FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Renforts de gendarmerie à la Guadeloupe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Renforts de gendarmerie à la Guadeloupe   Mer 18 Fév 2009, 7:34 pm

Source : http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/02/18/mme-alliot-marie-envoie-300-gendarmes-de-plus-en-guadeloupe_1156918_3224.html#xtor=AL-32280184

Michèle Alliot-Marie envoie 300 gendarmes de plus en Guadeloupe

Citation :
La ministre de l'intérieur, Michèle Alliot-Marie, a annoncé, mercredi 18 février, l'envoi dès ce soir de quatre escadrons supplémentaires en Guadeloupe, soit environ trois cents hommes, pour tenter d'apaiser les violences. La gendarmerie est la principale force de sécurité publique sur l'île, qui compte déjà six escadrons de gendarmerie mobile (deux escadrons habituellement sur place, et quatre appelés en renfort depuis le début de la crise). Sept cent cinquante gendarmes mobiles au total, destinés spécifiquement au maintien de l'ordre, seront donc présents en Guadeloupe demain. Il n'y aura, par contre, pas de renforts policiers. Ils sont déjà 993 présents en Guadeloupe, tous services compris : renseignement, police judiciaire, sécurité publique, etc.

La mort d'un syndicaliste, tué par des émeutiers à un barrage, et les nombreuses violences de la nuit de mardi avaient montré les limites des capacités de maintien de l'ordre sur l'île. Jacques Bino s'est fait tirer dessus peu après minuit, mais les pompiers n'ont pu accéder à son véhicule que vers 2 h 50. Lors de leur première tentative, ils ont essuyé des tirs. Ils étaient alors seulement escortés par une équipe légère de policiers.
"Les policiers de la BAC qui se sont rendus sur les lieux n'ont pas pu y parvenir parce qu'ils ont été eux-mêmes victimes de tirs, a ainsi expliqué Michèle Alliot-Marie à l'Assemblée nationale mercredi. Trois d'entre eux ont été blessés dont un à l'œil." Il a donc fallu deux heures pour réunir assez de forces de police pour protéger les pompiers. Assez pour lancer la polémique autour du nombre de membres des forces de l'ordre présents sur place.
Selon Jean-Michel Prêtre, procureur à Pointe-à-Pitre, environ cent membres des forces de l'ordre ont été mobilisés pour rejoindre le lieu de l'incident après l'appel d'un témoin. Mais il a fallu du temps pour atteindre la voiture. "On peut toujours envoyer des tanks, mais il y a des précautions à prendre dans des cas d'émeutes", affirme le procureur, qui rappelle que quatorze personnes ont été mises en examen la nuit dernière.

"MANQUE D'EFFECTIFS"

Certains se montrent beaucoup plus critiques. Interrogé par France Info, Jacques Bangou, le maire de Pointe-à-Pitre, n'a pas hésité à parler "d'abandon" et de "rues livrées à quelques bandes (...) sans aucune force de l'ordre". Affirmation contestée par le secrétaire général aux affaires générales de la préfecture de la Guadeloupe, pour qui "les forces de l'ordre sont intervenues massivement" même si "elles n'ont pas pu toujours être présentes au moment où il le fallait".
Mercredi, l'UNSA-Police et la SGP-FO ont dénoncé dans un communiqué "le manque d'effectifs". Le nombre d'hommes était insuffisant pour empêcher les violences de la nuit du mardi 17 au mercredi 18 février, majoritairement du fait de jeunes, sans rapport avec les manifestants, qui ont totalement "débordé" les forces de l'ordre, affirme Christian Vainqueur, délégué régional de l'UNSA-Police. Par ailleurs, les forces de police locales ont du mal à venir travailler. Ils sont souvent reconnus par les personnes qui occupent les barrages et les empêchent alors de passer.
A la préfecture de la Guadeloupe, on assure que la situation est parfaitement sous contrôle pendant la journée. Mais la nuit, de jeunes émeutiers profiteraient de la mobilisation actuelle pour semer le désordre. En Martinique, deux escadrons sont déjà venus renforcer les deux escadrons stationnés sur l'île.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
Renforts de gendarmerie à la Guadeloupe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Guadeloupe - Baie Mahault -Suicide d'un Gendarme adjoint volontaire.
» legislative en guadeloupe
» Notre cabane en Guadeloupe
» DE LA LEGION a la GENDARMERIE
» Quel Siège bouclier sans renforts latéraux et Coque étroite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: La France métropolitaine et ultramarine-
Sauter vers: