FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le bel argumentaire de Jules Gheude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GAUVAIN
Membre fidèle
Membre fidèle
avatar

Masculin
Nombre de messages : 158
Age : 58
Localisation : Wallonie, terre irrédente
Langue : Français
Emploi/loisirs : Moine-soldat du réunionisme
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Le bel argumentaire de Jules Gheude   Dim 27 Juil 2008, 3:06 pm

J’ai lu avec délectation le petit livre de Jules Gheude intitulé Le choix de la Wallonie. Pour la convocation de ses Etats-Généraux (1). Une fois n’est pas coutume, j’ai commencé par la fin ; Jules Gheude n’y est pour rien : l’ouvrage se termine par le long exposé du ministre-président Rudy Demotte sur l’état de la Wallonie, dont j’ai préféré faire mon hors-d’oeuvre.

Ce discours – prononcé le 20 février 2008 – met en exergue les aspects positifs de l’économie wallonne, notamment en ce qui concerne la compétitivité des entreprises. L’aridité de la crise que nous traversons nous ferait presque oublier que les Wallons sont capables d’être performants et inventifs ; de nombreux investisseurs français en ont déjà tiré les conclusions. Le ministre-président n’énonce toutefois aucune proposition révolutionnaire ; le contraire eût étonné.

Jules Gheude dialoguant avec lui-même, comme Rousseau avec Jean-Jacques : voilà le plat de résistance ! Il ne m’a pas déçu ! C’est un argumentaire sérieux, structuré, marqué au sceau du (vrai) bon sens, que m’a offert cette lecture. L’auteur ne craint pas de répondre – toujours du point de vue réunioniste – à des questions relatives à la fonction publique, aux salaires, aux impôts, aux soins de santé… ce que se gardent de faire les observateurs prétendument neutres, lesquels redoutent trop que certaines comparaisons ne viennent nous donner du grain à moudre !

Le récit et l’analyse que nous offre J. Gheude de "la folle nuit BHV" (pp. 76-79), de même que les citations glanées chez les éditorialistes flamands (qu’il a le grand mérite de lire avec assiduité) donnent le vertige ! C’est lorsqu’on prend un peu de recul pour faire la synthèse de ces douze ou quinze derniers mois de politique belge que l’on mesure la profondeur du gouffre qui nous sépare de la Flandre !

Comment est-il possible que, dans une telle conjoncture, tant de Wallons et de Bruxellois tardent encore à comprendre ? Rien de plus aisé à expliquer, quand on connaît leur obstination à s’aveugler ! Il n’empêche : quel gâchis ! Il suffirait pourtant de se ranger aux arguments de Jules Gheude et de Paul-Henry Gendebien pour que s’éclaircisse enfin notre horizon…

Les belgicains n’ont qu’un mot à la bouche : Identité ! Aux sophistes de la belgitude, J. Gheude rétorque :

«Je me demande bien pourquoi il y avait lieu d’être perturbé par cette question d’identité. Nous appartenons pleinement à la culture française et celle-ci, à travers les siècles, n’a jamais été fermée. (…)» (p. 39)

Et à l’intention des régionalistes : «Qu’y a-t-il de dénigrant à dire qu’il n’y a pas une identité wallonne, mais bien une identité française de la Wallonie ? (…)» (p.40)

Ce sont exactement les réflexions que m’inspirent les fielleuses répliques que nous décochent les belgeois-sans-joie !

Un petit bémol toutefois : je ne puis rejoindre l’auteur quand il se contente, pour Bruxelles, d’un "statut de ville libre internationale". Cela étant, il a raison d’affirmer qu’il «importe que les Bruxellois eux-mêmes se déterminent» (p. 61). Cela seul compte en effet.

Son premier préfacier, Jean Beaufays (Pascal Delwit prenant aussitôt le relais), parle d’un "essai au style vif, pamphlétaire parfois". Ce n’est pas ce que j’ai ressenti : le ton est juste, ni plus ni moins. Il tranche avec celui des belgicains, qui, guidés par la peur et le ressentiment, finiraient par entretenir le désordre.

Enfin, sur les Etats-Généraux de Wallonie et de Bruxelles, j’avoue mon scepticisme : nous disposons aujourd’hui d’institutions qui devraient jouer pleinement leur rôle et même prendre les devants. Si au contraire elles choisissent de subir, les "forces vives" de Wallonie serviront-elles d’aiguillon ? Si oui, j’espère que ce ne sera pas pour retomber dans les travers du vénérable Congrès National Wallon, qui, après des débuts flamboyants, rendit l’âme, exténué, en 1959.

J’estime que lire Jules Gheude – et d’autres ouvrages récents dont je parlerai bientôt - est un devoir civique.

(1) Aux Editions Mols

_________________
Avec la France, l'union fera la force !
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Le bel argumentaire de Jules Gheude   Dim 27 Juil 2008, 7:03 pm

Je crains cependant que Jules GHEUDE n'ai que trop tendance à faire fi de Bruxelles pour se replier sur un scénarion réunioniste France-Wallonie quitte à faire de Bruxelles un infâme Brussels DC voire une vassalité de la future république flamande ! Il n'y a pas de demi-mesures pour la Wallonie qui s'en sortirait enrichie en fusionnant dans un premier temps avec Bruxelles et dans un second temps avec la France mais celà implique que nous nous montrions ferme quant à l'élargissement de la Région de Bruxelles-Capitale.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
Le bel argumentaire de Jules Gheude
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les petites maisons de Jules GOSSELIN
» Le Havre - Rue Jules Siegfried
» La Normandie de Jules Janin.
» Jules SIEGFRIED (1837-1922)
» Pauline ROUSSEAU épouse Jules MICHELET

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: Wallonie (y compris les Fourons et les Cantons de l'Est)-
Sauter vers: