FORUM FRANCOPHONE ©

FORUM FRANCOPHONE ©

Forum généraliste et politique francophone
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Boby Lapointe

Aller en bas 
AuteurMessage
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Boby Lapointe   Dim 06 Sep 2009, 10:19 am

Grasse, Décadi 20 Fructidor, An CCXVII.

Chers tous,

si le calembour vaseux et l'à-peu-près étaient une discipline olympique, il y a fort à parier que le regretté Boby Lapointe aurait été champion toutes catégories tant il a su élever ce qui aurait pu demeurer un simple divertissement de comptoir au rang d'un art à part entière, pour notre plus grand bonheur ...

Voici ce que Wikipédia dit de lui:
Citation :
Boby Lapointe (Robert, Jean-François, Joseph, Pascal Lapointe, dit), né le 16 avril 1922 à Pézenas (Hérault), décédé dans cette ville d'un cancer le 29 juin 1972, chanteur français, surtout connu pour ses textes parsemés de calembours, de contrepèteries et d'à-peu-près.

L'enfance et les études

« Élevé par mes parents. Études au collège. Fort en maths. », comme il le raconte lui-même dans ses mémoires, son côté fantasque et farceur se révèle très tôt. Dès son adolescence, avec quelques camarades de jeu, il prend plaisir à narguer le bourgeois et à ridiculiser la société bien-pensante et le clergé.
Cependant, son rêve est de voler : il ambitionne de devenir pilote d'essai, et se montre bon en sciences (notamment en mathématiques) à l'école tout en se révélant casse-cou avec des engins (plus ou moins) volants qu'il conçoit, réalise et essaie, sans se soucier des fractures qu'il accumule ni des hospitalisations subséquentes.
Après avoir obtenu son baccalauréat, il commence à préparer le concours d'entrée à deux grandes écoles françaises : l'École centrale et Supaéro pour assouvir sa passion de l'aviation et des maths. Son génie technique le conduit aussi à inventer dans cette même décennie un système d'embrayage automatique pour automobile qu'il présente aux principaux constructeurs, mais ceux ci estiment cette invention sans avenir. Boby Lapointe ne dépose alors pas de brevet, et un américain dépose un brevet pour un système similaire l'année suivante. Le grand savant Louis Leprince-Ringuet, à qui Boby Lapointe présenta un traité de Mathématique, fut impressionné par sa rigueur de raisonnement et
lui confia qu'il aurait pu se lancer dans la recherche. Il créa par la suite un mode calcul basé sur le binaire, appelé la numération Bibi.

La Guerre

Mais à l'âge de 20 ans, il doit abandonner ses études et est envoyé à Linz, en Autriche, en 1943 au titre du STO. Éternel insoumis, il s'évade la même année et rejoint, en mai 1944, sa région natale après sept mois d'errance sous différents noms d'emprunt. Une anecdote veut que parmi eux, il ait utilisé le nom de Robert Foulcan... Sa grande stature et sa force physique lui permettent de devenir scaphandrier au port de La Ciotat, essentiellement pour échapper aux recherches dont il est l'objet par les Allemands et la milice locale.
Son amour des mots et son envie d'écrire le poussent à partir de ce moment à composer des chansons dont le style est très marginal, tout en calembours, jeux de mots et contrepèteries, trop intellectuel pour qu'on lui donne facilement sa chance. Il rédige également un recueil de poésie et un traité sur les calembours. Il cherche des interprètes pour ses chansons, mais son style rebute : lors d'un gala de la chanson à Juan-les-Pins, les Frères Jacques qu'il y rencontre déclinent sa proposition, un peu effrayés par la complexité des textes truffés de calembours.

Les débuts et le succès

En 1946, il épouse Colette Maclaud, avec qui il aura deux enfants, Ticha et Jacky. Ils quittent La Ciotat et la famille s'installe à Paris, où il ouvre un commerce de layettes. L'affaire ne marche pas et la boutique met la clé sous la porte. Dans la foulée, le couple divorce et Lapointe change de métier pour devenir installateur d'antennes de télévision, sans arrêter l'écriture.
C'est en 1956 qu'il débute officiellement sa carrière musicale : Bourvil et Gilles Grangier choisissent une de ses chansons (Aragon et Castille) pour un passage musical où Bourvil chante, dans le film Poisson d'avril. Étienne Lorin, l'accordéoniste de Bourvil, est en effet devenu l'ami de Lapointe et a suggéré cette chanson à Bourvil. Bien que le film comme la chanson ne connaissent pas de succès, Lapointe est enfin introduit dans le milieu parisien.
Il fait ses grands débuts en tant que chanteur dans un cabaret parisien, le Cheval d'Or. Il y croise Anne Sylvestre, Raymond Devos, Ricet Barrier et Georges Brassens, avec qui naît une sympathie réciproque. Lapointe est remarqué non seulement pour sa présence physique (sa taille et son aspect athlétiques n'y sont pas étrangers, de même que ses airs faussement bourrus), mais aussi pour son élocution aléatoire et son style de textes tout en jeux de mots. Il devient ainsi l'attraction principale du cabaret et attire l'attention du réalisateur François Truffaut. Ce dernier imagine de lui faire jouer le rôle du chanteur de bar dans son nouveau film Tirez sur le pianiste, avec Charles Aznavour dans le rôle du pianiste. Les chansons choisies sont Framboise et Marcelle. Lapointe rencontre Philippe
Weil sur le tournage. Celui-ci l'engage dans un autre cabaret parisien, Les Trois Baudets. En 1960 et 1961, Lapointe y enregistre deux disques avec notamment les chansons Marcelle, Le Poisson fa, Bobo Léon et Aragon et Castille, qui rencontrent enfin le succès.

Les compositions suivantes ne démentent pas ce succès : L'hélicon, Ta Katie t'a quitté, Saucisson de
cheval
, Comprend qui peut, Méli-mélodie, Le tube de toilette, La maman des poissons ... Boby Lapointe devient un invité récurrent de l'émission de Jean-Christophe Averty Les Raisins verts, pour laquelle il ira jusqu'à interpréter une chanson qui n'est pas à son répertoire habituel, Si j'avais un marteau, en maniant une faucille d'un air entendu.

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Re: Boby Lapointe   Dim 06 Sep 2009, 10:23 am

Citation :
Les années difficiles

Dans les années 1960, Lapointe et Brassens enchaînent les tournées et les récitals. Mais son côté fantasque lui fait commettre des erreurs. Quand il ouvre un café concert, « Le Cadran Bleu », la faillite survient rapidement. Brassens le secourt en épongeant une partie des dettes et l'aide à trouver des petits boulots pour vivre. Le directeur des programmes d'Europe 1, Lucien Morisse, intervient pour qu'il signe un contrat avec les disques AZ. Mais la période yéyé a commencé et le style musical de fanfare, sur lequel toutes les chansons de Lapointe sont basées, ne fait plus autant recette, ni sur les ondes, ni dans les bacs.

Lapointe reprend donc une carrière plus cinématographique, en jouant pour le réalisateur Claude Sautet : il est ainsi le demeuré brutal de Max et les ferrailleurs ou le chauffeur de bétaillère dans Les Choses de la vie. Dans le même temps, Joe Dassin pousse Lapointe à signer un nouveau contrat chez Fontana/Philips tout en devenant son producteur. Lapointe part en tournée pour promouvoir son dernier album, Comprend qui peut sous la houlette de Dassin. L'album est illustré par un portrait du chanteur réalisé par le peintre naïf Maurice Ghiglion-Green. Ce portrait deviendra d'ailleurs quelques années plus tard l'icône de Lapointe, en pull marin et le nez dans les pâquerettes.

En 1968, aux frontières de la cornichonnerie et du génie, il invente le système bibi-binaire, système de numération qui préfigure une voie que suivra l'évolution de l'informatique. Ce système sera publié en 1970 dans le livre Les Cerveaux non humains, introduction à l'Informatique (S.G.P.P.), de Jean-Claude Quiniou, Jean-Marc Font, Gérard Verroust, Philippe et Claudine Marenco.

Il continue à chanter toutefois, et sa dernière apparition en public a lieu en première partie d'un concert de son ami et fan Pierre Perret à la salle Bobino à Paris.

La fin

Atteint d'un cancer, il meurt à cinquante ans le 29 juin 1972, entouré des siens, à Pézenas où il est enterré. Il n'aura enregistré qu'une cinquantaine de chansons, mais leur diffusion continue car il n'a pas été remplacé dans son registre indémodable. Son fils Jacky, décède lui aussi du même mal le 27 août 2008...

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Re: Boby Lapointe   Dim 06 Sep 2009, 10:27 am

Citation :

Œuvres

Sa carrière discographique comporte onze disques vinyls et a fait l'objet d'une réédition sous coffret. Quatre CD sont édités chez Polygram.


  • Intégrale des textes (Domens, 1994)
  • Partitions : intégrale (Musicum, 1975)
Sur CD

  • Intégrale (Polygram Distribution, 832654-2)
  • Boby Lapointe en public (Polygram Distribution, 523359-2)
  • Boby Lapointe Mes 50 plus belles chansons (Mercury, Universal, 984958-2)
Filmographie

Il participe à quelques films comme acteur mais aussi comme compositeur :


  • 1960 : Tirez sur le pianiste de François Truffaut
  • 1969 : Qu'est-ce qui fait courir les crocodiles ? de Jacques Poitrenaud
  • 1969 : L'Ardoise de Claude Bernard
  • 1970 : Les Choses de la vie de Claude Sautet
  • 1971 : Max et les ferrailleurs de Claude Sautet
  • 1971 : Les Assassins de l'ordre de Marcel Carné
  • 1971 : Rendez-vous à Bray d'André Delvaux
  • 1971 : La Veuve Couderc de Pierre Granier-Deferre
  • 1971 : Chapagua de Don Reynolds
En 2008 sort le dévédé, compilation de ses chansons et interviews. Il contient entre autres un reportage sur Boby Lapointe.

Liste des chansons


  • Aragon et Castille
  • Framboise !
  • Marcelle
  • Insomnie
  • Le Poisson fa
  • Embrouille minet
  • Petit homme qui vit d'espoir
  • Bobo Léon
  • Tchita
  • Le Beau Voyage
  • L'Ange
  • Le Troubadour (ou la Crue du Tage)
  • La Fleur bleue contondante
  • La Fille du pécheur
  • Eh ! Toto
  • L'Hélicon
  • Léna
  • La Peinture à l'huile
  • Eh ! V'nez les potes
  • J'ai Fantaisie
  • Leçon de guitare sommaire
  • Ta Katie t'a quitté
  • Je joue du violon tzigane
  • T'as pas, t'as pas tout dit
  • Le Papa du papa



  • Aubade à Lydie en do
  • Lumière Tango (Loumiere's Tango)
  • From Two to Two
  • Saucisson de cheval n° 1
  • Saucisson de cheval n° 2
  • L'Ami Zantrop
  • La Banane anana
  • L'été où est-il ?
  • La Question ne se pose pas
  • Andrea c'est toi
  • L'Idole et l'Enfant
  • Comprend qui peut
  • Monsieur l'agent
  • Méli-mélodie
  • Diba-diba
  • Le Tube de toilette
  • Madam' Mado m'a dit
  • Moi, le philosophe et l'esthète
  • La Maman des poissons
  • Revanche
  • Sentimental bourreau
  • Ça va ça vient
  • In the Desert
  • Mon père et ses verres
  • Je suis né au Chili
  • Le Tigre


_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Re: Boby Lapointe   Dim 06 Sep 2009, 10:30 am

Citation :

Le bibibinaire

Féru de mathématiques, Boby Lapointe imagina une prononciation pour la codification en base 16, qu'il nomma bibibinaire (pour binaire puissance deux puissance deux). On nomme aussi cette codification bibi, et son avantage principal sur la notation classique est un énoncé à la fois plus bref et plus compréhensible des nombres. Voir l'article correspondant.

Hommages

« Ce satané Boby Lapointe, depuis qu'il a tourné le coin, à Pézenas comme à Paris ses copains et
admirateurs ont du mal à s'y habituer. En ce qui me concerne, les soirs où son amitié et sa bonhomie me manquent un peu, je fais comme si rien n'était, j'écoute ses chansons pour qu'il continue à vivre, le bougre, et il continue. Mon vieux Boby, p****n de moine et de Piscénois, fais croire à qui tu veux que tu es mort ; avec nous les copains ça ne prend pas. »
— Georges Brassens

« Un jour, lors d'un enregistrement public, qu'est-ce que je vois sur le trottoir : un homme
qui flanquait des coups de pieds rageurs à sa voiture : « Bon ! puisque c'est comme ça, puisque tu te conduis mal, je ne te paierai plus d'essence ! » Je me suis approché, je me suis enquis de la personnalité du quidam. C'était Boby Lapointe. »
— Jacques Martin


« Autour des années 60-65, nous faisions tous deux partie d'une tournée de Georges Brassens. Nous voyagions par deux ou trois dans des voitures particulières ; je partageais celle de Pierre Nicolas, le bassiste de Georges, et nous avions souvent des difficultés d'itinéraire. Nous nous arrêtions pour consulter la carte. J'affirme qu'après avoir pourtant constaté que nous étions sur la bonne route, dans la bonne direction, il nous est arrivé à plusieurs reprises de voir surgir en sens inverse la voiture de Boby qui nous saluait par le toit ouvrant, en continuant sa route. Inutile de dire que nous étions inquiets le soir à l'étape de savoir s'il serait à l'heure pour le spectacle. Il était là, gaillard, serein, arrivé avant nous, mais toujours secret sur ses mystérieux itinéraires. »
— Pierre Maguelon

L'album de reprises Boby Tutti-Frutti -
L'hommage délicieux à Boby Lapointe
de Lilicub sorti en 2002, avec la participation de Jacques et Izïa Higelin, CharlElie, Marka, Daran, Noriko Kato, Caroline Loeb, John Lenine Band, Clarika, Pierre Vassiliu et Thallia, Rachel Des Bois, Paule-Andrée Cassidy, Gerard Blanchard, Marcel et son Orchestre, Java,
Sttellla, Jacno, Alain Souchon et Les Cherche Midi, et Elli Medeiros.

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Framboise!   Dim 06 Sep 2009, 10:42 am

Voici un petit florilège des chansons du sieur Boby (copyright Éditions Chappell):


Citation :




Framboise !

Elle s'appelait Françoise,
Mais on l'appelait Framboise !
Une idée de l'adjudant
Qui en avait très peu, pourtant,
(des idées)...
Elle nous servait à boire
Dans un bled du Maine-et-Loire ;
Mais ce n'était pas Madelon...
Elle avait un autre nom,
Et puis d'abord pas question
De lui prendre le menton...
D'ailleurs elle était d'Antibes !

Quelle avanie !
Avanie et Framboise
Sont les mamelles du Destin !

Pour sûr qu'elle était d'Antibes !
C'est plus près que les Caraïbes,
C'est plus près que Caracas.
Est-ce plus loin que Pézenas ?
Je n'sais pas :
Et tout en étant Française,
L'était tout de même Antibaise :
Et bien qu'elle soit Française,
Et, malgré ses yeux de braise,
Ça ne me mettait pas à l'aise
De la savoir Antibaise,
Moi qui serais plutôt pour...

Quelle avanie...
Avanie et Framboise
Sont les mamelles du Destin !

Elle avait peu d'avantages :
Pour en avoir d'avantage,
Elle s'en fit rajouter
A l'institut de beauté
(Ah - ahah ! )
On peut, dans le Maine-et-Loire,
S'offrir de beaux seins en poire...
L'y a à l'institut d'Angers
Qui opère sans danger :
Des plus jeunes aux plus âgés,
On peut presque tout changer,
Excepté ce qu'on ne peut pas...

Quelle avanie...
Avanie et Framboise
Sont les mamelles du Destin !

"Davantage d'avantages,
Avantagent d'avantage"
Lui dis-je, quand elle revint
Avec ses seins Angevins...
(deux fois dix ! )
"Permets donc que je lutine
Cette poitrine angevine..."

Mais elle m'a échappé,
A pris du champ dans le pré
Et je n'ai pas couru après...
Je ne voulais pas attraper
Une Angevine de poitrine !

Moralité :
Avanie et mamelles
Sont les framboises du Destin !


_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)


Dernière édition par Ardennais le Dim 06 Sep 2009, 12:47 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Aragon et Castille   Dim 06 Sep 2009, 10:44 am

Citation :




Aragon et Castille

Au pays da-ga d'Aragon
Il y avait tu gud'une fill'
Qui aimait les glac's au citron
Et vanille ...
Au pays de-gue de Castille
Il y avait te-gue d'un garçon
Qui vendait des glaces vanill'
Et citron.

Moi j'aime mieux les glac's au chocolat,
Poil au bras.
Mais chez mon pâtissier il n'y en a plus
C'est vendu.
C'est pourquoi je n'en ai pas pris
Tant pis pour lui
Et j'ai mangé pour tout dessert
Du camembert.
Le camembert c'est bon quand c'est bien fait
Viv' l'amour.
A ce propos rev'nons à nos moutons

Vendre des glac's c'est un très bon métier
Poil aux pieds
C'est beaucoup mieux que marchand de mouron
Patapon
Marchant d'mourron c'est pas marrant
J'ai un parent
Qui en vendait pour les oiseaux
Mais les oiseaux
N'en achetaient pas, ils préféraient l'crottin
De mouton
A ce propos rev'nons à nos agneaux.

Au pays da-ga d'Aragon
Il y avait tu gud'une fill'
Qui aimait les glac's au citron
Et vanille ...
Au pays de-gue de Castille
Il y avait te-gue d'un garçon
Qui vendait des glaces vanill'
Et citron.

Mais la Castill' ça n'est pas l'Aragon
Ah ! mais non
Et l'Aragon ça n'est pas la Castille
Et la fill'
S'est passée de glac's au citron
Avec vanille
Et le garçon n'a rien vendu
Tout a fondu.
Dans un commerc' c'est moch' quand le fond fond
Poil au pieds
A propos d'pieds, chantons jusqu'à demain ...

Au pays da-ga d'Aragon
Il y avait tu gud'une fill'
Qui aimait les glac's au citron
Et vanille ...
Au pays de-gue de Castille
Il y avait te-gue d'un garçon
Qui vendait des glaces vanill'
Et citron.


_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Marcelle   Dim 06 Sep 2009, 10:48 am



Citation :




Marcelle

Elle a l'œil vif, la fesse fraîche et le sein
arrogant !
L'aut'sein, l'autre œil et l'autre fesse itou également !
Mais ça n'est pas monotone,
Et même quand c'est l'Automne,
Je m'écrie, en la voyant :
"Tiens, voilà l'Printemps !"

{Refrain}
Marcelle,
Si j'avais des ailes,
Je volerais grâce à elles,
Marcelle,
Vers la plus belle
Des jouvencelles,
Celle qui a pris mon cœur :
Ta petite sœur...
Poum ! Poum !

Je poserais sur sa bouche un baiser farouche
Puis, je baisserais les stores, à cause des mouches !
Pourquoi cet œil noir, Marcelle ?
J'ai pourtant fait la vaisselle...
N'aimerais-tu pas ta sœur ?
N'as-tu pas de cœur ?
Marcelle,
J'ai fait la vaisselle,
J'ai descendu la poubelle,
Marcelle,
J'ai mis du sel'-e
Aux vermicelles
Quoi tu aimes mieux les nouilles au beurre ?
Moi je préfère ta sœur
Poum ! Poum !



_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Embrouille minet   Dim 06 Sep 2009, 10:55 am

Citation :


Embrouille minet


Fillette comblée de bonheur
On dit que tu n'as pas de cœur
On dit que tu es une égoïste
Parce que jamais tu ne t'attristes
Les catastroph' du monde entier
Te font moins mal que tes petits souliers
Ça prouv' que ta grande pitié
Est trop lourd' et tombe à tes pieds
Tu as beaucoup de cœur
Et prouvons-le sur l'heure
Tu partag' ton bonheur
Avec ton petit chat
C'est très bien comme ça.

{Refrain:}
La joie de ton chat se lit dans tes prunelles
Je sais bien qu'il n'est pas repu d'si peu
Mais je vois dans tes yeux qu'il est heureux
Quand il est heureux tu en deviens plus belle

Tu as bien plus d'éclat
Que ne ferais-je pas
Pour la joie, pour la joie
Pour la joie de ton chat
Tra la la la
Tu as bien plus d'éclat
Que ne ferais-je pas
Pour la joie, pour la joie
Car ton chat est aussi à moi

Tu oublies vite le passé
Tu ne pleur' pas les trépassés
Tu limites ton avenir
A c'qui sur l'heure va venir
Tu n'considères le présent
Qu'en fonction des plus ou moins gros présents
Que l'on fait à ton animal
Et après tout y a rien de mal
Dès qu'on s'y intéresse
Pour peu qu'on le caresse
Ou à plus forte raison
Si je lui donne un poisson
C'est la jubilation.

{au Refrain}


_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: LE TROUBADOUR OU "LA CRUE DU TAGE"   Dim 06 Sep 2009, 11:04 am

Citation :


LE
TROUBADOUR OU "LA CRUE DU TAGE"


Dans les flots un poulet de la P.J.
Soutenait le corps beau à peau lisse
D'un' belle fille qui pensait "comme y' serre"
Et pourtant il était inspecteur (oui)
Et chantait en nageant
Pour se donnait de l'entrain
Ce suave refrain
Ces propos engageants (de police)

Refrain :

Viens t'allonger sur l'herbe tendre des prés
(patatrac)
Je te ferai des gentillesses
J't'énivrerai de langueur, de volupté
(Tra la la)
De doux baiser's et de caresses
Je suis un tendre troubadour
Et je ne vis que pour l'amour
Oui pour l'amour.

La bell' fille fut émue de ces mots là
Elle en eut un petit p'tit choc au là
Comme un' fleur d'une voix assez pâle
Comme un' fleur elle lui répéta
Le doux refrain déjà dit
Et puisqu'elle le redit (ah)
Moi aussi je l'redis
Comme ça, ça s'ra dit (rose)

(Refrain)

Le poulet barbotant dans le Tage
Retrouva son p'tit cœur de potache
A cell' qui n'avait d'yeux que pour lui, le
Le sieur répétait toute la nuit, le
Toujours même refrain
En caressant le sein doux
D'la petite écuyère
Qui ne trouvait pas ça l'ouch

(Refrain)

J'les agripp' en disant quand on est trois
On se sent tout de même moins au large
Et sans me demander les connais-je
Avec eux pour flotter me liai-je
Et nous avons coulé
Des instants de grand bonheur
En susurrant tous les
Trois encore et en cœur, un, deux, trois.

(Refrain)

Coda
Avec, avec du poil sous les roses.

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: J'ai fantaisie   Dim 06 Sep 2009, 11:11 am

Citation :


J'ai fantaisie


Ce Samedi soir ell' revenait de son usine
Les bras chargés de billets bleus bien mérités
Sous les regards concupiscents de ses copines
Le cœur joyeux vers son foyer
Ell' se hâtait
En la voyant sa maman fut bien satisfaite
Elle lui dit, prenant son air des jours de fête
Mets un chapeau, lav' toi les mains, faisons toilette
Ce soir ma fille, nous allons bien nous amuser !


J'ai fantaisie de mett' dans notre vie
Vn p'tit grain de fantaisie ! Youpi, Youpi'
Allons au cinéma du quartier
Ça s'rait folie d'faire les frais d'une entrée
Mais nous verrons la sortie... Youpi, Youpi !
C'est amusant de voir les gens qui en sortant
Ont l'ai si tristes ! Oh ! Oh ! Oh !
Si tristes ! Oh ! Oh !
C' qu'on s'amuse en buvant un' limonad'
Oh ! la ! la ! j'en suis malade


Cette semaine y a pas eu d'heur'
supplémentaires
A dit l'comptable en lui faisant son relevé
Parbleu elle a passé du temps près de sa mère
Malade après la limonad' comm' vous savez
Ce samedi elle est rentrée, l'humeur maussade.
Puis lasse de donner ses soins à la malade
Elle lui a dit : "Je vais chercher de la pommade"
Mais l'seuil franchi, insoucieuse elle a chanté :

J'ai fantaisie de mett' dans ma vie
Un p'tit grain de fantaisie ! Youpi ! Youpi !
Moi j'en ai marre
J'vais à la foire
Puisque ma mère est toujours alitée
pourquoi pas en proflter ! Youpi ! Youpi !
La voilà donc sur un cochon qui tourne en rond
Quelle joie de vivre ! Ah ! Ah ! Ah !
L'énivre ! Ah ! Ah !
Y a Albert qui est derrière, qui la serre
Et elle le laisse faire !
Ouais !


Cette semaine, y a pas eu d'paye, sa mère est morte
Depuis Mardi qu'elle lui a fermé les yeux
De leur logis, seul, Albert a franchi la porte
Pour la r'monter, et, pour lui présenter ses vœux
A son usine on a mis' une intérimaire
Pour lui laisser tout le loisir d'enterrer mère
Et à Albert, qui l'accompagne au cimetière
Quand l'corbillard pass' près d'la gare, elle déclare :


J'ai fantaisie de mett' dans not' vie
Un p'tit grain de fantaisie ! Youpi ! Youpi !
A seize heure seize y a un express
Pour St-Tropez, faut qu'on s'presse, j'ai du pez'
J'dis ça pour te mettre à l'aise ! Youpi ! Youpi !
Les voilà donc partis tous deux pour d'autres cieux
Ah quel firmament ! Ah ! Ah ! quelle fill' ! Maman !...
Puis vient l'bel Armand, puis encore d'autr's amants
Puis un contrat au Soudan
Vlan !

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Ta Katie t'a quitté   Dim 06 Sep 2009, 11:19 am

Un incontournable chef-d'œuvre bourré d'allitérations, redoutable exercice de diction! Pour être mieux compris de son auditoire, Boby Lapointe ralentit le tempo de la chanson dans ce concert filmé...
Citation :


Ta Katie t'a quitté


Ce soir au bar de la gare
Igor hagard est noir
Il n'arrête guère de boire
Car sa Katia, sa jolie Katia
Vient de le quitter
Sa Katie l'a quitté
Il a fait chou-blanc
Ce grand-duc avec ses trucs
Ses astuces, ses ruses de Russe blanc
Ma tactique était toc
Dit Igor qui s'endort
Ivre mort au comptoir du bar
Un Russe blanc qui est noir
Quel bizarre hasard se marrent
Les fêtards paillards du bar
Car encore Igor y dort
Mais près d'son oreille
Merveille un réveil vermeil
Lui prodigue des conseils
Pendant son sommeil

Tic-tac tic-tac
Ta Katie t'a quitté
Tic-tac tic-tac
Ta Katie t'a quitté
Tic-tac tic-tac
T'es cocu qu'attends-tu ?
Cuite-toi t'es cocu
T'as qu'à, t'as qu'à t'cuiter
Et quitter ton quartier
Ta Katie t'a quitté
Ta tactique était toc (x2)
Ta Katie t'a quitté
Ote ta toque et troque
Ton tricot tout crotté
Et ta croûte au couteau
Qu'on t'a tant attaqué
Contre un tacot coté
Quatre écus tout comptés
Et quitte ton quartier
Ta Katie t'a quitté (x 4)
Tout à côté
Des catins décaties
Taquinaient un cocker coquin
Et d'étiques coquettes
Tout en tricotant
Caquetaient et discutaient et critiquaient
Un comte toqué
Qui comptait en tiquant
Tout un tas de tickets de quai
Quand tout à coup
Tic-tac-tic driiiing !

Au matin quel réveil
Mâtin quel réveil-matin
S'écrie le russe blanc de peur
Pour une sonnerie
C'est une belle sonnerie.

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Le papa du papa   Dim 06 Sep 2009, 11:23 am

Citation :


Le papa du papa


Le papa du papa du papa de
mon papa
Etait un petit pioupiou
La maman du papa du papa de mon papa,
Ell', ell' était nounou
Lui son nom, c'était Aimé Dépèch'
Et elle s'appelait Amélie Vite
Et attendez, attendez vous allez voir la suite...

Le papa du papa du papa de mon papa
S'affolait pour les mollets
D'la maman du papa du papa de mon papa,
Qui rêvait de convoler
Quand Aimé lutinait les jolis
Mollets moulés de la molle Amélie
Ell' frétillait, tortillait comm' l'anguille alanguie

Et de fil en aiguill' il est arrivé ce que vous pensez
Aimé a pris d'assaut les faveurs qu'Amélie voulait
lui refuser

Mais l'papa du papa du papa de mon papa
A dit : "J'suis pas un pourceau
J'voudrais pas qu'à cause d'un faux pas un' fill'
tombat
Dans l'opprob' du ruisseau
J'vas d'ce pas demander à son papa
La main de la belle Amélie Vite
Qui de ce fait va devenir Amélie Dépêche

Et leur fils, le papa du papa de mon papa
Qu'on nomma : Yvan Dépêche
Eut pour fils mon grand'papa Guilo qui était
un saint
C'était Saint Guilo Dépêch'
Qui en bégayant eut trois jumeaux :
Mon papa, mon tonton Dédé Dépêche
Et ma tata qui s'appell' Dépêch Al-Aline

Tante Aline épousa un Noyau et eut pour fille
Amédée Noyau Dépêch'
Amédéeépousantun"bossac"pourdevenir
bossac de Noyau Dépêch'
A un fils doté de trois prénoms
En souvenir de ses glorieux ancêtres

Yvan-Sévère-Aimé Bossac de Noyau Dépêche
(C'est mon cousin)
Yvan-Sévère-Aimé Bossac de Noyau Dépêche

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Monsieur l'agent   Dim 06 Sep 2009, 11:28 am

Citation :


Monsieur l'agent


Monsieur l'agent, monsieur l'agent...
Monsieur l'agent,
Est'-c' que je vais bientôt sortir...
De c'carrefour
Il y a longtemps, longtemps, longtemps,
Monsieur l'agent
Que je suis là avec ma "tire"
A c'carrefour
Chez nous ma femme qui m'attend",
Avec sa mère
Ma r'commandé d'être là à l'heure...
Puisqu'y a sa mère
E,t moi qui rapporte le beurre
Pour mettre dans les épinards
Ell' vont me r'procher mon retard...
A - mèr'

Pourquoi ?
Quand le feu est vert
C'est comme quand il est rouge
Personne ne bouge
Je trouve ça louche,
Oh là là quel temps on perd
Jc m'énerve,
Je m'énerve,
Je m'éner ner ner ner ner ner ner ve.

Mais qu'est-ce donc que cet agent...
L'agent qui est-ce,
Planté devant mon véhicule...
La jambe en l'air.
Allons, ayez monsieur l'agent...
La gentillesse
De garer votre matricule...
Là j'en dit trop.
Mais la police est sur les dents...

Et l'agent siffle,
L'est pas content que j'le bouscule...
L'agent git vit'
J'ai beau lui dir' :
"Ma femme' cardiaqu'
Est au lit avec une attaqu"'
Ça lui fait une belle jambe...
O - lie.
Il sort son petit carnet
Pour me fiche un' contre-danse
Et je suis en transe
Mon beurre' sera rance
Avant qu'il ait terminé.
Je m'énerve,
Je m'énerve,
Je m'éner ner ner ner ner ner ner ve.

Au violon mes sanglots longs
Bercent ma peine
J'ai reçu des coups près du colon
J'ai mal vers l'aine !

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Le Tube De Toilette   Dim 06 Sep 2009, 11:47 am

Un procédé classique du "lapointisme": les mots ou phrases à double sens, quasi-holorimes, que Boby chante à la manière d'un dialogue entre différents personnages...

Citation :
Le Tube De Toilette

Pour faire un tube de toilette
En chantant sur cet air bête
Avec des jeux de mots laids
Il faut pondre des couplets
Permets que te te réponde
C'est sûr, faut que tu les pondes
Bon, mais que dois-je pondre ?
Que ponds-je. Que ponds-je.
Pot pot pot pot potpodet pot
Le dernier mot qui t'a servi était :"Ponds-je"
Serviette éponge ! parfait ! ...
Allez vas-y, je vais t'aider
J'apprécie quand de toi l'aide
Gant de toilette
Me soutient cela va beau-
Ce lavabo
coup plus vite c'est bien la vé-
C'est bien lavé
rité, ça nous le savons
A nous l'savon
DE TOILET'
Sur ce piano les touches t'y aident
Les douches tièdes
Ton air est bon, mais non chant point
Mets mon shampooing
Il s'ra peut-êt' pas sal' demain
Salle de bains
Il m'aura en tout cas miné
Ou caminet
DE TOILET'
Eau chaude eau froide eau mitigée
Cette salade, on verra dans
Un verre à dents
Un instant si c'est le bide, et
C'est le bidet
Est-ce à répéter ou à taire
T'es au water
J'aimerais mieux que d'aut' la vendent
Eau de lavande, eau
DE TOILET'
Eau chaude eau froide eau mitigée
Ma face de carême, harassée
Crème à raser
Pour sûr aura ce soir les tics
Rasoir électrique
Ils font rire les gosses mes tics
Les cosmétiqu'
Sur ma gueule d'empeigne à moustache
Peigne à moustache....
Cosmétiques
Crème à raser
Rasoir électrique
Serviette éponge
Chanson de toilette très poétique
Toc.

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Andréa c'est toi   Dim 06 Sep 2009, 12:44 pm

Même principe que dans la chanson précédente mais porté à un niveau de perfection à peine imaginable: un ténor de charme (Boby lui-même!) roucoule une sérénade à sa belle, et un quidam dur de la feuille (encore Boby) pensant à tort qu'il s'agit d'une consigne qui lui est adressée, la comprend dans son intégralité de deux manières totalement différentes! Un désopilant chef-d'oeuvre d'à-peu-près jubulatoire...
Citation :


Andréa c'est toi


Tenor - Boby
Andréa c'est toi l'amante la plus belle
Veux-tu m'aimer, dis, à m'aimer, consens vas !
-Qu'est-ce qu'y dit ?
Ah ! qu'as-tu fait - Quoi
de moi cruelle - Mais qu'est-ce qu'y dit ?
Ecoute-la ma ritournelle- Qu'est-ce que tu dis ? répète un peu
Andréa c'est toi
Entre et assieds-toi. Bon allezl'amante la plus belle-je m'assois. Mate la plus belle... je mate
Veux-tu m'aimer ?- Veux-tu mémé ? non j'en veux pas
dis, à m'aimer, consens va !dis, de ta mémé. Dis a mémé qu'on s'en va ?
Oh dis-lui toi-même
c'est pas mes oignons ! c'est pas à moi à lui dire...à mémé qu'on s'en va.


Ah ! qu'as-tu fais de moi cruelle - Ma
querelle ? Ta querelle, c'est toi qui cherches
querelle ! moi j'ai jamais cherché querelle !


Ecoute la- Au coutelas ? Ah ! ben tu y vas
fort hein !

ma ritournelle- Tu m'as retourné le quoi ?
Au coutelas tu m'as retourné le... attends j'ai compris, répète un peu

Andréa c'est toi- Entre et assieds toi. Oui ça j'avais compris
toi l'amante- Toile à matelas
la plus belle- Monte la poubelle ! moi jamais !
Veux-tu m'aimer- Non je veux pas t'aider... je veux pas t'aider à monter la poubelle
dis à m'aimer, consens va
- Qu'on sent, qu'est-ce qu'on sent ? J'ai pas compris. On s'en quoi ?Ah ! qu'as-tu fait- Caca truffé Oh ben non non !
de moi cruelle- Caca truffé dans ma truelle ? caca truffé dans ta truelle ? Oh ben c'est sale ça c'est pas propre

Ecoute-la- Egoutte-la toi-même hein moi j'y touche pas
ma ritournelle- D'ailleurs maintenant j'ai compris tout le truc. J'ai compris toute la chanson. Je vais la chanter avec toi. Allez !

Andréa c'est toi- Entre et assieds-toi là
Toile à matelas

L'amante la plus belle- Mate la plus belle
Monte la poubelle
Belle belle belle


Veux-tu m'aimer- Belle veux-tu mé mé
Belle veux-tu méé
Le veux-tu ma mémé dis ?
- Veux tu ma mémé, dis.
Mais dis a mémé mais,

dis à m'aimerMais dis à mémé con,
consensDis à mémé qu'on sent,
va !Ah dis mec on s'en va
Dis mec on s'en va..
.
Ah qu'as-tu fait de moi cruelle- Ah non ! caca
truffé encore ! ah non, non,

Écoute la ritournellec'est trop ! c'est... c'est pas bien, c'est pas propre comme ça. Là y en a assez
Elle idiote, d'ailleurs, ta chanson...
Allez ! non ! maintenant on arrête !
Non maintenant y'en a assez !


Marie tournez le disque
Maintenant y'en a assez
Non maintenant y'en a assez
Absolument assez
Assez !!!

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Eh ! Toto   Dim 06 Sep 2009, 12:54 pm

Citation :
Eh ! Toto

Eh! Toto y a t'il ton papa?
L'est pas là papa
Eh! Toto y a t'il ta maman ?
L'est pas là ta maman !
Et Toto y a t'il ton pépé ?
L'est pas là pépé !
Eh Toto y a t'il ta mémé ?
Y'est pas Y'est pas
Eh Toto y a t'il ton tonton ?
Y est pas y est pas !
Eh Toto y a t'il ta tata ?
Y est pas y est pas !
S'il n'y a pas
Ni ton papa ni ta tata et caetera
Ah quel bonheur j'viens voir ta sœur

Oui
Car c'est bien la plus belle
La plus sensationnelle
La plus ceci celà et la plus, la plus...
Et tout ça
J'sais pas si tu t'rends compte
Mais dès qu'on la rencontre
On se dit :
"Ouh là! Ouh là là là tiens la voilà

Salut j' n't'ai pas apporté de fleurs
Ça ne m'étonn' pas
Mais me voilà avec mon cœur
Ça ne m'étonn' pas
Mais me voilà avec mon cœur
Ça ne m'étonn' pas
Et aussi avec mon scooter
Ça ne m'étonn' pas
Tous deux ne battent que pour toi
Tip Tap, Tip Tap,
Laiss'moi te prendre dans mes bras
Bas les patt's bas les patt's
Laiss'moi te faire un bisou là
Bas les patt's bas les patt's
Oh la vilain' si c'est comm' ça
J'vais voir ta bonn' belle Irma
Et je l'emmène au cinéma
Na !

Car c'est bien la plus belle
La plus sensationnelle
La plus ceci celà et la plus, la plus...
Et tout ça
J'sais pas si tu t'rends compte
Mais dès qu'on la rencontre
On se dit :
"Ouh là là ! Ouh là là tiens la voilà
Salut Irma, tu viens au cinéma ?
Non !

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: La maman des poissons   Dim 06 Sep 2009, 1:05 pm

Voici un classique des chorales scolaires... mais que l'on expurge pour nos chères têtes blondes de ses lignes les plus grivoises! Sacré coquin de Boby!
Citation :
La maman des poissons

Si l'on ne voit pas pleurer les poissons
Qui sont dans l'eau profonde,
C'est que jamais quand ils sont polissons
Leur maman ne les gronde.
Quand ils s'oublient à faire pipi au lit
Ou bien sur leurs chaussettes,
Ou à cracher comme des pas polis
Elle reste muette.
La maman des poissons, elle est bien gentille!

Ell' ne leur fait jamais la vie
Ne leur fait jamais de tartines,
Ils mangent quand ils ont envie
Et quand ca a dîné, ca r'dine.
S'ils veulent prendre un petit ver
Elle les approuve de deux ouïes,
Leur montrant comment sans ennuis
On les décroch' de leur patère.
S'ils veulent être maquereaux
C'est pas elle qui les empêche,
De s'faire des raies bleues sur le dos
Dans un bac de peinture fraîche.
J'en connais un qui s'est marié
À une grande raie publique,
Il dit quand elle lui fait la nique
"Ah, qu'est ce que tu me fais, ma raie !"
La maman des poissons elle a l'œil tout rond
On ne la voit jamais froncer les sourcils
Ses petits l'aiment bien, elle est bien gentille,
Et moi je l'aime bien avec du citron.
La maman, des poissons, elle est bien gentille.

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: La fille du pêcheur   Dim 06 Sep 2009, 1:13 pm

Citation :
La fille du pêcheur

Moi, les filles de Paris, déguisées en glamour
Tartines de beauté margarine d'amour
J' n'y tiens pas
Si ce n'était pour soigner mon petit libido
On n'en verrait jamais près de moi au dodo
Mais voilà
J'ai besoin d'être à Paris puisque je suis chômeur
A Paris c'est payé beaucoup plus cher de l'heur'
Sinon va
Moi les filles de Paris déguisées en glamour
Tartines de beauté, margarine d'amour
J'n'y tiens pas.

[Refrain:]
Où es-tu fill' du pêcheur
Toi que j'appelais "Sirène"
Tu es reine de mon cœur
De mon cœur tu es la reine.

Je t'ai connue, souviens-toi, tu n'avais pas quinze ans
Je venais à la mer avec que mes parents
Pour l'été
Comm' je t'ai trouvée jolie, j'ai voulu être aimable
Et toi petit' sauvag', tu m'as jeté du sable
Méchanc'té
Mais j'admirais ton papa qui avait un bateau
Tu admirais mon papa qui avait une auto
Et bientôt
Nous étions copains, copains comme chemise et cul
Et quand je suis parti, toi aussi tu as eu
Du chagrin

[au Refrain]

Et depuis tous les automn', et même tous les hivers
Quand une chose ou l'autre me rappelle la mer
Je serre les poings
Non, j'n'étais pas bagarreur, je l'suis devenu
Mais j'veux garder le chaud de tes épaules nues
Dans mes mains
Oui, je veux garder le chaud de ta peau mordorée
Du brillant de tes yeux et des reflets moirés
De tes ch'veux
Tes cheveux dégoulinant de perles d'eau salée
Perles que sur ta peau, d'un baiser, je volais
Malicieux.

[au Refrain]

Tu avais promis, souviens-toi, qu'on se marierait
Mes études finies et lorsque je serai
Médecin
Médecin, c'est long, bien long, et pour me
consoler
Prenant un air distrait tu m'laissais cajoler
Les deux tiens
Mais quand je suis revenu à ce dernier été
Éprise d'un voyou tu avais déjà quitté
le Midi
Ma foi, j'aime trop la mer pour te chercher ailleurs
Heureusement pour moi, il y a ta petite sœur
Qui a grandi

[dernier Refrain:]
L'est aussi fill' de pêcheur
Tiens ! J'vais l'appeler "Sirène"
Ell' s'ra reine de mon cœur
De mon cœur, elle est la reine.

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Saucisson de cheval n°1   Dim 06 Sep 2009, 1:19 pm

... un saucisson vraiment salé!
Citation :
Saucisson de cheval n°1C'est un saucisson de ch'val
Un saucisson que de ch'val
Que je viens de faire à ch'val
C'est une chanson de saillies
- Ah ! chanson de saillies de ch'val
Moi qui suis esthète de ch'val
Ah je trouve ça beau de ch'val
Génial admirable de lapin

{Refrain:}
Huuuuuuuuu...c'est le refrain

Moi qui vins de Grèce de ch'val
Je m'appelle Oreste de ch'val
Tapaboufélos de ch'val
J'débarqu'à Paris de veau
Oh ! Oh ! quel régal oh ! de ch'val
De prend' le métro de ch'val
Quand on n'connait pas de ch'val
Oh ! c'qu'on s'amuse oh ! de bœuf

{et Refrain}
Huuuuuuu... Le refain c'est toujours Huuuuuuuu...

Mes enfants ma foi de ch'val
Sont d'vilains grognons de ch'val
Quand ils pleurent en chœur de ch'val
J'essaie d'les distraire les vaches
Je viens à bout d'un boudin de ch'val
Mais les aut's s'aussi sont de ch'val
Toujours dans l'besoin de ch'val
Ça n'peut pas et' pis de chèvre

Bééééééé... non... Huuuuuuuu

Quel est cet aztéque de ch'val
Qu'on vient de voir filer de ch'val

Du haut de la côte de ch'val
Dans le précipice en moto
peut et' bien est-ce Thomas de ch'val
Qui vient de me ventre de ch'val
Un complet à "garo" de ch'val
Et un gilet pied de poule

Huuuuuuuu... Huuuuuuuuu...

Je désirais m'achoir de ch'val
Et tu m'amenas au de ch'val
Canapé en rotin de ch'val
Et mon cœur vous fumiez mes cigares
N'étais pas l'affreux niais de ch'val
Qui fourbu s'affaisse de ch'val
Ça fait rire les groupes de ch'val
Ah ! comme l'écurie est gaie
Ah ! l'beau saucisson de ch'val
Ah ! chanson de saillies de ch'val
Ah ! je trouve ça beau de ch'val
Car je suis esthète...
Esthète de quoi...
Esthète de cheval !
Huuuuuuuuuuuuuu !

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: From two to two   Dim 06 Sep 2009, 1:26 pm

Citation :
From two to two

What time is it ? Quelle heure est-il ?

Deux heur's moins deux : Two to two
Quelle heure est-il ? What time is it ?

Deux heures deux : Two two
De deux moins deux à deux heur's deux voyons

ce qui se pass'

Consacrons-y notre class'


From two to two to two two. De deux heur's
moins deux à deux heur's deux

Daddy on his bike is riding to town

Papa à vélo-o se rend à la ville

From two to two to two two. De deux heur's
moins deux à deux heur's deux

My sister is swimming across the pool

Ma sœur, en nageant traverse la piscine.

From two to two to two two. De deux heur's
moins deux à deux heur's deux

Grannie is in bed eating her pudding

Grand-mère est au li-it, mangeant son pudding

From two to two to two two. De deux heur's
moins deux à deux heur's deux

Dreaming uncle John is petting the dog

Rêveur, oncle Joh-hon, caresse le chien.


Et maintenant vous possédez tout un

voca-bu-lai- air'

Vous pouvez grâce à tous ces mots tenir

"conversation"

Vous mélanger formant des phrases de mille

manié-èr '
Mille "signi-fi-qua-tion"

From two to two to two two. De deux heur's
moins deux à deux heur's deux

The dog is swimming, he's swimming to town

le chien nage, nage jusqu'à la ville

From two to two to two two. De deux heur's
moins deux à deux heur's deux

Grannie on her bike rides across the pool

Grand-mère à vélo traverse la piscine

From two to two to two two. De deux heur's
moins deux à deux heur's deux
My sister's in bed, she eats uncle John

Ma sœur est au lit, ell' mange Oncle John

From two to two to two two. De deux heur's
moins deux à deux heur's deux
Daddy is dreaming he pets his pudding
Papa en rêvant caresse son pudding.

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: La peinture à l'huile   Dim 06 Sep 2009, 1:49 pm

Citation :
La peinture à l'huile

La peinture à l'hawaïle
C'est bien diffic'hawaïle
Mais c'est bien plus beau
Dalida la di a dadi
Que la peinture à l'eau

Ah ! A lo a
Ra pe ti pe ta pe ti pe ti pe to
Ra pe ti pe ta pe ti pe ti pe to
Ça ra bi de ça ra bo
Rien n'est plus beau que la retraite aux flambeaux
Sauf peut-être ma cousine Berthe
Qui s'est fait une indéfrisable
Elle est admirable, on en mangerait
Un tout petit peu tout petit peu tout petit peu

C'est un jeu fac'hawaïle
On fait deux vers en' hawaïle
Et puis l'on termine
Dalida la di a dadi
Par plaisanterie fine
A l'eau d'seltz
Ra pe ti pe ta pe ti pe ti pe to etc ...

Les automob' hawaïle
Dans les rues def' hawaïle
C'est moins rigolo
Da li da la di a da do
Qu'les pédalos à l'eau
Ah ! A lo a
Ra pe ti pe ta pe ti pe ti pe to etc....

Faut pas s'faire de b'hawaïle
C'est bien inut' hawaïle
Et ça rend morose
Da li da la di a da di
Vaut mieux se faire aut'chose
Ah ! A lo a
Ra pe ti pe ta pe ti pe ti pe to etc....
Un tout petit peu tout petit peu
Un tout petit peu tout petit peu
Un tout petit peu tout petit peu
A l'hawaïle
Hmh !

J'ai un cro cod' hawaïle
Qui est très in doc' hawaïle
Il se cache à l'eau
Da li da la di a da di
Comme les cachalots
Ah ! A lo a
Ra pe ti pe ta pe ti pe ti pe to etc...

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Eh ! v'nez les potes   Dim 06 Sep 2009, 1:58 pm

Citation :
Eh ! v'nez les potes


Eh ! v'nez les potes
Venez chez moi, y a pas papa
Eh ! v'nez les potes
Y a pas papa, y a pas papa
Il est parti

Ça va êtr' la maous bing bang partie
Ou, ou, ou

Eh ! Vnez les filles

Bijou, Chouchou , Lydie, Diana
Poupou, Zizi
Mimi, Baba, y a pas papa
On va s'marrer

Ça va êtr' la maous bing bang soirée
Ou, ou, ou

Piquez dans le frigo

Y a tout ce qui faut

Cubu, clicou, pou, hio, hiha

Buvez tous les machins

Laissez moi l'porto
Cubu, clicou, pou, hio, hiha

Pour remplir le piano

J'vais y prendre un bain

Ça m'fera du bien
Eh ! gaff' les potes
Oh la', Oh la'

Voilà papa,
Eh ! Lydie ô'-tes

Toi donc de là, voilà papa
Eh ! dis August'

Ne fais plus joujou avec le lustre
Eh ! gaff' les potes
Oh la ! oh la, voilà papa

Eh ! Marie ôtes
Toi donc de là, voilà papa
Eh ! Christobal

Laiss' donc le service de cristal

Tiens papa n'est pas seul

Qui donc il amèn' ?
Cubu, clicou, pou, hio, hiha

C'est tonton Archibal

Mémé Philomène
Bijoux, cailloux, choux, genoux, hiboux

J'vais en prendr' pour mon grad'
Fini rigolad'

La ! la ! quelle salad'

Eh ! dit les potes
Visez papa, visez moi ça !
Comme il foxtrot'
Avec Diana oh la ! oh la !
Tiens v'là Mémé

Grimpée su'l dessus d'la cheminée
Eh ! dit' les potes
Oh la ! oh la ! voyez moi ça
Comme ell' gigot'
Oh la ! oh la ! on n'croirait pas

Qu'elle est vétuste
Tiens la v'là qui s'élance dans le lustre

Ça c'est du vrai trapèze

Ça c'est du boulot
Cubu, clicou, pou, hio, hiha

Elle a l'air bien à l'aise

J'y tire mon chapeau
Cubu, clicou, pou, hio, hiha
Oh ! Tonton Archibal
Tu jongles pas mal

Avec le cristal
Eh ! dit' les potes
Où il est papa, où elle est Diana

Où elle est Charlotte
Où elle est Lydie, où il est papa
Où elles sont les filles, où il est papa
Où elles sont les filles, où il est papa
Où elles sont les filles, où il est papa
Eh ! dis Boby, c'est ton papa qu'tu cherch'
Ben j'vais te l'rendre !

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Lena   Dim 06 Sep 2009, 2:05 pm

Une chanson pleine de tendresse et d'ingénuité, qu'on jurerait avoir été écrite sur mesures pour Bourvil...
Citation :
Lena

Lena toi qui es loin plus loin qu'Angoulème "ème"
Lena je veux te dédier un poème "ème"
J'suis pas poète mais j'vais essayer quand même
"ème"
Ah faut-il que faut-il que je...faut-il que je...
Dès aujourd'hui pour m'attaquer au problème
"ème"
J'me suis levé dès le petit matin blème "ème"
Se lever tôt, pour moi qui suis... si bohème "ème"
Ah ! faut-il que je...faut-il que je...
Oui !

Lena Lena Lena Lena je
Lena Lena je Lena je... je... je...
Lena Lena Lena Lena je
Lena Lena
Oui !

pour m'inspirer j'me suis fait un café crème "ème"
Mais par erreur je l'ai sucré au sel "gemme" "ème"
C' n'était pas bon, ma foi je l'ai bu quand même
"ème"
Ah faut-il que faut-il que je... faut-il que je...
C'est malheureux je n'ai pas trouvé de thème
"ème"
J' t'aurai fait un truc avec des rimes en "ème"
"ème"
Tu aurais compris que c'était un stratagème...
"ème"
Pour te dir' que... te dir' que je...te dir' que je...
Oui !

Lena Lena Lena Lena je
Lena Lena Lena Lena je... je... je...
Lena Lena Lena Lena je
Lena Lena
Oui !

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Sentimental bourreau   Dim 06 Sep 2009, 2:21 pm

Voici une petite vidéo amusante réalisée sur les paroles de "sentimental bourreau", chanson grinçante!

Citation :
Sentimental bourreau


Il était une fois
Un beau petit bourreau
Pas plus grand que trois noix
Et pas beaucoup plus gros
Des hautes et basses œuvres
Était exécuteur
Et pour les basses œuvres
Était à la hauteur
N'avait jamais de trêve
Et jamais de repos
Et en place de grève
Il faisait son boulot
Pourtant couper des têtes,
Disait-il, ça m'embête
C'est un truc idiot
Ça salit mon billot
Pour nourrir ma vieille mère
Je saigne Paul ou Pierre
D'un geste un peu brutal
Mais sans penser à mal
Sentimental bourreau
Aïe, aïe, aïe,... aïe, aïe, aïe,...
Un soir de sa fenêtre
La femme du fossoyeur
Héla l'homme des têtes
Et lui ouvrit son cœur
Depuis longtemps sevrée
De transports amoureux
A vous veux me livrer
O bourreau vigoureux!
Je vous lance une corde
Du haut de mon balcon
Grimpez-y c'est un ordre
Allons exécution!
A partager sa couche
La belle l'invita
En quelques coups de hache
Il la lui débita
L'époux au bruit du bris
Survint un peu inquiet
Il partagea l'mari
Pour garder sa moitié
Comme la dame inquiète
Suggérait : " Taillons-nous ".
Il lui coupa la tête
Et se trancha le cou
Prince prenez grand soin
De la doulce Isabeau
Qu'elle n'ait oncques besoin
D'un petit bourreau beau.

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Alpaga
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1515
Age : 36
Localisation : Belgique
Langue : français, néerlandais
Emploi/loisirs : badminton, théâtre, cinéma
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Boby Lapointe   Dim 06 Sep 2009, 10:27 pm

Salut Ardennais,

Il y a un petit soucis pour lire tes vidéos "youtube" dans ce topic-ci.
Voici ce qu'ils indiquent lorsque j'essaie de les lire:

"Cette vidéo n’est pas disponible dans votre pays en raison de restrictions sur les droits d’auteur."

As-tu le même soucis ?


A bientôt,

_________________
Etre entièrement libre et en même temps dominé par la loi, c'est l'éternel paradoxe de la vie humaine.[Oscar WILDE]
Revenir en haut Aller en bas
Ardennais
Cofondateur
Cofondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3516
Age : 51
Localisation : Grasse (Alpes-Maritimes)
Langue : français
Emploi/loisirs : enseignant
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Re: Boby Lapointe   Lun 07 Sep 2009, 12:06 pm

Grasse, Primidi 21 Fructidor, An CCXVII.

Chère Alpaga,

j'ai vérifié toutes les vidéos de Boby Lapointe une à une, et elles "passent" très bien en France... j'imagine que si j'essayais de trouver leur équivalent sur DailyMotion (enfin, de certaines, car elles sont loin d'y être toutes), le problème serait de toute façon le même? Moi qui adore cet artiste, je suis contrarié de ne pas pouvoir en faire profiter les autres!

Salut et Fraternité! france

_________________
L'utopie est la vérité de demain (Victor Hugo); A cœur vaillant rien d'impossible (dicton populaire).
Viennent les jours heureux et le goût du bonheur ! (φ)
Revenir en haut Aller en bas
Stans
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 16069
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Département de la Dyle
Langue : français
Emploi/loisirs : histoire, politique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: Boby Lapointe   Mar 08 Sep 2009, 9:44 pm

@Ardennais a écrit:
Grasse, Primidi 21 Fructidor, An CCXVII.

Chère Alpaga,

j'ai vérifié toutes les vidéos de Boby Lapointe une à une, et elles "passent" très bien en France... j'imagine que si j'essayais de trouver leur équivalent sur DailyMotion (enfin, de certaines, car elles sont loin d'y être toutes), le problème serait de toute façon le même? Moi qui adore cet artiste, je suis contrarié de ne pas pouvoir en faire profiter les autres!

Salut et Fraternité! france

J'ai rencontré le même problème qu'Alpaga mon cher Ardennais !

_________________
Bonapartiste et réunioniste

«Les Belges ? Ils ne dureront pas. Ce n’est pas une nation, deux cent protocoles n’en feront jamais une nation. Cette Belgique ne sera jamais un pays, cela ne peut tenir… » Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-francophone.bbactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Boby Lapointe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Boby Lapointe
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eric Lapointe - 4e coach de la Voix
» Eric Lapointe laisse partir Marie-Eve Fournier
» Herbes salées de Suzanne Lapointe
» trouvez qui c est?
» POWER POINT(U)!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM FRANCOPHONE © :: Culture :: Musique, chorégraphie, opéra :: Musiques classiques, folkloriques, modernes, chansons, hymnes, interprètes-
Sauter vers: