FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'autopsie de Napoléon Ier

Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: L'autopsie de Napoléon Ier   Lun 15 Juin 2009, 8:19 am

Source : http://ameliefr.club.fr/Autopsie.html

AUTOPSIE DU CORPS DE NAPOLEON 1ER

par le Docteur Antommarchi qui pratiqua l'intervention le 6 mai 1821, au lendemain de la mort de l'Empereur.

Citation :
Le cadavre était gisant depuis vingt heures et demie. Je procédai à l'autopsie; j'ouvris d'abord la poitrine. Voici ce que j'observai de plus remarquable : Les cartilages costaux sont en grande partie ossifiés. Le sac formé par la plèvre costale du côté gauche contenait environ un verre d'eau de couleur citrine.

Une couche légère de lymphe coagulable couvrait une partie des faces des plèvres costale et pulmonaire correspondantes du même côté. Le poumon gauche était légèrement comprimé par l'épanchement, adhérait par des nombreuses brides aux parties postérieure et latérale de la poitrine et au péricarde; je le disséquai avec soin, je trouvai le lobe supérieur parsemé de tubercules et quelques petites excavations tuberculeuses. Une couche légère de lymphe coagulable couvrait une partie des faces des plèvres costale et pulmonaire correspondantes de ce côté.
Le sac de la plèvre costale du côté droit renfermait environ deux verres d'eau de couleur citrine. Le poumon droit était légèrement comprimé par l'épanchement; mais son parenchyme était en état normal. Les deux poumons étaient généralement crépitants et d'une couleur naturelle. La membrane plus composée ou muqueuse de la trachée-artère et des bronches était assez rouge, et enduite d'une assez grande quantité de pituite épaisse et visqueuse.
Plusieurs des ganglions bronchiques et du médiastin étaient un peu grossis, presque dégénérés, et en suppuration. Le péricarde était en état normal et contenait environ une once d'eau de couleur citrine. Le coeur, un peu plus volumineux que le poing du sujet, présentait, quoique sain, assez de graisse à sa base et à ses sillons. Les ventricules aortique et pulmonaire et les oreillettes correspondantes étaient en état normal, mais pâles et tout à fait vides de sang. Les orifices ne présentaient aucune lésion notable. Les gros vaisseaux artériels et veineux auprès du coeur étaient vides et généralement en état normal.
L'abdomen présenta ce qui suit :
Distension du péritoine, produite par une grande quantité de gaz.
Exsudation molle, transparente et diffluente, revêtant dans toute leur étendue les deux parties ordinairement contiguës de la face interne du péritoine.
Le grand épiploon était en état normal.
La rate et le foie durci étaient très volumineux et gorgés de sang; le tissu du foie, d'un rouge brun, ne présentait, du reste, aucune altération notable de structure. Une bile extrêmement épaisse et grumeleuse remplissait et distendait la vésicule biliaire. Le foie, qui était affecté d'hépatite chronique, était uni intimement par sa race convexe au diaphragme; l'adhérence se prolongeait dans toute son étendue, elle était forte, celluleuse et ancienne. La face concave du lobe gauche adhérait immédiatement et fortement à la partie correspondante de l'estomac, surtout le long de la petite courbure de cet organe, ainsi qu'au petit épiploon. Dans tous ces points de contact, le lobe était sensiblement épais, gonflé et durci.
L'estomac parut d'abord dans un état des plus sains; nulle trace d'irritation ou de phlogose, la membrane péritonéale se présentait sous les meilleures apparences. Mais en examinant cet organe avec soin, je découvris sur la face antérieure, vers la petite courbure et à trois travers de doigt du pylore, un léger engorgement comme squirreux, très peu étendu et exactement circonscrit. L'estomac était percé de part en part dans le centre de cette petite induration. L'adhérence de cette partie au lobe gauche du foie en bouchait l'ouverture.
Le volume de l'estomac était plus petit qu'il ne l'est ordinairement. En ouvrant ce viscère le long de sa grande courbure, je reconnus qu'une partie de sa capacité était remplie par une quantité considérable de matières faiblement consistantes et mêlées à beaucoup de glaires très épaisses et d'une couleur analogue à celle du marc de café; elles répandaient une odeur âcre et infecte. Ces matières retirées, la membrane plus composée ou muqueuse de l'estomac se trouva dans son état normal, depuis le petit jusqu'au grand cul-de-sac de ce viscère, en suivant la grande courbure. Presque tout le reste de la surface interne de cet organe était occupé par un ulcère cancéreux qui avait son centre à la partie supérieure, le long de la petite courbure de l'estomac, tandis que les bords irréguliers, digités et linguiformes de sa circonférence s'étendaient en avant, en arrière de cette surface intérieure, et depuis l'orifice du cardia jusqu'à un bon pouce du pylore. L'ouverture, arrondie, taillée obliquement en biseau aux dépens de la face interne du viscère, avait à peine quatre à cinq lignes de diamètre en dedans et deux lignes et demie au plus en dehors; son bord circulaire, dans ce sens, était extrêmement mince, légèrement dentelé, noirâtre, et seulement formé par la membrane péritonéale de l'estomac. Une surface ulcéreuse, grisâtre et lisse, formait d'ailleurs les parois de cette espèce de canal qui aurait établi une communication entre la cavité de l'estomac et celle de l'abdomen, si l'adhérence avec le foie ne s'y était opposée. L'extrémité droite de l'estomac, à un pouce de distance du pylore, était environnée d'un gonflement ou plutôt d'un endurcissement squirreux annulaire, de quelques lignes de largeur. L'orifice du pylore était dans un état tout à fait normal. Les bords de l'ulcère présentaient des boursouflements fongueux remarquables dont la base, dure, épaisse et squirreuse,s'étendait aussi à toute la surface occupée par cette cruelle maladie.
Le petit épiploon était rétréci, gonflé, extrêmement durci et dégénéré. Les glandes lymphatiques de ce pli péritonéal, celles qui sont placées le long des courbures de l'estomac, ainsi que celles qui avoisinent les piliers du diaphragme, étaient en partie tuméfiées, squirreuses, quelques-unes même en suppuration.
Le tube digestif était distendu par une grande quantité de gaz. A la surface péritonéale et aux replis péritonéaux, je remarquai de petites taches et de petites plaques rouges, d'une nuance très légère, de dimensions variées, éparses et assez distantes les unes des autres. La membrane plus composée de ce canal paraissait être dans un état normal. Une matière noirâtre et extrêmement visqueuse enduisait les gros intestins.
Le rein droit était dans un état normal; celui du côté gauche était déplacé et renversé sur la colonne lombo-vertébrale ; il était plus long et plus étroit que le premier; du reste, il paraissait sain. La vessie, vide et très rétrécie, renfermait une certaine quantité de gravier mêlé avec quelques petits calculs. De nombreuses plaques rouges étaient éparses sur la membrane plus composée ou muqueuse; les parois de cet organe étaient en état anormal.
Je voulais faire l'examen du cerveau. L'état de cet organe dans un homme tel que l'Empereur était du plus haut intérêt; mais on m'arrêta durement: il fallut céder.
J'avais terminé cette triste opération. Je détachai le coeur, l'estomac, et les mis dans un vase d'argent rempli d'esprit-de-vin. Je réunis ensuite les parties séparées, les assemblai par une suture, je lavai le corps, et fis place au valet de chambre ..."

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ti' Breton
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1314
Age : 56
Localisation : Antibes
Langue : Français
Emploi/loisirs : Patrimoine culturel
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: L'autopsie de Napoléon Ier   Mar 16 Juin 2009, 1:37 pm

Un mot rapide : D'une part de récentes révélations ont étrangement prouvées qu'une partie de l'autopsie prêtée à Antommarchi était en réalité un "recopiage" d'une précédente autopsie réalisée dans un ouvrage publié par l'un de ses confrères antérieurement au décès de Napoléon...
Cette révéllation ne vint pas de n'importe qui, puisqu'elle émanait des mémoires du Docteur O'Meara, médecin de l'empereur avant l'arrivée de celui qui n'était qu'assistant chirurgien et non médecin...
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: L'autopsie de Napoléon Ier   Mar 16 Juin 2009, 2:15 pm

Aurais-tu le rapport du Docteur O'Meara ?

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ti' Breton
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1314
Age : 56
Localisation : Antibes
Langue : Français
Emploi/loisirs : Patrimoine culturel
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: L'autopsie de Napoléon Ier   Mar 16 Juin 2009, 2:51 pm

Il ne s'agit pas d'un rapport d'autopsie du docteur Irlandais mais d'une annotation qui a été très très tardivement relevée dans ses mémoires et retrouvée dans des archives classifiées à Londres d'un célèbre anatomiste du nom, si je ne m'abuse, de Rodgers.
Cette découverte est on ne peu plus récente, puisqu'elle date d'une année...
Mais je vais d'abord m'occuper de Cipriani si tu le veux bien, et cela nous amènera d'ailleurs vers l'autopsie...
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: L'autopsie de Napoléon Ier   Mar 16 Juin 2009, 2:56 pm

A propos du masque mortuaire, je viens de trouver un lien qui semble fort intéressant (la cicatrice sur la joue) : http://www.empereurperdu.com/masque1.html

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ti' Breton
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1314
Age : 56
Localisation : Antibes
Langue : Français
Emploi/loisirs : Patrimoine culturel
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: L'autopsie de Napoléon Ier   Mar 16 Juin 2009, 4:19 pm

Bruno Roy Henry, comme j'ai pu le préciser sur un autre sujet, est le digne successeur de la lignée des Retif De La Bretonne et autres qui, depuis de nombreuses années, ont noté scrupuleusement les inepties tenant lieu de vérités historiques et défendues comme telles par les "légalistes"...
Néanmoins, ce qui pouvait s'avérer contestable il y a quelques décennies l'est bien moins aujourd'hui...Les preuves s'accumulent à charge contre ce masque ridiculement dissemblable des derniers portraits de Napoléon...Rien ne concorde, mais en vérité rien ne concordait non plus avec les corps inhumés en 1821 et exhumé en 1840...Uniforme différent, décorations différentes, taille différente...
Le cercueil d'Acajou réalisé à Paris d'après les mesures Héléniennes ne correspondait déjà plus en 1840 à celui sortit de terre, de sorte qu'il ne s'imbriquait plus dans le corbillard qui avait été constitué en 1821 !

Lors de l'exhumation en 1840, la Belle Poule avec à son bord le Prince de Joinville fut rattrapé par l'Oreste, navire français qui le poursuivait toutes voiles dehors pour remettre au Prince des dernières instructions restées secrètes...
Quoi qu'il en soit, Joinville à la suite refusa de participer à l'exhumation, les deux Daguerrotypes qui devaient prendre des clichés de la dépouille se retrouvèrent hors service, les habitants de Saint Hélène qui avaient connu l'empereur de son vivant et qui avaient été autorisés à participer à la cérémonie dans un premier temps, furent invités à demeurer chez eux etc etc...
Maintenant, on comprend le silence des autorités...Reconnaître la fausseté du masque officiel serait "ouvrir la boîte de Pandore"...
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: L'autopsie de Napoléon Ier   Mar 16 Juin 2009, 4:30 pm

Tout prouve cependant que ce masque mortuaire n'est pas le bon mais cela nous éloigne de ton hypothèse de travail. Qu'est devenu Napoléon Ier ?

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ti' Breton
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1314
Age : 56
Localisation : Antibes
Langue : Français
Emploi/loisirs : Patrimoine culturel
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Mon   Mer 17 Juin 2009, 8:22 am

avant de savoir où il serait susceptible de se trouver, peut être faudrait-il s'assurer de l'identité du "locataire" du cénotaphe des invalides. D'ailleurs cette appellation ne manque pas de sel... Tel est le terme employé par Napoléon III qui n'aimait pas trop le travail de son architecte sur le porphyre définitif des Invalides ; ce même terme revient souvent dans la littéraire de la fin du XIXème siècle. Or qu'est-ce qu'un cénotaphe ? Un monument élevé à la gloire de...mais qui ne contient pas son corps.
Y a t-il quelqu'un aux Invalides ?

Un mot sur l'échantillon de peau détenu par le Musée de l'Armée : d'une part venant de cette bande de maquilleurs faudrait-il s'assurer de la provenance de cette peau. Néanmoins avec les cheveux disséminés ici ou là nous n'aurions pas besoin de la dite peau pour reconstituer un ADN facilement identifiable à partir d'un descendant de Bonaparte.
Mais la famille, malgré les injonctions d'une kyrielle d'historiens, s'y est toujours refusée...
Et puis il y a quelques mois, est réapparu la possibilité accordée d'ouvrir le tombeau, pour analyse ADN...Depuis, silence total, la chappe de plomb est retombée sur l'Histoire.
Où serait-il donc ?
Deux hypothèses : l'une romanesque évoquée par le film de De Caunes dans Monsieur N (et qui ne manque pas de détails troublants)
L'autre plus "glauque" évoquée par Rétif de la Bretonne qui conduirait au sinistre Georges IV et à sa macabre collection de dépouilles célèbres enterrées dans les cryptes de Westminster...
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: L'autopsie de Napoléon Ier   Mer 17 Juin 2009, 9:04 am

Mais quid du geôlier de Napoléon ? Était-il le grand méchant tel que souvent décrit ou un admirateur inavoué de Napoléon qui aurait pu ourdir son évasion de l'île ? En tous cas, aucun cancéreux ne reste replet comme l'était Napoléon !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD


Dernière édition par Stans le Mer 17 Juin 2009, 12:20 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ti' Breton
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1314
Age : 56
Localisation : Antibes
Langue : Français
Emploi/loisirs : Patrimoine culturel
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: L'autopsie de Napoléon Ier   Mer 17 Juin 2009, 11:40 am

Le Geôlier de Napoléon fut plus à plaindre qu'à blâmer... C'est Lord Wellington qui proposa à Lord Bathurt, alors premier ministre, le choix de cet officier pour "garder" le général Bonaparte. Lowe était tout sauf un incompétent...Il était avant toute autre chose un remarquable exécutant de la chose militaire, pointilleux à l'extrême, jusqu'à apparaître "borné"...Sa gouvernance à Ceylan fut couronnée de succès, comme tout ce qu'il entrepris dès lors que les instructions ne laissaient pas de place à l'approximation.

Sa nomination à Saint-Hélène, sous couvert de promotion puisqu'il était considéré là-bas comme un vice-roi, était un double cadeau empoisonné...D'une part pour Napoléon qui se retrouva devant une muraille émotionnelle totalement dépassée par son prisonnier,et donc particulièrement maladroit,
D'autre part pour Lowe qui ultérieurement n'en retira que des ennuis !
Napoléon était le loup et Lowe presque l'agneau...
L'empereur fit souvent remarquer tout ce que sa légende devrait ultérieurement à cet Anglais obtus mais sans mauvaise intention réelle...
Saint-Hélène fut le drame de la vie de Lowe, dénoncé dès la mort de l'empereur comme le criminel qui lui avait causé durant des années des tourments inhumains, lâché par ses pairs qui lui avaient eux-mêmes donnés leurs directives assassines...
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: L'autopsie de Napoléon Ier   Mer 17 Juin 2009, 12:20 pm

Qu'est-il advenu de LOWE lors de son retour en Grande-Bretagne ?

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ti' Breton
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1314
Age : 56
Localisation : Antibes
Langue : Français
Emploi/loisirs : Patrimoine culturel
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: L'autopsie de Napoléon Ier   Jeu 18 Juin 2009, 1:18 pm

Entre les écrits de Gourgaud, de Montholon, de Bertrand et ceux surtout d'O'Meara, l'Angleterre découvrit attérée la réalité de la fin pitoyable de son "meilleur ennemi" qui, de son côté, avait admirablement épargné le peuple anglais en chargeant le gouvernement et donc le gouverneur...Le testament fit grand bruit à Londres où les Républicains agitaient sérieusement les fauborgs populaires.
Lowe fut hâtivement reçu par ses chefs et eut tout juste droit à deux mots du Prince Régent. L'ingratitude de son pays (qui ne lui donna même pas un grade supplémentaire et diminua des deux tiers ses émoluements) lui ouvrit brusquement les yeux.
Il reçut un gouvernat d'une île minuscule avnt d'obtenir une seconde fois Ceylan, où ses talents d'administrateur avaient fait merveille...
Il dut rejoindre Londres vers 1828 pour un procès l'opposant à O'Meara justement et à d'autres qui le chargeait depuis de nombreuses années...Passa t-il par Saint-Hélène à cette date ? Aucune certitude si ce n'est la légende voulant qu'il en repartit avec une lourde caisse...
Quoi qu'il en soit il termina sa vie misérablement, dans l'anonymat le plus complet, devenant non pas la risée mais la "mauvaise conscience" de l'Angleterre.
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: L'autopsie de Napoléon Ier   Jeu 18 Juin 2009, 1:33 pm

@Ti' Breton a écrit:
Entre les écrits de Gourgaud, de Montholon, de Bertrand et ceux surtout d'O'Meara, l'Angleterre découvrit attérée la réalité de la fin pitoyable de son "meilleur ennemi" qui, de son côté, avait admirablement épargné le peuple anglais en chargeant le gouvernement et donc le gouverneur...Le testament fit grand bruit à Londres où les Républicains agitaient sérieusement les fauborgs populaires.

Tu veux dire que le peuple anglais avait fini par éprouver de la sympathie pour l'Empereur ? Quel désavoeux pour le pouvoir ! Et WELLINGTON là-dedans ?

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ti' Breton
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1314
Age : 56
Localisation : Antibes
Langue : Français
Emploi/loisirs : Patrimoine culturel
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: L'autopsie de Napoléon Ier   Jeu 18 Juin 2009, 1:58 pm

Mais n'oublie pas que Napoléon s'était rendu au peuple anglais, en espérant la loyauté du vainqueur envers le vaincu (c'était le côté romanesco-calculateur de Napoléon)...Et ça marchait ! Lors de l'avant- départ dans la baie de Torbay pour Saint Hélène, les anglais vinrent par milliers autour des navires britanniques pour apercevoir Napoléon, lui faire des signes, lui envoyer des colis et des fleurs ! Une fois à Saint-Hélène, Napoléon fit connaître par journaux interposés sa condition aux Anglais et les privations dont il était l'objet, lequel peuple britannique s'offusqua rapidement de la situation, malgré les dénégations agacées des gouvernements successifs ! Napoléon dès le commencement de sa captivité s'était présenté comme l'hôte de l'Angleterre, et non son prisonnier...Tout est là en vérité ! et le comportement de Lowe, dicté par son gouvernement, s'appuya toujours sur ce paradoxe !
La mort tragique de Napoléon finit de réveiller l'admiration du peuple britannique (toujours fan des héros) pour son malheureux prisonnier...
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: L'autopsie de Napoléon Ier   Jeu 18 Juin 2009, 3:15 pm

@Ti' Breton a écrit:
Mais n'oublie pas que Napoléon s'était rendu au peuple anglais, en espérant la loyauté du vainqueur envers le vaincu (c'était le côté romanesco-calculateur de Napoléon)...Et ça marchait ! Lors de l'avant- départ dans la baie de Torbay pour Saint Hélène, les anglais vinrent par milliers autour des navires britanniques pour apercevoir Napoléon, lui faire des signes, lui envoyer des colis et des fleurs ! Une fois à Saint-Hélène, Napoléon fit connaître par journaux interposés sa condition aux Anglais et les privations dont il était l'objet, lequel peuple britannique s'offusqua rapidement de la situation, malgré les dénégations agacées des gouvernements successifs ! Napoléon dès le commencement de sa captivité s'était présenté comme l'hôte de l'Angleterre, et non son prisonnier...Tout est là en vérité ! et le comportement de Lowe, dicté par son gouvernement, s'appuya toujours sur ce paradoxe !
La mort tragique de Napoléon finit de réveiller l'admiration du peuple britannique (toujours fan des héros) pour son malheureux prisonnier...

Bref, le peuple anglais a l'esprit plus chevaleresque que l'élite censée la diriger ! Il est vrai que les Anglais versèrent leur sang sans compter en 1914-1918 et en 1939-1945 pour la France en particulier et pour l'Europe en général.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'autopsie de Napoléon Ier   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'autopsie de Napoléon Ier
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Napoléon - espoir des Polonais
» Le Havre - Rue Cochet abbé sanvic chapeau de napoléon 1872 1875 1812 1836 1845 1866 archéologue conservateur musée des antiquités rouen
» (79) LES DEUX SEVRES archives en ligne et Cadastre Napoléonien
» Napoléon Total War
» L'autopsie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Culture :: Histoire : de la préhistoire à nos jours :: L'époque contemporaine-
Sauter vers: