FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Liaison fluviale Saône-Rhin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16064
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Liaison fluviale Saône-Rhin   Mar 02 Juin 2009, 2:50 pm

Source : http://www.hebdodebesancon.com/actualite/Liaison-fluviale-Sa%C3%B4ne-Rhin-:-%C2%ABUn-vrai-projet-d-avenir%C2%BB-525.html

Liaison fluviale Saône-Rhin : «Un vrai projet d'avenir»

Citation :
Françoise Branget, députée UMP du Doubs, défend avec ferveur le projet de liaison fluviale entre la Saône et le Rhin.


L'Hebdo de Besançon : Pourquoi défendez-vous mordicus ce projet de liaison fluviale ?
Françoise Branget : Cette liaison fluviale entre le Rhin, la Saône et le Rhône a en son temps fait débat mais, aujourd'hui, on est dans le cadre d'un nouveau projet entre Saône et Rhin. Ce serait la liaison la plus courte pour aller du Rhin au Rhône. Et c'est en suivant l'arc alpin que le projet est le plus rationnel. Nous en avons besoin car nous avons en France un grand réseau fluvial mais sa partie navigable n'est pas très importante. D'autant qu'aucun fleuve n'est connecté, ce qui représente un handicap sur le plan commercial.

Pourquoi parlez-vous de liaison fluviale plutôt que de grand canal ?
F. B. : Un canal est une infrastructure bétonné dans laquelle on fait passer de l'eau. Là ce ne serait pas le cas. Je parle de liaison fluviale dans le sens où c'est une rivière ou un fleuve réaménagé qu'on pourrait rendre navigable.

Les tracés n'ont pas été encore définis...
F. B. : 'Non, nous n'en sommes qu'à une étude socio-économique qui n'a pas défini les tracés. Il y en aurait deux pas la Haute-Saône et un par le Doubs. Pour savoir lequel serait le plus opportun, il faudra attendre les études technico-départementales qui n'ont pas encore été engagées. Le tracé Saône-Rhin est celui qui propose le plus d'opportunités notamment économiques avec un trafic de conteneurs valorisé. Par rapport au projet Saône-Moselle, il est aussi plus court de 300 km.

Vous le définissez comme un projet d'avenir.
F. B. : Oui il s'agit d'un vrai projet d'avenir qui permettrait à la Franche-comté d'être au coeur de l'Europe, de se développer par ce type de transport. L'industrialisation est au coeur des débats cette fois. L'opportunité de se développer avec le Nord de l'Europe est d'une importance capitale. Surtout en cette sombre période, un tel chantier serait générateur de plusieurs milliers d'emplois, soit environ 20 000 en Franche-Comté. A titre indicatif, 80% des marchandises au monde passe par la navigation. Il est peut-être temps que nous le comprenions si nous voulons mettre en avant la performance de nos ports français.

Que répondez-vous à Marie-Guite Dufay présidente de Région, qui dit que l'impact sur les transports routiers des poids lourds ne serait pas important.
F. B. : En dix ans, le trafic routier des poids lourds a doublé. Je ne veux pas opposé les transports routier, ferrovière et fluvial. Ce sont des modes complémentaires. Si on veut développer le transport multimodal, il faudra aussi développer le transport fluvial. Ce projet est également bon sur le plan écologique. La voie d'eau, c'est quatre fois moins de pollution !

Certes, mais ce mode est aussi plus lent.
F. B. : Ce n'est pas une question de lenteur mais de 'juste à temps. Il faudra prévoir et s'organiser en conséquence. De grandes chaînes de distribution opte déjà pour ce mode de transport.

Oui mais c'est aussi un projet qui coûte cher, entre 8 et 10 milliards d'euros.
F. B. : Il y a dix ans, la priorité était la LGV. Elle est en passe de se terminer. Il faudra certes amortir son financement mais un projet comme la voie fluviale se réfléchit à long terme. On ne peut rater deux fois ce projet d'envergure. La Franche-comté en a besoin car on a une place stratégique au milieu de l'Europe. Si on veut aller de la mer Noire à la Méditerranée ou à la mer du Nord, on passe forcément par chez nous. Sans oublier que nous avons un potentiel touristique à développer.

Propos recueillis par R. Z.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16064
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Liaison fluviale Saône-Rhin   Lun 31 Aoû 2009, 10:35 pm

Un petit UP pour les nouveaux ?

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
 
Liaison fluviale Saône-Rhin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une liaison fluviale entre le Havre et Honfleur
» FORCES MARITIMES DU RHIN
» SECTION LIAISON du PACIFIQUE
» LES REMORQUEURS FRANÇAIS DEPUIS LA SECONDE GUERRE MONDIALE SUR LE RHIN
» Vedette "BENGA"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Société :: Liaisons routières, ferrovières, fluviales-
Sauter vers: