FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aider la justice en réformant la carte judiciaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sancugat
Membre intéressé
Membre intéressé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 46
Age : 80
Localisation : Poitou-Charentes. FRANCE
Langue : Français
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Aider la justice en réformant la carte judiciaire   Lun 19 Nov 2007, 10:25 am

Dans un manifeste intitulé "aider la justice en réformant la carte judiciaire", cent un députés UMP apportent leur soutien à la réforme de la carte judiciaire engagée par la garde des Sceaux, Rachida Dati.

Citation :
Héritée de l’Ancien Régi­me, modifiée à la marge par les Républiques
successives, arrêtée dans sa configuration actuelle en 1958, la carte
judiciaire ne répond plus aux besoins des justiciables. Ce constat,
tout le monde le fait depuis longtemps. Les gardes des Sceaux de la Ve
République, de gauche comme de droite, les membres de la commission
d’enquête dite d’Outreau, toutes tendances confondues, les partis
politiques, du parti socialiste à l’UMP, les magistrats et les avocats,
leurs organisations syndicales aussi.
Tous pourront
d’ailleurs reconnaître une qualité à madame Dati, celle d’avoir eu hier
la volonté et aujourd’hui le courage et la détermination de s’attaquer
enfin à ce sujet sensible, de passer de la parole aux actes et
d’ignorer les conservatismes qui lui proposent de ne rien changer.

Passons
sur les critiques habituelles, toujours avancées quand le gouvernement
réforme : nous accepterions bien des changements, mais votre méthode
pour y parvenir est mauvaise. Chacun sait que cet argument conduit à
l’immobilisme. Les questions de forme ne doivent pas cacher les
questions de fond. La France de 1958 n’est pas celle de 2007.
L’exode rural et l’urbanisation du pays, le développement des
infrastructures de transport, les nouveaux moyens de communication font
apparaître une organisation judiciaire en décalage avec le pays tel
qu’il est et quelques chif­fres sautent aux yeux :
– 54 tribunaux
de grande instance ont un nombre de magistrats inférieur à 10, chiffre
notoirement insuffisant pour assurer aisément la collégialité ou la
spécialisation du traitement des contentieux complexes ;
– 187 tribunaux d’instance ont une activité insuffisante pour un magistrat à temps plein ;
-dans 6 départements, les affaires commerciales ne sont pas jugées par
une même juridiction. Une partie du département relève de la compétence
d’un tribunal de commerce alors que pour l’au­tre, à quelques
kilomètres de là, c’est un tribunal de grande instance statuant en
matière commerciale qui sera compétent.

Il est temps de répondre à un objectif politique clairement défini : assurer à tous les justiciables, notamment les victimes, un service efficace et rapide par un redéploiement des moyens de justice.

Sollicités pour apporter l’éclairage de leur expérience, les chefs de cour d’appel ont proposé, après avoir recueilli l’avis des professionnels et des élus locaux, une nouvelle carte. Aujourd’hui, les décisions annoncées sont le fruit d’une synthèse réfléchie visant à concilier ces avis avec l’objectif à
atteindre. Le respect de cet objectif entraîne naturellement une
réorganisation des tribunaux qui concentre et regroupe les forces de la
justice pour qu’elle soit plus efficace et mieux rendue.

Si on veut bien la lire et la comprendre, la réforme de la carte judiciaire,
proposée par madame Dati, remplit des objectifs clairs au service des
justiciables :
– elle instaure des juridictions de taille suffisante pour permettre la spécialisation des magistrats dans les contentieux complexes ; en cela, elle répond à l’exigence des justiciables qui veulent une justice de meilleure qualité ;
– elle permet la collégialité en dotant les juridictions d’un nom­bre de magistrats suffisant. C’est une garantie pour les libertés individuelles
(collégialité de l’instruction) mais aussi pour la qualité des décisions rendues
– elle répond au souhait de mettre un terme à l’isolement des magistrats exposés à la complexité du droit ou à la lourdeur de décisions que la solitude rend pesante ;
– elle permet de réduire les délais de jugement en affectant des moyens matériels et des moyens humains là où les contentieux sont les plus nom­breux. C’est une réponse appropriée aux exigences des justiciables qui se plaignent des lenteurs de la justice.
http://www.valeursactuelles.com/public/valeurs-actuelles/html/fr/articles.php?article_id=1121
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16064
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Aider la justice en réformant la carte judiciaire   Lun 19 Nov 2007, 10:33 am

Il était en effet temps de toiletter tout ce petit monde judiciaire si ancré à ses privilèges !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
Aider la justice en réformant la carte judiciaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» carte judiciaire
» PETITION POUR M'AIDER A ATTAQUER LA MDPH ET LA CPAM EN JUSTICE
» Pouvez-vous m'aider à choisir un siège auto ?
» La Justice et l'Injustice
» Justice à l'américaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: