FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ma lettre au Président Sarkozy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Serge
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 528
Age : 56
Localisation : Bruxelles
Langue : français
Emploi/loisirs : avocat
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Ma lettre au Président Sarkozy   Ven 06 Juin 2008, 1:59 pm

Monsieur le Président de la République
Palais de l'Elysée
55, rue du Faubourg Saint-Honoré

F – 75008 Paris (FRANCE)



1040 Bruxelles, le 5 juin 2008


Monsieur le Président de la République,

Concerne : Présidence française de l’Union Européenne – discriminations subies par les Francophones de Belgique

Je me permets de vous adresser la présente, à la veille de la présidence française de l'Union Européenne, pour attirer votre attention sur les nombreuses discriminations dont sont victimes nombre de Francophones de Belgique vivant en Flandre, et même à Bruxelles.

La question connaît actuellement un certain retentissement international, du fait des plaintes déposées par plusieurs mandataires publics francophones auprès du Comité des droits de l'homme de l'Organisation des Nations unies, de la Commission européenne et du Conseil de l'Europe.

Récemment, une délégation du Conseil de l'Europe présidée par un Français, M. Guéguan, maire d’une petite ville de Bretagne, a relevé de graves violations du suffrage universel (refus par le pouvoir de tutelle flamand de nommer trois maires francophones de la périphérie bruxelloise choisis par plus de 80 % du corps électoral), de la Charte des Libertés locales ou de la Convention-cadre sur la protection des minorités nationales (pourtant signée – mais non ratifiée – par la Belgique).

Des discriminations intolérables au regard du principe d'égalité des citoyens ont été constatées et relevées de manière récurrente, comme par exemple :

- L'adoption d'un règlement municipal par le maire d'une ville flamande (Liedekerke) proche de Bruxelles interdisant l'accès aux aires de jeux des jardins publics de la commune aux enfants ne comprenant pas le néerlandais.

Que dirait-on de la France, Monsieur le Président, si le maire de Paris interdisait aux petits enfants qui ne connaissent pas le français l’accès aux aires de jeux du Jardin du Luxembourg ou du Parc Montsouris ?


- L’adoption par deux autres villes flamandes de la même périphérie bruxelloise (Vilvorde et Zaventem) de règlements municipaux imposant la connaissance du néerlandais pour l'achat d’un immeuble ou d’un terrain à bâtir sur le territoire de ces communes.

Que dirait-on de la France, Monsieur le Président, si un règlement municipal de la ville de Neuilly interdisait à des étrangers, sous prétexte qu’ils ne connaissent pas le français, l’acquisition d’immeubles ou de terrains sur le territoire de la commune ?


- l’adoption par la Région flamande d’un « wooncode » (Code du Logement) imposant la connaissance du néerlandais, ou l’engagement à l’apprendre en suivant un cycle de 240 heures de cours, à tout candidat à l’obtention d’un logement social en Flandre. C’est donc refouler les plus pauvres de la société – souvent des étrangers – vers Bruxelles et la Wallonie.

Que dirait-on de la France, Monsieur la Président, si un tel « apartheid » linguistique était pratiqué sur le territoire de la République française dans une optique non dissimulée d’homogénéité et de refus de la diversité culturelle ?


- le refus par la tutelle flamande de nommer trois maires francophones démocratiquement élus dans la périphérie de Bruxelles (communes de Crainhem, Linkebeek et Wezembeek-Oppem), à titre de sanction pour avoir osé adresser les convocations électorales en français aux habitants francophones et en néerlandais aux habitants néerlandophones de la commune. Pour la Flandre, ces édiles municipaux ne respecteraient pas les conditions de dignité minimales pour accéder à la fonction de maire, du fait d’une violation prétendue de la législation linguistique flamande (question, au demeurant, juridiquement controversée).

Où est le respect du suffrage universel dans une telle affaire, Monsieur le Président ?


- l’interdiction pour les conseillers municipaux de s’exprimer en français dans les communes flamandes de la périphérie bruxelloise, même lorsque ces conseillers représentent plus de 80 % de la population.

Où est le respect de la démocratie locale dans une telle affaire, Monsieur le Président, le respect dû par les élus à leurs électeurs majoritairement francophones qui ne comprennent pas le néerlandais ?

- l’interdiction faite à la Communauté française de Belgique (entité fédérée en charge de la culture et de l’enseignement à destination des Francophones de Belgique) de financer les associations francophones de Flandre et ce, dans l’optique de créer une homogénéité culturelle et linguistique flamande.

Où se trouve le respect de la minorité dans un pays peuplé à 40 % de Francophones ?
Monsieur le Président, à titre d’exemple, la République française est autorisée, de manière tout à fait logique et légitime, à financer des activités culturelles et d’enseignement à destination de ses ressortissants vivant sur le sol belge, même en Flandre, mais … la Communauté française de Belgique se voir interdire de financer les mêmes activités à destination de ceux qui ont la nationalité belge et n’ont commis d’autre « crime » que de résider sur le « sol flamand ». Trouvez-vous cela normal ?



Le juriste et avocat que je suis est choqué par ces mesures d’apartheid linguistique – le mot n’est pas trop fort – se déroulant si près de la France, patrie des Droits de l’Homme. Et dans le contexte de crise politique à relents communautaires que connaît actuellement la Belgique, il ne faut malheureusement pas compter sur le pouvoir politique belge pour les combattre.

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, un Congrès national wallon s’était déroulé à Liège et avait déjà relevé ce type de dérives de la part de la Flandre. L’avocat et académicien wallon Charles Plisnier – Prix Goncourt 1937 pour « Mariages » et « Faux Passeports » – avait conclu les débats en ces termes : « Camarades wallons, nous aurons peut-être un jour besoin de la France, lorsque nous aurons fait cette expérience ultime qui nous est demandée, lorsque nous l’aurons faite dans un sacrifice à la raison et au sens des réalités politiques. Lorsque nous aurons fait cette expérience ultime et si, comme je le crains, cette expérience avorte, alors – j’entends le dire aujourd’hui – nous serions justifiés à nous tourner vers la France et aucun reproche ne pourrait nous être adressé, car cette expérience, nous la ferons en toute loyauté et sans arrière-pensée d’aucune sorte. Alors, nous lui dirons : « Maintenant, France, au secours ! » et, croyez-le bien, elle viendra ! ». Le Général De Gaulle, vingt ans plus tard, dans ses entretiens avec Alain Peyrefitte avait tenu le même raisonnement à propos de la Belgique francophone.

Monsieur le Président de la République, vous aurez peut-être, au cours de votre mandat, un rôle historique à jouer dans le dénouement de la crise belge actuelle si, comme on peut le penser, les Belges ne sont pas en mesure d’y remédier seuls dans les mois qui viennent. Un rôle inédit pour la France depuis la Monarchie de Juillet. Il ne nous appartient évidemment pas d’augurer de l’avenir, mais les probabilités que la France et l’Union Européenne doivent jouer ce rôle ne sont plus réduites à l’heure où je vous écris.

Les mots qui blessent, la haine qui s’étale entre les communautés, forme « moderne » de la guerre civile, peuvent faire plus de mal que des armes réelles et sont souvent le prélude de maux bien plus graves encore. Dans les années trente, au sein de l’Allemagne nazie, des discriminations de l’ordre de celles que je viens d’énumérer avaient précédé les solutions radicales ultérieures que nous connaissons. L’indifférence de la Communauté internationale – sous prétexte que le sang ne coule pas – serait la réitération de l’erreur déjà commise il y a plus de soixante-dix ans.

Si, à la faveur de Votre prochaine présidence de l’Union européenne, Monsieur le Président, vous pouviez user du poids naturel qui fut toujours celui de la France dans la lutte contre les injustices et pour la défense des droits et libertés, vous rendriez service à tous ceux qui, ici, en Belgique, considèrent comme inacceptables et indignes d’un Etat qui se prétend démocratique les discriminations culturelles et linguistiques que je viens d’évoquer. J’ai foi en la France et en l’Union européenne pour nous assister dans ce légitime combat.

Tel est le message dont j’ai voulu par la présente me faire le très modeste porte-parole.

Vous remerciant d’avance de l’attention que vous voudrez bien y réserver, je vous prie de croire, Monsieur le Président de la République, à l’assurance de ma très haute et déférente considération.

_________________
"On me demande une épitaphe
"Pour la Belgique morte, en vain
"Je creuse et je rue et je piaffe,
"Je ne trouve qu'un mot : Enfin !" (Charles Baudelaire)
Revenir en haut Aller en bas
Roy
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4440
Age : 47
Localisation : Banlieue lyonnaise
Langue : Français
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: Re: Ma lettre au Président Sarkozy   Ven 06 Juin 2008, 2:49 pm

Bravo, même si je regrette que le rattachement ne soit pas davantage mis en avant.

france

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://marcywood.forumpro.fr/
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Ma lettre au Président Sarkozy   Ven 06 Juin 2008, 6:40 pm

Magnifique Serge ! Du travail de professionnel ! On compte sur toi pour nous tenir au courant des réactions de l'Élysée !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
ybby
Membre régulier
Membre régulier


Masculin
Nombre de messages : 112
Age : 34
Localisation : Montegnée
Langue : Français, Anglais, Italien
Emploi/loisirs : Sans emploi
Date d'inscription : 15/02/2008

MessageSujet: Re: Ma lettre au Président Sarkozy   Ven 06 Juin 2008, 6:56 pm

Tout est dit. Bravo à toi mais, sérieusement permets moi de ne pas croire une seconde à la prise de position de la France tant que la Flandre n'aura pas fait ouvertement sécession. C'est là, le seul moyen de dénoncer ces méfaits. Avant cela, la Belgique était de fait reconnu comme un état souverain, je doute que la France s'ingère dans la crise belgo-belge et amène ainsi le trouble à toute l'europe.

Pour moi, la seule solution est de pousser à bout les flamands. Cela sera suivi d'une sécession et une indépendance unilatérale et là, l'UE pourra sévir.

EDIT ADMIN : inutile de reciter toute la lettre...
Revenir en haut Aller en bas
Serge
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 528
Age : 56
Localisation : Bruxelles
Langue : français
Emploi/loisirs : avocat
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Re: Ma lettre au Président Sarkozy   Ven 06 Juin 2008, 7:18 pm

ybby a écrit:

Tout est dit. Bravo à toi mais, sérieusement permets moi de ne pas croire une seconde à la prise de position de la France tant que la Flandre n'aura pas fait ouvertement sécession. C'est là, le seul moyen de dénoncer ces méfaits. Avant cela, la Belgique était de fait reconnu comme un état souverain, je doute que la France s'ingère dans la crise belgo-belge et amène ainsi le trouble à toute l'europe.

Pour moi, la seule solution est de pousser à bout les flamands. Cela sera suivi d'une sécession et une indépendance unilatérale et là, l'UE pourra sévir.

En écrivant cette lettre, je n'attends pas que la France apporte demain une solution miracle pour sortir de la crise belgo-belge (l'hypothèse du rattachement n'est même pas envisagée, sinon de manière très voilée à travers l'extrait du discours de Charles Plisnier).

Ce que je mets en exergue, c'est avant tout la présidence française de l'Union Européenne (ce n'est pas rien).

Ensuite, les violations récurrentes des droits des Francophones.

Je crois que ce type de lettres parviennent en ce moment par dizaines à l'Elysée. Qu'ils le veuillent ou non, les collaborateurs de Sarkozy reçoivent de manière répétitive le même message, qui devient presque subliminal.

Par ailleurs, tout ce que l'on écrit au Président vient gonfler une sorte de grosse banque de données, toujours susceptible de servir ultérieurement.

En conditionnnant la Communauté internationale (pas seulement la France) avec ce qui se passe en Belgique, on accroît au détriment de la Flandre - dont l'image antipathique se construit jour après jour - un risque d' "effet boomerang" au prochain dérapage. La Flandre va se trouver - du fait de la propagation de cette image négative - constamment sur le qui-vive, ce qui la contraindra à un immobilisme dont elle a horreur. Elle va donc fatalement déraper prochainement, et c'est ce qui permettra à l'Union Européenne de s'engouffrer dans la brêche de la violation des droits de l'homme pour se mêler du dossier...

N'oubliez pas que la Flandre n'a à peu près aucun soutien international (même pas celui de l'Allemagne et de la Hollande, encore moins celui de l'Angleterre et des États-Unis d'Amérique - v. les récents articles au vitriol dans "The Economist", "The International Herald Tribune", "The New-York Times", etc.)

_________________
"On me demande une épitaphe
"Pour la Belgique morte, en vain
"Je creuse et je rue et je piaffe,
"Je ne trouve qu'un mot : Enfin !" (Charles Baudelaire)
Revenir en haut Aller en bas
ybby
Membre régulier
Membre régulier


Masculin
Nombre de messages : 112
Age : 34
Localisation : Montegnée
Langue : Français, Anglais, Italien
Emploi/loisirs : Sans emploi
Date d'inscription : 15/02/2008

MessageSujet: Re: Ma lettre au Président Sarkozy   Sam 07 Juin 2008, 2:11 am

Serge a écrit:
ybby a écrit:

Tout est dit. Bravo à toi mais, sérieusement permets moi de ne pas croire une seconde à la prise de position de la France tant que la Flandre n'aura pas fait ouvertement sécession. C'est là, le seul moyen de dénoncer ces méfaits. Avant cela, la Belgique était de fait reconnu comme un état souverain, je doute que la France s'ingère dans la crise belgo-belge et amène ainsi le trouble à toute l'europe.

Pour moi, la seule solution est de pousser à bout les flamands. Cela sera suivi d'une sécession et une indépendance unilatérale et là, l'UE pourra sévir.

En écrivant cette lettre, je n'attends pas que la France apporte demain une solution miracle pour sortir de la crise belgo-belge (l'hypothèse du rattachement n'est même pas envisagée, sinon de manière très voilée à travers l'extrait du discours de Charles Plisnier).

Ce que je mets en exergue, c'est avant tout la présidence française de l'Union Européenne (ce n'est pas rien).

Ensuite, les violations récurrentes des droits des Francophones.

Je crois que ce type de lettres parviennent en ce moment par dizaines à l'Elysée. Qu'ils le veuillent ou non, les collaborateurs de Sarkozy reçoivent de manière répétitive le même message, qui devient presque subliminal.

Par ailleurs, tout ce que l'on écrit au Président vient gonfler une sorte de grosse banque de données, toujours susceptible de servir ultérieurement.

En conditionnnant la Communauté internationale (pas seulement la France) avec ce qui se passe en Belgique, on accroît au détriment de la Flandre - dont l'image antipathique se construit jour après jour - un risque d' "effet boomerang" au prochain dérapage. La Flandre va se trouver - du fait de la propagation de cette image négative - constamment sur le qui-vive, ce qui la contraindra à un immobilisme dont elle a horreur. Elle va donc fatalement déraper prochainement, et c'est ce qui permettra à l'Union Européenne de s'engouffrer dans la brêche de la violation des droits de l'homme pour se mêler du dossier...

N'oubliez pas que la Flandre n'a à peu près aucun soutien international (même pas celui de l'Allemagne et de la Hollande, encore moins celui de l'Angleterre et des États-Unis d'Amérique - v. les récents articles au vitriol dans "The Economist", "The International Herald Tribune", "The New-York Times", etc.)

Votre analyse est judicieuse, je ne la remettais pas en cause. Je vous demanderai de bien accepter de me tutoyer. Cela sera plus facile pour moi. Je suis quelqu'un de très ouvert sur les autres.

Bien à vous,

Ybby
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Ma lettre au Président Sarkozy   Sam 07 Juin 2008, 12:44 pm

Serge a écrit:
ybby a écrit:

Tout est dit. Bravo à toi mais, sérieusement permets moi de ne pas croire une seconde à la prise de position de la France tant que la Flandre n'aura pas fait ouvertement sécession. C'est là, le seul moyen de dénoncer ces méfaits. Avant cela, la Belgique était de fait reconnu comme un état souverain, je doute que la France s'ingère dans la crise belgo-belge et amène ainsi le trouble à toute l'europe.

Pour moi, la seule solution est de pousser à bout les flamands. Cela sera suivi d'une sécession et une indépendance unilatérale et là, l'UE pourra sévir.

En écrivant cette lettre, je n'attends pas que la France apporte demain une solution miracle pour sortir de la crise belgo-belge (l'hypothèse du rattachement n'est même pas envisagée, sinon de manière très voilée à travers l'extrait du discours de Charles Plisnier).

Ce que je mets en exergue, c'est avant tout la présidence française de l'Union Européenne (ce n'est pas rien).

Ensuite, les violations récurrentes des droits des Francophones.

Je crois que ce type de lettres parviennent en ce moment par dizaines à l'Elysée. Qu'ils le veuillent ou non, les collaborateurs de Sarkozy reçoivent de manière répétitive le même message, qui devient presque subliminal.

Par ailleurs, tout ce que l'on écrit au Président vient gonfler une sorte de grosse banque de données, toujours susceptible de servir ultérieurement.

En conditionnnant la Communauté internationale (pas seulement la France) avec ce qui se passe en Belgique, on accroît au détriment de la Flandre - dont l'image antipathique se construit jour après jour - un risque d' "effet boomerang" au prochain dérapage. La Flandre va se trouver - du fait de la propagation de cette image négative - constamment sur le qui-vive, ce qui la contraindra à un immobilisme dont elle a horreur. Elle va donc fatalement déraper prochainement, et c'est ce qui permettra à l'Union Européenne de s'engouffrer dans la brêche de la violation des droits de l'homme pour se mêler du dossier...

N'oubliez pas que la Flandre n'a à peu près aucun soutien international (même pas celui de l'Allemagne et de la Hollande, encore moins celui de l'Angleterre et des États-Unis d'Amérique - v. les récents articles au vitriol dans "The Economist", "The International Herald Tribune", "The New-York Times", etc.)

Serge,

As-tu assez de connaissances pour monter une pétition via Internet que nous pourrions aller remettre en main propre à l'Élysée au cas où elle obtiendrait suffisamment de signatures ? Personnellement, je serais prêt à t'accompagner à Paris ! france

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Serge
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 528
Age : 56
Localisation : Bruxelles
Langue : français
Emploi/loisirs : avocat
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Re: Ma lettre au Président Sarkozy   Sam 07 Juin 2008, 12:45 pm

Pour utiliser une image forte, c'est comme le petit à l'école qui est le souffre-douleur d'un plus grand, qui le frappe, l'oblige à porter son cartable, etc.
Dans un premier temps, les autres grands ne disent rien, malgré un certain agacement. Puis le boureau exagère franchement, dérape, alors les autres lui tombent dessus et ne l'épargnent pas ...
Et bien c'est un peu le jeu dangereux auquel s'adonne actuellement la Flandre. Elle veut voir jusqu'où elle peut aller, elle est chaque fois sur le point de franchir une ligne jaune, jusqu'à ce qu'elle la franchisse pour de bon et que tous les autres lui tombent dessus.
Par exemple, je trouve tout à fait déplacé que la Flandre se vante à ce point de sa prospérité économique, et se croie de ce fait inattaquable. La Flandre est toute petite, toute seule elle ne peut rien. Elle n'a pas à se comparer à un pays comme les États-Unis d'Amérique. Les grands pays se fichent pas mal de sa petite prospérité régionale. Elle ferait bien de relire la fable de La Fontaine, "Le grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf" Very Happy

_________________
"On me demande une épitaphe
"Pour la Belgique morte, en vain
"Je creuse et je rue et je piaffe,
"Je ne trouve qu'un mot : Enfin !" (Charles Baudelaire)
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Ma lettre au Président Sarkozy   Sam 07 Juin 2008, 12:48 pm

Et en retranchant le PIB de Bruxelles, la Flandre serait du jour au lendemain beaucoup moins prospère !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Serge
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 528
Age : 56
Localisation : Bruxelles
Langue : français
Emploi/loisirs : avocat
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Re: Ma lettre au Président Sarkozy   Mar 10 Juin 2008, 11:17 am

Les critiques commencent à pleuvoir chez les intervenants flamingants du forum du "Soir" (ceux qui y participent également pourraient-ils me soutenir. Merci france ). Ils prétendent que la comparaison avec le nazisme est inopportune. Mais cela a commencé comme çà aussi en 1933 en Allemagne, par des petites discirminations sommes toutes banales lorsqu'on les prend isolément ...

_________________
"On me demande une épitaphe
"Pour la Belgique morte, en vain
"Je creuse et je rue et je piaffe,
"Je ne trouve qu'un mot : Enfin !" (Charles Baudelaire)
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Ma lettre au Président Sarkozy   Mar 10 Juin 2008, 2:42 pm

Il y a moyen de ne plus être comparés à des nazis : agir comme des démocrates et ne plus voter pour des partis d'extrême-droite qui tiennent le haut du pavé en Flandre !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Serge
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 528
Age : 56
Localisation : Bruxelles
Langue : français
Emploi/loisirs : avocat
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Re: Ma lettre au Président Sarkozy   Lun 30 Juin 2008, 5:57 pm

Dans la foulée de ma lettre au Président de la République française, j'écris ce jour au Sénateur Jacques Legendre, qui avait jadis témoigné de vives sympathies vis-à-vis du courant réunuioniste (à l'époque, notamment, où il était maire de Cambrai).


Message to : sénateur Jacques Legendre
Par e-mail : jacques.legendre@wanadoo.fr

"
Monsieur le Sénateur,


Je me permets de m'adresser à vous pour attirer votre attention sur la situation dramatique que vivent actuellement nombre de francohones de Belgique, en tant que communauté minoritaire au sein de l'Etat belge (tout de même 40 à 45 % de la population).

Je sais que par le passé vous vous étiez intéressé à la cause "rattachiste" (plus exactement "réunioniste").

Vous aviez notamment déclaré au journal "Le Soir", le 16 juillet 1996 :


« Quand on voit les évolutions qui ont cours actuellement en Europe, on ne peut considérer a priori comme une aberration ou une monstruosité que des gens aussi proches l’un de l’autre qu’un Wallon de Mons et un Français de Valenciennes se retrouvent un jour dans un même ensemble. Cela n’aurait rien de plus bizarre que de voir des Allemands se retrouver »

Et vous le savez d'autant mieux, Monsieur le Sénateur, vous qui avez été maire de la ville de Cambrai, toute proche de la frontière belge !

Aujourd'hui, c'est un véritable génocide culturel et linguistique que risque de vivre la communauté francophone de Belgique, répartie grosso modo de la manière suivante :

- 3.400.000 Wallons ;
- 1.000.000 de Bruxellois (dont 900.000 francophones sans aucun lien avec la Flandre) :
- +/- 160.000 francophones vivant en Flandre, essentiellement dans la périphérie bruxelloise.

La Flandre tient ce raisonnement à la fois simpliste et désopilant : "puisque à l'échelon de la Belgique, nous représentons 60 % de la population, nous avons le pouvoir - et nous en userons - d'imposer démocratiquement notre volonté aux francophones et d'aboutir à terme à une homogénéité culturelle et linguistique totale de la Flandre dans un premier temps, de Bruxelles (enclavée en Flandre) que nous pourrons asphyxier économiquement, ensuite, et, pourquoi pas, dans un troisième temps, de la Belgique tout entière" ... Cyniquement et toute honte bue ! Hitler n'aurait pas dit autre chose ...

Il ne se passe plus une semaine où des mesures discriminatoires ne sont prises à l'échelon local (essentiellement dans la périphérie immédiate de Bruxelles), non seulement contre les francophones, mais également contre toute personne ne comprenant pas le néerlandais (je ne dois évidemment pas vous apprendre que la banlieue de Bruxelles est un lieu de résidence privilégié pour les nombreux fonctionnaires européens). Vous en trouverez un très mince relevé dans la lettre que j'adressais, ce 6 juin 2008, à Monsieur le Président de la République à la veille de la présidence française de l'Union européenne (v. pièce jointe).

En son temps, recevant à l'Elysée le professeur Maurice Liénard de l'Université de Louvain, le Général de Gaulle avait tenu les propos suivants (rapportés par Alain Peyrefitte, in "C'était De Gaulle", t. III) :


« La politique traditionnelle de la France a toujours tendu à rassembler dans son sein les Français de l’extérieur. La Wallonie a été exclue de ce rassemblement par un accident de l’Histoire. Elle a pourtant toujours vécu en symbiose avec nous. (…) C’est un drame pour le peuple wallon dont le passé est si remarquable de dépendre aujourd’hui d’un autre peuple qui ne fera rien d’autre que de l’étouffer en attendant de l’absorber un jour. (…) Si un jour une autorité publique représentative de la Wallonie s’adressait officiellement à la France, ce jour-là de grand cœur nous répondrions favorablement à une demande qui aurait toutes les apparences de la légitimité. (…) Rien n’est jamais définitivement perdu dans la vie des peuples si ses dirigeants ne s’abandonnent pas au faux fatalisme de l’histoire ».

De Gaulle, comme souvent, était un visionnaire. La dimension européenne s'est ajoutée depuis lors. Mais je crains qu'elle ne suffise pas à nous protéger des velléités flamingantes, lorsqu'on voit, par exemple, le mépris avec lequel la Flandre considère les condamnations réitérées du Conseil de l'Europe quant à son attitude vis-à-vis de la protection des minorités linguistiques vivant sur son sol.

Je crains aussi que les autorités belges soient totalement incapables de venir à bout de la crise actuelle sans l'appui de la communauté internationale. Faudra-t-il que des violences graves aient lieu vis-à-vis des personnes pour que nous puissions attendre des principaux partenaires européens, et en particulier de la France avec laquelle nous, francophones de Belgique, avons des liens historiques et sentimentaux privilégiés, une aide et une intervention énergiques restaurant sur ce territoire une élémentaire démocratie ? Je l'appréhende, en effet.

Je vous remercie d'avance de l'attention que vous voudrez bien réserver à la présente et des relais éventuels que vous pourrez lui donner auprès de personnalités françaises sensibles à ce combat.

Vous en souhaitant bonne réception, je vous prie de croire, Monsieur le Sénateur, à l'assurance de mes sentiments profondément républicains et de ma très haute considération."

_________________
"On me demande une épitaphe
"Pour la Belgique morte, en vain
"Je creuse et je rue et je piaffe,
"Je ne trouve qu'un mot : Enfin !" (Charles Baudelaire)
Revenir en haut Aller en bas
Roy
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4440
Age : 47
Localisation : Banlieue lyonnaise
Langue : Français
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: Re: Ma lettre au Président Sarkozy   Mar 01 Juil 2008, 2:27 pm

Jolie lettre, mais au fait, as-tu eut une réponse de la présidence ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://marcywood.forumpro.fr/
Serge
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 528
Age : 56
Localisation : Bruxelles
Langue : français
Emploi/loisirs : avocat
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Re: Ma lettre au Président Sarkozy   Mar 01 Juil 2008, 5:07 pm

Non, pas encore. Mais tous ceux qui ont écrit m'ont dit n'avoir reçu de réponse qu'après 1,5 - 2 mois.

_________________
"On me demande une épitaphe
"Pour la Belgique morte, en vain
"Je creuse et je rue et je piaffe,
"Je ne trouve qu'un mot : Enfin !" (Charles Baudelaire)
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Ma lettre au Président Sarkozy   Mer 02 Juil 2008, 1:45 pm

Genre lettre-type ou lettre circonstanciée ?

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Serge
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 528
Age : 56
Localisation : Bruxelles
Langue : français
Emploi/loisirs : avocat
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Re: Ma lettre au Président Sarkozy   Lun 07 Juil 2008, 7:21 pm

Bon, je vous livre la réponse que je viens de recevoir (j'avais promis de le faire), même si elle ni très longue ni très originale (d'une prudence toute "diplomatique").



Citation:
Paris, le 2 juillet 2008

Maître,

Votre courrier est bien parvenu au Président de la République.

Sensible aux sentiments qui ont inspiré votre démarche, Monsieur Nicolas SARKOZY m'a confié le soin de vous assurer qu'il a été pris bonne note des éléments d'information qu'il contient.

Je vous prie d'agréer, Maître, l'expression de mes sentiments les meilleurs.


Cédric GOUBET
Chef de cabinet du Président de la République

_________________
"On me demande une épitaphe
"Pour la Belgique morte, en vain
"Je creuse et je rue et je piaffe,
"Je ne trouve qu'un mot : Enfin !" (Charles Baudelaire)
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Ma lettre au Président Sarkozy   Mar 08 Juil 2008, 6:59 am

C'est déjà un bon début Serge !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Roy
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4440
Age : 47
Localisation : Banlieue lyonnaise
Langue : Français
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: Re: Ma lettre au Président Sarkozy   Mar 08 Juil 2008, 11:51 am

Serge a écrit:
Bon, je vous livre la réponse que je viens de recevoir (j'avais promis de le faire), même si elle ni très longue ni très originale (d'une prudence toute "diplomatique").



Citation:
Paris, le 2 juillet 2008

Maître,

Votre courrier est bien parvenu au Président de la République.

Sensible aux sentiments qui ont inspiré votre démarche, Monsieur Nicolas SARKOZY m'a confié le soin de vous assurer qu'il a été pris bonne note des éléments d'information qu'il contient.

Je vous prie d'agréer, Maître, l'expression de mes sentiments les meilleurs.


Cédric GOUBET
Chef de cabinet du Président de la République

Réponse bateau... No

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://marcywood.forumpro.fr/
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Ma lettre au Président Sarkozy   Mar 08 Juil 2008, 11:58 am

Que peut-il dire d'autre tant que le Belgistan existe ?

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Serge
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 528
Age : 56
Localisation : Bruxelles
Langue : français
Emploi/loisirs : avocat
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Re: Ma lettre au Président Sarkozy   Mar 08 Juil 2008, 12:09 pm

Toujours ce même fameux principe de "non-ingérence" dans les affaires d'un Etat souverain.
Et les Flamands sont plus susceptibles que jamais sur la question, si un chef d'Etat ou un homme politique étranger osait s'aventurer sur ce terrain. Il nous faudrait un nouveau De Gaulle ...
Ceci dit, j'attends la Flandre au prochain dérapage, qui ne saurait tarder. Elle finira bien par franchir la ligne rouge de manière un peu trop gravissime pour que le principe de "non-ingérence" ne tienne plus ...

_________________
"On me demande une épitaphe
"Pour la Belgique morte, en vain
"Je creuse et je rue et je piaffe,
"Je ne trouve qu'un mot : Enfin !" (Charles Baudelaire)
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Ma lettre au Président Sarkozy   Mar 08 Juil 2008, 1:24 pm

Serge a écrit:
Toujours ce même fameux principe de "non-ingérence" dans les affaires d'un Etat souverain.
Et les Flamands sont plus susceptibles que jamais sur la question, si un chef d'Etat ou un homme politique étranger osait s'aventurer sur ce terrain. Il nous faudrait un nouveau De Gaulle ...
Ceci dit, j'attends la Flandre au prochain dérapage, qui ne saurait tarder. Elle finira bien par franchir la ligne rouge de manière un peu trop gravissime pour que le principe de "non-ingérence" ne tienne plus ...

Comme l'idée de relier Bruxelles à la Wallonie par la seule chaussée de Waterloo ?

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Roy
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4440
Age : 47
Localisation : Banlieue lyonnaise
Langue : Français
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: Re: Ma lettre au Président Sarkozy   Mar 08 Juil 2008, 3:48 pm

Serge a écrit:
Toujours ce même fameux principe de "non-ingérence" dans les affaires d'un Etat souverain.
Et les Flamands sont plus susceptibles que jamais sur la question, si un chef d'Etat ou un homme politique étranger osait s'aventurer sur ce terrain. Il nous faudrait un nouveau De Gaulle ...
Ceci dit, j'attends la Flandre au prochain dérapage, qui ne saurait tarder. Elle finira bien par franchir la ligne rouge de manière un peu trop gravissime pour que le principe de "non-ingérence" ne tienne plus ...

Hélas avec les gauchistes que nous avons, notre président signerai sa lettre de mort politique s'il osait soutenir nos compatriotes Belges...

Il faudrait que le ouvement Unioniste prenne de l'ampleur et qu'il fasse appel à la France : en attendant il est bon de diffuser nos idées le plus largement possible : je m'y emploi !

france

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://marcywood.forumpro.fr/
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Ma lettre au Président Sarkozy   Mer 09 Juil 2008, 7:02 am

Merci Roy ! Tu devrais créer une association au boulot pour le rattachement de la Belgique francophone à la France et amener tes amis sur ce forum !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ma lettre au Président Sarkozy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ma lettre au Président Sarkozy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un village français refuse le portrait du président Sarkozy
» Handicap : Lettre ouverte au Président Sarkozy (21/10/2010)
» lettre au président CMSS des agents ONE de TETOUAN
» Revalorisation AMO: lettre au président
» POURQUOI une lettre au Président par JO ANTONA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: Belgique fédérale-
Sauter vers: