FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les pétroliers promettent à nouveau de modérer les prix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Les pétroliers promettent à nouveau de modérer les prix   Sam 10 Nov 2007, 8:48 pm

Source : http://fr.news.yahoo.com/afp/20071110/tts-petrole-carburants-gouvernement-prev-c1b2fc3_2.html

Carburants: les pétroliers promettent à nouveau de modérer les prix

Par Par Anne RENAUT et Laurent BANGUET AFP - il y a 2 heures 38 minutes PARIS (AFP) -

Citation :
Le gouvernement a annoncé samedi un doublement de la prime à la cuve de fioul pour les ménages les plus modestes tandis que les distributeurs pétroliers n'ont fait que renouveler leur promesse de freiner l'envolée des prix des carburants à la pompe.

A l'issue d'une réunion à Bercy, les distributeurs pétroliers, notamment le premier d'entre eux Total, ont réitéré "leur engagement à modérer leurs prix de revente" des carburants à la pompe face à la flambée des cours du brut, selon les mêmes modalités que les années précédentes, a déclaré la ministre de l'Economie, Christine Lagarde.

Mme Lagarde a toutefois annoncé le doublement de la "prime à la cuve" dont bénéficient les ménages les plus modestes qui se chauffent au fioul. En 2006, quelque 475.000 ménages ont perçu cette prime de 75 euros, qui sera portée prochainement à 150 euros, pour un coût total d'environ 70 millions d'euros.

Il ne s'agit que de "déclarations de bonne volonté", a jugé l'association de consommateurs UFC-Que Choisir, non conviée à la réunion, favorable à une taxe sur les profits des groupes pétroliers pour financer des transports alternatifs.

De son côté, Stéphane Le Foll, bras droit du premier secrétaire du PS, François Hollande, a dénoncé une "gesticulation médiatique" en soulignant que "rien n'est fait sur la TIPP (taxe intérieure sur les produits pétroliers) flottante, rien n'est annoncé sur les chèques transport (...) rien non plus n'est engagé sur une fiscalité exceptionnelle".

"Tous les opérateurs ont réaffirmé leur stratégie visant à assurer les prix les plus bas" et à ne pas profiter de la hausse du pétrole brut pour gonfler leurs marges, s'est félicitée Christine Lagarde.

En 2005 et 2006, Total s'était engagé à répercuter "immédiatement" à la pompe les baisses du prix du brut et à "lisser" sur plusieurs semaines les hausses.

Côté grandes surfaces, qui pèsent 57% des ventes, le groupe Leclerc va "rester le plus proche possible des prix coûtants", a indiqué Thierry Forien, directeur adjoint de sa société d'importation pétrolière, pour "maintenir le pouvoir d'achat des clients".

Beaucoup de grandes surfaces vendent le carburant à prix coûtant comme produit d'appel, et ne sont pas en mesure de lisser les variations de prix du brut, a-t-il souligné.

Selon l'Union française des industries pétrolières, le prix hors taxe des carburants français est "le plus bas d'Europe" grâce à la concurrence. Pour la favoriser, Bercy renvoie les automobilistes vers son site internet, www.prix-carburants.gouv.fr qui recense les prix communiqués par les stations-service.

Mme Lagarde a souligné en outre que la hausse des prix des carburants en France (+14% à 16%) était nettement plus modérée que celle des prix du pétrole (+80%) depuis janvier, alors que le baril de brut à New-York s'approche des 100 dollars.

"Pour faire baisser ces prix à la pompe, il faut faire baisser le prix du baril et ce n'est pas ici que ça va se passer (...) Il faut produire plus", a argumenté le directeur général de Total, Christophe de Margerie.

A ce sujet, Mme Lagarde va demander, dès la semaine prochaine, à ses partenaires de l'Union européenne et du G20 que les pays producteurs augmentent leur offre.

Mme Lagarde a une nouvelle fois exclu de revenir sur les taxes appliquées aux carburants, qui représentent une grande part de leur prix (entre 53% et 62%) et une importante recette pour l'Etat. Un allègement viendrait en outre contredire les promesses du gouvernement de réduire les émissions de CO2.

Les recettes de l'Etat n'ont pas augmenté avec la hausse des prix car la principale taxe appliquée aux carburants, la TIPP, est fixe et porte sur les volumes, a insisté la ministre.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
Les pétroliers promettent à nouveau de modérer les prix
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un nouveau job internet pour le prix de 2 cafés
» un nouveau site t'entraide
» NOUVEAU DISPATCHING
» Du nouveau chez les transats ????
» Après le Godetia, y-aura-t-il un nouveau BSL ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: