FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Municipales : réflexions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Municipales : réflexions   Lun 17 Mar 2008, 9:26 am

Lorsque j'entends qu'il y a eu une "déferlente rose" en France le 17 mars 2008 aux municipales, je me demande s'il ne faut pas relativer les choses ? En effet, la droite (des villes) n'a obtenu que 47,5% des intentions de vote contre 49% pour la gauche (des villes), soit 1,5% d'écart ! De plus, ces élections se focalisent uniquement sur les grandes villes où l'on retrouve l'ensemble des grands partis politiques nationaux mais on ignore les petites villes, les gros bourgs et les villages où l'on se choisit un(e) maire selon ses affinités personnelles et qui dépassent tout clivage politique de style gauche-droite ! Une leçon cependant : la France n'est vraiment pas mûre pour le centre !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ti' Breton
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1314
Age : 56
Localisation : Antibes
Langue : Français
Emploi/loisirs : Patrimoine culturel
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: Municipales : réflexions   Lun 17 Mar 2008, 10:09 am

Je suis absolument outré par les capacités de la Droite (je suis toujours à l'UMP mais sans doute plus pour très longtemps) à se fouttre de la gueule des Français.... Le faible pourcentage de différence est en voix mais non en villes ! Ces chiffres là étant soudainement plus éloquents, on les a tus !!! La droite a pris un vrai coup de pied dans le derrière en nombre de villes perdues, elles est la réalité, et lorsque j'entends ces têtes de premiers de la classe pédants et imbus d'eux-mêmes (Xavier Bertrand notamment) dire que la leçon à tirer des résultats est qu'il faut accentuer les réformes je ressens soudainement des hauts le coeur... Le pouvoir d'achat des français est exangue et la droite, plutôt que de faire profil bas, se gargarise du nombre très important de villes dites moyennes tombées à gauche...
La gauche est aujourd'hui majoritaire à tous les plans décisionnels, locaux, départementaux et régionaux... Cela va créer un réel problème de gouvernance c'est évident...
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Municipales : réflexions   Lun 17 Mar 2008, 10:21 am

On ne change pas de parti comme de chemise cher ami ! C'est au sein de ton parti que tu dois donner de la voix !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ti' Breton
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1314
Age : 56
Localisation : Antibes
Langue : Français
Emploi/loisirs : Patrimoine culturel
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: Municipales : réflexions   Lun 17 Mar 2008, 11:25 am

Tu as raison...Néanmoins tu dois te rappeler que l'UMP n'est pas un parti en tant que tel... Il est un peu comme l'était l'UDF... S'y sont retrouvés les radicaux valoisiens, les UDF, les RPR, voire certains gaullistes de gauche (le gaullisme n'a jamsi été un parti de droite pur et dur)...Depuis la création de l'UMP une certaine pagaille règne aux niveaux local, même si les grands messes parisiennes laisseraient à penser le contraire...D'ailleurs il n'y a qu'à regarder de plus près les personnalités des chefs qui y sont passés... Tu ne peux décemment pas comparer les Seguin, Sarkozy, Juppé ou Balladur...Tu vois immédiatement que ce n'est plus une richesse d'idées mais un concours de gymnastique...
Ensuite sache que s'exprimer dans les rassemblements locaux de l'UMP pose un léger problème, c'est la rapide marginalisation dont tu peux être affecté et qui, selon, peut te causer des problèmes que tu n'attendrais sans doute pas...Je ne veux pas en écrire plus...
Donc je suis UMP, mais par Sarkozyste, ce qui n'est pour ceux qui s'intéressent à la politique française pas forcément incompatible...
Donner de la voix mon cher Stans est interessant sous deux conditions : la première que ton organe vocal ne soit pas détourné dans l'exercice futur de ta vie publique et privée...Le second que tu sois écouté... Voilà deux conditions difficiles d'accès aujourd'hui, pout le moins dans ma belle région...
Je ne pense pas être le seul aujourd'hui à penser que Sarkozy, à ce rythme, ne tardera pas à signer à moyen terme l'arrêt de mort de son "usine à gaz"... Une fois encore - et je mets de côté ses batteries de casseroles judiciaires - Chirac avait infiniment plus d'instinct et d'intelligence politique que son successeur...
Revenir en haut Aller en bas
Roy
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4440
Age : 47
Localisation : Banlieue lyonnaise
Langue : Français
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: Re: Municipales : réflexions   Lun 17 Mar 2008, 11:54 am

Au lendemain du 2d tour, force est de constater qu'il y a bien eut une vague rose, même si le PS gagne 46 villes, il ne faut pas oublier qu'ils en avaient perdu 40 en 2001 ; rééquilibrage donc.

Ceci dit, curieusement les Français ont l'art de répondre à une élection en faisant du hors-sujet : nous étions sur des élections locales et c'est une réponse nationale qui a été apporté, à l'image de la grande majorité (voir de quasiment tous) les commentaires des chefs de fil de gauche qui n'ont parlé que de politique nationale et d'opposition au président. (état de fait systématique : à chaque élection intermédiaire, le gouvernement en place est sanctionné).

Curieusement en dehors de cette opposition systématique, de la lutte de pouvoir interne au PS ou tout le monde veut prendre la place d'Hollande le PS n'a strictement aucun programme ; comme on dit "la critique est facile, l'art est difficile" : on peut toujours reprocher qu'en 10 mois les réformes engageant un pays de 65 millions d'habitants ne portent pas leurs éventuels fruits assez rapidement.

Ensuite, Sarkozy et sa manière de se mettre en scéne sont évidement responsables de cette défaite, mais il conviendrait, pour avoir un minimum d'honneteté, de le juger sur ses résultats (bon ou mauvais) à l'issu de son mandat et non d'attaquer la forme au détriment du fond (ce qui, finalement, est terriblement révélateur ; lorsqu'on ne peut attaquer sur le terrain des idées on se rabat sur la forme, sur l'homme, sur les apparences).

Que proposent les Socialistes ? Rien !

Ils nous ressortent sempiternellement le fameux cadeau fiscal de 15 Milliards ; vaste fumisterie lorsque l'on sait que celà comprends les heures supplémentaires défiscalisées, les droits de successions, etc..., ils nous parlent de pouvoir d'achat, mais que proposent-ils ? Ils nous parlent des franchises médicales, mais que proposent-ils ?

P.S. : en plus ça me fait doucement rire de voir les villes comme Paris ou Lyon être socialiste ; quand on connait un peu la sociologie des habitants on se rends compte que ce sont souvent des bo-bos qui votent PS !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://marcywood.forumpro.fr/
Alexis
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1743
Age : 28
Localisation : Bruxelles
Emploi/loisirs : Etudiant
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: Municipales : réflexions   Lun 17 Mar 2008, 12:14 pm

Dans le genre de bêtise lue après les élections :

Citation :
Jean-Pierre Raffarin, a estimé que :

"L'UMP est trop à droite aujourd'hui, l'UMP doit s'ouvrir au centre".

Bernard Kouchner, Fadela Amara, Rama Yade... trop à droite !

Il y aura quand même UNE bonne nouvelle :

A Calais, où la liste FN s'était retirée, l'UMP Natacha Bouchart met fin à 37 ans de gestion communiste. (Merci le FN ^^).

Le Pen estime que le mauvais taux de participation est une

Citation :
"claque magistrale puisque depuis 50 ans, c'est la première fois que l'on atteint un aussi mauvais chiffre de participation, ce qui veut dire que le peuple s'écarte de plus en plus des institutions politiques et des partis qui le représentent".

J'ai une petite question : les départements Français ont aussi des élections, et ont donné la gauche gagnante partout la dernière fois, ou je confond ?

_________________
http://chouanbourguignon.over-blog.com
"Mais leur patrie à eux [les républicains], qu'est-ce que c'est ? Vous le comprenez, vous ?… Ils l'ont dans le cerveau; nous l'avons sous les pieds" disait Charette à ses officiers.
Revenir en haut Aller en bas
http://chouanbourguignon.over-blog.com
Ti' Breton
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1314
Age : 56
Localisation : Antibes
Langue : Français
Emploi/loisirs : Patrimoine culturel
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: Municipales : réflexions   Lun 17 Mar 2008, 12:46 pm

@Roy a écrit:
Au lendemain du 2d tour, force est de constater qu'il y a bien eut une vague rose, même si le PS gagne 46 villes, il ne faut pas oublier qu'ils en avaient perdu 40 en 2001 ; rééquilibrage donc.

Ceci dit, curieusement les Français ont l'art de répondre à une élection en faisant du hors-sujet : nous étions sur des élections locales et c'est une réponse nationale qui a été apporté, à l'image de la grande majorité (voir de quasiment tous) les commentaires des chefs de fil de gauche qui n'ont parlé que de politique nationale et d'opposition au président. (état de fait systématique : à chaque élection intermédiaire, le gouvernement en place est sanctionné).

Curieusement en dehors de cette opposition systématique, de la lutte de pouvoir interne au PS ou tout le monde veut prendre la place d'Hollande le PS n'a strictement aucun programme ; comme on dit "la critique est facile, l'art est difficile" : on peut toujours reprocher qu'en 10 mois les réformes engageant un pays de 65 millions d'habitants ne portent pas leurs éventuels fruits assez rapidement.

Ensuite, Sarkozy et sa manière de se mettre en scéne sont évidement responsables de cette défaite, mais il conviendrait, pour avoir un minimum d'honneteté, de le juger sur ses résultats (bon ou mauvais) à l'issu de son mandat et non d'attaquer la forme au détriment du fond (ce qui, finalement, est terriblement révélateur ; lorsqu'on ne peut attaquer sur le terrain des idées on se rabat sur la forme, sur l'homme, sur les apparences).

Que proposent les Socialistes ? Rien !

Ils nous ressortent sempiternellement le fameux cadeau fiscal de 15 Milliards ; vaste fumisterie lorsque l'on sait que celà comprends les heures supplémentaires défiscalisées, les droits de successions, etc..., ils nous parlent de pouvoir d'achat, mais que proposent-ils ? Ils nous parlent des franchises médicales, mais que proposent-ils ?

P.S. : en plus ça me fait doucement rire de voir les villes comme Paris ou Lyon être socialiste ; quand on connait un peu la sociologie des habitants on se rends compte que ce sont souvent des bo-bos qui votent PS !


Tes remarques sont globalement pleines de pertinence, deux points néanmoins : Le premier est que dans son incapacité à tempérer un caractère de chien fou, Sarkozy a lui-même placé l'élection sur un plan national avant même les socialistes, ce qui leur a considérablement facilité la tâche, et ce alors même que l'on s'attendait à une victoire "rose"...Ses lieutenants ont donc l'air de joyeux crétins lorsqu'ils dénient aux socialistes le droit de tirer des conclusions nationales...Une nouvelle fois se souvenir de Chirac qui prenait bien soin de ne jamais intervenir lorsque les causes étaient perdues d'avance, et les présidents avec les RG sont en première ligne pour avoir des résultats bien en amont...
Second point : chacun le sait, et c'est un célèbre humoriste qui l'a souligné, que les Français ont pour habitude de donner des mandats à des représentants qu'ils sanctionnent pratiquement aussitôt pour les avoir utilisé...
Il est vrai maintenant que la gauche n'a aucun programme, mais comme chacun le sait, les français n'y connaissent globalement rien en politique (demandez leur quel est le rôle d'un conseiller général ou quels sont les pouvoirs exacts d'un maire...) et que le programme d'un parti a toujours été le dernier souci de nos bons concitoyens pour voter (ex Mitterand ou Chirac)...On a voté à gauche aujourd'hui à cause de Carla Bruni et du pouvoir d'achat...J'exagère à peine...
Le votant moyen regarde ses problèmes et jette un coup d'oeil sur celui ou ceux qui sembleraient susceptibles de les aider, bien entendu sans contrainte supplémentaire...Or, comme depuis 1983, l'idéalisme politique a laissé place au pragmatisme de nos gouvernants, toute avancée des uns se fait économiquement au détriment des autres, ce qui explique que chaque élection soit inversée au tour d'après...
Si l'on choisissait le fond contre la forme, jamais Le Pen ne serait arrivé au second tour des présidentielles de 2002 !
Bayrou n'avait pas tort dans son analyse d'hier soir...Le centre ne vit pas parce qu'il se vend depuis les présidentielles soit à gauche soit à droite, ce qui le vide de tout sens, et les français finissent par se dire : quitte à voter à gauche ou à droite, autant laisser le fac-similé et choisir l'original.

Il faudrait ouvrir les yeux... Le pouvoir, c'est le paraître, c'est une idée...Hier j'ai été surpris d'entendre Hortefeux dire que la droite n'avait peut être pas assez expliqué ses réformes...Juppé avait fait la même analyse il y a plusieurs années déjà après une lourde défaite électorale...Je ne suis pas sur qu'ils n'aient pas interprété la leçon à l'envers...

Et puis il y a l'existant qui semble si loin du travailler plus pour gagner plus, fumisterie incommensurable...Tous les discours du monde ne feront pas comprendre aux français pourquoi Michelin ou Airbus font des milliards d'euros de bénéfice et maintiennent leurs plans sociaux...Tous les discours du monde n'expliqueront pas au quidam moyen pourquoi le prix de la
carotte au kilo explose du producteur au consommateur de 140 %...Pourquoi l'augmentation des produits laitiers est un feu d'artifice alors qu'il y a dix ans l'on invitait encore les éleveurs à ralentir leur production...Pourquoi les marins pêcheurs sont surtaxés et vendent aujourd'hui leurs bateaux en les entassant dans de lugubres cimetières sur les côtes bretonnes...Pourquoi l'agro alimentaire rechigne à appliquer le principe des heures supplémentaires hors les grandes surfaces en préférant continuer à les payer au noir à un taux inférieur au taux de l'heure normale...La liste est longue...Personnellement, et bien au delà de ces élections clownesques, je rappellerai que nous nous approchons du trentenaire de mai 68...Et il y a autrement plus de raisons de descendre dans la rue aujourd'hui...
Revenir en haut Aller en bas
Milan
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1440
Age : 34
Localisation : Nancy
Langue : France
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Municipales : réflexions   Lun 17 Mar 2008, 1:28 pm

@Roy a écrit:
Au lendemain du 2d tour, force est de constater qu'il y a bien eut une vague rose, même si le PS gagne 46 villes, il ne faut pas oublier qu'ils en avaient perdu 40 en 2001 ; rééquilibrage donc.

Ceci dit, curieusement les Français ont l'art de répondre à une élection en faisant du hors-sujet : nous étions sur des élections locales et c'est une réponse nationale qui a été apporté, à l'image de la grande majorité (voir de quasiment tous) les commentaires des chefs de fil de gauche qui n'ont parlé que de politique nationale et d'opposition au président. (état de fait systématique : à chaque élection intermédiaire, le gouvernement en place est sanctionné).

Je pense que ce n'est pas forcément illogique car la réponse peut très bien être politique. Je m'explique, il y a un pouvoir d'achat en berne et les électeurs modestes se rendent compte que la droite ne va pas les soutenir, donc ils votent à gauche pour obtenir un soutien local à défaut de soutien national, c'est ainsi que dans ma région, le conseil a subventionné les TER pour diminuer de plus de moitié leur prix, en faveur des plus petits revenus. Donc, face à plus de libéralisme sur le plan national, les citoyens tentent de compenser en introduisant plus de social au plan local.

@Roy a écrit:
Curieusement en dehors de cette opposition systématique, de la lutte de pouvoir interne au PS ou tout le monde veut prendre la place d'Hollande le PS n'a strictement aucun programme ; comme on dit "la critique est facile, l'art est difficile" : on peut toujours reprocher qu'en 10 mois les réformes engageant un pays de 65 millions d'habitants ne portent pas leurs éventuels fruits assez rapidement.

(...)

Que proposent les Socialistes ? Rien !

Dire que le PS n'a pas de programme et qu'il ne fait pas de propositions, c'est complètement démago.
Le PS a un programme et le PS fait des propositions, c'est la raison d'être de tout parti politique d'ailleurs. Le gouvernement en place (qu'il soit de droite ou de gauche) aime utiliser cet argument dans la mesure où il rejette toutes les propositions de l'opposition et qu'il sait très bien qu'on ne parle que des projets de loi présentés par la majorité et qui ont des chances d'être adoptés par le parlement et qu'on ne parlera jamais des propositions de l'opposition qui seront de toute façon écartées par la majorité parlementaire. Alors une fois pour toute, prétendre que l'opposition n'a pas de programme, que cette opposition soit de droite ou de gauche, c'est complètement démago.

@Roy a écrit:
Ils nous ressortent sempiternellement le fameux cadeau fiscal de 15
Milliards ; vaste fumisterie lorsque l'on sait que celà comprends les
heures supplémentaires défiscalisées, les droits de successions,
etc..., ils nous parlent de pouvoir d'achat, mais que proposent-ils ?
Ils nous parlent des franchises médicales, mais que proposent-ils
?

Le cadeau fiscal est effectivement une réforme stupide.
15 milliards d'euros essentiellement sacrifiés en baisse d'impôt sur le revenu au bénéfice des plus riches, sans compter les heures supplémentaires des uns qui pénalisent l'embauche des autres, c'est débile.
Alors le PS propose une diminution de la TVA et une augmentation des minimums sociaux, c'est-à-dire Prime Pour l'Emploi et petites retraites.
S'il fallait vraiment dépenser 15 millards d'euros à quelque chose, autant que cet argent aurait servi à ça, pour améliorer le pouvoir d'achat des plus modestes et relancer la consommation et l'économie.
Quant à la franchise médicale, faire payer les soins des malades par d'autres malades, là on rentre simplement dans l'ignoble...

@Roy a écrit:
Ensuite, Sarkozy et sa manière de se mettre en scéne sont évidement
responsables de cette défaite, mais il conviendrait, pour avoir un
minimum d'honneteté, de le juger sur ses résultats (bon ou mauvais) à
l'issu de son mandat et non d'attaquer la forme au détriment du fond
(ce qui, finalement, est terriblement révélateur ; lorsqu'on ne peut
attaquer sur le terrain des idées on se rabat sur la forme, sur
l'homme, sur les apparences).

On ne peut pas dire que ça n'a pas joué mais ça n'a pas été l'élément déterminant non plus. L'élément déterminant du mécontentement des Français, c'est l'augmentation du coût de la vie, alors c'est sûr que si les électeurs voient en plus un président tripler ses revenus et se ballader sur des yachts, ça va pas aider, forcément...


Dernière édition par Milan le Mar 18 Mar 2008, 10:20 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Milan
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1440
Age : 34
Localisation : Nancy
Langue : France
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Municipales : réflexions   Lun 17 Mar 2008, 1:33 pm

@Alexis a écrit:
J'ai une petite question : les départements Français ont aussi des élections, et ont donné la gauche gagnante partout la dernière fois, ou je confond ?

Ce sont les régions.
Revenir en haut Aller en bas
Milan
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1440
Age : 34
Localisation : Nancy
Langue : France
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Municipales : réflexions   Lun 17 Mar 2008, 1:39 pm

Et sinon, oui, c'est une victoire de la gauche, mais une victoire modeste.
De toute façon, à chaque fois qu'on a une multitude d'élections éclatées sur de petites zones (circonscriptions, cantons, communes, etc), l'écart de sièges obtenus est toujours bien plus important que l'écart en % de voix.
Revenir en haut Aller en bas
Roy
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4440
Age : 47
Localisation : Banlieue lyonnaise
Langue : Français
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: Re: Municipales : réflexions   Lun 17 Mar 2008, 1:43 pm

@Milan a écrit:
@Roy a écrit:
Au lendemain du 2d tour, force est de constater qu'il y a bien eut une vague rose, même si le PS gagne 46 villes, il ne faut pas oublier qu'ils en avaient perdu 40 en 2001 ; rééquilibrage donc.

Ceci dit, curieusement les Français ont l'art de répondre à une élection en faisant du hors-sujet : nous étions sur des élections locales et c'est une réponse nationale qui a été apporté, à l'image de la grande majorité (voir de quasiment tous) les commentaires des chefs de fil de gauche qui n'ont parlé que de politique nationale et d'opposition au président. (état de fait systématique : à chaque élection intermédiaire, le gouvernement en place est sanctionné).

Je pense que ce n'est pas forcément illogique car la réponse peut très bien êre politique. Je m'explique, il y a un pouvoir d'achat en berne et les électeurs modeses se rendent compte que la droite ne va pas les soutenir, donc ils votent à gauche pour obtenir un soutien local à défaut de soutien national, c'est ainsi que dans ma région, le conseil a subventionné les TER pour diminuer de plus de moitié leur prix, en faveur des plus petits revenus. Donc, face à plus de libéralisme sur le plan national, les citoyens tentent de compenser en introduisant plus de social au plan local.

@Roy a écrit:
Curieusement en dehors de cette opposition systématique, de la lutte de pouvoir interne au PS ou tout le monde veut prendre la place d'Hollande le PS n'a strictement aucun programme ; comme on dit "la critique est facile, l'art est difficile" : on peut toujours reprocher qu'en 10 mois les réformes engageant un pays de 65 millions d'habitants ne portent pas leurs éventuels fruits assez rapidement.

(...)

Que proposent les Socialistes ? Rien !

Dire que le PS n'a pas de programme et qu'il ne fait pas de propositions, c'est complètement démago.
Le PS a un programme et le PS fait des propositions, c'est la raison d'être de tout parti politique d'ailleurs. Le gouvernement en place (qu'il soit de droite ou de gauche) aime utiliser cet argument dans la mesure où il rejette toutes les propositions de l'opposition et qu'il sait très bien qu'on ne parle que des projets de loi présentés par la majorité et qui ont des chances d'être adoptés par le parlement et qu'on ne parlera jamais des propositions de l'opposition qui seront de toute façon écartées par la majorité parlementaire. Alors une fois pour toute, prétendre que l'opposition n'a pas de programme, que cette opposition soit de droite ou de gauche, c'est complètement démago.

@Roy a écrit:
Ils nous ressortent sempiternellement le fameux cadeau fiscal de 15
Milliards ; vaste fumisterie lorsque l'on sait que celà comprends les
heures supplémentaires défiscalisées, les droits de successions,
etc..., ils nous parlent de pouvoir d'achat, mais que proposent-ils ?
Ils nous parlent des franchises médicales, mais que proposent-ils
?

Le cadeau fiscal est effectivement une réforme stupide.
15 milliards d'euros essentiellement sacrifiés en baisse d'impôt sur le revenu au bénéfice des plus riches, sans compter les heures supplémentaires des uns qui pénalisent l'embauche des autres, c'est débile.
Alors le PS propose une diminution de la TVA et une augmentation des minimums sociaux, c'est-à-dire Prime Pour l'Emploi et petites retraites.
S'il fallait vraiment dépenser 15 millards d'euros à quelque chose, autant que cet argent aurait servi à ça, pour améliorer le pouvoir d'achat des plus modestes et relancer la consommation et l'économie.
Quant à la franchise médicale, faire payer les soins des malades par d'autres malades, là on rentre simplement dans l'ignoble...

@Roy a écrit:
Ensuite, Sarkozy et sa manière de se mettre en scéne sont évidement
responsables de cette défaite, mais il conviendrait, pour avoir un
minimum d'honneteté, de le juger sur ses résultats (bon ou mauvais) à
l'issu de son mandat et non d'attaquer la forme au détriment du fond
(ce qui, finalement, est terriblement révélateur ; lorsqu'on ne peut
attaquer sur le terrain des idées on se rabat sur la forme, sur
l'homme, sur les apparences).

On ne peut pas dire que ça n'a pas joué mais ça n'a pas été l'élément déterminant non plus. L'élément déterminant du mécontentement des Français, c'est l'augmentation du coût de la vie, alors c'est sûr que si les électeurs voient en plus un président tripler ses revenus et se ballader sur des yachts, ça va pas aider, forcément...

Et dire qu'on votait pour des maires ou des conseillers généraux... Rolling Eyes

M'enfin, ça fait plaisir d'apprendre que le PS a un programme... euh il est de qui se programme ? (vu qu'ils se tirent tous dans les pattes, que la Ségolène fait bande à part,...) rire


_________________


Dernière édition par Roy le Lun 17 Mar 2008, 2:39 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://marcywood.forumpro.fr/
Alexis
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1743
Age : 28
Localisation : Bruxelles
Emploi/loisirs : Etudiant
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: Municipales : réflexions   Lun 17 Mar 2008, 2:38 pm

@Milan a écrit:
@Alexis a écrit:
J'ai une petite question : les départements Français ont aussi des élections, et ont donné la gauche gagnante partout la dernière fois, ou je confond ?

Ce sont les régions.

Ca doit être ça. Merci Milan.

_________________
http://chouanbourguignon.over-blog.com
"Mais leur patrie à eux [les républicains], qu'est-ce que c'est ? Vous le comprenez, vous ?… Ils l'ont dans le cerveau; nous l'avons sous les pieds" disait Charette à ses officiers.
Revenir en haut Aller en bas
http://chouanbourguignon.over-blog.com
Milan
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1440
Age : 34
Localisation : Nancy
Langue : France
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Municipales : réflexions   Lun 17 Mar 2008, 6:44 pm

@Roy a écrit:
Et dire qu'on votait pour des maires ou des conseillers généraux... Rolling Eyes

M'enfin, ça fait plaisir d'apprendre que le PS a un programme... euh il est de qui se programme ? (vu qu'ils se tirent tous dans les pattes, que la Ségolène fait bande à part,...) rire

En tout cas, je préfère un parti où chacun s'affirme et fait des propositions qu'un parti qui voue un culte de la pernnalité à un petit chef...

Pour moi, le meilleur aujourd'hui pour prendre le tête du PS, c'est Julien Dray.
Revenir en haut Aller en bas
Roy
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4440
Age : 47
Localisation : Banlieue lyonnaise
Langue : Français
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: Re: Municipales : réflexions   Lun 17 Mar 2008, 10:21 pm

@Milan a écrit:
@Roy a écrit:
Et dire qu'on votait pour des maires ou des conseillers généraux... Rolling Eyes

M'enfin, ça fait plaisir d'apprendre que le PS a un programme... euh il est de qui se programme ? (vu qu'ils se tirent tous dans les pattes, que la Ségolène fait bande à part,...) rire

En tout cas, je préfère un parti où chacun s'affirme et fait des propositions qu'un parti qui voue un culte de la pernnalité à un petit chef...

Pour moi, le meilleur aujourd'hui pour prendre le tête du PS, c'est Julien Dray.

Oui, je ne suis souvent pas d'accord avec lui, mais il est cohérent et parrait sincère (pas comme l'autre arriviste de madonne du Poitou) !

J'aime bien Delanoé (même si je ne connais pas son action sur le terrain).

Sinon DSK n'est pas mal mais il a fuit le sac de vipères en allant au FMI.

J'aime bien aussi Moscovici ou Vals.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://marcywood.forumpro.fr/
Ti' Breton
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1314
Age : 56
Localisation : Antibes
Langue : Français
Emploi/loisirs : Patrimoine culturel
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: Municipales : réflexions   Mar 18 Mar 2008, 9:03 am

Même si je ne suis pas un afficionado de ce parti j'aime beaucoup DSK, selon moi une taille au dessus des autres candidats potentiels...D'accord aussi pour Julien Dray, c'est du lourd là aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Municipales : réflexions   

Revenir en haut Aller en bas
 
Municipales : réflexions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» résultats municipales et cantonales l'aigle , MODEM ++++
» (95) Les archives municipales de Pontoise en ligne
» La première fois aux Archives Municipales du Havre
» Municipales... Rouen
» Archives Municipales du Havre (Dates limites)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: