FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Affaire Petrella : amertume en Italie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roy
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4440
Age : 47
Localisation : Banlieue lyonnaise
Langue : Français
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: Affaire Petrella : amertume en Italie   Dim 12 Oct 2008, 8:57 pm

Citation :
La décision du président français de ne pas extrader l'ex-membre des Brigades rouges (BR) Marina Petrella pour des «raisons humanitaires» suscitait dimanche l'incompréhension et l'amertume en Italie, rouvrant les blessures des «années de plomb» pour les proches des victimes du terrorisme.

«Il y a eu condamnation et cette décision doit être exécutée.
Que penseraient les Français dans une situation inverse ?», s'est ému le président de l'association des victimes du terrorisme
(Aiviter), Roberto Della Rocca, soulignant que Marina Petrella «peut très bien être soignée dans des structures italiennes». «L'Italie n'a jamais torturé. Je ne comprends pas pourquoi l'extradition pose un tel problème», a quant à elle réagi la fille du syndicaliste Guido Rossa, Sabina, dont le père a été abattu le 24 janvier 1979 par un commando des BR à Gênes (nord-est). «On ne fermera jamais le chapitre du terrorisme avec de telles décisions», a-t-elle regretté.

«Inacceptable»

La veuve de Massimo D'Antona, expert du droit du travail et consultant du gouvernement tué par les BR le 20 mai 1999, a elle aussi condamné la décision de Paris. «Je trouve grave qu'il n'y ait pas entre deux Etats membres de l'Union européenne de respect réciproque. L'Italie est un pays qui respecte les droits de l'Homme et qui lutte pour l'abolition de la peine de mort dans le monde», a souligné Olga D'Antona, député du Parti démocrate (centre-gauche). «Dans la plupart des cas, les terroristes italiens ont tué des victimes innocentes et sans défense. Ils se sont comportés comme des criminels de droit commun avec lesquels ils avaient d'ailleurs souvent des contacts», a-t-elle ajouté, trouvant «inacceptable» la décision de Paris.

Pour le professeur de droit constitutionnel Roberto D'Alimonte, le refus d'extrader Marina Petrella constitue «un jugement choquant sur la justice italienne». «Pourquoi la France devrait-elle être un refuge de personnes condamnées en Italie ?» s'est-il interrogé, condamnant une politique de «deux poids, deux mesures». «Elle appartenait à un groupe qui a du sang sur les mains et qui voulait abattre la démocratie. La France est la première à réclamer aux pays étrangers l'extradition de terroristes. Il y a là une véritable contradiction», a pour sa part déclaré Pierre Milza, historien français spécialiste de l'Italie.

Silence au sommet de l'Etat italien

Probablement embarrassés, ni le président de la République Giorgio Napolitano, ni le chef du gouvernement Silvio Berlusconi, qui se veut proche de Nicolas Sarkozy, n'avaient réagi en début d'après-midi. L'Italie n'a jamais compris la mansuétude de la France à l'égard des ex-terroristes réfugiés de l'autre côté des Alpes.

Marina Petrella a été condamnée en 1992 à la prison à perpétuité pour complicité dans le meurtre d'un vice-préfet de police, abattu en juin 1981 par un commando. Cette condamnation avait été prononcée à l'issue du procès «Moro ter», qui avait eu à examiner pratiquement tous les attentats revendiqués par les Brigades rouges (BR) à Rome entre 1977 et 1982. Les opérations des groupes armés d'extrême gauche ajoutées à celles du «terrorisme noir» (néo-fasciste) ont fait au total 415 morts au cours de quelque 15 000 attentats entre 1969 et 1988.

Source : http://www.leparisien.fr/politique/affaire-petrella-amertume-en-italie-12-10-2008-273519.php

Il fait bon d'être un terroriste de gauche : on bénéficie de comités de soutiens mené par quelques pseudo-intellectuels et de la mansuétudes de la classe polititque : ah si Petrella avait tué au non de l'extréme droite elle n'aurait eut aucune aide, aucune compréhension !

cartonrouge

Et dire que la raison officielle qui a motivé cette amnistie est celle de la santé de cet assassin qui est atteint d'une maladie trés-trés grave : ... elle déprime !

re- cartonrouge

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://marcywood.forumpro.fr/
 
Affaire Petrella : amertume en Italie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Halloween en Italie
» La storia dell'Unità d'Italia per ragazzi a fumetti - L'histoire de l'unification de l'Italie pour les enfants en bande dessinée
» l italie a moto
» super affaire: suis trop contente !!!!
» AVEZ VOUS UNE CARTE D'AFFAIRE DE VOTRE GARDERIE FAMILIALE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: