prev-c99dde2_5.html

La Géorgie maintient l'état d'urgence malgré les critiques des Occidentaux

Par Par Karim TALBI AFP - il y a 47 minutes TBILISSI (AFP) -

Citation :
La Géorgie, sourde aux appels des Occidentaux, a maintenu vendredi l'état d'urgence proclamé par son président Mikheïl Saakachvili dans la foulée des heurts violents entre policiers et manifestants d'opposition qui ont terni son image de démocrate.

Les 149 députés présents (le Parlement en compte 235) ont approuvé à l'unanimité le décret présidentiel signé mercredi soir par le président.

Il s'agissait d'un vote technique, le décret devant être approuvé par le Parlement dans les 48 heures suivant sa signature. Faute d'approbation, il aurait cessé de s'appliquer dans la soirée.

La chef de l'administration présidentielle Ekaterina Charachidzé a cependant assuré que l'état d'urgence serait levé "bien avant" la date butoir du 22 novembre, sans préciser quand.

Depuis l'annonce d'une présidentielle anticipée par le président géorgien et les déclarations de l'opposition appelant la population au calme, les Occidentaux pressent Mikheïl Saakachvili, considéré comme leur allié dans la région, de lever au plus vite l'état d'urgence.

"Ces mesures sont nécessaires pour restaurer l'environnement démocratique indispensable à la tenue d'élections et d'un référendum", avait ainsi estimé Washington jeudi soir.

Vendredi, le Quai d'Orsay a souhaité une levée "très rapide" de l'état d'urgence.

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov s'est pour sa part dit inquiet des "risques d'aggravation" de la situation dans les régions séparatistes géorgiennes pro-russes d'Abkhazie et d'Ossétie du Sud après l'instauration de l'état d'urgence. Moscou soutient politiquement et militairement ces deux régions, dont la plupart des habitants ont des passeports russes.

Deux jours après la répression violente des manifestations de l'opposition, le ministère de l'Intérieur géorgien a par ailleurs reconnu pour la première fois des "abus" de la police anti-émeute.

"Les images télévisées montrent que dans certains cas, la police a abusé de ses pouvoirs. Il y aura une enquête et ceux qui ont outrepassé leurs pouvoirs seront punis", a affirmé le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Chota Outouachvili.

Après moins d'une semaine de contestation, la police avait dispersé mercredi les manifestants à coups de matraques, de gaz lacrymogènes et de flash-balls. Plus de 500 personnes avaient sollicité une aide médicale.

Dans la foulée, le président avait décrété un état d'urgence de 15 jours, avant de lâcher du lest en annonçant jeudi la tenue d'une présidentielle anticipée le 5 janvier.

Depuis deux jours, les chaînes privées les plus regardées, notamment Roustavi-2 (pourtant pro-gouvernementale), ont interdiction de diffuser des bulletins d'informations. Quant à Imedi, principale chaîne d'opposition, elle est muette depuis que des membres des forces spéciales ont fait irruption dans ses locaux et fermé l'antenne. Les radios sont quant à elles réduites à passer de la musique et les journaux soumis à la censure. Les droits de réunion, de grève et de rassemblement sont interdits.

Sur le terrain judiciaire, le Parquet général de Géorgie a annoncé que Badri Patarkatsichvili, un oligarque opposant au président Mikheïl Saakachvili, était soupçonné d'avoir comploté pour le "renversement" du pouvoir lors des manifestations.

M. Patarkatsichvili, qui contrôle avec le géant des médias News Corporation de Rupert Murdoch la chaîne Imedi, finance l'opposition qui va devoir s'unifier derrière un candidat unique pour avoir des chances de battre M. Saakachvili.

En annonçant la tenue d'une présidentielle anticipée, le président géorgien a été au-delà des attentes de l'opposition qui réclamait simplement l'organisation de législatives au printemps.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Troubles en Géorgie Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
Troubles en Géorgie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des mamans d'enfants aux troubles autistiques ?
» RECHECHE LES TROUBLES DE LA PAROLE ET DE LA DEGLUTITION DANS LA MALADIE DE PARKINSON
» Trouble du sommeil... à 18 mois ?
» Troubles obsessionnels compulsifs???
» identifier les sources de nos troubles alimentaires afin de rétablir une relation plus saine avec la nourriture

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: Europe, grandes puissances, organisations internationales, conflits divers, terrorisme, espionnage, armes et armement :: Reste du Monde-
Sauter vers: