FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un bon ami

Aller en bas 
AuteurMessage
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Un bon ami   Ven 26 Juin 2009, 11:04 pm

http://pagesperso-orange.fr/d-d.natanson/un_bon_ami.htm

Citation :
Un bon ami

Récit par Serge Smulevic, rescapé d'Auschwitz.

Il vient d'être arrêté à Nice et va être transféré à Drancy par train.

Lorsque nous avons quitté l'Hôtel dans lequel la Gestapo de Nice nous avait enfermés le 1er décembre 1943, nous avons, sous bonne escorte, fait le trajet jusqu'à la gare de Nice, dévisagés par les nombreux curieux postés sur les trottoirs tout le long de ce parcours.
Les S.S. nous ont fait entrer dans un train tout à fait normal, avec ses différentes classes de voyageurs et nous nous sommes installés avec nos maigres bagages dans des compartiments de huit personnes, si mes souvenirs sont bons. Un couloir courait tous le long de ces compartiments avec des WC aux deux extrémités du wagon. La nuit tombée on nous a demandé de tirer les stores. On savait, les bruits courent vite, que l'on roulait vers Paris, pour Drancy.

Nous avions, bien sûr le droit d'aller aux WC, accompagnés par un soldat S.S., fusil à l'épaule et qui restait devant la porte du WC, ouverte, pendant que nous faisions nos besoins. Au retour, on avait le droit de rester quelques instants dans le couloir pour fumer une cigarette. Nous en avions encore à ce moment-là. Et les allemands nous donnaient cette autorisation.

Il ne faut pas oublier que nous étions encore sur sol français et dans des trains qui n'étaient pas des wagons à bestiaux, et les Allemands faisaient tout ce qu'il fallait pour que tout reste bien calme.
Nous pouvions aussi demander l'autorisation de fumer une cigarette dans le couloir, car il était interdit de fumer dans le compartiment.
Tard dans la soirée je demandais à aller aux WC. Le S.S. de service m'accompagna jusqu'au WC, se posta devant la porte ouverte et après revint ensuite derrière moi. Arrivés devant le compartiment, je demandai l'autorisation de fumer une cigarette. Je sortis une Gauloise de mon paquet et flambais une allumette, qui éclaira le visage du SS.

J'ai cru m'évanouir. J'avais à côté de moi, en uniforme de S.S. l'un de mes meilleurs et plus anciens amis du Lycée de Thionville. Jacques B. Nous avons fait ensemble les classes depuis la 10e jusqu'à la 3e, puis il quitta le Lycée pour apprendre la menuiserie. Il était le plus jeune fils de la meilleure amie de ma mère. C'était vraiment ce que l'on peut appeler un grand ami. Le jeudi après-midi, j'allais souvent manger des tartines aux myrtilles chez sa maman.

Et voilà que je deviens tout à fait fou de le voir là, à côté de moi, fusil à l'épaule dans ce train. Je me souviens m'être écrié : « Jacques ! » à voix basse, et lui : « Alors tu t'es fait avoir, Serge ? » Sans perdre les pédales et voyant que je pourrais éventuellement tirer profit de cette situation, je lui dis, calmement : « Jacques, je retourne aux WC, et tu m'accompagnes, bien entendu, mais là j'ouvre la portière du wagon et je saute du train ».
Et mon "ami" Jacques me réponds tout aussi calmement : « Serge, ne fais pas ça, si tu sautes, je tire, et, à si faible distance, je ne pourrais pas te rater ! »
Et je regagnais mon compartiment.

J'ai raconté cette histoire à un ami cinéaste qui a voulu en tirer un court métrage, intitulé "Les voies parallèles" mais j'ai refusé. Je ne comprends pas encore pourquoi, pas plus que je ne comprends pas jusqu'aujourd'hui, pourquoi, une fois revenu à Thionville et sachant qu'il était lui aussi revenu (mais pas des mêmes endroits) je n'ai pas voulu le revoir. Sa mère s'était jetée à mes genoux pour me supplier de faire quelque chose pour lui, car il avait été, d'après elle, enrôlé de force dans les S.S., étant Lorrain et aussi déchu de tous ses droits civiques et autres après son retour à Thionville. Nous sommes restés très intimes avec sa mère et n'avons plus jamais évoqué cette question. Je sais qu'il a un fils qui est actuellement médecin et qui a beaucoup fait pour les déportés.

Voilà l'histoire de mon bon ami.


Je ne peux pas expliquer ce qui m'a empêché de revoir Jacques. M'expliquer avec lui n'aurait pas servi à grand chose et n'aurait peut être fait que réanimer de très mauvais souvenirs. Et des regrets....
D'autre part, mes parents m'avaient conseillé de ne pas le revoir. J'avais 24 ans, et j'ai suivi leur conseil, mais je ne me pose plus de questions à ce sujet aujourd'hui.
Je ne peux que me rappeler......

Serge Smulevic - 25 juin 2002


Comprenne qui pourra

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Re: Un bon ami   Sam 27 Juin 2009, 8:49 am

Grasse, Nonidi 9 Messidor, An CCXVII.

Cher Stans,

cette bouleversante histoire m'en rappelle d'autres tout à fait similaires qui me font penser avec un certain effroi qu'en des périodes difficiles, les individus sont souvent prisonniers de logiques qui leur échappent. Ce qui pose de manière très singulière et très dérangeante la question de la liberté individuelle (de pensée, d'expression, etc.): sommes-nous réellement libres de nos actes ou agissons-nous malgré nous (Tiens! N'est-ce pas justement le surnom donné à ces Alsaciens enrôlés de force par l'Allemagne nazie?) sous l'emprise de forces extérieures (sociales, politiques, religieuses, etc.) contre lesquelles nos velléités de résistances sont dérisoires? De la tragédie grecque aux séries TV modernes, il semblerait bien que se soit le ressort essentiel de la réflexion sur la condition humaine...

Salut et Fraternité. france

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Un bon ami   Sam 27 Juin 2009, 10:52 pm

Je savais que ce texte te ferait réagir cher Ardennais !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Milan
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1440
Age : 36
Localisation : Nancy
Langue : France
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Un bon ami   Mar 15 Déc 2009, 9:11 pm

Il serait intéressant de savoir dans quelle condition le SS s'est retrouvé à cette place.
Il est vrai que beaucoup de Mosellans ont été enrôlés de force dans le 3ème Reich mais pour leur donner plus de motivation au combat, on les a envoyé sur le front Soviétique (pour ne pas les faire combattre contre des compatriotes).
Revenir en haut Aller en bas
Ti' Breton
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1314
Age : 57
Localisation : Antibes
Langue : Français
Emploi/loisirs : Patrimoine culturel
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: Un bon ami   Mer 16 Déc 2009, 9:53 am

Il ne faudrait surtout pas se cacher la vérité...Cette histoire est relativement commune !
Si je ne m'abuse la Moselle est un pays de l'Est, région où la culture de l'anti-Bolchévisme poussa de très nombreux lorrains et Alsaciens à rejoindre les rangs de la Waffen SS. Je vous invite à relire Jean Mabire " La Division Charlemagne" ou "La Brigade Frankreich"... ça vaut largement Jonathan Littel et ses "Bienveillantes"...
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Les "Malgré-Nous"   Mer 16 Déc 2009, 1:21 pm

Grasse, Sextidi 26 Frimaire, An CCXVIII.

Cher Ti'Breton,

Citation :
Si je ne m'abuse la Moselle est un pays de l'Est, région où la culture de l'anti-Bolchévisme poussa de très nombreux lorrains et Alsaciens à rejoindre les rangs de la Waffen SS. Je vous invite à relire Jean Mabire " La Division Charlemagne" ou "La Brigade Frankreich"...
N'exagérons rien: pour moins d'un millier d'Alsaciens-Lorrains engagés volontaires (surtout fils de fonctionnaires allemands), 100 000 Alsaciens et 30 000 Mosellans enrôlés de force dans l'armée allemande furent envoyés sur le front russe. 30% ont été tués ou portés disparus, 30 000 blessés et 10 000 sont revenus invalides! A titre de comparaison, la Division Charlemagne n'aurait compté qu'un peu plus de 7000 hommes, regroupés autour des vestiges de la Brigade Frankreich qui se serait composée à l'origine d'environ 2500 Français de toutes origines géographiques:

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Sturmbrigade_SS_Frankreich
Citation :
Historique

A la date du 4 mai 1940, servent déjà à titre purement individuel 8 ressortissants français, sans compter 84 volkdeutsche (allemands ethniques vivant en dehors du Reich), probablement des Alsaciens et Mosellans . Il est prouvé qu'avant l'été 1943, près de 300 citoyens français ont contractés un engagement individuel dans la Waffen-SS, arguant de leur qualité de flamands ou de wallons pour la plupart . On ne sait rien de ces précurseurs . Depuis février 1943, Adolf Hitler a donné son accord pour l'engagement de citoyens français dans la SS . A partir de mars 1943, de plus en plus de français de la NSKK, basés en Belgique, "désertent" pour rejoindre Sennheim et contracter un engagement . Jusqu'en juillet 1943, les effectifs de ces français (officiellement enregistrés comme wallons) ne dépassent pas l'effectif d'une compagnie . Le 22 juillet 1943, un décret paru au Journal Officiel permet aux Français de contracter directement un engagement dans la Waffen-SS.
Les volontaires sont envoyés à la Caserne Clignancourt, à Paris, pour ensuite être entrainés, en Alsace, au Camp "Sankt Andreas" de Sennheim (Cernay).

Peuvent s'engager les volontaires âgés de 17 à 40 ans, la taille minimum fixée à 1,65m, puis ramenée à 1,60m . Ils doivent être d'ascendance aryenne : ne pas être juif, noir ou métissé . Une enquête réalisée à Paris en novembre 1943 par le RuSHA-SS(direction des questions raciales et de peuplement de la SS), auprès de 157 engagés, révèle que 48% d'entre eux sont aptes à être admis dans la SS selon les critères autrefois applicables aux allemands . Guère plus de 38% d'entre eux sont de type nordique dominant . Chez les autres domine la race mdéditerranéenne (37%), dinarique(14%), alpine (12%) ou même non européenne (9%) . 37% proviennent de Paris et l'Ile-de-France, 14,5% d'Auvergne, les volontaires venant du grand sud-ouest sont aussi très nombreux . 54% ont entre 17 et 20 ans, 78% sont catholiques, 62% inscrits à un mouvement politique (dont 20% PPF et 10% Milice Française) . Enfin, 58% sont des travailleurs manuels et 25% des étudiants .

http://www.livevideo.com/flvplayer/embed/2781F9D47DC6472981C5D86600D75C9E"

DIVISION CHARLEMAGNE

Salut et Fraternité. france

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Un bon ami   Mer 16 Déc 2009, 2:34 pm

Eux avaient leurs opinions : ils sont moins veules que les mouchards, les faux patriotes, les résistants de la dernière heure qui adulèrent PÉTAIN avant de se prétendre plus gaullistes que DE GAULLE. Les premiers payèrent pour leurs fautes, les seconds furent souvent décorés !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Re: Un bon ami   Mer 16 Déc 2009, 9:10 pm

Grasse, Sextidi 26 Frimaire, An CCXVIII.

Cher Stans,

Citation :
Eux avaient leurs opinions : ils sont moins veules que les mouchards, les faux patriotes, les résistants de la dernière heure qui adulèrent PÉTAIN avant de se prétendre plus gaullistes que DE GAULLE. Les premiers payèrent pour leurs fautes, les seconds furent souvent décorés !
Certes, mais ce n'est pas cela qui risque de me rendre les premiers plus sympathiques que les seconds. Je pense que je préfère encore des vrais-faux démocrates à d'authentiques fascistes. Si je suis loin d'être certain de pouvoir me fier à des résistants de la dernière heure, je n'ai en revanche que très peu de doute sur le fait que les extrémistes soient hélas irrémédiablement irrécupérables aux valeurs humanistes et républicaines. J'en veux pour preuve ces propos du Wallon initiateur du mouvement rexiste Léon Degrelle, hitlérien jusqu'à son dernier souffle (dire qu'il est natif de Bouillon, un voisin, snif!):



Salut et Fraternité. france

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)


Dernière édition par Ardennais le Mer 16 Déc 2009, 10:02 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Un bon ami   Mer 16 Déc 2009, 9:29 pm

Oooops ! J'ai voulu éditer ton post pour voir comment tu parvenais à insérer des vidéos autre que You Tube et Dailymotion et elles se sont immédiatement effacées. Je crains que le Forum des Forums n'est pas prévu pour cela ! Mieux vaut je pense insérer le lien pour ce genre de vidéos.

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Vidéos bis   Mer 16 Déc 2009, 10:15 pm

Grasse, Sextidi 26 Frimaire, An CCXVIII.

Cher Stans,

je viens de replacer les vidéos... et elles semblent vouloir y rester. Je ne vois pas où est le problème.

Salut et Fraternité. france

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Un bon ami   Mer 16 Déc 2009, 10:18 pm

Comment diable as-tu fait ? Çà a disparu à nouveau en éditant pour voir le lien ! matête



J'en ai retrouvée une mais il faut poster en désactivant le carré a/A à côté de "Fermer les Balises" de façon à ce qu'il passe au bleu pour que le lien reste. Eurêka !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Elle est passée par ici, elle repassera par là...   Mer 16 Déc 2009, 10:49 pm

Grasse, Sextidi 26 Frimaire, An CCXVIII.

Cher Stans,

Rrhôôôô! Rogntudju! Revoici la seconde partie de la vidéo:

... m'enfin!

Salut et Fraternité. france

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 66
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Un bon ami   Mer 16 Déc 2009, 10:52 pm

Et son lien pour qu'il ne disparaisse plus mon très cher Ardennais (méthode décrite ci-dessus) ?


_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un bon ami   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un bon ami
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Agora :: Coups de gueules, coups de coeur-
Sauter vers: