FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La gréviculture en France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: La gréviculture en France   Ven 12 Déc 2008, 1:39 pm

Source : http://www.valeursactuelles.com/public/valeurs-actuelles/html/fr/articles.php?article_id=3618

Gréviculture

Le commentaire

David Victoroff, le 20-11-2008

Citation :
Fin de la grève des pilotes d’Air France, grève à l’Éducation nationale jeudi, à La Poste samedi, à la SNCF à partir de dimanche soir,nouvelle grève annoncée pour le personnel de cabine d’Air France du 5 au 9 décembre… Décidément, la “gréviculture” dénoncée en son temps par Louis Gallois quand il présidait la SNCF imprègne encore le service public. Certes, les élections prud’homales peuvent expliquer que chaque syndicat tente de se présenter comme le plus ardent défenseur des intérêts des travailleurs face à un patronat exploiteur.
Encore que les grèves dans le secteur privé soient plus rares. Seuls les clients des services publics, qu’il s’agisse des transports, de La Poste ou de l’Éducation peuvent encore être pris en otages.

Il existe aussi dans chacune de ces entreprises des motifs d’insatisfaction, car des réformes sont en cours pour les rendre plus performantes. Chez Air France,c’est le vote d’un amendement parlementaire au projet de loi de financement de la Sécurité sociale portant l’âge du départ à la retraite des pilotes de 60 à 65 ans, seulement s’ils en font le choix, qui a mis le feu aux poudres.Cette possibilité de travailler encore plus longtemps a beau être souhaitée par une partie des pilotes, qui se sentent en pleine possession de leurs moyens à 60 ans, et il a beau s’opérer sur une base de strict volontariat, rien n’y fait. Le président d’Air France, Jean-Cyril Spinetta, a écrit aux pilotes pour leur rappeler que l’Agence européenne de la sécurité aérienne doit décider dans les prochains mois de repousser la date de cessation d’activité des pilotes à 65 ans, décision qui s’imposera à tous les pays membres de l’Union européenne. Rien n’y a fait. Le gouvernement a aménagé la loi pour que ce départ plus tardif à la retraite soit sans conséquence sur la carrière des pilotes restant en activité, ni sur le montant des indemnités de départ pour ceux qui décideraient de s’en aller plus tôt. Rien n’y a fait.Malgré l’opposition d’une partie des pilotes, le SNPL a maintenu sa grève jusqu’à son terme. L’amendement a fini par être voté.
À la SNCF, il s’agissait de prolonger d’une heure la durée de travail des conducteurs de transport de marchandises pour rendre cette activité plus compétitive vis-à-vis de ses concurrents privés. Là encore,la réforme ne s’appliquerait qu’aux 900 conducteurs volontaires. Pour éviter la grève, la direction a accepté de revenir sur la plupart des points de réorganisation du fret, ne conservant qu’une demiheure de conduite supplémentaire. Ce qui satisfait le syndicat autonome. Mais Sud-Rail, la CGT, FO et la CFTC ont lancé un préavis de grève.«Nous nous opposons à toute modification des conditions de travail, même minime », ose déclarer un responsable de Sud-Rail.

Ce terrorisme syndical, qui conduit le gouvernement et les entreprises à édulcorer les réformes jusqu’à les vider de leur contenu,est d’autant plus scandaleux que, dans le même temps, des milliers de travailleurs mal défendus subissent de plein fouet les conséquences d’une crise que ces mouvements sociaux contribuent à aggraver. On a trop longtemps répondu à la “gréviculture” par la “capituliculture” au lieu d’en dénoncer les effets pervers, qui finissent par se traduire en pertes non seulement de temps mais aussi d’emplois.
Reagan et Thatcher sont aujourd’hui stigmatisés. Peut-être faudrait-il s’en inspirer pour tenir tête aux prétentions des féodalités syndicales.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
La gréviculture en France
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Agora :: Coups de gueules, coups de coeur-
Sauter vers: