FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 La reconstitution de l'hymen

Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 67
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

La reconstitution de l'hymen Empty
MessageSujet: La reconstitution de l'hymen   La reconstitution de l'hymen EmptyMer 06 Fév 2008, 9:22 am

Source : http://www.ps.be/Source/PageContent.aspx?ParentID=884&MenID=5124&EntID=1

Isabelle Emmery :

Citation :
Non, la reconstitution de l’hymen n’est pas un combat féministe et encore moins un phénomène de mode !

Le débat sur la reconstitution de l’hymen que Le Soir a amorcé dans ses colonnes a donné lieu à nombreuses réactions. Par rapport à ce qui a pu se dire et s’écrire, je ne peux en tant que femme politique de gauche et laïque rester muette dans ce débat. Je pensais que cette quête de la virginité était d’un autre âge … et que cela n’intéressait plus personne. Je m’aperçois aujourd’hui qu’il n’en est rien.

La question est de savoir s’il est acceptable dans une société comme la nôtre de recourir à ce type de pratique ? A cette question, je crois qu’il faut dissocier la réponse médicale de celle qui doit être apportée par les responsables politiques.

Sur le plan médical, j’entends bien qu’il faut pouvoir répondre à la détresse d’une femme en demande et éviter à tout prix que la patiente qui consulte soit rejetée et doive se tourner vers des lieux moins officiels.

Mais, le monde politique ne peut faire reposer sur le seul corps médical l’aspect éthique du phénomène. Il s’agit aussi d’analyser ces demandes de reconstitution de l’hymen comme un fait de société et à ce titre, je me sens en tant que parlementaire un devoir d’intervention.

Car que recouvre en fait l’apparition de ce phénomène ? Et n’est-il pas lié à d’autres constats ? Pour ma part, je ne peux me résoudre à l’isoler de la recrudescence du port du voile sur base contrainte mais aussi du recours de plus en plus fréquent de certains parents aux certificats médicaux qui interdisent aux filles de fréquenter la piscine ou les voyages scolaires et qui mettent ainsi à mal le principe de mixité dans nos écoles ?
La reconstitution de l’hymen est un des aspects de ce problème plus vaste. Et il n’a rien à voir, quoiqu’en disent certains, avec un combat féministe. Il ne s’agit pas ici de se demander si, oui ou non, la femme est maître de son corps. Et certainement pas de comparer la reconstitution d’un hymen à une chirurgie esthétique pour répondre à une quelconque mode.

Il faut porter, selon moi, le débat sur le plan des valeurs ! Et ces valeurs en l’occurrence n’ont rien à voir avec un combat féministe qui réduirait ses forces aux seules femmes. C’est un combat qui doit être porté par l’ensemble de notre société démocratique et qui s’appelle émancipation, égalité et respect.

Je ne puis d’un côté légiférer pour plus d’égalité en demandant aux différents exécutifs d’être constamment attentifs à la politique des genres et, de l’autre, rester silencieuse face à une telle provocation. A l’heure aussi où les relations entre filles et garçons se dégradent dans nos écoles, où elles sont de plus en plus empreintes de violence et d’incompréhension, où la vie affective de nos adolescents est souvent extrêmement pauvre, pouvons-nous faire comme si… tout allait bien ? Non, tout ne va pas bien et la diversité culturelle ne peut mener à un déni de nos valeurs.

Ce « vivre ensemble » qui fait maintenant heureusement recette dans les conférences et colloques doit nous mener à trouver ce que les québécois, dans leur langage si fleuri, appellent les « accommodements raisonnables ». Depuis des mois, la télévision québécoise s’est emparée du débat et, à l’aide de personnalités reconnues, elle tient en haleine toute une population dont l’ambition doit être la nôtre : celle d’une réflexion qui doit mener notre société multiculturelle à définir ce que nous pouvons accepter en termes de traditions culturelles ou religieuses sans mettre à mal les valeurs fondamentales qui appartiennent à une démocratie émancipatrice des genres. Serions-nous plus frileux que nos voisins canadiens ? Je ne le crois pas et je suis intimement convaincue que, dans chacune de nos communautés, il y a des personnes aptes à nouer le dialogue. Lorsqu’on constate le succès que remporte l’édition belge du « Guide du Respect » de Ni Putes Ni Soumises, on se dit que le poids des traditions, ça ne vaut rien. Je suis émerveillée par le courage de ces jeunes bénévoles issues de cultures différentes qui avec énergie et enthousiasme vont au devant des stéréotypes et des nouveaux archaïsmes véhiculés par notre société. Soyons aussi courageux qu’eux et ne nous laissons pas enfermer dans ce fatalisme dont j’entends trop souvent l’expression.

Ce combat, pas facile à mener, parce qu’il fait osciller certains entre le soi-disant goût de la liberté individuelle et les choix de société, n’est pas un combat de femmes ou de mode. Non, c’est celui de la lutte contre l’obscurantisme, parfois déguisé, qui doit nous rendre vigilants. Si la virginité peut être un choix de vie, il ne faut pas qu’elle soit imposée par la force ou la pression. Tout comme les mariages forcés ou la pratique de l’excision unanimement combattus par les associations de défense des droits de l’Homme, l’acceptation du recours à la reconstitution de l’hymen nous ferait reculer des siècles en arrière. Cela, personnellement, je ne peux m’y résoudre par égard pour les « passeurs de frontières* » et par désir d’une société meilleure dans laquelle tradition n’est pas synonyme de fatalité, pour les générations qui nous suivront.

Isabelle Emmery - Députée socialiste à la Région bruxelloise et à la Communauté française

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
La reconstitution de l'hymen Maquet24
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
La reconstitution de l'hymen
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Honfleur 3945 - Graignes 44
» Reconstitution du 517th PRCT dans les Alpes Maritimes...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Agora :: Sujets de réflexion-
Sauter vers: