FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un 11 novembre même pour les déserteurs !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Un 11 novembre même pour les déserteurs !   Mar 11 Nov 2008, 6:35 pm

Source : http://fr.news.yahoo.com/2/20081111/tts-11-novembre-sarkozy-rend-hommage-tou-c1b2fc3.html

11 novembre: Sarkozy rend hommage à tous les morts, y compris les fusillés

il y a 1 heure 30 min

Citation :
Nicolas Sarkozy a célébré mardi l'armistice de la guerre de 1914-1918 en rendant hommage à tous ses morts "sans exception", y compris les mutins ou les déserteurs fusillés, lors d'une cérémonie à Douaumont, haut lieu de la meurtrière bataille de Verdun. Lire la suite l'article

Huit mois après la mort à 110 ans du dernier combattant français de la Grande guerre, Lazare Ponticelli, le chef de l'Etat a placé ce premier 11 novembre sans "poilu" sous le signe de la paix et de l'Europe, en y associant vainqueurs et vaincus.

Autour du président en exercice de l'Union européenne, de son épouse Carla et de son Premier ministre François Fillon, se pressaient donc le prince Charles, héritier de la couronne britannique, et la duchesse de Cornouailles Camilla, le duc et la duchesse du Luxembourg ou encore, représentant l'Allemagne, le président du Bundesrat (Sénat) Peter Müller.

Devant la nécropole surplombant le champ de bataille de Verdun, l'UE était représentée par le président de sa Commission José Manuel Barroso, celui de son Parlement Hans-Gert Pöttering et son diplomate en chef Javier Solana.11

Sous un ciel noir et un vent froid à faire claquer les étendards comme des coups de fusil, Nicolas Sarkozy a exalté le sacrifice et la souffrance des "8 millions et demi de morts, 21 millions de blessés, 4 millions de veuves et 8 millions d'orphelins" recensés lors de "la Der des der".

Sur un mode lancé avec la lecture controversée de la lettre de Guy Môquet, fusillé en 1944 par les Allemands, le chef de l'Etat a décrit la souffrance des soldats des deux camps "dans la boue des tranchées, parmi les rats et la vermine, sous la pluie incessante des obus".

En plein débat sur la place à réserver aux commémorations, il en a aussi profité pour défendre le devoir de mémoire. "Tous ces pères", a-t-il jugé en évoquant les anciens combattants, "nous leur devons le respect et nous nous devons de nous souvenir d'eux parce qu'ils sont nos pères à tous".

La proposition, prêtée à l'historien André Kaspi, de supprimer certaines commémorations afin d'alléger le calendrier très chargé des journées du souvenir, a déjà été fermement écartée par le secrétaire d'Etat à la Défense Jean-Marie Bockel, l'UMP et de nombreuses associations.

Après s'être opposé en 1998 au Premier ministre socialiste Lionel Jospin qui avait proposé de les réhabiliter, Nicolas Sarkozy a également fait évoluer sa position en associant pour la première fois à son hommage les quelque 600 soldats français "fusillés pour l'exemple".

"Je veux dire, au nom de notre nation, que beaucoup de ceux qui furent exécutés alors ne s'étaient pas déshonorés, n'avaient pas été lâches (...) ils furent eux aussi les victimes d'une fatalité qui dévora tant d'hommes", a jugé le président, répondant au souhait de plusieurs associations.

Devant ses invités européens, Nicolas Sarkozy n'a pas manqué de louer le "sursaut de conscience" qui a suivi les deux guerres mondiales et qui s'est traduit par "la construction de l'Europe, la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, l'Organisation des Nations Unies".

Cette cérémonie n'a pas pour vocation de "célébrer la guerre" ou "la victoire d'un camp contre l'autre", a-t-il insisté, avant d'aller se recueillir dans un cimetière allemand "au nom de l'amitié" entre les deux pays.

Rompant avec la tradition présidentielle de ravivage de la flamme du soldat inconnu sous l'Arc de triomphe, Nicolas Sarkozy avait ouvert cette journée du souvenir en déposant une gerbe au pied de la statue du "Père la Victoire", Georges Clemenceau, aux Champs-Elysées.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Milan
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1440
Age : 34
Localisation : Nancy
Langue : France
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Un 11 novembre même pour les déserteurs !   Mar 11 Nov 2008, 10:31 pm

C'est bien.
Revenir en haut Aller en bas
Roy
Grand Maître
Grand Maître
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4440
Age : 47
Localisation : Banlieue lyonnaise
Langue : Français
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: Re: Un 11 novembre même pour les déserteurs !   Mer 12 Nov 2008, 12:01 pm

Effectivement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://marcywood.forumpro.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un 11 novembre même pour les déserteurs !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un 11 novembre même pour les déserteurs !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les +++ de Novembre: En essais pour devenir des Juillettes 2011! 2 +++ Bravo nounette et mininous
» Souviens toi, Souviens toi de ce 5 de novembre... V pour Vendetta
» tenue de sortie de la mater pour bb?
» PROJET DE LOI POUR LA JOURNÉE NATIONALE DU SOUVENIR LE 11 NOVEMBRE, DERNIÈRE LIGNE DROITE
» [Novembre 2012] Glossybox Les essentiels "Young Beauty"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: