FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Interview de P.-H. Gendebien au journal "métro"

Aller en bas 
AuteurMessage
Serge
Membre d'élite
Membre d'élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 528
Age : 57
Localisation : Bruxelles
Langue : français
Emploi/loisirs : avocat
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Interview de P.-H. Gendebien au journal "métro"   Jeu 19 Mar 2009, 4:56 pm

Voici le texte intégral de l'interview de P.-H. Gendebien au journal "métro" (quotidien distribué gratuitement dans le métro bruxellois) parue dans l'édition de ce lundi 16.03.2009

Citation :
L’heure de la Wallonie française ?
NAMUR. Deux ans de querelles communautaires ont suscité de nombreuses réflexions quant à l’avenir de la Belgique. Pour Paul-Henry Gendebien, le président du Rassemblement Wallonie-France et tête de liste aux Européennes, il est temps d’arrêter « l’acharnement thérapeutique » belge et de se tourner vers la France. (un reportage de Benoît Toussaint)
Benoît Toussaint : Depuis deux ans, les négociations communautaires s’enlisent. Quelle est votre analyse ?
Paul-Henry Gendebien : « A chaque scrutin, la population flamande consolide le courant nationaliste. Et on le constatera une nouvelle fois le 7 juin ».
B.T. : La crise financière ne joue-t-elle pas plutôt en faveur d’une pacification ?
P.-H.G. : « Au contraire. Je prends l’exemple du refinancement de la banque KBC par la Région flamande. Le gouvernement belge s’est disputé sur le bien-fondé de l’injection de capitaux dans KBC. Et la région flamande a alors trouvé plus de deux milliards d’euros. Elle ne l’oubliera pas ».
B.T. : Vous ne croyez pas en la reprise du dialogue de communauté à communauté, tel qu’envisagé par le premier ministre ?
P.-H.G. : « Il a peu de chance de reprendre un jour. La Belgique n’est pas capable de proposer un aménagement du fédéralisme. Ce dernier court vers un échec historique ».
B.T. : Et le confédéralisme. Ce n’est pas envisageable ?
P.-H.G. : « Le confédéralisme, çà n’existe pas. Il peut y avoir des procédures confédérales, comme dans l’Union européenne, mais un Etat confédéral, je demande que l’on m’en nomme un ».
B.T. : On prend souvent l’exemple de la Suisse …
P.-H.G. : « Certes, elle s’appelle « Confédération helvétique ». Mais en réalité, c’est un fédéralisme. Et avec 26 cantons et demi-cantons, elle ne vit pas dans un duel. Le fédéralisme suisse a encore de beaux jours devant lui, car c’est un fédéralisme de conjonction. Le fédéralisme belge, lui, est un fédéralisme de disjonction. Il vit sur une base contradictoire entre les Flamands et les francophones. Pour les Flamands, le fédéralisme belge est un étape qui doit les aider à aboutir à une autonomie maximale, et finalement à l’indépendance. C’est une euthanasie programmée. Côté francophone, à chaque réforme de l’Etat, on dit que c’est la dernière et qu’elle est valable pour 1000 ans. C’est un acharnement thérapeutique ».
B.T. : Il y a tout de même eu certaines réflexions côté francophone. Marie Arena, ministre-présidente de la Communauté française en 2007, avait lancé la commission Wallonie-Bruxelles.
P.-H.G. : « Et ça n’a débouché sur rien ! Les questions posées par Mme Arena étaient intéressantes. Elle avait dit qu’aucun sujet ne serait tabou. C’était faux. Une seule solution a été envisagée, une alliance Wallonie-Bruxelles au sein de l’Etat belge ».
B.T. : Cette idée n’est pas intéressante ?
P.-H.G. : « Excluons avant tout l’idée de district européen pour Bruxelles, car on ne peut pas imaginer de capitale fédérale sans Etat fédéral. Et Bruxelles indépendant, c’est l’asphyxie politique, financière et culturelle en une seule génération ! J’en appelle donc à la solidarité Wallonie-Bruxelles, mais pas dans le cadre d’un Etat confetti. Nous méritons mieux. De plus, nous ne sommes pas une nation. Historiquement, nous venons de la République française ».
B.T. : D’où le rattachement…
P.-H.G. : « Oui, pour remettre en avant l’intérêt général, l’égalité de l’accès aux fonctions et dans l’attribution des subventions. La République, c’est aussi une laïcité bien comprise, un autre fiscalité, le choix du chef de l’Etat au suffrage universel. Dans cet ordre d’idées, je plaide d’ores et déjà pour l’élection des ministres-présidents au suffrage universel à deux tours, qui permettrait de créer un véritable débat projet contre projet ».
B.T. : Mais la Wallonie a l’habitude de la décentralisation, c’est moins le cas en France…
P.-H.G. : « C’est un peu vite oublier que pendant plus de 100 ans, nous avons vécu dans un Etat belge unitaire. Et la République elle-même n’est plus centralisée. Le pouvoir régional va encore être consolidé. Et au niveau culturel, les « wallingants » se trompent quand ils croient que nous perdrons notre identité. Personne en France n’appelle l’Alsace « Région alsacienne de France ». De même que l’on peut être Alsacien et Français, on pourrait être Wallon, Bruxellois et Français.

_________________
"On me demande une épitaphe
"Pour la Belgique morte, en vain
"Je creuse et je rue et je piaffe,
"Je ne trouve qu'un mot : Enfin !" (Charles Baudelaire)
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Interview de P.-H. Gendebien au journal "métro"   Jeu 19 Mar 2009, 9:59 pm

Nous devons en effet apprendre à argumenter avec les belgicains pour leur démontrer par A + B que le confédéralisme helvétique est en fait un fédéralisme de raison qui n'a rien à voir avec le confédéralisme soutenu par les belgicains frileux et partisans de la monarchie afin de ne pas déplaire à la Flandre qui s'accomode fort bien d'une coquille vide nommée "Belgique" !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
bruno232
Membre intéressé
Membre intéressé


Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 38
Localisation : Louvain
Langue : bilingue français-néerlandais
Emploi/loisirs : historien
Date d'inscription : 25/01/2012

MessageSujet: Re: Interview de P.-H. Gendebien au journal "métro"   Mer 25 Jan 2012, 1:01 am

Un belgicain ne peut etre confédéraliste, le confédéralisme implique la scission préalable du pays.
Revenir en haut Aller en bas
bruno232
Membre intéressé
Membre intéressé


Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 38
Localisation : Louvain
Langue : bilingue français-néerlandais
Emploi/loisirs : historien
Date d'inscription : 25/01/2012

MessageSujet: Re: Interview de P.-H. Gendebien au journal "métro"   Mer 25 Jan 2012, 1:02 am

Citation :
Et avec 26 cantons et demi-cantons, elle ne vit pas dans un duel.

Il faut donc décentraliser la Belgique sur base des neuf provinces historiques.
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Interview de P.-H. Gendebien au journal "métro"   Mer 25 Jan 2012, 8:52 am

@bruno232 a écrit:
Citation :
Et avec 26 cantons et demi-cantons, elle ne vit pas dans un duel.

Il faut donc décentraliser la Belgique sur base des neuf provinces historiques.

Quid de Bruxelles dans la province atypique du Brabant "bilingue" qui ne l'est en fait que dans l'enceinte de la Région de Bruxelles ?

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview de P.-H. Gendebien au journal "métro"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview de P.-H. Gendebien au journal "métro"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "LE DEMOCRATE" journal indépendant
» le journal d'ellen rimbauer "ma vie a red rose"
» Projet de journal papier "Le Frexit" à soutenir.
» LE PORTE-AVIONS "GRAF ZEPPELIN"
» "Dixie Days". Le Havre (76).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Politique :: Wallonie (y compris les Fourons et les Cantons de l'Est)-
Sauter vers: